background preloader

Virtualisation

Virtualisation
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Principe[modifier | modifier le code] Il peut sembler a priori étrange de simuler plusieurs machines sur une seule : un système d'exploitation est conçu pour utiliser au mieux un matériel qui est entièrement sous son contrôle. La juxtaposition de plusieurs systèmes non conçus pour communiquer entre eux peut faire craindre des inefficiences auxquelles s'ajoute le fait que le processus de virtualisation lui-même va consommer des ressources. Le tableau n'est pas aussi sombre. D'une part, on évite une grande partie de ces inefficiences juste en disposant de disques différents pour chaque système lorsque c'est possible, et d'autre part les coûts de la mémoire permettent à chacun de ces systèmes de rester résident, et parfois même avec de larges sections de code partagées[3]. Notions[modifier | modifier le code] Chaque outil de virtualisation met en œuvre une ou plusieurs de ces notions : Intérêts[modifier | modifier le code] Les intérêts sont :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Virtualisation

Related:  PROJETGSInew docsnehemie_jc_cme

Open source Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La désignation open source, ou « code source ouvert », s'applique aux logiciels (et s'étend maintenant aux œuvres de l'esprit) dont la licence respecte des critères précisément établis par l'Open Source Initiative, c'est-à-dire les possibilités de libre redistribution, d'accès au code source et de création de travaux dérivés. Mis à la disposition du grand public, ce code source est généralement le résultat d'une collaboration entre programmeurs. L’open source a déjà investi tous les grands domaines du système d’information des administrations françaises[1] : environnements serveurs, domaines applicatifs, outils d’ingénierie, solutions de réseaux et sécurité.

Le cloud computing expliqué aux nuls Le phénomène du "cloud computing" prend de plus en plus d'ampleur dans les entreprises et le grand public commence à le connaître sous la forme de services de stockage à distance, ou encore de musique en streaming. Le cloud est sur toutes les lèvres. Bernard Ourghanlian est directeur technique et sécurité de Microsoft France. Pour L'Express, il explique ce qu'est le cloud, et à quoi ça sert. Comment définissez-vous le cloud computing ? Le grand public utilise depuis longtemps le cloud computing sans le savoir. Definition de la virtualisation Définition La virtualisation est un mécanisme informatique qui consiste à faire fonctionner plusieurs systèmes, serveurs ou applications, sur un même serveur physique. La virtualisation est un composant technique clé dans le Cloud Computing.

Les avantages de la virtualisation La virtualisation est quelque chose que nous entendons parler de plus en plus. La grande stabilité des produits disponibles sur le marché ainsi que les avantages inhérent de cette technologie ont rapidement été implanté dans nos centres de données. Plusieurs personnes ont rapidement compris que les produits comme VMware, Virtual PC et Xen proposent des solutions qui peuvent répondre parfaitement à des besoins de centralisation et d'exploitation du matériel disponible. Qu'est-ce que la virtualisation? La virtualisation reste en tête des tendances IT pour 2013 Capgemini a publié la 10e édition des tendances IT pour l’année 2013. Pour cette étude, Capgemini a interrogé les responsables informatiques de 168 grandes entreprises de langue allemande dans la région DACH (Allemagne, Autriche, Suisse) sur les sujets d’importance pour l’avenir de leur entreprise. Il en ressort que la virtualisation reste la préoccupation majeure des responsables informatiques, et ce, depuis 2010. Pour Capgemini, la raison est simple: dans le secteur des infrastructures, le potentiel d'optimisation des coûts et de l'efficacité a été largement épuisées dans la plupart des domaines. La virtualisation est l'une des rares technologies qui peut encore apporter des améliorations.

Le cloud computing est une technologie encore immature Selon une récente étude du cabinet Gartner, le cloud computing* se trouve actuellement dans une période de forte croissance mais la technologie elle-même en est encore à ses balbutiements et ne devrait atteindre son seuil de maturité d’ici sept ans. Dans son rapport intitulé « Cloud Application Infrastructure Technology Needs Seven Years to Mature », l’institut Gartner évoque trois phases dans le développement de ce qu’il appelle les SEAP (Service-Enabled Application Platform) en une véritable solution mainstream. « Les SEAP sont à la base du développement des solutions SaaS (Softawre-as-a-Service, ndlr) », explique Mark Driver, directeur de recherche chez Gartner. « Avec le développement des technologies SEAP au cours des années à venir, Gartner prévoit trois phases d’évolution distinctes légèrement imbriquées.

Avis d’expert : Les enjeux du cloud computing par Murielle Cahen – Tribune Solutions Le monde est fait de révolutions industrielles : le PC Windows en 1990, la pénétration d'Internet dans les entreprises dans les 2000 et maintenant le cloud computing. Toutes amènent leur lot de risques juridiques dont il convient de se prémunir. Déjà lancés par un certain nombre de sociétés dont Amazon et Google, et même Microsoft avec sa plate-forme cloud Azure qui répond déjà aux attentes des développeurs, les services de cloud computing, qui signifient « Informatique dans les nuages », pourraient bien révolutionner l’informatique des entreprises. Ce concept permet désormais d’externaliser l’utilisation de la mémoire ainsi que les capacités de calcul d'ordinateurs et de serveurs répartis dans le monde entier.

virtualisation La virtualisation consiste à faire fonctionner un ou plusieurs systèmes d'exploitation (ou applications complexes) comme un simple logiciel, sur un (ou plusieurs) système d’exploitation fonctionnant sur ordinateur (ou serveur), au lieu de ne pouvoir en installer qu'un seul par machine. Ces ordinateurs virtuels sont appelés Virtual Environment ou VE. La virtualisation de systèmes d'exploitation est une technique consistant à faire fonctionner en même temps, sur un seul ordinateur, plusieurs systèmes d'exploitation comme s'ils fonctionnaient sur des ordinateurs distincts, on parle alors de Virtual Machines (VM). La virtualisation de systèmes d'exploitation a plusieurs intérêts : Les particuliers et les PME/PMI seront généralement plus intéressés par la perspective de faire fonctionner deux systèmes d'exploitation différents en même temps, afin d'exécuter des logiciels qui sont compatibles avec l'un mais pas avec l'autre. Quelques hyperviseurs de virtualisation complète :

Comparatif virtualisation : les solutions gratuites La virtualisation n’est pas un concept réellement nouveau : Popek et Goldberg ont dès 1974 jeté les bases des développements futurs. Mais force est de constater que les solutions de virtualisation se sont multipliées ces dernières années, la technologie et le matériel étant arrivés à un certain degré de maturité. Nous allons aujourd’hui nous intéresser à quatre logiciels gratuits destinés au marché des serveurs : Microsoft Hyper-V Server 2012 R2, VMWare vSphere Hypervisor (anciennement ESXi) 6.0 U1, Citrix XenServer 6.5.0 SP1 et Proxmox VE 4.0. Technologie « Cloud », le nouvel eldorado des pirates informatiques Technologie « Cloud », le nouvel eldorado des pirates informatiques source Wikipedia Si l’on devait comparer Internet et l’Europe, le point commun serait certainement un développement trop rapide et mal maitrisé. Ce que cela signifie ?

Maurice Merleau-Ponty Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Maurice Merleau-Ponty Philosophe français Époque contemporaine Introduction à la virtualisation - Virtualisation - Systancia La virtualisation est une problématique contemporaine de l’évolution de l’entreprise et des systèmes d’information. L’objectif de la technologie consiste concrètement à installer sur des serveurs dédiés tout ou partie des applications habituelles (Word, Excel, Internet Explorer, CRM, ERP, applications métiers…) ou bien des systèmes d’exploitation complets. Le serveur ou le poste de travail classique peut ainsi être allégé et banalisé, ce qui accroit la flexibilité et autorise une libre utilisation des ressources matérielles. Dans le cas de la virtualisation des applications, l’utilisateur peut ainsi accéder à ses applications de n’importe où et à tout moment par un navigateur internet avec une amélioration de la qualité de service.

Les technologies du Cloud Computing Les vacances sont finies et les affaires reprennent avec plus d’open source et de cloud computing. Lors d’un précédent article, nous avons essayé de trouver une définition à peu près convenable du cloud computing de manière générale. Ceci s’est avéré relativement complexe et hasardeux. J’ai finalement choisi de conserver la définition proposée par Wikipedia en Anglais. A défaut de réussir à définir conceptuellement le cloud computing, nous allons essayer de le définir technologiquement.

Francisco Varela Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Varela. Francisco Javier Varela (Santiago du Chili, – Paris, ) neurobiologiste et philosophe chilien. Biographie[modifier | modifier le code]

La virtualisation consiste à faire fonctionner un système d'exploitation sur un ordinateur Avantages = Eviter les inefficiences (= fait de ne pas produire d'effet ) = Moins de consommation d'énergie = Meilleure répartition des charges = Utilisation optimale des ressources d'un parc de machines = Installation, déploiement et migration facile = Economie sur le matériel = Possibilité de recommencer sans casser le système d'exploitation hôte = Sécurisation et/ou isolation d'un réseau = Isolation des différents utilisateurs simultanés d'une même machine = Allocation dynamique de la puissance de calcul = Diminution des risques by marion.p95 Apr 7

Related:  VirtualisationvirtualisationLa virtualisationthomasvan3