background preloader

Langage corporel

Langage corporel
Related:  Communication inter-personnelle

La communication non-verbale, la communication gestuelle, vos attitudes, vos mimiques parlent pour vous. Savez-vous que 55 % du message capté par votre interlocuteur sont directement liés à votre gestuelle ? La communication non-verbale, un univers méconnu et un potentiel sous-exploité… et pourtant c’est notre communication non-verbale que retient notre interlocuteur et c’est elle qui trahit notre pensée. Notre culture occidentale portée sur des éléments factuels et scientifiques, prête plus d’attention aux mots qu’aux gestes. Celui qui maîtrise la relation, c'est celui qui sait observer l’autre, qui sait écouter. Quelle souvenir gardera de vous votre interlocuteur après votre entretien ? Ce que l’on appelle " l’image résiduelle " c’est ce qui restera à l’esprit après un entretien ou une première rencontre. La communication non-verbale : composante essentielle de votre communication interpersonnelle. Maîtriser sa communication non-verbale permet d’obtenir plus facilement l’attention et l’adhésion.

La synergologie : Croire n'importe quoi Avant d'enquêter sur la synergologie, je savais que ce business créé par Philippe Turchet existait. J'avais mes gros doutes sur la scientificité de l'affaire, mais ce n'est que quand j'ai constaté que plusieurs institutions faisaient appel à des synergologues à des fins de formation que j'ai décidé de plonger, journalistiquement... Au-delà de la synergologie elle-même - ce n'est pas la première pseudoscience qui sévit dans l'espace public -, la série posait la question de la crédulité des institutions, bien au-delà de celle des individus. L'individu, il peut bien croire à ce qu'il veut. L'individu a le droit d'être crédule, ça n'implique qu'à peu près lui-même. On vit dans une ère où foisonne l'information. Les fausses vérités n'ont jamais si bien pullulé, par ailleurs : l'existence même d'une communauté qui nie l'évidence scientifique du réchauffement climatique en est la preuve la plus déprimante.

KEYROS management Mail La communication non verbale La communication non verbale : silences, gestes, postures, expressions faciales, ton de la voix, rythme de l’élocution, vêtements… complètent le message auditif. Elle exprime les émotions, les sentiments, les valeurs. Cette communication renforce et crédibilise le message verbal lorsqu’elle est adaptée, mais peut décrédibiliser ce même message si elle est inadaptée. 1. Rappel des généralités Selon A. Les éléments proxémiques et kinésiques sont constitutif de la relation qui se créé entre deux acteurs de la communication : ils favorisent ou découragent le contact, ils influent sur le contenu plus ou moins intime ou familier de la conversation, ils apportent des indices sur la distance prise par l’émetteur par rapport à son message. Lire : Les signes comportementaux, kinésique et proxémique 2. Les silences font intégralement partie de la communication, car ils expriment quelque chose et qu'ils sont indispensables à l'écoute de l'autre. Certains silences sont lourds de sens. 3. 4. 5. 6. 7. 8.

Microdémangeaisons du visage - Synergologie.org Le Site Officiel Dans le champ des sciences humaines, la synergologie possède par son objet d’étude, un atout incomparable sur d’autres disciplines : les observations qu’elle propose se voient.La théorisation de la connaissance à laquelle la synergologie, comme toutes les disciplines, se livre est immédiatement testée ou testable dans le champ de la pratique.Si bien que ses propositions peuvent facilement être validées ou réfutées. Le même type d’information, c’est à dire le même mouvement, lorsqu’il est effectué par des personnes différentes, peut , immédiatement être comparé sur des critères à la fois visuels et verbaux. Des images fixes prises à partir des vidéos permettent alors de se centrer sur l’observation et de voir si les mêmes gestes ou attitudes effectués par des personnes différentes, sont toujours effectués dans l’environnement des mêmes émotions.

Salut, ça va ? … ! Un grand classique de la convivialité le matin : on se croise et c’est au premier qui va dégainer : « salut, ça va ? ». Mais est-ce toujours de la convivialité ? Façon « Hep taxi ! Je lance mon « salut ça va ? mais pourquoi ne m’a-t-il pas répondu ? Bon, j’ai aussi le droit de penser que le collègue ne m’a pas entendu, pas vu. Façon « Le train ne s’arrêtera pas à ma gare » Prenons, maintenant le cas inverse où c’est mon collègue qui a dégainé le premier : « salut, ça va ? Il faut que je vous explique qu’entre le « salut » et le « va », le collègue a parcouru 2 mètres et qu’il continue son chemin sans même attendre la réponse. Pas top, pour la convivialité, non plus ! Façon « Ai-je le choix de ma réponse ? Cette fois-ci, c’est mon chef qui m’apostrophe avec le maintenant fameux « salut, ça va ? Au niveau de la convivialité, pourrait-on appeler ça … le minimum syndical ? Façon « Si j’aurais su, j’aurais pas venu » La convivialité aurait-elle des limites ? Un authentique échange

CNV

Related: