background preloader

La Dette publique pour les Nuls

La Dette publique pour les Nuls
Related:  DETTE

Comment Bercy facilite la spéculation sur la dette française A partir du 16 avril, il sera plus facile de spéculer sur la dette française. Non, Goldman Sachs ne vient pas d'inventer un nouveau produit financier, mais il s'agit d'une décision prise directement par l'agence France trésor (AFT), un service de Bercy en charge de placer la dette française. L'AFT a en effet autorisé Eurex - une bourse allemande spécialisée dans les produits dérivés - à commercialiser un produit "future" sur la dette française. Autrement dit, l'Etat français donne son feu vert pour acheter ou vendre à terme de la dette française, ce qui permet de se couvrir contre le risque lié à la détention d'obligations françaises mais aussi, et c'est là le problème, de spéculer sur l'évolution des taux d'intérêt français. Ce type de contrats existe déjà mais ils sont aujourd'hui échangés en gré à gré.

Crise de la dette : l'accord pour les nuls Je suis sûr que vous avez parfaitement compris en quoi consiste l’accord « Européen » passé cette nuit ! Non ? Ah ! Merde. Je comptais sur vous pour m’expliquer… Parcourons ensemble la presse pour tenter de comprendre. « "Un accord sur un programme global a été conclu", a annoncé le président de l'Union européenne Herman Van Rompuy. » Ah ! « Les dirigeants européens ont réussi à lever in extremis un blocage portant sur un point central de leur système de défense: l'effacement d'une partie de la dette grecque détenue par les banques créancières du pays. » Je fais pareil, parfois, quand des gugusses me doivent de l’argent. Ainsi, les banques ont accepté de s’asseoir sur du pognon qu’elles ne récupéreront jamais après avoir perdu une grande partie de leur valeur. « En échange de l'effort demandé au secteur bancaire, un accord a été trouvé lors du sommet de mercredi soir pour recapitaliser les établissements qui en auraient besoin. » Donc personne n’en sait rien. C’est là que ça se corse !

La crise de la dette publique et ses solutions résumées en une page (serrée) Vous pouvez télécharger le fichier pdf de la page dont le contenu figure ci-dessous.crise-de-la-dette-en-une-pagevf2.pdf 1. Les deux grandes causes (liées) de l’excès d’endettement public - avoir confié aux marchés financiers (= les gros spéculateurs du monde et leurs banques privées) l’essentiel du crédit aux États endettés à des taux d’intérêt devenus usuraires (dette insoutenable). En France, Pompidou et Giscard le décident en 1973. - des inégalités démesurées. Ces inégalités ont été délibérément construites par les gouvernements et le patronat néolibéraux via une fiscalité de classe (cadeaux et niches pour riches), une part croissante de la valeur ajoutée allant aux profits non réinvestis (dividendes), avec un rapport de force en leur faveur « grâce » au chômage de masse. Ces causes sont liées : c’est la ploutocratie mondiale qui a poussé à la libéralisation de la finance, à la privatisation du crédit aux États et à l’explosion de la grande richesse. 2. 3.

La dette de la France ouverte aux paris C’est un produit financier d’un nouveau genre qui sera lancé lundi, à quelques jours du premier tour de l’élection présidentielle. C’est surtout une preuve (de plus) que la finance peut se passer de la bénédiction des autorités des marchés pour mettre en circulation un nouveau produit. Même lorsqu’il concerne les dettes souveraines. «Future». Le coup d’envoi d’un contrat à terme sur les obligations d’Etat françaises à dix ans verra donc le jour lundi à la bourse de Francfort. Mais le lancement du contrat d’Eurex est abondamment décrié. «Instrument». Vittorio DE FILIPPIS

Les principales décisions Le sommet de la zone euro qui s'est achevé dans la nuit de mercredi à jeudi a débouché sur un ensemble de mesures pour résoudre la crise, dont l'effacement de 50% de la dette grecque envers ses créanciers privés et le renforcement du Fonds de stabilité de la zone euro. Aide à la Grèce Les banques et fonds d'investissements privés qui détiennent de la dette grecque ont accepté de renoncer à 50% de leurs créances sur la dette du pays d'ici 2020: concrètement, à partir de janvier 2012, ils échangeront leurs obligations de dette grecques contre d'autres dont la valeur sera diminuée de moitié. Cela représente un effacement de 100 milliards d'euros de la dette grecque, actuellement de 350 milliards d'euros. Le Fonds de stabilité de la zone euro (FESF) apportera à ces créanciers privés 30 milliards d'euros de garanties sur ces nouvelles créances. Les fonds propres durs des banques (capital social et bénéfices mis en réserve) devront atteindre 9% «au 30 juin 2012».

Le collectif pour un audit citoyen de la dette publique | Collectif pour un audit citoyen de la dette D’où vient la dette ? A-t-elle été contractée dans l’intérêt général, ou bien au bénéfice de minorités déjà privilégiées ? Qui détient ses titres ? C’est pourquoi des citoyens, organisations syndicales et associatives, soutenus par plusieurs formations politiques, ont décidé de créer un collectif national pour un audit citoyen de la dette publique, afin de porter ce débat au cœur de la société. Signataires à ce jour du texte de référence (membres du collectif) :Membres du collectif : Act Up-Paris, Agir ensemble contre le chômage (AC!) En soutien : Alliance Ecologiste Indépendante, Alternatifs, Association Nationale des Élus Communistes et Républicains, Convergences et Alternative, Démocratie et socialisme, Europe Ecologie Les Verts, FASE, Gauche Anticapitaliste, Gauche Unitaire, M’PEP, NPA, Parti Communiste Français, PCOF, Parti de Gauche, Parti pour la décroissance Observateurs : Acrimed, Alternatives Economiques, Droit au logement (DAL), Désobéissants

R-éveillez vous | Création monétaire et autres problèmes économique 1° : La finance pour néophyte : Pour tenter d’expliquer le fonctionnement des banques, nous allons prendre comme image, dans un premier temps, une piscine. La piscine vide représente la banque, l’eau quant à elle représente l’argent. Comment la piscine se remplit, c’est-à-dire d’où vient l’argent qui est dans les banques ? Mais la piscine se vide aussi régulièrement. Seulement, souvent la piscine n’a pas assez d’eau pour en prêter à celui qui veut emprunter une quantité, et donc le banquier va voir chez les autres banques si elles ont plus d’eau pour en prendre une partie. Seulement la banque qui demande doit avoir suffisamment d’eau pour être crédible et que l’autre pense qu’il pourra rembourser, sinon il y a ce qu’on appelle une crise de confiance. Maintenant un peu d’histoire : la banque a très vite servi grâce aux lettres de change, de création de moyen pour faciliter l’échange de marchandises (création de facilités commerciales,). Par le veilleur et Guilaume L. appendices :

Guitare Pour Débutant Conjoncture : La carte du monde des dettes d'État INFOGRAPHIE - Les pays émergents ont retrouvé en vingt ans les premiers rangs, alors que les États occidentaux sont relégués en fond de classe. Pour ces derniers, le redressement pourrait durer dix ans. 1991-2011. En l'espace de vingt ans, les mauvais élèves sont devenus les modèles d'aujourd'hui. Aujourd'hui, les rôles sont inversés: Européens et Américains se font tancer par les puissances émergentes, Brésil et Chine en tête. Les émergents reviennent de loin «L'essentiel des pays qui se trouvaient à l'épicentre des crises précédentes (Mexique en 1994, pays asiatiques et Russie en 1998, Brésil et Argentine début 2000, NDLR), sont désormais sortis hors de la zone dangereuse en matière de finances publiques», expliquent les économistes Daniel Cohen et Cécile Valadier dans une étude récente. Les pays émergents reviennent donc de loin. Deux principaux facteurs expliquent la bonne santé des émergents aujourd'hui. Explosion des dettes » Bruxelles juge la situation italienne «très inquiétante»

Pour la Commission, la France est au bord du gouffre La France fait partie des maillons faibles de la zone euro et pourrait connaître bientôt les tourments de l’Italie et de l’Espagne si l’on en croit la Commission. Dans soixante-huit rapports publiés hier (soit quelque 1500 pages tout en anglais, devenus la langue unique de l’exécutif européen), dans lesquels elle dresse un bilan de la santé économique des Vingt-sept, elle estime que l’hexagone présente des « déséquilibres sérieux » (tout comme l’Italie et la Slovénie). Certes, l’Espagne et Chypre, tous deux déjà sous le feu des marchés, sont dans une situation plus préoccupante, mais, selon la Commission, la France doit s’attaquer sans tarder à ses problèmes structurels si elle ne veut pas sombrer à son tour dans la crise qui ravage la zone euro depuis deux ans et demi… (Les rapports sont ici. Les plus importants ne sont toujours pas, 24 heures après, disponibles en français) N.B.: article paru ce matin dans Libération

Leçon no. 1, La guitare.  A horse with no name. Leçon # 1 Bon d'accord, tu viens juste de t'acheter une guitare et tu ne sais pas trop par où commencer ? He bien, tu es au bon endroit. Voici la toute première leçon. Après cette leçon, tu seras en mesure de jouer une chanson. Pour cette leçon, je considère que tu connais déjà les parties de ta guitare, plus spécialement les cordes, les touches et les frettes. La guitare Voilà, alors commençons. A Horse With No Name - America Pour cette première leçon, tu devras apprendre deux accords simples à réaliser. Les accords Comment faire ces accords ? Pour l'accord Em, il faut appuyer avec le majeur ( oui oui.. le doigt du milieu!) Alors voilà, cela devrait sonner un peu comme ça : ÉCOUTEZ (mp3) Nous pouvons jouer la totalité de la chanson avec ces deux accords. Le rythme. Le rythme se fait avec la main qui tient le médiator (le pick). Nous plaçons ensemble les deux accords pour former la chanson. À ce stade, la chanson est un peu carrée. Variante Bonne pratique et surtout, amusez-vous !

Abordant l’Espagne, le cyclone poursuit sa route dévastatrice Tous les projecteurs sont braqués sur l’Espagne et son secteur bancaire. Après la Grèce, l’Irlande, le Portugal, les plans de sauvetage sont-ils derrière nous ou sommes-nous seulement au milieu du gué ? Il faut être lucide et reconnaître que la crise bancaire et financière est loin d’être terminée, tant en Europe qu’aux Etats-Unis. Selon le discours dominant, les inquiétudes trouvent leur origine dans le surendettement des Etats, un possible défaut grec, une contagion vers l’Espagne et l’Italie. Le mois de mai 2012 a apporté un démenti cinglant. Le système bancaire est dans l’œil d’un cyclone qui poursuit sa route, frappant les unes après les autres de grandes institutions bancaires privées et faisant fi des frontières. Le cas espagnol est emblématique car il démontre que la crise ne trouve pas son origine dans la dette publique générée par un Etat social trop dépensier. Le secteur financier privé espagnol n’est pas le seul en cause. Par Eric Toussaint sur le CADTM

REVAHB - Association REVAHB vaccination hépatite B Dette publique et "loi Rothschild" : le silence des médias C'est le point aveugle du débat : la dette publique est une escroquerie ! En cause, la loi Pompidou-Giscard de 1973 sur la Banque de France, dite "loi Rothschild", du nom de la banque dont était issu le président français, étendue et confortée ensuite au niveau de l'Union européenne par les traités de Maastricht (article 104) et Lisbonne (article 123). D'une seule phrase découle l'absolue spoliation dont est victime 99% de la population : "Le Trésor public ne peut être présentateur de ses propres effets à l’escompte de la banque de France". Contraint d'emprunter aux banques privées En clair et pour faire simple, la Banque de France a désormais interdiction de faire crédit à l’État, le condamnant à se financer en empruntant, contre intérêts, aux banques privées, au lieu de continuer à emprunter sans intérêt auprès de la banque de France qui lui appartient. Qui gouverne ? Silence médiatique Inlassable propagande des conservateurs-libéraux ? Mais les éminents confrères ?

Related: