background preloader

Légumes perpétuels : présentation, intérêt et conseils de culture

Légumes perpétuels : présentation, intérêt et conseils de culture
Economiques et sans histoires, les légumes perpétuels cumulent les avantages des plantes vivaces. Ils restent en place d'une année sur l'autre au potager et assurent des récoltes régulières avec un minimum de soins. Découvrez comment les cultiver, et donnez-leur la place qu'ils méritent ! Des légumes qui durent Les légumes dits « perpétuels » restent en place dans le potager durant plusieurs années, sans que le jardinier n'ait à intervenir (ou presque !). Pas la peine, donc, d'acheter des plants ou des semences chaque année : voilà une économie qui ne peut laisser le jardinier indifférent (lire aussi : Jardiner sans se ruiner) ! Les plantes vivaces et rustiques, dont le cycle de vie s'étale sur plusieurs années, supportant les rigueurs hivernales comme les chaleurs et sécheresses estivales.Les plantes qui se multiplient par leurs bulbes, tubercules ou semis spontanés. Selon les légumes cultivés, le pied produit pendant 5 à 10 ans. Une culture simplifiée Qui sont-ils ? Les vivaces Tubercules

http://www.gerbeaud.com/jardin/fiches/legumes-perpetuels,1155.html

Related:  jardin et conseilCulture, permaculturejardinGarden

Un anti limace facile à faire pour préserver votre jardin Les limaces ou les escargots envahissent votre jardin? Vous êtes à la recherche d’un anti limace bio et écologique. Alors découvrez dans cet article comment traiter les limaces qui nuisent à votre jardin bio. Il vous faut: de l’eaudu vinaigre blancun vaporisateur Pour faire la chasse à ces gastéropodes, terreurs de vos jardin, utilisez une solution à 50% d’eau et 50% de vinaigre blanc.

Légumes perpétuels - PermaWiki De PermaWiki. Les légumes perpétuels sont des variétés de légumes généralement vivaces et rustiques : Elles résistent aussi bien aux canicules de l'été qu'aux rigueurs de l'hiver. Elle survivent très bien dans leur milieu naturel, et donc ne nécessitent souvent aucun arrosage, désherbage, semis, labourage butage ... Prelisting l'oignon, le poireau, les choux,le céléri, le cerfeuil, la rhubarbe,l'artichaut - Bette à tondre (Beta vulgaris var. cicla) - Chénopode Bon-Henri (Chenopodium bonus-henricus) - Chou perpétuel (Brassica oleracea) - Crambé maritime (Crambe maritima) - Cresson de jardin vivace (Barbarea verna) - Oseille épinard (Rumex patienta) - Pimprenelle (Sanguisorba minor) - Poireau perpétuel (Allium ampeloprasum) - Rhubarbe (Rheum rhaponticum) - Roquette vivace (Diploataxis tenuifolia) potimarron châtaignes panais crosne crosne du japon

JARDIN SANS TRAVAIL DU SOL: Sans engrais ni produits chimiques, ni bêcher ,labourer, biner, sarcler etc -Sans engrais ni produits chimiques, récolter dans son potager de beaux et bons légumes sans s'être donné la peine de le bêcher ,labourer, biner, sarcle -Masanobu Fukuoka et l'agriculture du non-agir Sa méthode d'agriculture ne nécessite pas de labour, pas de fertilisants ni de pesticides, pas de désherbage ni d'élagage ainsi que très peu de travail! > > photo:unwelcomeguests.net

Perma Locale Permaculture: Comment devenir autonome en restant chez vous avec la permaculture, c'est ce que je vous invite à découvrir à travers mes sites et ces vidéos. Je vous présente ici ma passion avec la permaculture et cette tendance à plus d'autonomie avec les techniques issues de l'éthique et des principes de la permaculture... Plus vous serez apte à combler vos besoins vous-même, plus vous serez libre! Et nos besoins sont très diversifiés, physiques ou émotionnels, mais ils peuvent être comblés sans toujours devoir dépendre d'une "source" extérieure.

L’aménagement du jardin La forme générale et les dimensions du projet sont adaptables et modulables à l’envie. Seuls les principes sont intangibles pour garantir le succès. Le problème du point d’eau n’est pas abordé volontairement car il existe autant de solutions que de cas particuliers, du robinet d’eau potable à la récupération en passant par le puits, la mare, etc, etc… Installé au nord-est il servira tout à la fois d’arbre fruitier (des gelées délicieuses) et d’abri pour les oiseaux.

Cultiver vos fines herbes et fleurs comestibles : une vaste palette à explorer Donnez-leur un petit coin de balcon ou de terrain : les fines herbes et fleurs comestibles vous le rendront bien ! Faciles à cultiver, elles sont toute désignées pour le jardinier débutant ou le dilettante. Utiles au quotidien, il est toujours pratique de les avoir sous la main.

Espèces protégées en Dordogne Arrêté du 8 mars 2002 relatif à la liste des espèces végétales protégées Art. 2. - Afin de prévenir la disparition d’espèces végétales menacées et de permettre la conservation des biotopes correspondants, sont interdits, en tout temps, sur le territoire du département de la Dordogne, la destruction, la coupe, la mutilation, l’arrachage, la cueillette ou l’enlèvement, le colportage, l’utilisation, la mise en vente, la vente ou l’achat ou l’achat de tout ou partie des spécimens sauvages des espèces ci-après énumérées. Toutefois, les interdictions de destruction, de coupe, de mutilation et d’arrachage ne sont pas applicables aux opérations d’exploitation courante des parcelles habituellement cultivées. Asplenium septentrionale (L.) Hoffm., Asplénium septentrionalCystopteris fragilis (L.) Bernh., Cystoptéris fragile.Gymnocarpium robertianum (Hoffm.)

Walipini, la serre creusée Eh ben, je viens de découvrir cette technique ce matin alors que je regardais comment les peuples andins se débrouillent pour se nourrir à l'année longue ... je n'y avais jamais pensé, j'étais resté fixé sur une serre hors sol , soit collée à une masse thermique comme ma grange soit en forme géodésique, alors qu'en fait la solution est beaucoup plus simple ( et économique) me voilà avec la neurone bouillonnante ... Quelqu'un a CONCRÈTEMENT expérimenté cette technique ??? Question aux matheux de service : si le rebord le plus bas est à deux mètres côté Sud et qu'il me faut une pente de 40°, à combien de haut je dois mettre la structure côté Nord ? 3m50 ? plus ???

Jardinage/Produire ses semences — Wikilivres Un livre de Wikilivres. Il existe plusieurs méthodes pour produire ses propres semences. La plus simple, ou quand on connaît un jardinier, est de garder les graines des légumes qu'on récolte soi-même - quand on jardine - ou qu'on a achetés ou que quelqu'un nous a donnés.

Tour d’horizon des légumes perpétuels et vivaces A une époque où l’on cuisine du durable (et pas que de lapin) à toutes les sauces, peut-être est-il bon de réfléchir à de nouvelles manières d’envisager nos propres légumes. Le jardinage ne serait-il pas lui aussi soumis à la frénésie consumériste au même titre que le reste? Nos légumes actuels sont le fruit d’une sélection basée sur une certaine façon de cultiver, de « consommer » le jardin. De plus une grande partie de nos cultures nous vient de pays situés sous des latitudes plus clémentes, ce qui implique un travail conséquent pour adapter ces cultures : semis au chaud, rempotages successifs, amendements spécifiques, irrigation importante, soleil et chaleur … Il faut qu’on les adapte à un environnement qui n’est pas le leur et si on a mal bouclé notre affaire, elles souffrent ce qui engendre développement de maladies cryptogamiques, multiplication de parasites et donc : traitements, etc. Le cercle vicieux le plus équitablement partagé dans le monde…

Dossiers Dossiers Vous trouverez ici une documentation sur les plantes et leurs usages ainsi que sur différents sujets s'y rapportant : plantes sauvages comestibles et médicinales, légumes oubliés, épices méconnues, ethnobotanique, nutrition, nature, philosophie... Ces pages sont destinées à s’étoffer au cours des mois et des années afin de devenir une base de données destinée à tous ceux qui s’intéressent aux rapports de l’homme et des végétaux. Dites-nous ce que vous souhaiteriez voir développer ici et n’hésitez pas à nous faire parvenir par mail (contact@couplan.com ou voir page contact) les récits de vos propres expériences que nous mettrons sur notre site. Joignez-y chaque fois que vous le pourrez des recettes et des photos. Bouturer le genêt Arbres et arbustes | 15/11/2012 Le genêt se bouture plutôt facilement. C’est un moyen plus rapide que le semis d’obtenir des plants. Il permet de maintenir les caractères des variétés et hybrides, et de renouveler les plants, qui vieillissent vite. Quand bouturer le genêt ? Bouturer en été (juillet-août), des rameaux jeunes, pris sur des genêts de tout âge.

Les plantes Compagnes La présence de chaque espèce dans un système donné est étroitement liée à celle des autres : arbres, oiseaux, mammifères, insectes et micro-organismes du sol vivent en relation intime. L'association de cultures favorise la création de milieux riches, diversifiés et plus équilibrés. Une couverture végétale est créée, elle protège le sol de l'érosion, favorise l'infiltration de l'eau, réduit l'évaporation et par sa décomposition, améliore la fertilité et la structure du sol. Les poisons violents que sont les insecticides et pesticides, utilisés pour détruire les pucerons (ou autres) ne sont pas sélectifs et tuent aussi les abeilles et insectes pollinisateurs, les oiseaux, les araignées et les petits animaux (grenouilles, crapauds, hérissons ...). De plus, une part retombe infailliblement sur le sol, atteignant vers de terre, champignons, bactéries et insectes bénéfiques du sol… Il y a trois façons principales d'aménager le verger pour favoriser les auxiliaires :

Related: