background preloader

Henri Poincaré

Related:  Mathématiciens (H)

Henri Poincaré Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Poincaré. Henri Poincaré Signature Henri Poincaré est un mathématicien, physicien, philosophe et ingénieur français né le à Nancy et mort le à Paris. Biographie[modifier | modifier le code] Jules Henri Poincaré est le fils d'Émile Léon Poincaré[2], doyen de la faculté de médecine de Nancy et de son épouse Eugénie Launois[3]. Il retourne à Paris en 1881 comme maître de conférences d'analyse à la faculté des sciences de Paris. Il est, en 1901, le premier lauréat de la Médaille Sylvester de la Royal Society. Le , Henri Poincaré est nommé professeur d'astronomie générale sans traitement à l'École polytechnique, ceci afin d'éviter la suppression de cette chaire. De 1900 à 1908, il applique ses travaux à la télégraphie sans fil qui permet d'établir l'existence de régimes d'ondes entretenues[12]. Accumulant les honneurs, il participe à de nombreux congrès et conférences jusqu'à la fin de sa vie.

Benoît Mandelbrot L'anneau fractal de l'art à l'art à travers la géométrie, la finance et les sciences Un bipède sans plumes ne devient homme qu'après avoir conquis le feu et les condiments et avoir décoré son corps, sa demeure et son temple. Au cours des millénaires, ses motifs décoratifs s'affinent. Certains aident la naissance de la géométrie. D'autres attendent que, vers 1900, des mathématiciens qui se proclament de "" race divine "" les distillent sous la forme de "" monstres "" ayant pour rôle unique de libérer le pur et l'abstrait du géométrique, du réel et du visuel, tous perçus comme des oppressions contraignantes. Vers 1960, l'auteur s'appuie sur quelques présumés monstres pour extraire un certain ordre du chaos des marchés financiers. Elle se manifeste dans des domaines aussi nombreux que divers - allant jusqu'à la musique.

Henri Poincaré, La logique de l'infini Étienne Ghys Directeur de recherche CNRS, École Normale Supérieure de Lyon (page web) Nous commémorons en cette année les 100 ans de la mort d’Henri Poincaré. Cet anniversaire est un prétexte idéal pour présenter son œuvre dense qui a influencé la science moderne. Poincaré a publié quatre livres philosophiques : La Science et l’Hypothèse (1902), La Valeur de la Science (1905),Science et Méthode (1908) etDernières Pensées (posthume) (1913). La plupart des chapitres de ces livres reprennent des conférences de Poincaré et sont donc relativement indépendants les uns des autres. Nous vous proposons de retrouver toutes les semaines l’enregistrement d’un chapitre d’un de ces livres. Henri Poincaré, Dernières pensées, Chapitre 4, La logique de l’infini. « Les règles ordinaires de la logique peuvent-elles être appliquées sans changement, dès que l’on considère des collections comprenant un nombre infini d’objets ? Écouter le podcast : Téléchargement au format MP3 Voir (et écouter) tous les podcasts.

Mikhaïl Gromov Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Gromov. Mikhaïl Gromov Mikhaïl Gromov en 2009 Mikhaïl Leonidovitch Gromov (23 décembre 1943, en russe : Михаил Леонидович Громов), également appelé Mikhail Gromov, Michael Gromov ou Micha Gromov est un mathématicien franco-russe connu pour ses importantes contributions dans différents domaines de la géométrie, spécialement la géométrie métrique, la géométrie symplectique et la théorie géométrique des groupes. Gromov est lauréat du prix Balzan en 1999, du prix de Kyōto en 2002 et du prix Abel en 2009[2]. Biographie[modifier | modifier le code] Il a obtenu le prix Wolf en 1993, le prix Leroy P. Bibliographie[modifier | modifier le code] Notes et références[modifier | modifier le code] Voir aussi[modifier | modifier le code] Article connexe[modifier | modifier le code] Convergence de Gromov-Hausdorff (en) Liens externes[modifier | modifier le code]

Jacques Tits Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Jacques Tits Jacques Tits (2008) Biographie[modifier | modifier le code] Tits a découvert les mathématiques grâce à son père, lui-même mathématicien, en consultant les ouvrages de sa bibliothèque. Il a introduit la théorie des immeubles et des BN-paires, utile dans la théorie des groupes algébriques (y compris certains groupes finis) surtout pour les groupes définis sur les nombres p-adiques. Jacques Tits est promu officier de la Légion d'honneur en décembre 2008. Notes et références[modifier | modifier le code] ↑ Tits a obtenu la nationalité française en 1974. Voir aussi[modifier | modifier le code] Liens externes[modifier | modifier le code] Portail des mathématiques

Prix Abel Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le prix Abel est une récompense décernée annuellement à des mathématiciens par l'Académie norvégienne des sciences et des lettres. Création[modifier | modifier le code] En 2001, le gouvernement norvégien a annoncé qu'à l'occasion du bicentenaire de la naissance du mathématicien norvégien Niels Henrik Abel (1802-1829) serait créé un nouveau prix pour les mathématiciens. Ce prix est inspiré du prix Nobel, qui n'existe pas en mathématiques. Même si la médaille Fields a souvent été comparée au prix Nobel, elle en diffère sur certains aspects essentiels (elle distingue des travaux exceptionnels accomplis par un mathématicien avant l'âge de 40 ans ; récompense financière modeste ; prix remis tous les quatre ans), ce qui fait du prix Abel un meilleur équivalent du prix Nobel (récompense plutôt d'une œuvre dans son ensemble)[1]. Prix[modifier | modifier le code] Le prix est décerné par l'Académie norvégienne des sciences et des lettres. Médaille Fields

Grigori Perelman Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Perelman. Grigori Perelman Grigori Perelman en 1993. Grigori Iakovlevitch Perelman (en russe : Григорий Яковлевич Перельман) est un mathématicien russe né le 13 juin 1966 à Léningrad. Ancien chercheur à l'Institut de mathématiques Steklov de Saint-Pétersbourg, Grigori Perelman, par sa personnalité particulièrement discrète, a contribué à alimenter les débats sur ses travaux, qu'il a présentés à l'occasion d'une série de conférences données aux États-Unis en 2003. Sa démonstration de la conjecture de Poincaré a été officiellement reconnue par la communauté mathématique, qui lui a décerné la médaille Fields le 22 août 2006 lors du congrès international des mathématiciens, et par l'Institut de mathématiques Clay, qui lui a décerné le prix du millénaire le 18 mars 2010[1]. Perelman a refusé la médaille Fields[2],[3],[4] et le prix Clay[5]. Biographie[modifier | modifier le code] Annexes[modifier | modifier le code]

Cédric Villani Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Villani. Cédric Villani (né le à Brive-la-Gaillarde) est un mathématicien français, directeur de l'Institut Henri-Poincaré et professeur à l'université Claude Bernard Lyon 1. Il a reçu la médaille Fields en 2010. Biographie[modifier | modifier le code] Surnommé « Marsu » par ses camarades de l'École normale supérieure, il est élu président de l'association des élèves en 1994 ; il s'investit en particulier dans l'organisation du bicentenaire de l'école. En 1996, il devient agrégé-préparateur (« caïman ») à l'ENS et, En 1998, il soutient sa thèse, Contribution à l'étude mathématique des gaz et des plasmas, dans laquelle il étudie en particulier les effets des collisions rasantes dans les gaz et l'augmentation de l'entropie selon la théorie de Boltzmann. De 2007 à 2010, Cédric Villani est membre de l'Institut universitaire de France. En 2013, il présente la réédition de la collection Le monde est mathématique (éd.

Ngô Bảo Châu Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Dans ce nom asiatique, le patronyme, Ngô, précède le prénom. Ngô Bảo Châu Ngô Bảo Châu, né le à Hanoï, est le premier mathématicien vietnamien (naturalisé français au début de l'année 2010[3]) à avoir reçu le Clay Research Award, en 2004. Biographie[modifier | modifier le code] Formation[modifier | modifier le code] Ngô Bảo Châu est né dans une famille d'intellectuels de Hanoi. Enseignements et recherches[modifier | modifier le code] Ngô est entré au CNRS comme chargé de recherche à l'automne 1998[6], affecté au Laboratoire LAGA de l'Université Paris 13. En 2004, Ngô Bảo Châu et Gérard Laumon ont reçu le Clay Research Award pour leur preuve du lemme fondamental (en) pour les groupes unitaires. Depuis 2007, il est détaché à l'Institute for Advanced Study de l'université de Princeton, et il accepte un poste de professeur en mathématiques à l'Université de Chicago à partir du mois de septembre 2010[1]. Récompenses[modifier | modifier le code]

Wendelin Werner Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Werner. Il est le fils de l'historien Michael Werner et le frère du chercheur en informatique Benjamin Werner. Biographie[modifier | modifier le code] Travaux scientifiques[modifier | modifier le code] Les travaux de Wendelin Werner portent en particulier sur les phénomènes probabilistes comme les marches aléatoires auto-évitantes et le mouvement brownien plan. Divers[modifier | modifier le code] Apparition au cinéma[modifier | modifier le code] Wendelin Werner a joué en 1982 dans le film La Passante du Sans-Souci de Jacques Rouffio, avec Romy Schneider et Michel Piccoli[2],[3]. Lettre ouverte[modifier | modifier le code] Dans une lettre ouverte au président Nicolas Sarkozy, parue le 19 février 2009, il critique l'allocution de ce dernier et décrit la rupture de confiance entre le gouvernement et les chercheurs dans le cadre du mouvement de 2008-2009[4]. Prix[modifier | modifier le code]

Laurent Lafforgue Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Biographie[modifier | modifier le code] Depuis l'an 2000, il est professeur de mathématiques à l'Institut des hautes études scientifiques (IHES) à Bures-sur-Yvette (France). Le mathématicien ukrainien Vladimir Drinfeld a établi le cas du groupe linéaire en deux variables sur les corps de fonctions des courbes en caractéristique positive. En 2004, il commence à s'intéresser au système éducatif français et se rapproche du collectif Sauver les lettres. Il a écrit avec Liliane Lurçat un livre intitulé La Débâcle de l'école (éditions François-Xavier de Guibert, 2007), et donné de nombreuses interviews et conférences sur l'éducation. Fratrie[modifier | modifier le code] Laurent Lafforgue a deux frères, Thomas et Vincent, tous deux mathématiciens. Engagements[modifier | modifier le code] Laurent Lafforgue s'est engagé vigoureusement pour la promotion d'un enseignement classique dans l'école républicaine. Bibliographie[modifier | modifier le code]

Maxime Kontsevitch Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Maxime Kontsevitch en 2007 Maxime Lvovitch Kontsevitch (en russe : Максим Львович Концевич), le plus souvent orthographié Maxim Kontsevich selon la transcription anglophone, est un mathématicien russe, né le en URSS à Khimki, une ville jouxtant Moscou, en Russie. Il a été naturalisé français fin 1999. Il a obtenu son doctorat à l'université de Bonn en Allemagne sous la direction de Don Zagier. Kontsevitch a reçu en 1992 la Médaille Otto Hahn de la Société Max-Planck et le Prix de la Mairie de Paris du premier congrès européen de Mathématiques et en 1997 le Prix Iagolnitzer de l'International Association of Mathematical Physics ainsi que le prix Henri Poincaré, le prix Crafoord en 2008. Il a reçu en 1998 la médaille Fields au cours du congrès international des mathématiciens de Berlin. Il a reçu en 2012 le prix Shaw (1 million de dollars) et le prix de physique fondamentale (3 millions de dollars)[1]. Références[modifier | modifier le code]

Jean-Christophe Yoccoz Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Jean-Christophe Yoccoz Jean-Christophe Yoccoz à Oberwolfach en 2005 Biographie[modifier | modifier le code] Il est actuellement professeur au Collège de France et professeur à l'université Paris-Sud 11 (équipe Topologie et Dynamique du laboratoire de mathématiques d'Orsay). Prix[modifier | modifier le code] Distinctions et honneurs[modifier | modifier le code] Lien externe[modifier | modifier le code]

Related: