background preloader

Cinq pourquoi

Cinq pourquoi
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les cinq pourquoi est la base d'une méthode de résolution de problèmes proposée dans un grand nombre de systèmes de qualité. Il s'agit de poser la question pertinente commençant par un pourquoi afin de trouver la source, la cause principale de la défaillance. Cette méthode de travail est surtout faite pour trouver la cause principale du problème rencontré. Avec cinq questions commençant par « pourquoi », on essaie de trouver les raisons les plus importantes ayant provoqué la défaillance pour aboutir à la cause principale. Premier exemple[modifier | modifier le code] Ma voiture ne démarre pas (le problème) Pourquoi ? Deuxième exemple[modifier | modifier le code] Mes dépenses sont plus élevées que prévues (le problème) Pourquoi ? Pourquoi ce problème est-il apparu ? Voir aussi[modifier | modifier le code] Articles connexes[modifier | modifier le code] Gestion de la qualité Liens externes[modifier | modifier le code] Related:  ProfessionnelEnseignementMSCI

Diagramme de Pareto (80/20) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Pareto. Diagramme de Pareto sur les causes des retards au travail (les données sont hypothétiques) Le diagramme de Pareto est un graphique représentant l'importance de différentes causes sur un phénomène. Ce diagramme permet de mettre en évidence les causes les plus importantes sur le nombre total d'effet et ainsi de prendre des mesures ciblées pour améliorer une situation. Diagramme[modifier | modifier le code] Ce diagramme se présente sous la forme d'une série de colonnes triées par ordre décroissant. Ce diagramme est construit en plusieurs étapes[1] : collecte des donnéesclassement des données au sein de catégoriescalcul du pourcentage de chaque catégorie par rapport au totaltri des catégories par ordre d'importance Histoire[modifier | modifier le code] L'inventeur de ce diagramme est Joseph Juran, l'un des fondateurs de la démarche qualité. Notes et références[modifier | modifier le code]

Design Thinking: Prototype 2 | Rebuilding an idea around an Actor Map When we have built an idea, a good early prototype of it might involve mapping out the people involved in making the idea sing. Doing this constitutes a prototype, as simply the process of thinking through the relationships involved and the biases that creep in provide useful feedback that informs a redesign, or the creation of a new idea. Why? All too often ideas get built, tried and tested in the safety of a pilot, and then fall apart in the hands of the real folk who benefit from the potential of the idea. How? We use actor mapping in our Creating Space for Innovation masterclasses at the point where a deep amount of research has unearthed a problem area worth exploring, and a nascent idea has been created. Actor mapping using hexagons helps make clear those connections - and the lack of any connection - to an idea. Your Next Steps... Actor mapping works as part of a design thinking process, where an idea solving a problem "worth solving" has already been identified.

Muhammad Yunus Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Muhammad Yunus Muhammad Yunus, 2006. Enfance et famille[modifier | modifier le code] Issu d'une famille relativement aisée[2], troisième enfant d'une famille de quatorze enfants, dont cinq sont morts en bas âge[3], Muhammad Yunus nait le 28 juin 1940 dans le village de Bathua, Hathazari, dans le district de Chittagong, Bangladesh. Il passe les premières années dans son village natal puis sa famille s'installe en 1947 à Chittagong, la seconde ville du Bangladesh, où son père, Hazi Dula Mia Shoudagar, tient une bijouterie. Yunus se marie une première fois aux États-Unis en 1970, avec une jeune américaine d'origine russe, Vera Forostenko, qu'il rencontre à l'Université Vanderbilt[4]. Formation[modifier | modifier le code] Yunus étudie les premières années dans l'école de son village natal puis à l'école primaire Lamabazar et au Chittagong Collegiate School. L'indépendance du Bangladesh[modifier | modifier le code] Début 2011, M.

Sipina - Arbres de décision Comment favoriser l'engagement des apprenants… Guillaume Alary a beau jeu de rappeler que l'efficacité d'une formation dépend étroitement de la façon dont l'apprenant s'y engage… : "Ce facteur est au coeur de nos préoccupations, ce qui explique les taux de participation particulièrement élevés de 360Learning : les apprenants reviennent fréquemment sur notre plateforme pour s'entraîner… Ils en redemandent !" Motivation et engagement : ne pas confondre… Si la première est un état d'esprit (je suis ou non motivé), le second s'appuie sur des comportements observables… Précision : "Si les interactions humaines sont une puissante source de motivation dans le cadre des formations présentielles, il faut en reproduire les mécanismes dans tout dispositif e-learning". Les possibilités d'interaction ne manquent pas… "360 Learning supporte un forum qui permet aux apprenants de poser des questions directement sur chaque élément des modules qu'ils suivent… jusqu'à demander un éclaircissement, par exemple quand ils se sont trompés lors du test."

Destruction créatrice Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La « destruction créatrice » désigne le processus continuellement à l'œuvre dans les économies et qui voit se produire de façon simultanée la disparition de secteurs d'activité économique conjointement à la création de nouvelles activités économiques. L'expression est associée à l'économiste Joseph Schumpeter (1883 ‑ 1950) qui en assure une large diffusion avec la parution de son livre Capitalisme, Socialisme et Démocratie publié en anglais aux États-Unis en 1942, traduit en français en 1951. L’idée s'inspire de la pensée du philosophe Friedrich Nietzsche (1844 ‑ 1900) et de la formulation proposée pour la première fois par l’économiste Werner Sombart (1863-1941). Bien qu'étant conservateur, Schumpeter tira une grande partie de sa compréhension de la « destruction créatrice » des œuvres de Karl Marx. Elle a été reprise par Théodore Levitt dans Innovation et marketing (1969). Origine de la destruction créatrice[modifier | modifier le code]

Arbre de décision Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Introduction[modifier | modifier le code] Dans les domaines de l'aide à la décision (informatique décisionnelle et entrepôt de données) et de l'exploration de données, certains algorithmes produisent des arbres de décision, utilisés pour répartir une population d'individus (de clients par exemple) en groupes homogènes, selon un ensemble de variables discriminantes (l'âge, la catégorie socio-professionnelle, …) en fonction d'un objectif fixé et connu (chiffres d'affaires, réponse à un mailing, …). Cette technique est autant populaire en statistique qu’en apprentissage automatique. lisibilité du modèle de prédiction, l’arbre de décision, fourni. Exemple didactique[modifier | modifier le code] Pour mieux appréhender l’induction des arbres de décision, nous allons reprendre un exemple décrit dans l’ouvrage de Quinlan (1993). Sur chaque sommet de l’arbre est décrite la distribution de la variable à prédire.

Meirieu : Le plaisir d'apprendre Avec "Le plaisir d'apprendre", Philippe Meirieu nous donne un beau livre. Contre l'utilitarisme scolaire, il rappelle les exigences culturelles du métier et invite l'Ecole à chercher dans la culture les remèdes à l'ennui. Douze personnalités (F. Dubet, M. A qui ce livre est-il destiné ? Il faut lire les pages où Philippe Meirieu explique ce qu'est le bonheur d'apprendre, "le seul événement qui fait grandir un être : quand il accède à la compréhension du monde. Mais pour Philippe Meirieu, cette passion est toute d'exigence. A l'appui de sa thèse, P. Ce "Manifeste" de Philippe Meirieu est évidemment une réflexion sur l'enseignement. Philippe Meirieu, Manifeste. Meirieu : "Les valeurs de l’École et celles de la société s’éloignent de plus en plus. " Si nous ne voulons pas abandonner nos enfants à la sous-culture des « joueurs de flûte » qui les traitent essentiellement comme des « cœurs de cible », il faut bien se reposer la question du « plaisir d’apprendre »".

Related: