background preloader

La dette expliquée aux nuls

La dette expliquée aux nuls
La gestion de la dette conditionnera les débats de la présidentielle, comme l'a montré l'Université d'été du PS. Un sujet complexe, pollué par les idées reçues et les croyances. Pour y voir plus clair, OWNI reprend les bases. Lorsque l’on parle de dette, il est de coutume de dire que « l’État vit au dessus de ses moyens », que le modèle social français n’est plus soutenable, et qu’il faut donc réduire les dépenses. Pourtant, la réalité est légèrement différente : sur 1 600 milliards de dette publique remboursée depuis 1974, environ 1 200 milliards d’euros ne sont constitués que des seuls intérêts. L’effet « boule de neige » explique en grande partie ce phénomène. En réalité, hors paiement des intérêts, les budgets sont globalement à l’équilibre comme le montre le graphique ci dessous (issu du travail de André-Jacques Holbecq) : Rembourser la dette, ce n’est donc pas payer en différé les dépenses d’éducation, de santé ou d’autres investissements. Photos FlickR yenna ;

http://owni.fr/2011/08/29/pourquoi-il-ne-faut-pas-rembourser-la-dette-de-letat/

Related:  Dettes

L'Allemagne, champion d'Europe de la dette devant l'Italie et la France en 2010 selon les statistiques d'Eurostat Et le champion d'Europe de la dette, en valeur, est... l'Allemagne. Avec une dette publique qui s'élève à 2079 milliards d'euros, soit 83,2% de son PIB, l'économie la plus performante de la zone euro détrône l'Italie et devient le troisième pays le plus endetté du monde. Plombée par les plans de relance à l'économie votés en 2010 et par l'aide accordée aux pays en crise de la zone euro (qui représente 6 milliards d'euros pour la Grèce sur l'exercice 2010), la dette publique allemande a bondi de près de 10 points de PIB par rapport à 2009. Le podium des pays les plus endettés en valeur est complété par l'Italie, avec 1843 milliards d'euros de dette, et la France, avec 1591 milliards d'euros. Derrière, l'Espagne, les Pays-Bas, la Belgique et la Grèce complètent le tableau.

Typologie de processus La norme ISO 9001 - version 2000 (Cattan et al., 2003) propose de classer les processus d'une organisation en quatre catégories de processus à savoir (1) - les processus de réalisation, (2) - les processus de support, (3) - les processus de management et (4) - les processus de mesure. Au tableau 1, on retrouve une définition de chaque catégories et des exemples pour chacune des catégories. Tableau 1 : Catégories de processus selon ISO 9001 Le tableau 2 présente une classification de certains processus d'une entreprise industrielle proposée par ISO 9001. Il n'y a pas de liste type.

Management collaboratif ou coopératif ?Le blog-notes du manager et de ses équipes Thibaud Brière est consultant en management. Diplômé d’HEC et titulaire d’un DEA en philosophie, il a crée son cabinet de conseil, Philos, après des expériences opérationnelles chez Deloitte puis à la FNAC. Il a également co-écrit le livre « Le pouvoir au-delà du pouvoir » avec Michel Hervé, P-DG du Groupe Hervé. Thibaud Brière et Michel Hervé interviendront tous les deux à la 2e conférence annuelle « Vers la fin du management de reporting » les 26 et 27 mars 2013.Ne confondons-nous pas collaboration et coopération ? La collaboration est devenue aujourd’hui un mot-valise dont on use et mésuse.

COUAC 40: La chasse à la dinde est ouverte ! Pendant que les investisseurs à court terme du CAC 40 utilisent à leur profit l'avalanche de papier larguée par les banques centrales mondiales, ils ne se doutent pas que les "snipers" de l'élite financière ont mené cette opération de gavage pour rendre la dinde encore meilleure pour Noël ! Plusieurs pays de la zone euro (dont la France) sont mathématiquement en faillite, les agences de notations menacent d'envoyer toutes les notes souveraines européennes en enfer et la BCE est confrontée à la plus grande crise de liquidités de son histoire. A part cela, pour la press-titution française, tout va bien dans les Bourses et VOUS DEVEZ ABSOLUMENT CONSOMMER SOUS VOTRE SAPIN ! Cher lecteur, ne vous laissez pas endormir par l'envolée surréaliste du CAC 40 : + 12% depuis le début de la semaine, de quoi rendre fou les meilleurs analystes financiers (à part les 95% d'analystes-escrocs des plateaux TV) ! Ne vous laissez pas berner par cette illusion !

» Droit civil et droit pénal : c’est quoi la différence 1. Le droit civil : arbitrer des litiges entre particuliers Le droit civil s’occupe de régler les différends entre les particuliers. Pour mieux traiter les affaires, cette branche du droit privé est très spécialisée et compartimentée : elle regroupe le droit de la famille (mariage, divorce…), le droit des contrats (vente, bail…), des successions (règles d’héritage)… L’idée, c’est que les relations entre les personnes créent des obligations réciproques, consciemment ou non.

Création monétaire Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La création monétaire, souvent appelée familièrement « la planche à billets », est le processus par lequel la masse monétaire d'un pays ou d'une région (comme la zone euro) est augmentée. Sous l'empire de la monnaie métallique (argent ou or), la masse monétaire était directement liée à la quantité de métal disponible, en fonction du destin des mines (découvertes, épuisement, « ruée vers l'or ») et des autres flux de métal (commerce, pillage, tribut et rançon, etc.). Dans le monde contemporain, l'essentiel de la monnaie est scripturale, créée par le crédit (émission de dette échangeable) dans les limites qui sont imposées aux établissements de crédits (réserves obligatoires etc.) et détruite par extinction des dettes sous-jacentes (par remboursement ou autre) ; la masse monétaire évolue constamment. Les monnaies non fiduciaires et fiduciaires[modifier | modifier le code] Monnaie non fiduciaire[modifier | modifier le code]

La banque Rothschild vous souhaite ses meilleurs voeux... de surendettement Vous découvrirez dans cette vidéo que notre banquier-président se réjouit du grand emprunt qui fera, sans nul doute, le succès économique de ses amis employeurs. En fouillant dans les documents publics du Sénat, j'ai découvert que cet emprunt à 7% de 50 milliards de francs indexé sur l'or (cela ne s'invente pas...) s'est transformé en véritable cauchemar financier pour les finances publiques durant les 14 années suivantes ! En 1988, cette lumineuse idée provenant du cerveau d'un salarié-banquier (dont le métier est de créer de l'argent avec rien) et Président de la République en CDD (dont le métier est de ne rien créer avec de l'argent) a subi une hausse d'intérêts annuels multipliée par 7 entre 1974 et 1988. "Les intérêts versés sont passés de 455 millions de francs en 1974 à 3,58 milliards de francs en 1987. Un GOUFFRE ! J'imagine ce que devaient se dire les sénateurs : "Oups, je crois que tonton Pompon nous l'a bien mis dans l'os...

Protection des données personnelles / Le site Web / Comprendre / Menu Gauche / Ce site est destiné plus particulièrement aux entreprises qui désirent mener à bien leur projet d'intégration des TIC pour améliorer leur compétitivité Internet n'est pas une zone de non droit, la collecte et le traitement des données personnelles par les sites Internet sont encadrés juridiquement. A quoi cela sert ? La réalisation et l'utilisation d'un site Internet permettent la collecte ainsi que le traitement d'informations nominatives à caractère personnel sur les internautes. Au regard des droits de l'homme, des libertés individuelles et publiques ainsi que du respect de la vie privée, il est donc apparu indispensable d'encadrer la création des sites Internet et l'utilisation des données qui y est faite. Comment cela marche ? La diversité des sources juridiques et leur interaction rendent inopérantes une simple présentation des règles juridiques émanant du droit français.

Le Livre Absolu Durant l’année 2012 j’ai décidé de publier ici même chaque semaine un billet exprimant mon ressenti personnel sur la semaine précédente, dans la perspective, bien évidemment, des problématiques de la prospective du livre et de l’édition. Ce post est donc le 06/52. Pour la première fois de cette année c’est un fait dont j’ai modestement été l’acteur que je retiendrai comme marqueur de la semaine écoulée. Je veux parler du lancement, ce vendredi 10 février 2012, sur le web 3D, de l’incubateur MétaLectures, conçu comme un environnement immersif pour présenter, expérimenter et développer des solutions innovantes dans l'univers du livre et de la lecture francophones. Cette soirée a réuni pendant presque deux heures une trentaine d’internautes avatarisés de toute la France, et l’événement a pu également être suivi en vidéo live streaming par des dizaines d’autres.

Related: