background preloader

Indicateurs de performances: un langage commun... mais surtout un langage pour tous - Business Intelligence

Indicateurs de performances: un langage commun... mais surtout un langage pour tous - Business Intelligence
Un langage commun mais surtout communément partagé. Dans la foulée d'une refonte de ses systèmes de gestion et d'encaissement, le groupe Galeries Lafayette a donné à pas moins de 2 000 de ses salariés des outils pour piloter leur activité au jour le jour. Le projet d'analyse de l'information que nous avons mené est l'aboutissement d'une longue démarche de refonte des systèmes utilisés dans les magasins du groupe Galeries Lafayette. Tout a démarré par une remise à plat des systèmes d'encaissement et de gestion, avec le passage à une véritable gestion à l'article sur toute la chaîne, de l'approvisionnement à la vente. Le volet décisionnel s'inscrit dans la continuité de cette refonte. Il vise d'abord à mettre en place des indicateurs communs dans l'ensemble de l'entreprise, un langage unique parlé par tous les services. Un passage obligé vers le multicanal En magasin par exemple, l'outil sert à faire le lancement de journée.

http://technologies.lesechos.fr/business-intelligence/indicateurs-de-performances-un-langage-commun-mais-surtout-un-langage-pour-tous_a-41-520.html

Related:  Thème 3 gestion et création de valeurQ8-Qu'est-ce qu'une organisation performante ?CLASSE Bts CG2 - Processus 5 suitemoon23millenium

Qu'est ce que la Valeur ? Qu'est-ce que la Valeur ? Qu'est-ce qui n'a pas de prix ? avec Patrick Viveret Il y a sans doute mieux qu'Excel pour piloter la performance de votre entreprise Pour gérer au mieux leurs performances en temps de crise, les entreprises se tournent de plus en plus vers des outils décisionnels financiers. Le Corporate Performance Management ou Gestion de la Performance Financière est le domaine qui se situe à la croisée des chemins entre l’intelligence décisionnelle et la gestion financière. Ce domaine participe à la surveillance et à la gestion de la performance de l’entreprise, via l’utilisation d’indicateurs de performance (KPI).Ce marché est en pleine croissance, et ce que l’on appelle aussi le Business Performance Management (BPM) ou Entreprise Performance Management (EPM) représente près de 2 milliards de dollars de volume d’achats annuels. Et les années à venir ne devraient pas voir la courbe s’infléchir, Gartner prévoyant même une croissance soutenue sur ce marché de l’ordre de 5 à 10% annuels. Un outil de pilotage efficace en temps de crise Mauvaises données : mauvaises décisions !

Quand la technologie aide à la prise de décision en groupe Loomio facilite la prise de décision des groupes grâce à une collaboration plus juste. L'application Web open source considère qu'un bon processus de prise de décision en group peut améliorer la vie en entreprise, comme la société. La décision de groupe a souvent pris la forme d'une décision hiérarchique top-down ou d'une inclusion bottom-up. Leadership et organisation performante « Orange juice Leaders de guerre : Mao Tse Tung, leader stratège : Un des cofondateurs du Parti communiste chinois en 1921, Mao Zedong parvint progressivement à s’en faire reconnaître comme le dirigeant suprême, notamment lors de l’épisode de la Longue Marche (1934-1935). Après de longues années de guérilla contre les nationalistes du Kuomintang, ainsi que contre l’envahisseur japonais (1937-1945), Mao sortit vainqueur de l’ultime phase de la guerre civile chinoise, avec la victoire de l’Armée populaire de libération en 1949. Il proclame la République populaire de Chine, le 01/10/1949 à Pékin dont il en sera le président de 1954 à 1959. Ce leader emblématique a su s’imposer en remportant des victoires historiques, grâce à ses capacités en stratégie de guerre. Charles De Gaulle, le leader au cœur de l’action : chef de la France libre, il organise et inspire la résistance depuis Londres en 1940.

Dictionnaire financier Dictionnaire économique Plusieurs lexiques économiques fleurissent déjà sur le net. Toutefois, il faut, pour en comprendre les explications, un esprit souvent rompu au monde des affaires et à quelques notions de droit. Nous avons tenté ici d'offrir à l'internaute, néophyte en matière de jargon économique, un petit lexique déchiffré. Évidemment, certains termes pourront malgré tout paraître complexes, de même que certains principes vous donneront l'impression de devoir consulter au minimum un notaire pour en discerner convenablement toutes les subtilités. Mais dans l'ensemble, nous avons opté pour des définitions accessibles à tous ceux qui ne sont pas des cracks de la bourse ou de grands seigneurs de l'investissement, mais qui souhaitent en entrevoir les rouages.

RSO et norme ISO 26000 : pour une entreprise performante / Conférences / Evenements / L'Academie - Academie Mardi 25 septembre 2012 – 17h30/19h30 Auditorium AG2R La Mondiale104-110 Boulevard Haussmann – 75008 Paris Cette conférence a été l'occasion pour les intervenants, tous membres du groupe de travail de l'Académie sur le sujet, de répondre à un ensemble de questions fréquemment posées, à travers une lecture simple de la norme ISO 26000 : Qu'est-ce que la Responsabilité Sociétale des Organisations (RSO) ?Un historique et une définition claire, reconnue internationalement, celle de l 'ISO 26000.

Quel est le processus de decision en entreprise ? Prendre une décision, quel modèle de processus ? Réfléchis avec lenteur, mais exécute rapidement tes décisions. Isocrate, Philosophe (Athènes 436 av JC) Le modèle agricole SOLIDAIRES, PERFORMANTES, INNOVANTES : En avant les coopératives ! SOLIDAIRES, PERFORMANTES, INNOVANTES : En avant les coopératives ! Le capitalisme coopératif : prendre en mains son destin économique dans une entreprise d’Hommes L’entreprise coopérative agricole est une organisation économique d’agriculteurs qui ont décidé de mutualiser les moyens de production, de transformation et de commercialisation de leurs produits agricoles. Centre de Ressources Comptabilité et Finance (CRCF) - Economie et Gestion - BTS CGO, DCG, DSCG Cette séquence est élaborée à partir d’un contexte de PME simplifié et s’appuie sur des documents, particulièrement des pièces comptables qu’il s’agit d’analyser et d’enregistrer à l’aide d’une base de données fournie et qui fonctionne sous Microsoft Access. L'ensemble forme une application comparable dans son fonctionnement, à un progiciel de comptabilité qui serait simplifié à l'extrême de telle sorte que l'attention de l'élève ne soit pas accaparée par des problèmes de procédures et de repérages dans des menus parfois complexes. L’objectif est de repérer immédiatement et très facilement, les incidences des enregistrements comptables sur le bilan, le compte de résultat et la trésorerie et d'être à même de décrire le mécanisme général de construction et d'articulation des documents comptables : une saisie, édition du journal, de la balance, du compte de résultat, du bilan. Fichiers à télécharger :

COMPRENDRE LES INDICATEURS DE PERFORMANCE par Sophie Marchand Définition générale : Un indicateur est une information ou un ensemble d’informations contribuant à l’appréciation d’une situation par le décideurDéfinition spécifique : Un indicateur de performance « KPI » (Key performance Indicator) est une mesure ou un ensemble de mesures braquées sur un aspect critique de la performance globale de l’organisation Source : Les nouveaux tableaux de bord des managers Éditions Organisation Voici quelques critères à retenir lorsque l’on doit choisir un indicateur de performance: Doit être associé à un objectif précisDoit être mesuré périodiquement (tout écart significatif doit être signalé)Doit être simple, facile à comprendre et utilisable par tousNe doit pas être manipulable par les gestionnaires de l’entrepriseDoit être en lien avec le secteur d’activité de l’entreprise PSST!

Organisation : l’approche centrée sur les structures : Ecole de la contingence structurelle Ecole de la contingence structurelle La "contingence structurelle" désigne l’interdépendance de la structure -et du fonctionnement - avec les caractéristiques de son contexte. Comme métaphore de l’organisme vivant, l’entreprise est vue comme une cellule dans son éco –système. Les auteurs de cette école cherchent à répondre aux questions suivantes : • Pourquoi telle organisation est performante alors que telle autre ayant la même activité ne l’est pas ? • Pourquoi deux firmes, de secteurs très différents, ayant la même structure, réussissent toutes les deux ? • Pourquoi deux autres appartenant au même secteur, ont des résultats inégaux alors qu’elles ont la même organisation ?

Enseignements technologiques STMG - Terminale STMG - Sciences de gestion - Spécialité Gestion et finance Dans la continuité du travail conduit en classe de première en sciences de gestion, le programme de la spécialité "Gestion et finance" est composé de trois thèmes déclinés en questions de gestion qui structurent l'enseignement. La mise en oeuvre d'une démarche technologique est généralisée : approche intégrative des concepts et des méthodes mises en oeuvre, recours aux TIC et aux simulateurs de gestion. Introduction générale

La recherche de l'amélioration de la performance comporte-t-elle des risques ? - Réviser le cours - Sciences de gestion - Première STMG La recherche de l'amélioration de la performance peut s'accompagner de risques pour l'organisation, voire en générer. Leur prise en compte nécessite d'en identifier les origines : celles liées aux aléas et celles liées aux temps. Les organisations s'adaptent en mettant en place des modalités de gestion des risques permettant d'en limiter les conséquences. 1. Les facteurs externes de risques

Related: