background preloader

COMPAGNONNAGE - TOUTES LES METHODES

COMPAGNONNAGE - TOUTES LES METHODES
Le compagnonnage des végétaux est principalement utilisé dans les cultures potagères. Ce n'est pas une véritable science mais un concept établi par des années et des années d'expérience des jardiniers. Le principe du compagnonnage est très utilisé dans la culture biologique car il évite l'emploi des produits chimiques. Le compagnonnage est basé sur le fait que les plantes, comme les humains ont des amis et des ennemis et des affinités plus ou moins prononcées pour certains congénères. En combinant la culture de certaines plantes on peut activer et accroître leur développement, on optimise ainsi au maximum leur croissance et leur résistance. Le principe est donc que les plantes cultivées sur une même planche ne doivent pas exiger les mêmes besoins en nutriments ni être concurrentes au niveau de la place. Les mélanges d'odeurs créés par les associations de légumes de plantes aromatiques et de fleurs "embrouillent" les insectes et ils perdent tous leurs repères.

http://www.homejardin.com/coup_de_pouce_compagnonnage/aide_conseil_assistance_explications.html

Related:  Association de légumes , plantes compagnesAssociations de plantesAssociations de plantes

Association de plantes Un article de Encyclo-ecolo.com. (Redirigé depuis Cultures associées) En cours de rédaction .... Les cultures associées ou l'association de culture L’alternance et l’association des cultures consiste à faire des cultures associées à leur mutuel bénéfice. Compagnonage des plantes - Insectes bénéfiques On se pose souvent la question à savoir pourquoi est-ce qu'une plante ne réussit pas bien à un endroit alors qu'un peu plus loin tout va bien. Pourtant, l'ensoleillement, la composition du sol, l'humidité du sol semblent les mêmes. Peut-être est-ce dû au voisinage de la plante en question. L'idée que les plantes interagissent entre elles est probablement aussi vieille que le jardinage lui-même. Dans certains cas, une plante peut faire fuir des insectes nuisibles pour une autre tandis que dans d'autres cas, elle va en améliorer la croissance ou la production des huiles essentielles de plantes aromatiques. Les botanistes ne font que commencer à comprendre les mécanismes observés depuis plusieurs années.Certaines expériences ont été pratiquées pour connaître de quelles façons les plantes peuvent interagir.

Association de plantes au jardin : la technique du compagnonnage - Entretien du jardin L’association de certaines plantes entre elles permet d’obtenir de belles récoltes et d’avoir un beau jardin en aidant le jardinier à limiter voire éviter l’utilisation d’engrais chimiques et pesticides. Cette méthode appelée le « compagnonnage » est issue de l'observation et de la pratique ; elle est très controversée mais pourquoi ne pas essayer !!! Pour bien associer les plantes, quelques principes sont à connaître :- Les Apiacées (appelées également Ombellifères) se protègent réciproquement.- Les Légumineuses enrichissent le sol en azote.

Association de plantes au jardin : la technique du compagnonnage L’association de certaines plantes entre elles permet d’obtenir de belles récoltes et d’avoir un beau jardin en aidant le jardinier à limiter voire éviter l’utilisation d’engrais chimiques et pesticides. Cette méthode appelée le « compagnonnage » est issue de l'observation et de la pratique ; elle est très controversée mais pourquoi ne pas essayer !!! Pour bien associer les plantes, quelques principes sont à connaître : Les Apiacées (appelées également Ombellifères) se protègent réciproquement.

Cultures associées Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique. Certaines plantes poussent mieux, ou moins bien, au voisinage d'autres plantes, notamment par un phénomène nommé allélopathie. Certaines plantes vivent en symbiose les unes avec les autres, et d'autres s'entraident... Elles sont alors dites plantes compagnes ou plantes amies. La mise en association volontaire de ces espèces par l'homme est appelée culture associée, ou encore compagnonnage botanique. Ce type de mise en cultures, permet de mieux polliniser, de stimuler et protéger efficacement les plantes cultivées, de divers parasites, micro-organismes et maladies.

Les mauvaises associations des légumes au potager biologique Les associations défavorables Les mauvaises associations des légumes sont une des causes d'échec. Exemple : l'ail est néfaste à tous les choux et aux légumineuses. Par contre, l'ail est une bonne association à côté des : carottes, concombres, fraises, oignons, poireaux et tomates. Pour Compagnonnage végétal Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Exemple d'association végétale bénéfique : les œillets d'Inde protègent les tomates des attaques parasitaires. Le compagnonnage végétal, appelé aussi culture associée, est une technique d'horticulture consistant à associer, au sein de mêmes cultures, des plantes compagnes l'une de l'autre. Ces plantes peuvent s'échanger divers services (fertilisation, action répulsive ou toxique sur des insectes spécifiques et/ou des mauvaises herbes).

Associez des fleurs pour protéger les légumes Plantez des myosotis autour de vos pieds de framboisiers pour tenir éloigner les vers du framboisier. Les soucis ont la réputation de tenir éloignés les insectes, plantez-en dans votre potager en les mariant aux carottes, aux choux et aux laitues. Plantez des capucines entre vos rangs de tomates, choux, carottes, pommes de terre et haricots pour tenir éloigné les mouches blanches (aleurodes). Mariez les oeillets d'inde au feuillage odorant avec les tomates , les choux, les haricots, les carottes, les pommes de terre et les poireaux pour leur effet nématicide et contre les aleurodes.

Bien marier les légumes entre eux Comme les êtres humains, les légumes ont des sympathies et des antipathies. Certaines familles se stimulent ou se protègent. D’autres s’épuisent et se fragilisent. La mise en place des légumes au potager ne se fait pas comme ça et certaines règles s’imposent pour ne pas associer des légumes qui pourraient se gêner. La jachère – les cultures associées – la rotation des cultures La jachère Il est utile d’être attentif à la méthode ancestrale de la jachère appelée rotation des cultures, car, chaque famille botanique a des besoins différents. La même culture, au même endroit, plusieurs années de suite appauvrit le sol sur les mêmes minéraux, ce qui est difficile à rattraper. Les bons et mauvais voisinages au potager, le mariage des plantes 7ème partie Les bons et mauvais voisinages au potager ou le mariage des plantes. "Je t'aime, moi non plus". Les scientifiques utilisent une technique de laboratoire, la chromatographie, pour expliquer les interactions entre les végétaux. Le jardinier, lui, se fit à son expérience et constate que tel légume est plus beau, plus sain en compagnie de tel ou tel autre légume.

Associations de plantes : fruitiers, petits fruits, fleurs et plantes aromatiques (bilan 2013) Associer les plantes est une technique avantageuse pour le jardinier et son jardin. Les bénéfices sont multiples, cela permet entre autre : d’attirer les insectes pollinisateurs et les auxiliaires (ils régulent les ravageurs)de repousser les ravageursde fertiliser les plantesde protéger le sol de l’érosionde limiter les plantes adventiceset bien d’autres vertus… En avril dernier j’ai présenté dans cet article 8 nouvelles associations de plantes dans mon potager. Cet article est la suite du bilan des associations, vous allez trouver ci dessous des associations du verger et petits fruits du potager. Un activateur de croissance pour vos légumes du potager. Le purin de pissenlit est utilisé principalement comme activateur de croissance du fait de sa teneur élevé en phosphore. Associé avec du purin de consoude et du purin d'ortie vous aurez là une gamme de fertilisant complète. Utilisation Il contient du potassium, qui améliore la production de fruits et de fleurs. Mais il est surtout bénéfique pour son apport en phosphore qui aide au développement racinaire et renforce la plante.

Les Trois sœurs et La Milpa : des techniques ancestrales de cultures associées La méthode des « trois sœurs » ou du « jardin Iroquois » qui consiste à cultiver simultanément maïs, courges et fèves est une technique agricole ancestrale de culture associée pratiquée par les Amérindiens d’Amérique du Nord ou Centrale depuis plus de 6,000 ans. Cette technique qui est particulièrement adaptée aux climats tempérés ou secs connait depuis quelques années un regain d’intérêt important chez les jardiniers amateurs. Dans le documentaire récent de Marie-Monique Robin (Les Moissons du Futur), c’est la Milpa (la version Mexicaine de la méthode des Trois Sœurs) qui est longuement évoquée et citée en exemple de premier modèle d’agroécologie. D’apparence rudimentaire, cette méthode permet en fait de mettre en place un mini écosystème autosuffisant d’une efficacité étonnante qui demande un apport énergétique minimal. Les 3 soeurs - maïs/haricot/courge

Related: