background preloader

ILIZ-KOZ TREMENAC'H

Facebook Twitter

Éditions Blanc et Noir - Iliz Koz : Le village maudit. Seule la légende racontait l'histoire de ce village enfoui sous les sables. Pourtant, un bulldozer a mis à jour voici quarante ans les ruines d'une église: Iliz Koz. Petite visite d'un village abandonné en 1729. "Quelque part dans le pays Pagan, au cœur du Léon, une église aurait disparu sous les sables". Quelque part, mais où ? Plus personne ne s’en souvenait. Anéantis par les tempêtesPendant ces 250 longues années, les habitants d’Iliz Koz n’ont donc eu de cesse de se battre contre ces tempêtes de sable. Par Gwénaëlle Loaëc photos : Emmanuel Pain. Site d'Iliz Koz : étude de conservation et de valorisation du site - Agence de Développement du Pays des Abers - Côte des Légendes.

Le site, découvert dans les années 1970, connait aujourd'hui quelques signes d'usure et de dégradation. La commune de Plouguerneau, propriétaire, a confié une étude architecturale et culturelle au cabinet Candio, architecte du patrimoine, associé à Atiz, entreprise d'ingénierie culturelle. Cette étude est la première étude "officielle" pour le site et a pour objectif de faire tous les relevés topographiques, de cerner les points sensibles et de proposer des solutions pour préserver le bâti. En parallèle, une autre étude porte sur la valorisation du site afin de le faire évoluer : quelques pistes sont évoquées comme la matérialisation du site et des pierres tombales en 3D...

Actuellement, les travaux prioritaires sont définis et il est urgent de mettre en place un plan de sauvegarde de ce site exceptionnel, l'un des seuls témoignages de l'art funéraire médiéval en France. Vestiges d’Iliz-Koz, Plouguerneau. Iliz Koz, « la vieille église », est l'église de l'ancienne paroisse de Tremenac'h, anciennement Tremeneckh, dédiée à la Trinité. Le village des moines, de l'ancien breton treb, « village », et menec'h, « moines », est implanté au bord de la Manche à Plouguerneau, près de la plage de la Grève Blanche. L'enceinte de l'enclos comprenait une église, la chapelle des seigneurs de Parscau, mécènes du lieu, un calvaire, un ossuaire, le cimetière et le presbytère.

Au milieu du XVIe siècle, une microglaciation provoque un début d'ensablement qui s'aggrave à partir de 1660. De 1700 à 1730, le site est soumis à un véritable déluge de sable. L'église est abandonnée en 1729, le culte transféré à l'église Saint-Laurent-et-Saint-Étienne, dite la Martyre. Les vestiges remis au jour restent aujourd'hui un témoin exemplaire de l'art funéraire breton de la fin du Moyen Âge. Site Internet: Bibliographie : Tigris / Flohic Editions, œuvre collective. Photo of Nécropole d'Iliz-Koz Tremenac'h à Plouguerneau : les tombes des chevaliers. Iliz-Koz | Site officiel de l'Office de Tourisme du Pays des Abers. Iliz Koz. Iliz Koz | Les associations de PLOUGUERNEAU : Iliz Koz. Iliz-Koz | Album Photo.