background preloader

Wifi neuronal: éviter la perte d’empathie et les relations pourries

Wifi neuronal: éviter la perte d’empathie et les relations pourries
Nous avons vu dans l’article Wifi neuronal et compétences relationnelles que nous sommes faits pour être empathiques de par l’existence de nos neurones miroirs. Cependant, mis à mal par la société moderne, ils peineraient à fonctionner normalement et seraient responsables d’une partie des relations pourries… Dans cette vidéo passionnante, le journaliste Patrice Van Eersel simplifie pour nous le mécanisme neurones miroirs/neurones moteurs, générateur de l’empathie indispensable à la relation et à la communication. L’imagerie du cerveau montre que nous entrons en résonance par nos neurones miroirs avec notre entourage, et que c’est comme ça que nous éprouvons de la compassion. Lorsque nous voyons une personne souffrir, nous souffrons aussi, ce qui suscite en nous l’envie d’aider. Pour s’aider soi-même en fait (envolée, l’illusion du merveilleux altruisme). Mais on les trouve aussi dans le bien-être et la santé, par l’impact direct sur le système immunitaire et le système endocrinien.

http://www.ithaquecoaching.com/articles/wifi-neuronal-eviter-perte-empathie-relations-pourries-3825.html

Related:  communicationEmpathiePsychologie / Développement personnel

L'écoute active, une stratégie au service du tuteur à distance. Par Jacques Rodet Former les tuteurs à l'écoute active, telle étaient une de mes réflexions il y a quelques jours. Aussi, sans prétendre faire oeuvre de formation, il me semble opportun de publier sur ce blog un texte qui a d'abord été une "chronique à distance" publiée sur mon site en avril et mai 2003 puis une version remaniée pour le blog du GRECO en mai 2006. C'est cette dernière version que je reproduis ci-après. Les pièges de l'empathie Retour nouveau à lire Cet article est dédié aux professionnels: Tous ceux qui ont pour tâche d'aider ou d'accompagner dans un métier de soin (infirmières, aides soignantes, médecins, psychologues, psychothérapeutes, psychiatres, psychanalystes...). Tous ceux qui travaillent dans le social (assistantes sociales, éducateurs...).

Qu'est-ce que l'empathie ? C’est un comble chers lecteurs ! Je prétends traiter de sujets liés aux relations humaines et à la communication depuis plus de deux ans et je me rends compte aujourd’hui que je n’ai jamais parlé d’un des fondamentaux de ce domaine, l’empathie. Je compte bien rétablir la cohérence de la ligne éditoriale de ce blog en partageant cette semaine avec vous mes dernières lectures sur le sujet. Faire preuve d’empathie L’empathie est sans doute une des compétences relationnelles les plus délicates à appliquer, car l’ambiguité du terme peut produire des comportements à priori proches, mais non équivalents et dont le résultat est à l’opposé de celui escompté. Commençons donc par quelques éclaircissements. Ne confondons pas empathie avec contagion émotionnelle*.

La communication non-verbale, la communication gestuelle, vos attitudes, vos mimiques parlent pour vous. Savez-vous que 55 % du message capté par votre interlocuteur sont directement liés à votre gestuelle ? La communication non-verbale, un univers méconnu et un potentiel sous-exploité… et pourtant c’est notre communication non-verbale que retient notre interlocuteur et c’est elle qui trahit notre pensée. Notre culture occidentale portée sur des éléments factuels et scientifiques, prête plus d’attention aux mots qu’aux gestes. Cependant, il est plus facile de dissimuler ses intentions en paroles qu’en gestes (vous pouvez voir quelques exemples commentés en cliquant sur le bouton ci-dessous).

Comprendre l'empathie Qu'est-ce que l'empathie, si ce n'est savoir distinguer soi de l'autre, et réguler ses propres émotions. Il ne faut pas confondre l'empathie avec la contagion émotionnelle, ni la sympathie. Quelle est notre capacité réelle à comprendre l'autre ? Les interactions sociales avec autrui, la régulation de nos propres émotions, notre capacité à comprendre l'autre ... en d'autres termes, l'empathie. L’empathie, cette capacité à ressentir une émotion qui est appropriée, en réponse à celle qui est exprimée par autrui.

La confiance en soi - Entrevue avec Josée Jacques, Psychologue Un manque de confiance en soi peut avoir toute sorte de répercussion dans notre vie. Le contraire est aussi vrai : les gens qui ont confiance en eux semblent pouvoir accomplir des miracles. Qu'est-ce qui fait qu'on a ou qu'on n'a pas confiance en nous? Et comment peut-on développer cette confiance? Communication non verbale Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Tableau de symboles de communication non verbale de patients. La communication non-verbale (ou langage du corps) désigne dans une conversation tout échange n'ayant pas recours à la parole. 30 traits de caractère d’un empathe Être quelqu’un d’empathique, c’est lorsque vous êtes influencé par les énergies des autres, et que vous avez une capacité innée à sentir intuitivement et à percevoir les autres. Votre vie est inconsciemment influencée par les désirs, les souhaits, les pensées et les humeurs des autres. Être empathique, c’est beaucoup plus que d’être sensible et ça ne se limite pas à des émotions. Les empathiques peuvent percevoir les sensibilités physiques et les impulsions spirituelles, tout en sachant les motivations et les intentions des autres personnes.

L'impact des mots : l'importance des bons choix « Tu es nul », « quel con », « tu n’arriveras jamais à rien », « je te déteste »… A l’inverse : « tu es génial », « c’est super ce que tu as fait », « bravo », « je suis fier de toi », « je t’aime »… Combien de fois avons-nous entendu ou prononcé ces mots ?

Préparation mentale 6 techniques pour booster votre mental 2 Posté par G. le 3 octobre 2011 Ce post est la suite de l’article Préparation mentale : 6 techniques redoutables pour booster votre mental pendant l’effort (1/2) Voici plusieurs exercices relativement simples, mais extrêmement puissants de préparation mentale, qui vous aideront lors de vos entraînements et de vos épreuves sportives quelles qu’elles soient. Ça va passer, laissez passer l’orage ! A un moment, ou même plusieurs, lors d’une compétition, vous pouvez être au bord de l’abandon ou de l’arrêt (comme on dit, vous serez au fond du faitout avec le couvercle sur la tête !) Empathie Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'empathie (du grec ancien ἐν, dans, à l'intérieur et πάθoς, souffrance, ce qui est éprouvé) est une notion désignant la « compréhension » des sentiments et des émotions d'un autre individu, voire, dans un sens plus général, de ses états non-émotionnels, comme ses croyances (il est alors plus spécifiquement question d'« empathie cognitive »). En langage courant, ce phénomène est souvent rendu par l'expression « se mettre à la place de » l'autre. Cette compréhension se produit par un décentrement de la personne (ou de l'animal) et peut mener à des actions liées à la survie du sujet visé par l'empathie, indépendamment, et parfois même au détriment des intérêts du sujet ressentant l'empathie.

Le lâcher prise : un renoncement ou un moyen de se dépasser ? Pourtant, le lâcher prise est attaché au développement de la personne et même au développement spirituel et associer développement et farniente est antinomique. Si l’homme a besoin de se sentir acteur de sa vie, alors le lâcher prise doit être une action, ce ne peut être un renoncement. Rappelons nous en effet en toute chose que l’homme est sujet à trois phénomènes caractéristiques des organismes vivants : l’activité, le repos et l’évolution. Le premier aspect, l’activité, est le syndrome inverse de celui de la pile Wonder : « la pile Wonder ne s’use que si l’on s’en sert » selon le slogan publicitaire bien connu. Un organisme, pour sa part, ne s’use que si l’on ne s’en sert pas. Préparation mentale 6 techniques pour booster votre mental Posté par G. le 27 septembre 2011 Comme cet article est assez long, j’ai préféré en faire 2 parties. Voici la première (vous aurez droit à la 2e la semaine prochaine)

Related: