background preloader

Etienne Chouard - Arretez de voter !!!

Etienne Chouard - Arretez de voter !!!

http://www.youtube.com/watch?v=sM0Cafj1oy0

Related:  Démocratie ?Le Droit européen a permis la mondialisation néolibéralePOUR UNE CONSTITUANTEDémocratie ou pas ?

"L'Union européenne est une dictature molle qui viole les peuples et les nations !" A Titus Vous avez parfaitement raison Titus, j’y pensais en écrivant mon commentaire. Mais ce sont aussi des entrepreneurs qui mettent au point l’arme atomique, pillent l’Afrique, polluent les eaux, pourrissent les sols, empoisonnent avec des médicaments, imaginent des produits spéculatifs toxiques, bétonnent le paysages, font sortir de terre d’inhumains centres commerciaux etc. etc. Par exemple, quand Grave nous explique que la dépense publique n’est pas productive, je suis en désaccord : je pense que construire un hôpital dans un désert médical, ou désenclaver une région avec une ligne de chemin de fer, est plus productif que mettre sur le marché un nouveau shampooing miracle ou un énième site de rencontres. Du reste, en des temps pas si reculés, quand le pays était salement amoché au sortir de la guerre, toutes ces dépenses publiques ont permis de le reconstruire, et nous en bénéficions encore aujourd’hui. Bref.

L'incroyable hold-up bancaire en Europe, nouvel assaut Ce billet est une note envoyée à des milliers de kilomètres de l'Europe, opinion mesurée à chaud des conneries qu'on peut lire dans la presse numérique en permanence. Alors il paraît que ça va mal en Europe, de l'Espagne à la Grèce en passant par la France, l'Allemagne et le Bénélux (Pays-Bas, Luxembourg, Belgique) ? Ah oui, j'oubliais. La crise ! Diantre ! Crise de la Dette, crise de l'euro, crise du bon sens, crise de la raison, crise d'épilepsie à force d'avoir les yeux rivés sur les écrans boursiers !

Plan C AGENDA :- 20/2/2011, Six-Fours, avec Culture Libre : "le tirage au sort comme bombe politiquement durable contre l'oligarchie". Vidéo.- 26/2/2011, Paris, Repaire de Là-bas si j'y suis (20e), "Centralité du tirage au sort dans une vraie démocratie". Enregistrement mp3.- 9/4/2011, Paris, Repaire de Là-bas si j'y suis (20e), "L'enjeu de la souveraineté monétaire". - 24/4/2011, Marseille : "1. « Contre les élections » de David Van Reybrouck La fatigue démocratique : le système représentatif est au bout du rouleau. ♦ Pour David Van Reybrouck le système représentatif est au bout du rouleau et une réforme de fond s’impose au plus vite. Les éditions Actes Sud viennent de publier le livre de l’historien belge David Van Reybrouck intitulé Contre les élections. Ce livre est consacré à l’analyse de la « fatigue démocratique » qui mine notre système politique et à l’alternative réellement démocratique que pourrait être l’adoption du tirage au sort des représentants.

Prison ferme pour 8 anciens salariés de Goodyear par Erwan Manac'h et AFP Huit anciens salariés de l'usine Goodyear d'Amiens-Nord ont été condamnés mardi à Amiens à 24 mois de prison, dont 9 ferme pour la « séquestration » de deux cadres dirigeants. Le chef de « violences en réunion » figure également dans la condamnation de deux d’entre eux. Cette condamnation est inédite par sa lourdeur. Malgré la baisse du nombre de conflits sociaux et de violences, les plaintes se sont multipliées ces dernières années. Aucune peine de prison ferme n’avait en revanche été prononcée jusqu'ici, les magistrats préférant généralement tenir compte du contexte social de ces événements et de la faiblesse des dommages humains et matériels.

La régionalisation et l'aménagement du territoire en Europe : 1. Vers la disparition des frontières en Europe Actuellement, la volonté d’aboutir à un marché unique en Europe conduit au démantèlement des frontières nationales. L’inspiratrice de cette politique s’appelle l’Assemblée des Régions Frontalières Européennes (l’ARFE) s’appuyant sur un document européen : la convention-cadre sur la coopération transfrontalière ou charte de Madrid. Créé en 1971, cet institut européen est en réalité allemand par ses fondateurs et ses dirigeants. Située en Allemagne à Gronau, l’ARFE poursuit l’objectif d’effacer de plus en plus les frontières étatiques afin de pouvoir procéder à des coopérations transfrontalières et interrégionales renforcées.

Pour la défense d’Etienne Chouard Ça fait un paquet de temps que je reçois des mails, pas menaçants du tout, venant même de gens que j’aime bien, et qui me mettent amicalement en garde, liens à l’appui, contre Etienne Chouard et ses prétendues “fréquentations”. Etienne Chouard subit en effet depuis quelque temps une véritable campagne de dénigrement et de diabolisation. Des conférences ont été annulées. Au fil du temps, il devient même impossible de parler d’Etienne Chouard sans que son nom soit associé au fascisme, à l’extrême-droite, à l’antisémitisme. Il a beau se défendre, les attaques continuent, et s’étendent à tous ceux qui comme moi citent le nom d’Etienne Chouard. Cette semaine, je me suis fait apostropher sur Twitter par une dame que je ne connais ni des lèvres ni des dents (qui est apparemment traductrice et linuxienne, et donc probablement plus portée à la réflexion que la moyenne).

David Van Reybrouck : «Les élections n’ont jamais été conçues pour être démocratiques» «Nous méprisons les élus, nous vénérons les élections.» Ainsi parle David Van Reybrouck (1), dans un essai récemment paru, Contre les élections. Né en 1971 à Bruges, David Van Reybrouck s’évertue avec un incontestable talent à démontrer «la fatigue de la démocratie occidentale», mais il propose un remède : au lieu de rendez-vous rituels où la population est conviée à déposer un bulletin de vote en faveur de tel ou tel candidat, il défend l’instauration d’un tirage au sort de citoyens qui se verraient légitimés à changer des lois. «Le fonctionnement de nos démocraties use les gens à un rythme effrayant. Nous devons veiller à ce que la démocratie ne s’use pas elle-même», estime-t-il, convaincu que les élections sont un facteur de paralysie de la démocratie. Son credo : non plus seulement le droit de vote, mais le droit à la parole.

La loi Travail promulguée en France après des mois de contestation La loi Travail promulguée en France après des mois de contestation La loi réformant le Code du travail a été promulguée lundi par François Hollande et publiée mardi au Journal officiel. Il s'agit de la dernière étape d'un parcours législatif tumultueux pour ce texte toujours contesté par une partie des syndicats et de la gauche. La loi avait été définitivement adoptée le 21 juillet par les députés après trois mois de débats parfois houleux au Parlement et le Conseil constitutionnel en a validé l'essentiel la semaine dernière. Le Premier ministre, Manuel Valls, a précisé à cette occasion que la quasi-totalité des décrets d'application seraient pris avant la fin de l'année. Dévoilé en février, le texte avait aussitôt fédéré contre lui sept syndicats, CGT et Force ouvrière en tête, ainsi que les "frondeurs" socialistes.

Réformes Hartz Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Elles ont pour but de renforcer la lutte contre le chômage volontaire et d'améliorer le retour en activité des bénéficiaires d'allocations [2]. Ces réformes controversées, officiellement, visent à adapter le droit (du travail, fiscal) allemand à la nouvelle donne économique dans le secteur des services. Elles ont été mises en place progressivement, sous la forme de quatre lois, mais la plus importante et la plus impopulaire est la loi Hartz IV. Loi Hartz I[modifier | modifier le code] Une majorité simple suffira au Parlement pour enfermer la France dans l'austérité sans fin Le Conseil constitutionnel vient de rendre son avis. La ratification du pacte budgétaire et de la règle d’or qui l’accompagne ne nécessitera pas de changement de la Constitution. La ratification de ce traité engage la France à un équilibre budgétaire perpétuel, au détriment des politiques et des investissements publics. Avec la menace de sanctions européennes automatiques si une majorité décidait une autre politique. Mais le Conseil constitutionnel a jugé, en dépit de l’évidence, que ce traité n’impliquait pas d’abandons supplémentaires de souveraineté du Parlement français. Pourtant le Pacte budgétaire introduit un tel renforcement du pouvoir des instances européennes - Commission, Conseil et Cour de justice -, au service d’une radicalisation des politiques néolibérales, qu’il devrait sans aucun doute imposer un vaste débat démocratique et une consultation populaire.

Related: