background preloader

Neurones miroirs, empathie, et psychopathie

News of Tomorrow, 11 mars 2009 Par jsf Des circuits neurologiques prédisposent à l’empathie Les travaux d’Hugo Théoret démontrent que les neurones miroirs, à l’origine de l’empathie, sont perturbés chez les autistes Lorsque nous observons quelqu’un faire un geste, les circuits neuronaux qui commandent cet acte s’activent dans notre cerveau même si nous demeurons totalement immobiles. Le phénomène se répète quand nous entendons un son associé à un mouvement particulier, comme taper des mains. Cette étonnante constatation a été faite sur des chimpanzés au début des années 90 et ce phénomène a été attesté par la suite chez les êtres humains. Selon les théories actuelles, les neurones miroirs seraient à la base de l’apprentissage par imitation, une fonction centrale notamment dans l’apprentissage de la langue. « Ces cellules sont vraiment à la source de la compréhension de ce qui se passe chez les autres personnes, affirme Hugo Théoret, chercheur au Département de psychologie. Le traitement

http://www.futurquantique.org/2010/03/11/neurones-miroirs-empathie-et-psychopathie/

Related:  Pervers narcissique manipulateur (PNM, Fion...)Empathie

Mensonge et manipulation : 8 astuces pour détecter si quelqu’un vous ment ou bluffe. Cela arrive à tout âge et à toute personne : se faire rouler dans la farine comme un bleu ne fait jamais vraiment plaisir. Surtout dans les affaires parce qu’outre soi, nous sommes aussi responsables au regard de l’ensemble des agents de l’entreprise (équipes, performances, actionnaires…). En matière de communication interpersonnelle, il existe des moyens intéressants pour savoir si quelqu’un ment ou tente une manipulation. Comment savoir si quelqu’un ment, bluffe ou essaie de vous manipuler ? Ce dossier vous propose 8 astuces et conseils pratiques pour apprendre à découvrir le mensonge et la manipulation.

Empathie Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'empathie (du grec ancien ἐν, dans, à l'intérieur et πάθoς, souffrance, ce qui est éprouvé) est une notion désignant la « compréhension » des sentiments et des émotions d'un autre individu, voire, dans un sens plus général, de ses états non-émotionnels, comme ses croyances (il est alors plus spécifiquement question d'« empathie cognitive »). En langage courant, ce phénomène est souvent rendu par l'expression « se mettre à la place de » l'autre. Neurones miroirs (I) Une découverte monumentale mais ignorée En 1996, Giacomo Rizzolatti, neurologue de l’Université de Parme, fit la surprenante découverte des neurones miroirs. Une découverte qui, bien que très peu connue du grand public, pourrait être à l’origine d’une révolution scientifique majeure dont on ne pressent que quelques contours. 1.

Pervers narcissique Le pervers narcissique est un sujet agissant comme un prédateur en substituant le besoin d'être obéi au désir d'être aimé ; il peut aller jusqu'à détruire l'identité de sa proie par la manipulation mentale ou le harcèlement moral. Cette forme de perversion a été décrite initialement par le psychanalyste Paul-Claude Racamier. Presse[modifier] Il n'y a rien à attendre de la fréquentation des pervers narcissiques, on peut seulement espérer s'en sortir indemne. Citation de Paul-Claude Racamier extraite de son livre Le génie des origines« Les prédateurs moraux : identification du pervers narcissique », Paul-Henri Moinet, Le nouvel économiste, nº 1634, du 18 au 24 octobre 2012, p. 12

L'empathie : une faculté précieuse Accueil > Chroniques > Sujets originaux de la psycho > L'empathie : une faculté précieuse Sans la capacité à comprendre et partager ce que ressent autrui, nous pourrions difficilement coexister. L'empathie est en effet nécessaire à la vie sociale car elle favorise les comportement prosociaux tels que chercher à échanger, communiquer avec autrui, proposer son aide... Qu'est-ce que l'empathie C’est un comble chers lecteurs ! Je prétends traiter de sujets liés aux relations humaines et à la communication depuis plus de deux ans et je me rends compte aujourd’hui que je n’ai jamais parlé d’un des fondamentaux de ce domaine, l’empathie. Je compte bien rétablir la cohérence de la ligne éditoriale de ce blog en partageant cette semaine avec vous mes dernières lectures sur le sujet. Étymologiquement, « empathie » provient du terme Einfuhlung, qui fait référence à la projection d’une personne dans la situation de l’autre. Depuis lors, cette définition a évolué grâce aux travaux effectués dans différents champs de recherche tels que la philosophie, la psychologie et les neurosciences. D’après Jean Decety, neurobiologiste, professeur à l’université de Washington, et directeur du laboratoire Social Cognitive Neuroscience à Seattle, l’empathie ne peut s’envisager que lorsque la personne fait l’expérience d’une réponse émotionnelle face à l’émotion d’autrui.

Les pervers narcissiques Le terme « pervertir » est issu de deux termes latins (per qui signifie par et vertere que l’on peut traduire tourner). La traduction la plus littérale serait « mettre sens dessus-dessous ou faire mal tourner ». L’adulte est dit pervers s’il impose aux dépens de l’autre une situation qui le satisfait lui. Les traits caractéristiques de ce mécanisme de défense sont donc la manipulation (érigé en mode opératoire — modus operendi) et le refus des envies et besoins de l’autre au profit des siens; la perversion sexuelle n’en est qu’une expression. Test d'empathie de Baron-Cohen Il a été montré que les personnes atteintes de certaines pathologies comme l’autisme ou le syndrome d’Asperger ne développaient aucun sens de l’empathie. Si vous ne savez pas ce qu’est l’empathie, je vous invite à lire cet article que j’ai écrit récemment sur le sujet. Le professeur Baron-Cohen, spécialiste mondialement reconnu de l’autisme, a mis au point un test permettant de caractériser votre capacité d’empathie.

Empathie : la fin des neurones miroirs ? Les neurones miroirs sont des stars des neurosciences. Invoqués depuis une dizaine d’années pour expliquer la plupart des mécanismes de communication émotionnelle, d’imitation, d’empathie ou de compassion chez l’être humain comme chez d’autres animaux, ils véhiculent un concept aussi simple que séduisant : ces neurones ont la particularité de s’activer aussi bien lorsque nous faisons quelque chose, que lorsque nous voyons quelqu’un d’autre le faire. Facile, dès lors, d’expliquer les phénomènes d’empathie : si une personne en voit une autre pleurer ou rire, ses neurones miroirs s’activent en voyant les distorsions du visage de son vis-à-vis, et ce sont les mêmes neurones qui s’activent lorsque cette personne rit ou pleure elle-même. Elle ressent alors le fait de rire ou de pleurer.

HARCELEMENT & PERVERSION NARCISSIQUE - Natura Communication Voici un sujet que je connais malheureusement parfaitement pour l'avoir vécu puis étudié en détail. Pervers : auteur d'une déviation de but : au lieu de te faire l'amour, je vais te fouetter et te mettre dans la souffrance. Ou au lieu de discuter fertilement avec toi de façon partenariale dans un but de faire aboutir notre projet, je vais discuter dans un but subreptice pour te mettre en faute, te culpabiliser ou t'assujétir.

Related: