background preloader

"Leur dette, notre démocratie" : Frédéric Lordon

"Leur dette, notre démocratie" : Frédéric Lordon

Crowdsourcing - l'externalisation ouverte | Management éthique - spirituel - humaniste - social - économique & Emergence | Scoop.it Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le crowdsourcing, ou externalisation ouverte[1] ou production participative[2], est l'utilisation de la créativité, de l'intelligence et du savoir-faire d'un grand nombre de personnes, en sous-traitance, pour réaliser certaines tâches traditionnellement effectuées par un employé ou un entrepreneur. Ceci se fait par un appel ciblé (quand un niveau minimal d'expertise est nécessaire) ou par un appel ouvert à d'autres acteurs. Le travail est éventuellement rémunéré. Il peut s'agir de simplement externaliser des tâches ne relevant pas du métier fondamental de l'entreprise, ou de démarches plus innovantes. C'est un des domaines émergents de la gestion des connaissances, Il existe de nombreuses formes, outils, buts et stratégies du crowdsourcing[3]. Origine du terme[modifier | modifier le code] Le terme crowdsourcing est un néologisme sémantiquement calqué sur l'outsourcing (externalisation). Historique[modifier | modifier le code]

« Jusqu'à quand ? » (Frédéric Lordon) Face à cette réalité, Frédéric Lordon nous livre ses trois thèses qui apparaissent fondamentales. Tout d'abord, il démontre que la concurrence, alliée à la cupidité, est la force par excellence de l'aveuglement du risque et de l'emballement collectif. Les acteurs des marchés financiers recherchent le profit à tout prix quel que soit le niveau de risque. Pour ne pas se faire distancer et atteindre le même niveau de rentabilité que la concurrence, les institutions financières prennent les mêmes risques les concurrents ayant atteint la meilleure rentabilité. En réalité, la concurrence tend à produire de l'homogénéité au détriment de la diversité. Dans la même veine, l'auteur montre que « l'innovation » financière, bien loin d'apporter un quelconque progrès, correspond en réalité à un déni des risques qui favorise leur accumulation. La dernière thèse de Frédéric Lordon est que la mesure du risque ex-ante est impossible.

Austérité inefficace contre dette publique (video) Vous ne pigez que pouic à la dette publique ? Vous n’êtes pas les seuls. Mais il y a une chose que vous devez savoir : quand les politiques affirment que, pour enrayer cette dette, il faut moins de dépenses publiques, des plans d’austérité ou des privatisations à gogo, soit, comme nous, ils n'ont rien compris, soit ils nous enfument (on peut même envisager les deux). Pour comprendre pourquoi, il faut regarder la vidéo réalisée par Mr quelques minutes : Comprendre la dette publique En 10 minutes seulement, vous comprendrez pourquoi la création de monnaie par le crédit, laissée aux seules banques commerciales, entretient une dette qui se nourrit d’elle-même. Qui est l’auteur de cette vidéo ? Au terme de son travail, pour être sûr de ne pas avoir trop vulgarisé, Mr quelques minutes a sollicité André-Jacques Holbecq, auteur de La dette publique, une affaire rentable (en collaboration avec Philippe Derudder, éditions Yves Michel, 2008). Abonnez-vous !

Propriété intellectuelle et commerce électronique : Comment s'occuper du site Web de votre entreprise (Le document est également disponible en PDF) Lien Verbauwhede, consultante à la Division des PME de l'OMPI1 Le site Web d'une société peut constituer un instrument formidable pour promouvoir une activité commerciale en ligne et générer des ventes. Quels éléments de votre site Web est-il possible de protéger? De nombreuses composantes de votre site Web peuvent être protégées par différents types de droits de propriété intellectuelle. • les systèmes de commerce électronique, les moteurs de recherche et d'autres instruments techniques de l'Internet peuvent être protégés par un brevet ou un modèle d'utilité; • les logiciels, y compris les pages HTML utilisées dans les sites Web, peuvent être protégés par le droit d'auteur ou par brevet, selon ce que prévoit la législation nationale; • la conception de votre site Web peut être protégée par le droit d'auteur; • les bases de données peuvent être protégées par le droit d'auteur ou par une législation sui generis sur les bases de données;

L'euro, ou la haine de la démocratie Forcément, ça leur a coupé la chique. Qu’on puisse jouer la carte de la démocratie, c’est la chose qui est maintenant tellement hors de leur entendement qu’elle les laisse toujours sidérés, pantois et démunis. Vraiment, à cet instant, on aurait voulu voir leurs têtes, mâchoires décrochées comme des tiroirs de commodes fraîchement cambriolées : Sapin, Hollande, Moscovici, leurs experts organiques, leurs journalistes de propagande, tous ceux qui n’ayant que la « modernité » à la bouche se sont si constamment efforcés d’en finir avec le peuple, pénible démos, et pénible démocratie quand il lui vient à l’idée de ne pas se contenter de valider ce qui a été décidé pour elle. Mais c’est une némésis et personne n’y pourra rien : il vient toujours un moment où la politique chassée par la porte revient par la fenêtre. Plus elle a été chassée obstinément d’ailleurs, et plus ses retours sont fracassants. Le référendum, ou le retour du refoulé Les institutions de la haine politique Le moment du chaos

La dette grecque bientôt restructurée? Officiellement, rien n’a changé : la Grèce remboursera son énorme dette publique, comme elle s’y est engagée et comme s’y sont engagés ses partenaires de la zone euro afin de rassurer les investisseurs. Mais, dans les coulisses, on commence à admettre que la tâche est impossible : il y a des limites à ce que les peuples peuvent endurer. «Nous n’en pouvons plus», clamait ainsi mercredi à Athènes une banderole lors de la manifestation qui a accompagné la première grève générale de l’année 2011. «Nous sommes en train de mourir», avertissait une autre. «Tout le monde réfléchit à une restructuration, mais les autorités publiques ont peur de déclencher au sein de la zone euro un nouveau Lehman Brothers», affirme André Sapir, professeur d’économie à l’université libre de Bruxelles. En clair, l’austérité ne fait que commencer. Déjà, il est acquis que les prêts du FMI et de l’UE ne seront pas remboursés avant 2020 voire 2025. N.B.: Ce papier est paru aujourd'hui dans Libération. Photos: Reuters

Vous avez la parole Vous êtes praticien de biofeedback quantique, ou bien vous avez reçu une séance de SCIO, ou bien encore vous souhaitez des informations sur un sujet de santé qui vous préoccupe actuellement. Si vous souhaitez des renseignements sur le SCIO-Eductor, l’équipement, cliquez ici. Voici la réponse à une question récurrente : « Quelle formation de base faut-il avoir pour réaliser des soins énergétiques avec l’aide de l’appareil biofeedback? » La formation de base que nous proposons vous permettra de vous donner une séance. Il faut distinguer la partie qui concerne l’utilisation du logiciel, de la partie connaissances en santé naturelle et l’approche que nous avons de la relation avec le client/patient. Donc voici les cours qu’il vous faut suivre : Le manuel I, cliquez ici, pour connaître les menus du logiciel qui fait fonctionner le SCIO, l’Eductor, ou l’Educator Le module Les Fondamentaux, pour vos premier pas avec l’appareil et pour une compréhension holistique de la personne, cliquez ici.

01/ FRÉDÉRIC LORDON, « VIVE LA LOI EL KHOMRI ! » Cette loi on s’en fout, dit LORDON, dans une très chaude ambiance, « mais il nous manquait réellement quelque chose pour faire précipiter à grande échelle tout ce qui est en suspension depuis si longtemps. » Nous ne revendiquons rien, « revendiquer c’est déjà s’être soumis, revendiquer c’est s’adresser à une puissance tutélaire aimable, un débonnaire bienfaiteur. Les enfants réclament, grandis, ils revendiquent. » « Qui a besoin de qui ? Un reportage radio d’Anaëlle Verzaux [15’28]. Télécharger le MP3- Écouter dans une nouvelle fenêtre - Marie GALL attend vos messages sur le répondeur de Là-bas si j’y suis au 01 85 08 37 37 reportage : Anaëlle VERZAUX réalisation : Jérôme CHELIUS préparation : Jonathan DUONG (Vous pouvez podcaster ce reportage en vous rendant dans la rubrique "Mon compte", en haut à droite de cette page.)

Dette publique de la France Dette publique de la France, en milliards d'euros courants et en % du PIB, fin 1978 à fin septembre 2017. Dette publique et affichage des couleurs politiques des gouvernements (source : INSEE). La dette publique, « au sens de Maastricht » estimée par l'Insee, s'élevait à 2 299,8 milliards d'euros à la fin du deuxième trimestre 2018[1], soit 99 % du PIB, contre 55,8 % à la fin de 1995 et 66,8 % à la veille de la crise de 2008. Ce montant, à rembourser par les administrations publiques, peut être comparé à leurs recettes annuelles, à leurs actifs financiers et à leur patrimoine net. L’endettement public a connu au cours de l’histoire de fortes variations, ne prenant de l'ampleur qu'au XVIIIe siècle et atteignant lors des guerres puis de la Révolution des niveaux considérables, ensuite épongés par des périodes de forte inflation, de forte croissance, ou de hausse des recettes publiques. De 2007 à 2017, la France ne respectait aucun de ces critères. Définitions[modifier | modifier le code]

SDH Intégraal | Se (Re) Connaitre En posant comme base que chaque être humain présent sur Terre est une Conscience utilisant un corps de chair pour vivre et faire des expériences, il est aisé de comprendre que notre vie actuelle sur Terre n’est qu’un passage parmi de nombreux autres dans une école particulière, la Terre, appelée aussi Urantia-Gaia-Eléa. Le programme d’étude que nous venons apprendre à chaque passage (c’est-à-dire lors de chacune de nos vies) est déterminé par ce que l’on pourrait appeler notre Ame solaire, ou notre Esprit Directeur, ou encore le Divin. Pour mener à bien ce programme, nous avons à notre disposition des outils, plus ou moins nombreux selon les difficultés choisies et le programme à apprendre. Ces outils sont nos qualités et ces qualités sont activées en nous par les planètes au moment de notre naissance. C’est cette alchimie, cette transformation du plomb en or que nous sommes venus vivre par l’expérience. En reconnaissant notre véritable identité, nous nous facilitons grandement la vie.

Le complotiste de l’Élysée, par Frédéric Lordon (Les blogs du Diplo, 2 février 2019) On peut tenir pour l’un des symptômes les plus caractéristiques des crises organiques l’emballement des événements, et la survenue à haute fréquence de faits ou de déclarations parfaitement renversants. En moins de vingt-quatre heures, nous aurons eu les enregistrements Benalla, aussitôt enchaînés avec une rafale de propos à demi-« off » signés Macron, et la mesure du dérèglement général est donnée à ceci que, dans la compétition des deux, c’est Benalla qui fait figure de gnome. En fait, on n’arrive plus à suivre. Lire aussi Mathias Reymond, « Ils l’ont tant aimé », Le Monde diplomatique, février 2019. Il le faut pourtant, car tout est magnifique. Macron en « off », c’est chatoyant. Avec « Jojo » déjà, il y avait de quoi faire — un hashtag #JeSuisJojo par exemple ? C’est tellement ahurissant qu’on est presque obligé de se demander s’il n’y a pas quelque part de malignité chez les scribes du Point. Qui s’étonnera, en tout cas, que la stratégie RT rentre comme dans du beurre ?

"Et si on fermait la Bourse ?" Et LA MONNAIE Quelques réflexions de base.(pour aller plus loin ?) — >>La monnaie moyen de domination *d’humains sur d’autres humains *sur la nature. — >>Depuis...bien avant le néolibéralisme, la société et son environnement sont instrumentalisés par la monnaie, sont au service de la monnaie créée en abondance, débordant très largement la production et la consommation qu’elle permet d’anticiper -crédit- pour le développement de sociétés non durables non soutenables par la biosphère. (Dans les années 50, les banques -de « dépôt », nationalisées- pouvaient prêter 11 fois les dépôts des clients...) — >> La monnaie moyen de domination et d’enrichissement... — >>La monnaie comme « étalon » de toute chose -même de la nature, comme c’est proposé par certains-est une blague : le kg, le mètre, la seconde sont constantes. — >>>La MONNAIE OUTIL SOCIAL au service de touTEs *Il n’y a pas de « génération spontanée » de la monnaie. — ->>>A approfondir, critiquer et à suivre...

education-authentique.org - Accueil Le capitalisme ne rendra pas les clés gentiment, par Frédéric Lordon (Les blogs du Diplo, 22 novembre 2019) Vous vous dites « à contresens de (votre) époque ». Vous mobilisez en effet un quatuor qui n’a plus très bonne presse à gauche : Lénine, Trotsky, dictature du prolétariat et grand soir. Quand l’idéal de « démocratie directe horizontale » s’impose avec force, pourquoi cette résurrection ? Par enchaînement logique. Un spectre hante votre livre : « combien ». C’est la question décisive. Ce nombre serait, au lendemain de la révolution, « le seul antidote au déchaînement » capitaliste. J’allais dire que c’est l’écart entre une condition nécessaire et une condition suffisante. Au titan (le capital), vous assurez qu’il faut opposer un géant (les masses). « Rupture globale ou (…) rien », résumez-vous. Je ne dirais pas ça — « entre-deux ». Vous rappelez que l’écrasement de Kronstadt par les bolcheviks a marqué « un coup d’arrêt » démocratique. Oui, il y était. Il y a dans vos pages un souci de l’homme ordinaire — de « la gente común », diraient les zapatistes. Même pas d’une.

Et pour le jardinage, j'attends avec impatience le 10 février pour les semis de tomate (#jejardineaveclalune) by laetsgo Feb 2

Et pour le live de DCD, c'est là (ou dans mon PT / équipe music / dead can dance) by laetsgo Feb 2

Hello ! Ah ben dis donc, à cette période (fin des 70ies)' je devais être en train...d'apprendre sagement à l'école ! En plus, vu le milieu familial, mon éducation politique a été plus que biaisée. Je ne me suis vraiment politisée que vers 95 avec les grandes grèves de l'époque. Depuis, je me suis bp informée "par moi-meme" n'ayant pas de proches qui auraient pu m'aiguiller dans une direction ou l'autre. Et puis il y a eu Seattle. Et bourdieu et acrimed. Et rezo.net qui existait déjà à l'époque (portail des copains toussa). En fait, en y repensant, c'est marrant, je me suis fait une culture politique et geek (c un raccourci que cette appellation) en meme temps... by laetsgo Feb 2

" un live de DCD " Je n'arrive pas à trouver ... Merci d'avance pour le lien by tourist.information Feb 1

Sorry pour Gplus, viens justement ces derniers jours de refuser définitivement les appels du pied de Google ... Ceci dit, il y a bien un moment ou un autre ou ... ;-) by tourist.information Feb 1

C'est sur que cela va vraiment etre violent ...Dans tous les sens du terme ...Le retour juste à l'essentiel ne va pas se faire tout seul et certainement pas sans problême et ça, nous le savons ... Ca va vraiment swinguer ... Et je pense, peut etre que je me trompe, que la construction de reseaux paraleles dja bien entamés à cette société de con(sans)sommation va se renforcer de plus en plus ... Des exemples concrets fleurissent chaque jour ... Mais cela n'empechera pas le " bordel " ... by tourist.information Feb 1

" on est à la limite du jardinage " ... Ca jardine pas mal pour ma part ... Dans tous les sens du terme ...Et parfois, c'est tres long avant d'avoir les fruits . Certains d'entre nous, dont votre serviteur d'ailleurs, faisaient déja de la propagande fin des années 7O pour la fermeture des " Bourses " ( Même celle du " Travail " que je considere toujours comme de l'esclavage ( le Travail ) d'ailleurs, mais ceci est un autre sujet )..; Donc, pres de 3o ans quand même avant d'entendre enfin cette idée ( déja fortement développée et construite à l' époque ) reprise même par certains économistes et politic toc d'aujourd'hui ...Et pourtant, je ne suis vraiment pas devin et n'ai pas la moindre once de science infuse ... Juste peut etre un minimum de bon sens quelque part ... Et encore ... by tourist.information Feb 1

? hein ? on peut poster de longs messages ! (la preuve). Mais sinon, on peut causer sur G+ if you want by laetsgo Feb 1

toi qui suis Lordon, le "pas aussi catastrophique" devrait te titiller : on est à la limite du jardinage, si tu vois ce à quoi je fais allusion...la transition va être méchamment violente. Je suis pour la chute du systéme, mais il va falloir limiter les dégâts, donc "oragniser" la chute (et la transition).
(et sinon, je suis en train de mater un live de DCD à tomber par terre, donc la crise l'univers et toussa...#autre PT) by laetsgo Feb 1

* C'est le seul reproche que je fais à Pearltrees ... Ne pas vraiment pouvoir développer des messages plus long *
... Donc, je disais ... Ah oui ... Clash de l' économie frenchie avant cette élection presidentiel ... Yea ! Ce serait vraiment le pied quelque part ... by tourist.information Feb 1

En plus question critique et construite hé hé hé ... Thank's ... Ne pas oublier que la presse anglo-saxonne ( en dehors des tabloids ) est vraiment différente de la presse frenchie beaucoup plus aux ordres et complaisante bien sur aux donneurs d'ordres ( de droite comme de la pseudo gauche frenchie d'ailleurs )
Pas aussi catastrophique ? Hummm ... Est ce vraiment catastrophique que cette économie se casse franchement la gueule ? Perso, je ne le pense pas ... Au contraire même, dans l'absolue ...( Au fait, le Portugal plonge now ... Vivement le tour de la France quelque part ) by tourist.information Feb 1

Là en fait (j'arrive pas à copier des liens PT vers d'autres PT) ça vaut le coup d'oeil ! Si nous avions des journalistes de cette trempe...faut dire que notre situation n'est pas encore aussi catastrophique... by laetsgo Feb 1

Allez donc voir la video du journaliste irlandais qui rentre dans le lard d'un représentant de la BCE de manière pugnace for a change ! C'est une illustration concrète de la dette odieuse ! (ça doit etre ds le PT "la Grèce fin de l'euro" chez moi) by laetsgo Feb 1

C'est vrai que ça fait plaisir (ça fait du bien de recentrer les choses sur cette dette qu'on est sensé devoir). Merci beaucoup pour cette perle ! by alwen Feb 1

Dès les premiers mots, c'est clair, et le pire ( ou le meilleur ) c'est que nous sommes quand même quelques uns à penser la même chose depuis pas mal de temps ... Cela fait vraiment plaisir à entendre, qui plus est avec cette dialectique que nous adorons. by tourist.information Feb 1

Related: