background preloader

12.08.2009 - Social scientists build case for 'survival of the kindest'

12.08.2009 - Social scientists build case for 'survival of the kindest'
By Yasmin Anwar, Media Relations | 08 December 2009 BERKELEY — Researchers at the University of California, Berkeley, are challenging long-held beliefs that human beings are wired to be selfish. In a wide range of studies, social scientists are amassing a growing body of evidence to show we are evolving to become more compassionate and collaborative in our quest to survive and thrive. (Photo illustration by Jonathan Payne) In contrast to "every man for himself" interpretations of Charles Darwin's theory of evolution by natural selection, Dacher Keltner, a UC Berkeley psychologist and author of "Born to be Good: The Science of a Meaningful Life," and his fellow social scientists are building the case that humans are successful as a species precisely because of our nurturing, altruistic and compassionate traits. They call it "survival of the kindest." Empathy in our genes "The tendency to be more empathetic may be influenced by a single gene,” Rodrigues said. Cultivating the greater good

http://www.berkeley.edu/news/media/releases/2009/12/08_survival_of_kindest.shtml

Related:  OcytocineEmpathie

Ocytocine Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Son nom signifie accouchement rapide (« ocy » du grec ὠκύς, ôkus : rapide et de « tocine » τόκος : accouchement). Des études récentes ont commencé à suggérer que l'ocytocine pourrait avoir un rôle dans différents comportements, comme l'orgasme, la reconnaissance sociale, l'empathie, l'anxiété, les comportements maternels, etc., d'où son appellation abusive d'« hormone du plaisir » ou « hormone du bonheur »[3] par les médias reprenant les thèses réductionnistes biologisantes[4]. Dans certaines situations, l'ocytocine pourrait aussi induire des comportements « radicaux », voire violents pour la défense du groupe, par exemple face à un tiers refusant de coopérer.

Neurones miroirs, empathie, et psychopathie News of Tomorrow, 11 mars 2009 Par jsf Des circuits neurologiques prédisposent à l’empathie Les travaux d’Hugo Théoret démontrent que les neurones miroirs, à l’origine de l’empathie, sont perturbés chez les autistes Ocytocine : l'hormone du câlin en phase de recul ? 22. octobre 2012 Quelques inspirations d’un concentré d’hormone et, déjà, une rencontre fortuite se transforme en une histoire d’amour. Les slogans publicitaires pour les lotions à base d’ocytocine ne sont pas toujours faux - l’ocytocine agit probablement dans certains cas particuliers. Si l’on utilise le terme d’ « hormone de l’amour », beaucoup de personnes savent ce que cela signifie.

Empathie Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'empathie (du grec ancien ἐν, dans, à l'intérieur et πάθoς, souffrance, ce qui est éprouvé) est une notion désignant la « compréhension » des sentiments et des émotions d'un autre individu, voire, dans un sens plus général, de ses états non-émotionnels, comme ses croyances (il est alors plus spécifiquement question d'« empathie cognitive »). En langage courant, ce phénomène est souvent rendu par l'expression « se mettre à la place de » l'autre. Cette compréhension se produit par un décentrement de la personne (ou de l'animal) et peut mener à des actions liées à la survie du sujet visé par l'empathie, indépendamment, et parfois même au détriment des intérêts du sujet ressentant l'empathie. Dans l'étude des relations interindividuelles, l'empathie est donc différente des notions de sympathie, de compassion, d'altruisme ou de contagion émotionnelle qui peuvent en découler. Théories et théoriciens[modifier | modifier le code]

Quels sont les Effets de l’Ocytocine ? 6Confiance, attachement, tendresse, amour, l’ocytocine est définitivement une hormone à l’eau de rose… Selon certains scientifiques, elle aurait en outre contribué à ce que l’homme ne soit pas un animal en voie de disparition grâce à son rôle dans notre instinct parental et dans notre capacité à ne pas égorger le premier venu parce qu’on n’aime pas la couleur de ses chaussures. Hormone du plaisir importante, voire absolument capitale dans nombre de situations de notre quotidien dangereux de bête sauvage, l’ocytocine est surtout connue comme l’hormone de l’amour. Elle a en réalité d’autres fonctions à ne pas négliger… Hormone de la mère

L'empathie : une faculté précieuse Accueil > Chroniques > Sujets originaux de la psycho > L'empathie : une faculté précieuse Sans la capacité à comprendre et partager ce que ressent autrui, nous pourrions difficilement coexister. L'empathie est en effet nécessaire à la vie sociale car elle favorise les comportement prosociaux tels que chercher à échanger, communiquer avec autrui, proposer son aide... Bien que l'empathie et la sympathie soit complémentaires, elles se distinguent néanmoins. En effet, l'état affectif et motivationnel de la sympathie est orienté vers le bien-être d'autrui, ce qui n'est pas forcément le cas de l'empathie. Ainsi, on peut ressentir de l'empathie sans pour autant éprouver de sympathie.

Faire monter son taux d'ocytocine pour avoir meilleure mine ? Comment faire monter mon taux d’ocytocine ? C’est que, voyez-vous, j’ai l’impression que mon humeur pourrait bénéficier d’un petit coup de pouce, et, selon plusieurs études, augmenter la quantité d’ocytocine en circulation dans mon sang pourrait faire le travail… Intéressant ! En effet, l’ocytocine (ou oxytocine) est une hormone qui joue un rôle clé sur l’humeur, étant liée entre autres au sentiment d’attachement, mais aussi au bien-être en général. Et la bonne nouvelle, c’est qu’il existe plusieurs petits trucs pour déclencher son relâchement dans le sang ! Les effets de l’ocytocine L’ocytocine est une hormone qui joue de multiples rôles.

Test d'empathie de Baron-Cohen Il a été montré que les personnes atteintes de certaines pathologies comme l’autisme ou le syndrome d’Asperger ne développaient aucun sens de l’empathie. Si vous ne savez pas ce qu’est l’empathie, je vous invite à lire cet article que j’ai écrit récemment sur le sujet. Le professeur Baron-Cohen, spécialiste mondialement reconnu de l’autisme, a mis au point un test permettant de caractériser votre capacité d’empathie. A ce test, le score normal oscille entre 22 et 30. Un autiste termine le test avec un score médiocre allant de 0 à 15. Quelqu’un de doué en décodage des expressions faciales peut terminer l’épreuve avec un score supérieur à 30.

L'absence d'empathie est-elle irréversible L'absence d'empathie est-elle irréversible - Vu 6476 fois. Peut-on éliminer le mal ? Le mauvais dans chaque homme ? Pendant des siècles, nous avons accusé le diable de tous les maux, notamment de la perversité des hommes, mais il semble que nous sommes, pour la plupart, à l'origine du mal qui sommeille en nous. La science est-elle capable de l'éradiquer ?

Le rat serait capable d'altruisme et d'empathie Les rats sont capables de comportement altruiste (ou comportement pro-social) qui implique l'empathie, montre une étude américaine publiée dans la revue Science. Les scientifiques, apprend-on, pensaient que seuls les primates étaient capables d'empathie, c'est-à-dire de se mettre à la place de l'autre et de ressentir ses émotions. Ben-Ami Bartal, Jean Decety et Peggy Mason de l'Université de Chicago ont placé des rats en captivité deux par deux pendant deux semaines avant de mettre l’un des deux dans un petit tube transparent fermé. L’autre rat était laissé libre de se déplacer dans la cage principale.

Related: