background preloader

Dette publique et "loi Rothschild" : le silence des médias

Dette publique et "loi Rothschild" : le silence des médias
C'est le point aveugle du débat : la dette publique est une escroquerie ! En cause, la loi Pompidou-Giscard de 1973 sur la Banque de France, dite "loi Rothschild", du nom de la banque dont était issu le président français, étendue et confortée ensuite au niveau de l'Union européenne par les traités de Maastricht (article 104) et Lisbonne (article 123). D'une seule phrase découle l'absolue spoliation dont est victime 99% de la population : "Le Trésor public ne peut être présentateur de ses propres effets à l’escompte de la banque de France". Contraint d'emprunter aux banques privées En clair et pour faire simple, la Banque de France a désormais interdiction de faire crédit à l’État, le condamnant à se financer en empruntant, contre intérêts, aux banques privées, au lieu de continuer à emprunter sans intérêt auprès de la banque de France qui lui appartient. Qui gouverne ? Silence médiatique Inlassable propagande des conservateurs-libéraux ? Mais les éminents confrères ?

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/213182-dette-publique-et-loi-rothschild-le-silence-des-medias.html

Related:  Pouvoir et création monétaire : Loi 1973 & RothschildDETTEConSpi

261 – Holbecq: intervention M’PEP 01-11-12 Intervention d’André-Jacques HOLBECQ lors des Universités d’automne du M’PEP – 1 er novembre 2012 « Où en est-on de la dette publique ?» Voici le support de l’intervention… Réglons d’abord le débat sur cette « fameuse » loi du 4 janvier 1973 [1] qui aurait empêché la Banque de France de prêter à l’État . Deux articles, tous deux abrogés par la loi n°93-980 du 4 août 1993 mise en vigueur le 1er janvier 1994, retiennent notre attention :Article 25 : « Le Trésor public ne peut être présentateur de ses propres effets à l’escompte de la Banque de France. »Article 19 :«Les conditions dans lesquelles l’État peut obtenir de la Banque des avances et des prêts sont fixées par des conventions passées entre le ministre de l’économie et des finances et le gouverneur, autorisé par délibération du conseil général.

Pour la Commission, la France est au bord du gouffre La France fait partie des maillons faibles de la zone euro et pourrait connaître bientôt les tourments de l’Italie et de l’Espagne si l’on en croit la Commission. Dans soixante-huit rapports publiés hier (soit quelque 1500 pages tout en anglais, devenus la langue unique de l’exécutif européen), dans lesquels elle dresse un bilan de la santé économique des Vingt-sept, elle estime que l’hexagone présente des « déséquilibres sérieux » (tout comme l’Italie et la Slovénie). Certes, l’Espagne et Chypre, tous deux déjà sous le feu des marchés, sont dans une situation plus préoccupante, mais, selon la Commission, la France doit s’attaquer sans tarder à ses problèmes structurels si elle ne veut pas sombrer à son tour dans la crise qui ravage la zone euro depuis deux ans et demi… (Les rapports sont ici. Les plus importants ne sont toujours pas, 24 heures après, disponibles en français)

LOI DE 1973 : les aveux de Rocard et deux nouvelles pistes pour comprendre l'effet véritable de la loi LOI DE 1973 : • les aveux de Rocard • et deux nouvelles pistes pour comprendre l'effet véritable de la loi Rocard explique enfin lui-même, en 2 minutes, L'IMPORTANCE CRUCIALE DE LA LOI DE 1973 dans la non nécessaire, ruineuse et antisociale DETTE PUBLIQUE de la République Réprivée Française Merci à Raymond Zaharia qui a déniché (et mis en valeur) cette nouvelle perle.

La loi Rothschild, cause de l'endettement de la France Sisi ! Le principal anglo-saxon à avoir popularisé les soit-disants "illuminatis" s’appelle David Icke, et il parle bel et bien d’hommes-serpents ! Regarde dans wikipedia : Extrait : « Il soutient aussi que des lignées d’hybrides reptiles humanoïdes pouvant adopter l’une et l’autre forme, les reptiliens, dont l’origine serait l’ancienne Babylone, gouverneraient le monde en secret. » Tiens, regarde le genre de choses que l’on rencontre en faisant des recherches sur les illuminatis, cela prouvera à tout le monde que, comme roman c’est original ; mais, qu’il vaut mieux chercher la vérité historique ailleurs, et surtout qu’il faut à tout prix éviter d’utiliser le mot clef "illuminati" dans les moteurs de recherche :

La France se dirige vers la récession au 2e trimestre La Banque de France (BdF) a révisé vendredi à la baisse sa prévision de croissance de l'économie française au deuxième trimestre et s'attend désormais à un recul du Produit intérieur brut (PIB) de 0,1%, alors qu'elle tablait jusque-là sur une stagnation (+0%). Première contraction depuis 2009 Il s'agirait, si cette prévision se concrétise, du premier trimestre de contraction de l'économie depuis que la France est sortie de la récession au printemps 2009. Ce serait aussi un premier pas vers une nouvelle récession, dont la définition technique correspond à deux trimestres consécutifs de recul du PIB.

LOI DE 1973 : les aveux de Rocard et deux nouvelles pistes pour comprendre l'effet véritable de la loi LOI DE 1973 : • les aveux de Rocard • et deux nouvelles pistes pour comprendre l'effet véritable de la loi Rocard explique enfin lui-même, en 2 minutes, L'IMPORTANCE CRUCIALE DE LA LOI DE 1973 dans la non nécessaire, ruineuse et antisociale DETTE PUBLIQUE de la République Réprivée Française Merci à Raymond Zaharia qui a déniché (et mis en valeur) cette nouvelle perle.

« La Grèce pourrait ouvrir la voie en Europe à la sortie de la longue nuit néolibérale » (Crash) par Éric TOUSSAINT "Toutes les dettes accumulées par l’intermédiaire du Mémorandum sont illégitimes" "Nous allons soutenir tous vos efforts" par Despina Papageorgiou du mensuel grec « Crash » (juin 2012) Un Exobiologiste à la retraite qui a travaillé 46 ans pour la NASA confirme que la vie extraterrestre existe Vous ne l’entendrez pas dans nos médias Français, Richard Hoover qui a travaillé 46 ans pour la NASA en tant qu’exobiologiste, auteur de plusieurs études, et qui a fait plusieurs expéditions dans le monde pour le compte de la NASA, dont en Islande, en Antarctique, en Arctique afin d’étudier les formes de vie extrêmophiles et ainsi de suite a confirmé l’existence de formes de vie extraterrestres ailleurs que sur Terre. A 3 reprises il a découvert des restes de vie organique fossilisée dans des météorites, en 1997, en 2007 et en 2011. Ce n’est pas n’importe qui, ce n’est pas l’amateur d’ufologie mais quelqu’un qui a travaillé 46 ans pour la NASA. Il dit aussi qu’il y a un complot afin de cacher l’existence de la vie sur Mars qui se trouverait dans la glace au pôle nord et sud.

Dette publique, la conjuration des bonnes idées, par Laurent Cordonnier En s’accordant, lors du sommet européen du 9 décembre 2011, sur un nouveau pacte budgétaire intergouvernemental, les chefs d’Etat européens ne se sont pas seulement entendus sur une condamnation des peuples de l’Union aux fers et aux chaînes de la rigueur perpétuelle, ils ont aussi pactisé sur le renoncement à deux idées qui faisaient leur chemin : faire payer les banques, comme l’avait défendu l’Allemagne pour traiter du cas de la Grèce, et encourager la Banque centrale européenne (BCE) à racheter les titres de dette des pays attaqués, comme le souhaitait la France. Donnant-donnant : il fut convenu de ne plus embêter son voisin avec une idée qui le dérangeait. Sans doute aussi qu’en fermant à clé les issues de secours, les uns et les autres pensaient apaiser les flammes de l’incendie. Les issues se rouvriront certainement sous le souffle de l’explosion. Le plus étonnant est plutôt le refus obstiné d’envisager un rachat substantiel des titres de dettes publiques par la BCE.

Après son refus de payer sa dette, l’Islande fera le triple de la croissance de l’UE en 2012 23 janvier 2012 Posté par benji sous Argent et politique 12 commentaires Je ne cesserai jamais de répéter que l’Islande est LE pays à prendre en exemple,même s’il est complètement ignoré des médias, s’il est loin ou quelle qu’en soit la raison pour ne pas en parler, c’est le pays à suivre! Payer pour les banques? Même pas en rêve, là bas ils ont été emprisonnés! Sauver les banques?

Rendre le monopole de la création monétaire aux banques centrales ? On a pu croire résolue la question du contrôle de la masse monétaire en circulation par la Banque Centrale, mais l'expérience récente montre qu'il n'en est rien. Si, au cours des années 1990, la règle de Friedman (qui portait uniquement sur la croissance d'un agrégat monétaire de référence) a été abandonnée – partiellement seulement du côté européen, complètement du côté américain –, c'est après que les banquiers centraux se sont rendu compte que la manipulation de M0 ne leur permettait plus d'agir efficacement sur l'évolution de M1 et des autres agrégats [1]. La fin des réserves fractionnaires Un mécanisme anti-bank run La proposition de Chicago fut soutenue par Maurice Allais [4], Milton Friedman [5] et James Tobin [6], tous trois Prix Nobel d'économie. Pour prêter à partir de leurs ressources, les banques devraient en solliciter le transfert vers des comptes d’épargne.

Related: