background preloader

Le compagnonnage des légumes

Le compagnonnage des légumes
Les guêpes. Les guêpes sont des dangereux prédateurs pour la plupart des insectes. Mais elles ont aussi besoin de nectar pour balancer leurs diète. La présence de plantes mellifères les attirera au jardin. Les camomilles, les menthes, les verges d'or, le fenouil, l'hysoppe, les tagètes et les oeillets d'inde attirere les guêpes. Les libellules Les libellules sont parmi les plus dangereux prédateurs des insectes. Une multitude d'autres insectes sont des prédareurs, observez-les de proche, s'ils sont en train de bouffer d'autres insectes, il y a des grosses chances qu'ils soient des prédateurs utiles.

http://lesbeauxjardins.com/jardinons/potager/apcompagnon.htm

Faut-il ou non désherber en jardinage autofertile ? Dans mon jardin autofertile, il y a très peu de temps à mettre au désherbage. Ma routine consiste plutôt à maintenir une couche de paillis sur toute la surface du jardin et à choisir minutieusement comment distribuer mes plantes sur les buttes. En 2004, j'ai poussé l'expérience jusqu'à ne faire aucun désherbage.

Créer un jardin-forêt En un clic : le bon de com­mande pa­pier de l’association Ima­gine un Colibri. L’agriculture conven­tion­nelle, hé­ri­tière des agri­cul­tures du néo­li­thique ap­pa­rues il y a dix mille ans au Moyen-Orient, ap­plique bê­te­ment au monde en­tier un mo­dèle in­venté dans des éco­sys­tèmes de prai­ries semi-arides. Or les ré­gions tem­pé­rées comme la France ne sont pas na­tu­rel­le­ment des ré­gions de prai­rie. Le compagnonnage des lègumes - Jardiniers professionnels La technique du compagnonnage est utilisée dans l’agriculture bio et recommandée par de nombreux botanistes. Cette technique est le fruit de l’observation de nombreux maraîchers et la transmission des anciens sur la culture potagère. La nature étant merveilleusement bien faite, elle permet la protection des maladies et de certains parasites pour les légumes en fonction de leurs associations.

Plantes médicinales A à Z Ebooks Accueil » Plantes médicinales de A à Z Tweet Quinquina Uncaria (griffe de chat) Ylang-ylang Des champignons comestibles au jardin! Si vous pratiquez le jardinage avec du paillis nutritif (paille, copeau de bois feuillu, BRF), vous avez certainement déjà remarqué des champignons dans votre jardin ou forêt nourricière. Ils sont essentiels à la décomposition du paillis et fournissent beaucoup de nutriment au sol par ce processus. Ils sont donc très utiles, mais ne sont typiquement pas comestibles... Lin cultive -Plante médicinale Les beaux draps un peu blonds, un peu rudes de nos grands-mères, fleurant la lavande et l'absinthe, où l'on entrait comme en la douceur des prairies de juin sous la lune, les jupons lourds, les grands torchons où l'on ser­rait un pain respecté, béni de la pointe du couteau, tout le linge noble d'autrefois était de lin. Vinrent le coton plus léger, plus blanc, les textiles artificiels aux fibres mortes et froides, et ces champs de nos campagnes qui semblaient refléter le ciel disparurent peu à peu. Comme bien des plantes de culture ancienne, le lin est inconnu à l'état sauvage.

Réussir l'association des légumes dans le jardin potager Le compagnonnage ou culture associée est souvent peu connu du public. Pourtant, c’est une technique qui est utilisée par les maraîchers depuis des siècles pour prévenir de façon naturelle les maladies qui peuvent attaquer les plantes et les légumes en jouant sur leur association. Comment cette technique fonctionne-t-elle et comment arranger concrètement son jardin potager ? Il faut juste lire les lignes qui suivent pour le savoir. La technique du compagnonnage est surtout utilisée dans le domaine de l’agriculture biologique qui mise sur les vertus pesticides naturelles de chaque légume pour éloigner les maladies, afin de ne pas faire appel aux produits chimiques. D’après les botanistes, les plantes en général sont capables de se protéger et de se détruire mutuellement, selon les espèces associées.

Contre le cancer, des plantes qui font du bien Contre le cancer, les maladies cardiovasculaires, la douleur, le vieillissement et les maladies de l'œil voici ces plantes qui font du bien. LA DIGITALE POURPRE (Digitalis purpurea) Contre les maladies cardiovasculaires. Cette fleur a plusieurs appellations : Bergère, Doigtier ou gant de notre Dame. Majestueuse, elle a une apparence en forme de gants de ses fleuis en couleur rose. Plusieurs molécules ont été isolées de ses feuilles et traitent les troubles cardiovasculaires. Le System Verger Potager de Phil Corbett - à la Courdémière... 2Les fruitiers sur leurs propres racines :2 Je me propose d’ expliquer le système que nous sommes en train de créer ici et qui met en oeuvre des stratégies hors du commun, jardin, maison et business. Pour mieux expliquer, il convient de parler d’un arboriculteur, spécialiste des pommiers à Brogdale en Angleterre qui abrite la plus grande collection d’arbres fruitiers de ce pays, à peu près 1800 variétés de pommiers différents. Hugh Ermin avait déjà 30 ans d’expérience des pommiers quand soudainement il s’est posé la question de savoir pourquoi ils étaient tous greffés sur des porte-greffes.

Persil, utilisation médicinale du persil le persil, de nombreux bienfaits Le persil, plante médicinale de premier choix Mardi 23 Août 2011 Utilisé depuis très longtemps, le persil possède de nombreuses qualités médicinales et culinaires. Plante très simple à cultiver, le persil est une aide culinaire utilisable dans beaucoup de préparations en cuisine. Sa forte teneur en vitamines et minéraux fait du persil une plante à consommer quotidiennement pour une meilleure santé. Les Associations De Plantes C'est grâce à la longue expérience des jardiniers amateurs ou professionnels et à leurs observations, que l'on peut affirmer aujourd'hui que les plantes entre-elles s'influencent. Cela peut être tantôt bénéfique, tantôt à déplorer. Il est donc intéressant de s'arrêter quelques instants sur le pouvoir des plantes, même si parfois on ne sait pas l'expliquer.

Produire ses propres semences Produire ses propres semences Il existe plusieurs méthodes pour produire ses propres semences. La plus simple, ou quand on connaît un jardinier, est de garder les graines des légumes qu’on récolte soi-même – quand on jardine – ou qu’on a achetés ou que quelqu’un nous a donnés. On peut ainsi récolter : en laissant monter en graines : des radis, des navets…à la condition de les laisser bien mûrir : des graines de tomate, de concombre, de courge, courgette, choux, melon, pastèque, phacélie, moutarde blanche ou jaune (ces trois derniers sont très bons pour comme engrais vert)… Bref, tous les fruits et légumes contenant des graines.en sélectionnant des plants : des pommes de terre.

Related: