background preloader

Cornelius Castoriadis

Cornelius Castoriadis
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cornelius Castoriadis (en grec moderne : Κορνήλιος Καστοριάδης), né le à Constantinople et mort le à Paris, est un philosophe, économiste et psychanalyste français d'origine grecque, fondateur avec Claude Lefort du groupe Socialisme ou barbarie. Il consacra une grande part de sa réflexion à la notion d'autonomie, dont il proposa une conceptualisation particulière et qu'il défendit en élaborant un « projet d'autonomie », projet de société visant l'autonomie individuelle et collective, soit une démocratie « radicale », qu'il opposait à l'hétéronomie, constitutive selon lui des sociétés religieuses et traditionnelles, des régimes capitalistes mais aussi du régime de l'URSS. Son œuvre témoigne de la variété des champs disciplinaires auxquels il s'intéressa : l'épistémologie, l'anthropologie, la politique, l'économie, l'histoire, ou encore la « théorie de l'âme », voire la psychanalyse. Biographie[modifier | modifier le code] Il meurt le .

https://fr.wikipedia.org/wiki/Cornelius_Castoriadis

Related:  Personnages de la démocratieCritiques, polémistes, essayistesehgeorgesPhilo francophone XX & XIeme

Noam Chomsky Comme il peut être un peu fastidieux de lire l’intégralité des articles du blog, voici un petit best of des citations et des pensées chomskyennes… “Cette société durera, avec ses souffrances et ses injustices, tant et aussi longtemps qu’on prétendra que les engins de mort créés par les hommes sont limités, que la Terre est inépuisable et que le monde est une poubelle sans fond. À ce stade de l’histoire, il n’y a plus qu’une alternative. Ou bien la population prend sa destinée en main et se préoccupe de l’intérêt général guidée en cela par des valeurs de solidarité ou bien c’en sera fait de sa destinée tout court.” [Noam Chomsky, Angleterre, 1974]

Claude Lefort Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Lefort. Claude Lefort, né le et mort le [1], est un philosophe français connu pour sa réflexion sur les notions de totalitarisme et de démocratie, notamment comme membre du groupe Socialisme ou Barbarie.

"Les plus riches ont pris le pouvoir à l’échelle mondiale" - Emmanuel Todd Bon, chaque mot de cette interview est intéressant, alors je mets tout.... Article propulsé par "REPORTERRE Le site de l'écologie" "Les plus riches ont pris le pouvoir à l’échelle mondiale" "La crise de la zone euro n’a pas été fondamentalement créée par la nonchalance des débiteurs, mais par l’agressivité des prêteurs" "La vérité de cette période n’est pas que l’État est impuissant, mais qu’il est au service de l’oligarchie"

Maurice Merleau-Ponty Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Biographie[modifier | modifier le code] L'enseignant[modifier | modifier le code] À l'âge de cinquante-trois ans, il meurt d'un arrêt cardiaque le soir du , assis à son bureau, où la Dioptrique de Descartes était encore ouverte[2]. « Il laisse une œuvre considérable, inachevée, et singulièrement un livre auquel il travaillait et qui devait constituer son chef-d'œuvre : Le visible et l'invisible »[3]. L'institution imaginaire des normes sociales Le lien entre « normes sociales » et « processus cognitifs » nous invite à analyser d'une part le processus de construction de ces normes et d'autre part la représentation de leur champ de validité. Comment les normes sont-elles instituées et comment affectent-elles les individus qui discutent de leur pertinence ? Nous nous plaçons ici à un point de vue qui est celui des « normes idéelles sociales »et nous pouvons entendre le mot norme en deux sens.

Izzat Ghazzawi Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Izzat Ghazzawi (1951-2003) est un écrivain et critique littéraire palestinien. Ex-doyen de l'Université de Birzeit, il a fait partie du bureau exécutif du Conseil palestinien pour la justice et la paix et il a présidé la première Conférence internationale des écrivains en Palestine (1997). Un outil gratuit pour corriger ses copies rapidement Quand vient le temps de corriger les tests et examens des étudiants, peu de professeurs aiment se taper la tâche répétitive de vérification des réponses et de compilation et ensuite celle de diffuser les résultats aux étudiants, étudiants qui souvent ne feront que survoler les commentaires attentivement écrits par leur professeur. Comme il s’agit de tests en cours d’apprentissage, que leur fonction est avant tout de servir les apprentissages et de vérifier la progression, les exigences de sécurité sont moindres que pour les examens standardisés de qualification, même si la tâche de correction demeure tout aussi fastidieuse. Dans ce cadre, voici un outil numérique à la portée de tous les professeurs connectés : Flubaroo avec Google Formulaire et Google Feuille de calcul sur G Drive. Pas de la programmation, mais une automatisation Flubaroo est une extension gratuite, ajoutée en 15 secondes à Google Drive.

Albert Camus Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Camus. Albert Camus Albert Camus en 1957. CASTORIADIS. Autonomie et hétéronomie individuelles et collectives. Les fonctions de la vie imaginaire Michèle Ansart-Dourlen Cornelius Castoriadis (1922-1997) a fait des études de philosophie et d’économie à Athènes avant d’arriver en France en 1945. Après sa rupture avec le mouvement trotskyste, il a fondé avec Claude Lefort la revue « Socialisme et barbarie », en 1948, consacrée à la critique du marxisme par ces anciens marxistes, et à l’analyse du totalitarisme soviétique.

Jacques Ellul Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Jacques Ellul dans sa maison à Pessac, en 1990. Jacques Ellul (né le à Bordeaux et mort le à Pessac) est un professeur d'histoire du droit, sociologue, théologien protestant et libertaire[1] français. Surtout connu comme penseur de la technique et de l'aliénation au XXe siècle, il est l’auteur d’une soixantaine de livres (la plupart traduits à l’étranger, notamment aux États-Unis et en Corée du Sud) et de plusieurs centaines d’articles.

Guy Debord Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Debord. Biographie[modifier | modifier le code] Jeunesse et contexte historique et culturel[modifier | modifier le code] Très tôt, Guy Debord perd son père. Le mouvement populaire est amené dans l’impasse de la Seconde Guerre mondiale, et, à ses 17 ans, tous les événements fondateurs de ce qu’il appellera La Société du spectacle sont en place : la généralisation de la technologie, l'espionnage généralisé, les camps, Hiroshima/Nagasaki, la collaboration de classe du PCF avec la bourgeoisie, l’affrontement « spectaculaire » Est/Ouest, et surtout la reconstruction à crédit de l’Europe. L’espace FCLP2I – Le Laboratoire Pédagogique du LP2I Le FCLP2I, ce sont trois espaces sur plus de 200 m^2, situés au premier étage du Lycée Pilote Innovant International (LP2I) sur le site du Futuroscope (86) et consacrés à l’innovation pédagogique. Ces espaces rassemblent six « zones d’apprentissage » et sont inspirés de scénarios pédagogiques co-construits au cours de l’année 2014-2015 par une équipe éclectique constituée d’élèves, d’enseignants, de personnels de direction, de membres du corps d’inspection, de professionnels du Réseau Canopé, de chercheurs et d’entreprises. A leur tour, ces trois salles et leur agencement particulier ont vocation à inspirer de nouveaux scénarios pédagogiques, de nouvelles façons d’enseigner et d’apprendre. L’espace Visio-conférence, en partenariat avec la société Polycom, permet entre autre de faire intervenir une personne ressource issue du « monde réel » pour lancer un débat, faire émerger une problématique, appuyer une synthèse, etc.

Paul Veyne Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Biographie[modifier | modifier le code] Jeunesse et formation[modifier | modifier le code] Résumé La pensée politique de Cornelius Castoriadis [Archives] - RESiSTANCE Le projet d'autonomie Cette brochure est le résumé d’un résumé. Sa prétention est d’évoquer la pensée politique de Cornelius Castoriadis, une pensée qui s’est étendue, tournée et retournée dans des milliers de pages de tomes divers et nombreux. Il ne faut donc pas espérer trouver ici un condensé fidèle et concis des méandres de cette réflexion, il faut lire cette brochure en se disant et en se répétant qu’elle n’est pas un résumé (oublions la première phrase ci-dessus) mais davantage une présentation, une introduction aux théories castoriadiennes. Les notes en fin de brochure fourniront une bibliographie complète pour qui veut s’enfoncer dans les écrits made in Casto.

Related: