background preloader

Charles Sanders Peirce

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Charles Sanders Peirce Philosophe américain XIXe siècle-XXe siècle Charles Sanders Peirce (10 septembre 1839 - ) est un sémiologue et philosophe américain. Biographie[modifier | modifier le code] Vie[modifier | modifier le code] Cambridge (près de Boston), où Peirce est né et a grandi, New York, qu'il a souvent fréquenté et où il a parfois vécu, et Milford, où il a passé les dernières années de sa vie Juliette. Vers l'âge de douze ans, il lit un livre de logique de l'évêque Richard Whately et devient fasciné par les problèmes de logique au point de penser les problèmes à travers elle[2]. Peirce souffre depuis son adolescence de troubles nerveux qui de nos jours pourraient être diagnostiqués comme une Névralgie du trijumeau. Juliette et Charles chez eux à Arisbe en 1907 Dans les années quatre-vingts, l'indifférence de Peirce aux contraintes bureaucratiques augmente tandis que la qualité de son travail baisse. — Max Fisch 1964, p. 486[9] Related:  Linguistes (H)Logiciens (H)

Gérard Genette : Narratologie Suivez-nous Genette Pour bien cerner l’apport de la narratologie, il importe de saisir la distinction entre trois entités fondamentales : l’histoire, le récit et la narration. Globalement, l’histoire correspond à une suite d’événements et d’actions, racontée par quelqu’un, c’est-à-dire le narrateur, et dont la représentation finale engendre un récit. De fait, la narratologie est une discipline qui étudie les mécanismes internes d’un récit, lui-même constitué d’une histoire narrée. L’étude du discours du récit vise à dégager les principes communs de composition des textes, principes qui tendent à l’universalité. Ce texte peut être reproduit à des fins non commerciales, en autant que la référence complète est donnée: Lucie Guillemette et Cynthia Lévesque (2016), « La narratologie », dans Louis Hébert (dir.), Signo [en ligne], Rimouski (Québec), L’étude du mode narratif implique l’observation de la distance entre le narrateur et l’histoire.

Raymond Lulle Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Écrivain mystique, les principes de sa philosophie sont inséparables de son projet de conversion des musulmans. Il cherche à s'adresser à toutes les intelligences, chrétiennes ou non, dans la langue de ses interlocuteurs. Considéré comme l'un des inventeurs du catalan littéraire, il est le premier à utiliser une langue néo-latine pour exprimer des connaissances philosophiques, scientifiques et techniques. Connu en son temps sous les noms d'« Arabicus Christianus » (« Arabe chrétien »), de « Doctor Inspiratus » (« docteur inspiré »), « Doctor Illuminatus » (« docteur illuminé »), Lulle est entre autres, écrivain, missionnaire et théologien franciscain. Alors que lui-même méprisait l'alchimie, un vaste corpus de textes alchimiques a été écrit sous son nom à partir du XIVe siècle. Lulle fut béatifié et il est considéré comme saint en Catalogne. Biographie[modifier | modifier le code] Naissance et enfance[modifier | modifier le code]

Erik Adigard Erik Adigard des Gautries is a designer and media artist based in the San Francisco Bay Area. He was born in Brazzaville, Congo where his father was stationed as a French foreign correspondent. When he was ten his family moved back to Paris. He began his university studies in English literature, semiotics, and fine arts in France before going to the United States to receive a BFA in graphic design in 1987 at the California College of the Arts, San Francisco/Oakland. While still a student, his first designs earned him national awards for their experimental mix of iconography and offset printing techniques. In 1992 he participated in the launch of Wired magazine by conceiving its first visual essay, and then continued to develop a visual vernacular specific to Wired and often labeled "Wired look". Among many exhibits, his main commissions include Catalysts! He belongs to the Alliance Graphique Internationale and from 2009 to 2011 was a board member of Adobe Design Achievement Awards.

Inférence Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'inférence désigne les actions de mise en relation d'un ensemble de propositions, aboutissant à une démonstration de vérité, de fausseté ou de probabilité, sous la forme d'une proposition appelée conclusion[1]. Dans sa définition classique, l'inférence est une opération logique portant sur des propositions tenues pour vraies (les prémisses) et concluant à la vérité d'une nouvelle proposition en vertu de sa liaison avec les premières. Exemples[modifier | modifier le code] L'inférence implique le recours à l'interprétation, peu importe qu'il y ait une suggestion. « Imaginez, vous vivez en famille dans une maison. En pensant à la scène, en vous imaginant en situation, il est peu probable que vous ne fassiez pas d'inférence. En pragmatique linguistique[modifier | modifier le code] Voir aussi[modifier | modifier le code] Sur les autres projets Wikimedia : inférence, sur le Wiktionnaire Références[modifier | modifier le code]

Merritt Ruhlen Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Merritt Ruhlen, né en 1944, est un linguiste américain connu pour son travail sur la classification des langues. Il a étudié à l’Université Rice, l’Université de Paris, l’Université de l'Illinois et l’Université de Bucarest, avant d’obtenir son Ph.D. à l’Université Stanford où il enseigne actuellement[1]. Biographie[modifier | modifier le code] Merritt Ruhlen a étudié à l’Université Rice, à l’Université de Paris, àl’Université de l'Illinois et à l’Université de Bucarest. Par la suite, Merritt Ruhlen a travaillé plusieurs années comme assistant de recherche sur le Stanford Universals Project, dirigé par Joseph Greenberg et Charles A. À partir de 1994, il devient conférencier en sciences anthropologiques et biologie humaine à Stanford, ainsi que co-directeur, avec Murray Gell-Mann et Sergueï Starostine, du programme de l'Institut de Santa Fe sur l'évolution du langage humain[2]. Œuvres principales[modifier | modifier le code]

Pierre Nicole Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pierre Nicole était un théologien et un controversiste français, né le 19 octobre 1625 à Chartres (une plaque commémorant sa naissance est d'ailleurs visible à Chartres, place Honoré d'Estienne d'Orves), décédé le 16 novembre 1695 à Paris. Il est considéré comme un des principaux auteurs jansénistes. Biographie[modifier | modifier le code] Pierre Nicole est le fils d'un avocat de province, et le neveu du poète Claude Nicole. Il entre en contact avec le monastère de Port-Royal des Champs par l'intermédiaire de sa tante, Marie des Anges Suireau, qui est un temps abbesse de Port-Royal. En 1864, la rue Pierre-Nicole dans le 5e arrondissement de Paris prend son nom en hommage. Œuvres[modifier | modifier le code] Antoine Arnauld, Pierre Nicole, La Logique, ou l'art de penser, Édition critique par Dominique Descotes, Paris: Honoré Champion, 2011. Ses Essais de morale, ont formé des générations de pieux laïcs jusqu'au XIXe siècle.

Aaron Betsky Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Aaron Betsky est un architecte, critique, enseignant et écrivain de l’architecture, né en 1958 à Missoula, dans le Montana aux États-Unis. Biographie[modifier | modifier le code] Aaron Betsky est né en 1958 à Missoula, dans le Montana aux États-Unis. Il enseigne entre 1983 et 1985 à la California State Polytechnic University, Pomona et à l’Université de Cincinnati. Entre 1985 et 1987 il travaille avec Frank Gehry Associates en Californie et avec Hodgetts et Fung Associates comme designer. Il écrit dans de nombreux magazines et journaux américains comme le “Los Angeles Times” entre 1991 et 1994., le “New York Times”, le “Village Voice”, “Domus” et le “Métropolitain Home”. Il poste régulièrement des articles sur le blog du magazine de l’Institut Américain d'Architecture. Fonctions[modifier | modifier le code] Entre 1995 et 2001, il est conservateur du Département Architecture au Musée d’Art Moderne de San Francisco.

Abduction (épistémologie) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Sur les autres projets Wikimedia : abduction, sur le Wiktionnaire L'abduction (du latin « abductio » : emmener) ou inférence de la meilleure explication[1] est un mode de raisonnement. Elle consiste, lorsque l'on observe un fait dont on connaît une cause possible, à conclure à titre d'hypothèse que le fait est probablement dû à cette cause-ci. L'abduction est communément admise, avec la déduction et l’induction, comme l’un des trois types majeurs d’inférence[2]. Ce type de raisonnement a d’abord été mis en évidence indirectement par Aristote comme un syllogisme dont la prémisse majeure est certaine et dont la mineure est seulement probable ; la conclusion n'a alors qu'une probabilité égale à celle de la mineure[3]. Le sémioticien italien Umberto Eco a appelé ce procédé la « méthode du détective[4],[n 1] ». l'abduction sur-codéel'abduction sous-codéel'abduction créativela méta-abduction[5] autrement dit, si on a le fait et si on sait que .

Paul Grice Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Biographie[modifier | modifier le code] Paul Grice a commencé sa carrière au Royaume-Uni mais a passé les vingt dernières années de sa vie aux États-Unis. Paul Grice a élaboré une théorie selon laquelle la signification réside dans la communication d'un locuteur avec autrui. Grice a fait aussi la distinction entre ce qu'il appelle la signification naturelle et la signification non-naturelle (natural and non-natural meaning). Œuvres[modifier | modifier le code] 1957. Source[modifier | modifier le code] (en)Paul Grice Références[modifier | modifier le code] Liens externes[modifier | modifier le code]

Antoine Arnauld (1612-1694) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Antoine Arnauld (6 février 1612 à Paris - 8 août 1694 à Bruxelles), surnommé le Grand Arnauld par ses contemporains pour le distinguer de son père, est un prêtre, théologien, philosophe et mathématicien français, l'un des principaux chefs de file des jansénistes et un opposant des jésuites au XVIIe siècle. Il est inhumé au cimetière d'Evere à Bruxelles. Il fut à l'origine destiné au barreau, mais décida d’étudier la théologie au collège de Sorbonne. Pendant ce temps, il écrivit d'innombrables brochures en faveur du jansénisme. Il se mit alors au travail avec Pierre Nicole sur un grand ouvrage contre les calvinistes : La perpétuité de la foi de l'Église catholique touchant l'eucharistie. Antoine Arnauld L'énergie inépuisable d'Antoine Arnauld ressort parfaitement dans sa réponse célèbre à Nicole, qui se plaignait d’être fatigué. « Fatigué ! Avec Pierre Nicole, il fut l'auteur de La logique ou l'art de penser.

George Auriol Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Auriol. Le Premier Livre de Georges Auriol George Auriol, de son vrai nom Jean-Georges Huyot, né le à Beauvais et mort le à Paris, est un poète, chansonnier, peintre et graphiste français, On lui doit également la création de nombreux caractères typographiques. Il est le père du critique de cinéma et scénariste Jean-Georges Huyot dit Jean George Auriol (1907-1950) Biographie[modifier | modifier le code] Jean-Georges Huyot commence sa carrière en 1885, à l'âge de 22 ans comme secrétaire de la rédaction du Chat noir, journal satirique éditée par le célèbre cabaret de Montmartre. Il collabore avec la Fonderie Georges Peignot et fils pour laquelle il crée plusieurs polices de caractères : la Française-légère, la Française-allongée, l'Auriol-labeur, l'Auriol-champlevé et la Robur. Voir aussi[modifier | modifier le code] Article connexe[modifier | modifier le code] Liens externes[modifier | modifier le code]

Related: