background preloader

LE MEMOIRE CAFIPEMF

LE MEMOIRE CAFIPEMF
Patrick ROBO septembre 2000 site : courriel : patrick.robo@laposte.net 1 - L'une des deux épreuves d'admission consiste en : La rédaction et la soutenance, devant une commission, d'UN MEMOIRE portant sur l'une des activités prévues au programme de l'école primaire. En même temps qu'une épreuve d'examen, destinée à informer le jury sur les capacités du candidat à observer, à s'informer, à analyser sa pratique pour l'affermir, le mémoire doit être un élément essentiel d'auto-formation, avant l'entrée dans une fonction de formateur de maîtres. Le sujet doit être préalablement approuvé par une commission d'agrément présidée par l'I.A. Pour les candidats ayant choisi une option, l'activité doit obligatoirement correspondre à cette option. Le mémoire doit faire appel à l'expérience professionnelle du candidat et témoigner de ses capacités de réflexion. Le mémoire comprendra une vingtaine de pages dactylographiées environ. Epreuve notée de ZERO à VINGT. 2.1 - Initiation à une démarche de recherche t t t

http://probo.free.fr/ecrits_divers/memoire-cafipemf.htm

Related:  sbbcosteuxmémoire cafi redactionCAFFACAFFA

Les emplois d'avenir professeur Le dispositif emplois d'avenir professeur Le dispositif "emplois d’avenir professeur" (EAP) est un dispositif d’aide à l’insertion professionnelle dans les métiers du professorat et un pilier important de la réforme de la formation initiale des enseignants. Il vise à permettre à davantage d’étudiants d’origine modeste de s’orienter vers les métiers de l’enseignement en leur proposant un parcours professionnalisant et en les accompagnant financièrement.En élevant le niveau de recrutement des enseignants à bac + 5, la réforme de la masterisation a détourné de ces carrières les étudiants issus des milieux les moins favorisés. Or l’adéquation entre la composition sociologique du corps enseignant et la physionomie de l’ensemble de la société française a toujours été une clé de la réussite de notre système scolaire. L’éducation nationale recrutera 18 000 emplois d’avenir professeur d’ici 2015.

Vers une éducation fondée sur des preuves Actualisé le 8 janvier 2019. L'éducation fondée sur des preuves est un courant visant à fonder les pratiques éducatives sur des preuves (ou au moins des éléments de preuve) scientifiques de leur efficacité. L'expression "éducation fondée sur des preuves" vient de l'anglais "evidence-based education". La notion de preuves peut sembler excessivement forte, mais il faut comprendre que c'est un problème de traduction. Le mot evidence fait avant tout référence à des données factuelles, plus qu'à de véritables preuves. L'esprit est donc de promouvoir les pratiques éducatives basées sur des données factuelles (concernant leur efficacité), par opposition aux pratiques fondées sur de simples croyances ou sur des philosophies.

Le travail en équipe des enseignants Le travail en équipe des enseignantsProblèmes et perspectives Un texte de Daniel Calin Une réflexion sur le travail en équipe doit d’abord resituer ce type d’organisation du travail parmi les différents modes d’organisation collective du travail. Contrairement à une préconception fréquente chez les tenants du travail en équipe, ce n’est pas du tout le seul mode d’organisation de communautés laborieuses. Quelles que soient ses modalités d’organisation, tout système éducatif repose à l’évidence sur un travail collectif hautement organisé.

Les styles d'apprentissages Une approche constructiviste La prise en compte des styles d’apprentissages participe d’une approche constructiviste. L’apprentissage est, dans cette approche, considéré comme une interaction entre un apprenant et un objet conduisant à une représentation mentale qui constitue un outil pour comprendre le monde, s’y adapter ou le modifier en intervenant. Dans une approche constructiviste : Les connaissances sont construites. L’apprenant est au centre du processus.

Les emplois d'avenir devraient entrer en vigueur dès le 1er novembre Les emplois d'avenir devraient entrer en vigueur deux mois plus tôt que prévu, soit le 1er novembre au lieu du 1er janvier, selon le texte du projet de loi amendé par la commission des affaires sociales de l'Assemblée, a-t-on appris mercredi 5 septembre de source parlementaire. Le texte vise à créer 150 000 emplois (dont 100 000 dès l'an prochain), largement subventionnés par l'Etat, pour des jeunes peu ou pas qualifiés. LIRE : 150 000 contrats pour les jeunes en difficulté L'ensemble des députés débattront mardi 11 septembre de ce projet que la commission a adopté et amendé mardi 4 septembre au soir.

L'effet d'une communauté d'apprentissage sur la motivation Le but de la recherche qui fait l’objet de cet article vise à décrire et à expliquer en quoi la mise en œuvre d’une communauté d’apprentissage (CA) favorise la motivation des enseignants dans leur développement professionnel. La démarche, menée par Aziz Rasmy, de l’Université Mohammed V du Maroc et Thierry Karsenti, de l’Université de Montréal, a pour but d’explorer la dynamique motivationnelle que peut susciter une CA au sein du corps enseignant. Unsplash/Dylan Gillis par Lise Santerre Une démarche de formation à la fois individuelle et collective Dans une perspective d’éducation tout au long de la vie, les enseignants sont appelés à développer leurs compétences professionnelles en continu pour favoriser la réussite scolaire des élèves.

Anne Jorro Postures et gestes professionnels de formateurs JORRO Anne. « Postures et gestes professionnels de formateurs dans l’accompagnement professionnel d’enseignants du premier degré ». eJRIEPS (En ligne), n° 2, avr. 2016, pp. 114-132 La professionnalité du formateur accompagnant les débuts dans le métier d’enseignants du premier degré est étudiée du point de vue des postures professionnelles mobilisées. Comme « expression primordiale de l’agir » (Merleau-Ponty, 1960), la posture professionnelle engloberait des gestes professionnels qui façonnent les interactions plus ou moins propices, plus ou moins opportunes, plus ou moins efficaces en situation de formation. À la suite des travaux issus de l’ethnologie, de la phénoménologie et de l’anthropologie historique allemande, cet article propose une analyse à grains fins de postures et gestes professionnels de formateurs dans des situations d’accompagnement professionnel.

Les gestes professionnels des enseignants ont-ils un effet sur les apprentissages des élèves ? C'est la dernière intervention de la journée. Dominique Bucheton réussit à emporter l'adhésion du public. Ses propos bousculent un peu les enseignants en général mais confortent les militants qui l'écoutent dans quelques « résistances ». Dominique Bucheton est une didacticienne du français, professeure à l'université de Montpellier, directrice du LIRDEF (laboratoire interdisciplinaire de recherche en didactique, éducation et formation). Arrêté du 15 juin 2012 fixant le cahier des charges de la formation des professeurs, documentalistes et conseillers principaux d'éducation Enseigner est une mission de service public qui recouvre trois dimensions : mission d'instruction des jeunes qui sont confiés à l'école ; mission d'éducation selon les valeurs républicaines ; mission de contribuer à l'insertion sociale et professionnelle des élèves. La formation des professeurs, des documentalistes et des conseillers principaux d'éducation (CPE) fait alterner enseignement théorique et pratique en milieu scolaire. Elle s'inscrit dans un continuum qui, de l'université, se prolonge lors de l'année de stage qui suit l'admission aux concours. Elle doit permettre d'acquérir progressivement à la fois les connaissances théoriques et les savoir-faire professionnels qu'il est indispensable de maîtriser pour répondre aux compétences définies par l'arrêté du 12 mai 2010 portant définition des compétences à acquérir par les professeurs, documentalistes et conseillers principaux d'éducation pour l'exercice de leur métier. 1.

Quelques éléments de psychologie cognitive pour aider les professionnels à concevoir des situations d'apprentissages Cette captation vidéo a été réalisée le 3 juin 2015 lors d'une journée de formation intitulée : Les dispositifs, la classe, l’établissement ; quels soutiens à l’engagement des élèves ? Cette journée a été l’occasion de réfléchir aux enjeux d’une aide apportée de manière cohérente et ajustée aux besoins des élèves, dans un contexte marqué par la controverse autour de l’insuffisante efficacité des dispositifs d’accompagnement des élèves. Quels pas de côté ces dispositifs font-ils faire aux enseignants, aux praticiens, afin de mieux comprendre la nature des difficultés des élèves ? La réflexion s'est appuyée notamment sur le travail d’une équipe de recherche qui a étudié durant deux années les formes de soutien proposées aux élèves en difficulté dans des configurations locales très différentes.

L'accompagnement professionnel des jeunes enseignants - Espace Gourdon Un témoignage éclairé d’une pratique de PEMF longuement travaillée, interrogée, mise à distance permettant de traduire le plus « simplement » possible quels sont les gestes professionnels d’un enseignant chargé d’accompagner, de guider, de conseiller un enseignant débutant. Le propos se situe bien : au niveau de l’accompagnement et non de la formation, au niveau de la classe, un système complexe que l’on cherche à analyser partiellement pour repérer des points d’appui et d’évolution. Qu’observer ? Comment faire ? (mise en situation - quel questionnement ?) 519 - Les gestes professionnels des formateurs d’enseignants : un enjeu pour la professionnalisation de l’accompagnement Francine Pana-Martin Laboratoire EFTS, Université de Toulouse le Mirail 2, France Mots clés : Gestes professionnels, Formateurs d'enseignants, Professionnalisation, Accompagnement.

La notion d'Identité professionnelle - Le blog de l'axe " S O C I O L O G I E " Pour le sociologue Jacques ION (1996), «l’identité professionnelle, c’est ce qui permet aux membres d’une même profession de se reconnaître eux-mêmes comme tels et de faire reconnaître leur spécificité à l’extérieur. Elles supposent donc un double travail, d’unification interne d’une part, de reconnaissance externe d’autre part. D’autres matériaux que les modèles professionnels participent donc à la construction de ces identités : car si ces dernières supposent certes une communauté de pratiques, elles se constituent aussi dans les similitudes d’accès au métier, se forgent dans le creuset des institutions de formation, se nourrissent de la culture du métier et se légitiment et se consolident au sien des organisations de défense et de représentation collective ». Source : Jacques ION., Le travail social à l’épreuve du territoire, Paris, Dunod, 1996, p. 91 Claude DUBAR., La crise des identités.

Related: