background preloader

Ne plus bêcher sa terre mais l'aérer avec une grelinette

Ne plus bêcher sa terre mais l'aérer avec une grelinette
Une des choses les plus pénibles au potager, c'est de retourner la terre avec la bêche. Dans cet article, je vais vous montrer les inconvénients du bêchage et les avantages de la grelinette, avec en prime deux vidéo où vous pourrez la voir en action. Bêcher, c'est démodé ! La bêche au rancart ! La plupart d'entre nous ont vu leurs parents ou grands-parents se faire suer à bêcher la terre de leur potager. A l'époque, c'était l'usage et il n'y avait pas d'alternative connue. Parmi tous les inconvénients du bêchage, je citerai ceux-ci : Bêcher est un travail épuisant et qui donne mal au dos.Quand on retourne une pelletée de terre, la végétation qui était au-dessus se retrouve enterrée. En cherchant bien, j'ai trouvé tout de même deux situations où le bêchage peut être utile : Mais ces deux situations ne perdureront pas si vous adoptez les techniques de jardinage naturel. Le motoculteur, c'est pas mieux L'action des fraises du motoculteur va transformer la terre en une sorte de semoule.

http://potagerdurable.com/ne-plus-becher-sa-terre-mais-l-aerer-avec-une-grelinette

Related:  Sol

Terre argileuse : l'ameliorer L’amélioration d’une terre argileuse que vous jugez trop humide passe tout d’abord par une phase d’identification. Comment connaître la nature exacte de ma terre et quels sont les moyens pour y remédier. Reconnaître une terre est trop argileuse : Elle est facilement reconnaissable par son aspect. Les plates-bandes - La fin de la crise La culture bio-intensive permet d'avoir le maximum de production sur un minimum de surface en qualité bio (sans produit chimique). Ce mode de production permet d'avoir la même quantité de production (et même plus !) que l'agriculture intensive classique et aussi d'avoir exactement la même qualité de production que le bio artisanale (et non l'agriculture bio "industrielle"). Mais vous constaterez qu'elle demande un gros investissement physique.

Butte de Culture Autofertile ou « Hugelkultur  Technique inspirée parSepp Holzer, pionnier autrichien de la permaculture La Hugelkultur Le principe de base consiste à entasser des troncs d’arbres, des bûches, des branchages, des feuilles et des brindilles sur une hauteur d’au moins un mètre et de les recouvrir de terre et de paille. Certaines essences d’arbres comme le cèdre, le noyer ou les conifères sont contre-indiquées. Il est également conseillé d’intégrer des déchets de cuisine et du fumier riche en azote pour équilibrer le rapport carbone/azote du mélange, surtout pendant la première année. Le processus naturel de décomposition du bois va s’étaler sur plusieurs années. Tout en se décomposant, la matière organique libère de l’engrais naturel en diffusion lente tout en fonctionnant comme une éponge.

Réussir ses semis comme un pro (pdf) E-Book « Réussis ses semis comme un pro ! » – Editions : De Vecchi semons ! Sol argileux : mieux le connaître Bien souvent, le jardinier est tenté de modifier son sol pour l'adapter à une culture précise. Et si, par une meilleure connaissance de la terre, il adaptait plutôt ses plantations à la nature de cette dernière ? Début d'une série consacrée à la nature des terrains, en commençant par le sol argileux. Composition d'un sol Sous-sol et terre arable Un jardin en trou de serrure Où mettre le tas de com­post ? Trop près de la mai­son, il se­rait en concur­rence avec le po­ta­ger de proxi­mité (ce­lui des herbes et des sa­lades) et il nui­rait à l’esthétique vi­suelle (et par­fois à l’esthétique ol­fac­tive). Trop loin de la mai­son, et on se re­trouve avec des as­ti­cots dans la cui­sine parce qu’on n’a pas eu le cou­rage d’aller vi­der la pou­belle de dé­chets verts au fond du jar­din tous les jours.

Réussir ses semis comme un pro (pdf) E-Book « Réussis ses semis comme un pro ! » – Editions : De Vecchi semons ! Tous les jardiniers, aguerris ou amateurs, le disent : faire ses propres semis procure une satisfaction intense, mais c’est un art délicat. Analyser sa terre © Finemedia Débutant Sol sablonneux ou terre calcaire ? Sol léger ou terre arable ? Le Keyhole : une technique potagère innovante Jardin partagé Nid du 12 – Crédits : Main Verte Qu’est ce qu’un Keyhole ? Le keyhole, ou jardin en trou de serrure, est un concept d’aménagement originaire d’Afrique. Il vient notamment des régions arides comme le Lesotho ou l’Uganda. Ces méthodes permettent une importante production de légumes sur des surfaces limitées tout en contrôlant l’arrosage.

Related: