background preloader

Ignacio Ramonet

Ignacio Ramonet
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Ignacio Ramonet au salon du livre de Genève en 2011. Ignacio Ramonet, né le à Redondela (Galice, Espagne), est un sémiologue du cinéma et un journaliste, ancien directeur du mensuel Le Monde diplomatique. Il est actuellement directeur de l'édition espagnole du Monde diplomatique[1] et président de l'Association Mémoire des luttes[2]. Il est également éditorialiste de politique internationale à l'agence Kyodo News (Tokyo), à l'agence Inter Press Service (IPS)[3], à Radio Nederland, (Amsterdam), au quotidien Eleftherotypía (Athènes) et au journal d'information numérique Hintergrund, Allemagne. Biographie[modifier | modifier le code] Ignacio Ramonet a grandi à Tanger (Maroc) où ses parents, républicains espagnols fuyant le franquisme, se sont installés vers 1948. Le fondateur d'ATTAC[modifier | modifier le code] Il a été à l'origine de la création de l'association ATTAC dont il est Président d'honneur. Controverse[modifier | modifier le code]

http://fr.wikipedia.org/wiki/Ignacio_Ramonet

Related:  Critiques, polémistes, essayistes

Camus, philosophe pour classes terminales Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Camus, philosophe pour classes terminales est un essai sous forme pamphlétaire, de l'écrivain Jean-Jacques Brochier publié en 1970 et réédité en 1979. Présentation[modifier | modifier le code] Jean-Jacques Brochier se présente en digne successeur des existentialistes dans la querelle qui les a opposés à Albert Camus lors de la parution de L'Homme révolté. Il a d'ailleurs écrit un autre essai intitulé Pour Sartre : le jour où Sartre refusa le Nobel[1] où il montre toute son admiration pour le philosophe. Pensee allemande contre pensee francaise L'échec de la pensée allemande Au cours de l'émission Réplique de Finkielkraut sur France culture, à propos du livre de Jean-Claude Milner Les juifs de savoir, il s'est passé le scandale que l'on sait, où Milner accusait le livre de Bourdieu et Passeron d'être antisémite (voir Finkielkraut le Maudit (la scoumoune)). Mais ce dérapage final, d'ailleurs ambigu, arrivait comme un cheveu sur la soupe.

Frédéric Lordon Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Frédéric Lordon en 2011. Frédéric Lordon est un économiste français né le . Guy Dumur Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Guy Dumur à Barcelone en 1986. Guy Dumur (Bordeaux - Île de Deya, Majorque ) est un écrivain, critique littéraire et critique dramatique français. Biographie[modifier | modifier le code]

Thomas Piketty Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Thomas Piketty en 2015. Il a reçu en 2002 le prix du meilleur jeune économiste de France et en 2013 le prix Yrjö Jahnsson. Après avoir joué un rôle majeur dans la fondation de l’École d'économie de Paris, il y est professeur en 2014. Biographie[modifier | modifier le code] Jeunesse et formation (1971–1993)[modifier | modifier le code] Emmanuel Todd Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Todd. Emmanuel Todd, en novembre 2014 Pascal Quignard Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pascal Quignard au Palais de Tokyo pour France Culture en avril 2013. Œuvres principales Biographie[modifier | modifier le code] Pascal Quignard naît le 23 avril 1948 à Verneuil-sur-Avre. Il fait des études de philosophie à l'université de Nanterre sous la direction d'Emmanuel Levinas.

Isidore Isou Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Isidore Isou, de son vrai nom Jean-Isidore Isou Goldstein, né le à Botoșani, en Roumanie, et mort le à Paris, est un poète, peintre, cinéaste, dramaturge, romancier et économiste français du XXe siècle. Il est le créateur du lettrisme (1945). Biographie[modifier | modifier le code] Né dans une famille juive, Isidore Goldstein fut formé par un père sévère et ambitieux.

Guy Debord Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Debord. Biographie[modifier | modifier le code] Jeunesse et contexte historique et culturel[modifier | modifier le code] Très tôt, Guy Debord perd son père. Izzat Ghazzawi Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Izzat Ghazzawi (1951-2003) est un écrivain et critique littéraire palestinien. Ex-doyen de l'Université de Birzeit, il a fait partie du bureau exécutif du Conseil palestinien pour la justice et la paix et il a présidé la première Conférence internationale des écrivains en Palestine (1997). Son fils Ramy, âgé de 16 ans, a été tué dans la cour de son école par l’armée israélienne alors qu’il portait secours à un ami blessé. Il fut emprisonné et censuré à plusieurs reprises par les autorités israéliennes pour ses activités politiques. Il reçoit le prix international pour la liberté d’expression en 1995 à Stavanger et le prix Sakharov pour la liberté de l'esprit en 2001 (en même temps que Nurit Peled-Elhanan).

Claude Lefort Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Lefort. Claude Lefort, né le et mort le [1], est un philosophe français connu pour sa réflexion sur les notions de totalitarisme et de démocratie, notamment comme membre du groupe Socialisme ou Barbarie. Ancien directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales, il était membre du centre de recherches politiques Raymond-Aron. Il a notamment travaillé sur Machiavel, Merleau-Ponty et sur les régimes du bloc de l'Est. Biographie[modifier | modifier le code]

Cornelius Castoriadis Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cornelius Castoriadis (en grec moderne : Κορνήλιος Καστοριάδης), né le à Constantinople et mort le à Paris, est un philosophe, économiste et psychanalyste français d'origine grecque, fondateur avec Claude Lefort du groupe Socialisme ou barbarie. Il consacra une grande part de sa réflexion à la notion d'autonomie, dont il proposa une conceptualisation particulière et qu'il défendit en élaborant un « projet d'autonomie », projet de société visant l'autonomie individuelle et collective, soit une démocratie « radicale », qu'il opposait à l'hétéronomie, constitutive selon lui des sociétés religieuses et traditionnelles, des régimes capitalistes mais aussi du régime de l'URSS. Son œuvre témoigne de la variété des champs disciplinaires auxquels il s'intéressa : l'épistémologie, l'anthropologie, la politique, l'économie, l'histoire, ou encore la « théorie de l'âme », voire la psychanalyse. Biographie[modifier | modifier le code] Il meurt le .

Raoul Vaneigem Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Raoul Vaneigem, né à Lessines (Hainaut, Belgique) le , est un écrivain, philosophe belge. Biographie[modifier | modifier le code] En 1961, il fut également l'auteur de la chanson, La vie s'écoule, la vie s'enfuit, dont la musique fut composée par Francis Lemonnier et la version la plus connue interprétée par Jacques Marchais[6].

Related: