background preloader

Vie privée : le point de vue des “petits cons”

Vie privée : le point de vue des “petits cons”
Nombreux sont ceux qui pensent que les jeunes internautes ont perdu toute notion de vie privée. Impudiques, voire exhibitionnistes, ils ne feraient plus la différence entre vie publique et vie privée. Et si, a contrario, ils ne faisaient qu’appliquer à l’internet ce que leurs grands-parents ont conquis, en terme de libertés, dans la société ? Dans “La vie privée, un problème de vieux cons ?“, je dressais un parallèle entre la façon désinhibée qu’ont les jeunes internautes de se dévoiler sur le Net et la révolution sexuelle, et me demandais si ceux qui sont gênés par cette façon décomplexée de s’exprimer ne seraient pas un peu coincés. Au-delà des problèmes d’inhibition des “vieux cons“, il est difficile d’aborder la question sans essayer de regarder de plus près comment, et pourquoi, les jeunes qui ont grandi avec le Net évoquent ainsi leurs vies privées dans des espaces publics. La vie privée ? Dans l’arène publique, ou via une interface technique. Une génération “rock’n roll”… 1.

http://www.internetactu.net/2010/01/04/vie-privee-le-point-de-vue-des-petits-cons/

Related:  IdéesSécurité Informatique et libertéPROTECTION des données personnellesSociologie des réseauxIdentité numériques : ressources

Nicolas Carr : “Est-ce que Google nous rend idiot ?” En introduction à un dossier à paraître sur le papier contre l’électronique, il nous a semblé important de vous proposer à la lecture Is Google Making Us Stupid ?, l’article de Nicolas Carr, publié en juin 2008 dans la revue The Atlantic, et dont la traduction, réalisée par Penguin, Olivier et Don Rico, a été postée sur le FramaBlog en décembre. Dans cet article, Nicolas Carr (blog), l’auteur de Big Switch et de Does IT matter ?, que l’on qualifie de Cassandre des nouvelles technologies, parce qu’il a souvent contribué à un discours critique sur leur impact, part d’un constat personnel sur l’impact qu’à l’internet sur sa capacité de concentration pour nous inviter à réfléchir à l’influence des technologies sur notre manière de penser et de percevoir le monde. Rien de moins. « Dave, arrête.

Y’aura-t-il un scandale Sesam Vitale ? Fin 1998, Serge Humpich, un informaticien, était arrêté par une armada composée d’une trentaine de policiers et d’experts. Son crime : avoir tenté de négocier avec le Groupement des Cartes Bancaires la découverte d’une faille de sécurité dans les CB, qui les rendait facilement falsifiables. Le Groupement CB aurait pu traiter le problème de façon relativement discrète, il préféra diaboliser l’informaticien. La médiatisation de l’affaire fut telle que l’affaire Humpich fut désastreuse pour le commerce électronique, nombreux étant ceux qui pensèrent dès lors qu’il était risqué d’acheter sur l’internet, alors que ce qu’avait démontré Humpich n’avait strictement rien à voir.

Bientôt des lunettes pour tout savoir des gens que vous croisez ? Lorsque l'on voit à quelle vitesse l'évolution technologique balaye des siècles de protection de la vie privée de millions de citoyens, on ne peut s'empêcher de mesurer à quel point le gouvernement est à mille lieux des priorités qui devraient être les siennes lorsqu'il accorde à la CNIL un budget à peine supérieur à celui de l'Hadopi... En voici encore un exemple, avec les travaux à la fois très excitants et effrayants de chercheurs de l'Université d'Aalto, en Finlande. Les étudiants de cette toute récente Université - née en 2010 de la fusion de l'Ecole d'Economie, l'Université des Technologie, et l'Université des Arts et du Design d'Helsinki -, travaillent sur un projet baptisé UI-ART, de réalité augmentée. Le but est de fournir à l'utilisateur des informations pertinentes sur son environnement, par un système automatisé de reconnaissance des objets qui l'entourent, et de récupération des données à afficher.

La vie privée, un problème de vieux cons MaJ : au vu de son succès, cet article est devenu un livre, au titre éponyme, La vie privée, un problème de « vieux cons » ?, qui peut être commandé sur Amazon, la Fnac, l’AppStore (pour iPhone & iPad), et dans toutes les bonnes librairies… Sommes-nous aussi coincés et procéduriers au regard de notre vie privée que la société de nos grands-parents l’était en matière de sexualité ? Dit autrement : assiste-t-on aux prémices d’un bouleversement similaire, d’un point de vue identitaire, à celui de la révolution sexuelle ? C’est la thèse esquissée dans un très intéressant article consacré aux bénéfices sociaux, personnels et professionnels du partage des données par les utilisateurs de réseaux communautaires et sociaux type “web 2.0“. “Au début, les gens avaient très peu d’inhibitions, et adoptaient des pratiques très risquées.

Identité numérique : Qui êtes-vous sur le Web? « Avez-vous une pièce d’identité? » est une question qui prend une importance insoupçonnée lorsqu’il est question de l’univers numérique. En effet, au-delà du fait d’avoir ou non une adresse de courriel ou un compte Facebook, toutes les traces que nous laissons contribuent à forger notre identité numérique. Big Society, grand fiasco ? Avec son concept phare de “Big Society”, David Cameron entend remplacer l’action de l’Etat par des initiatives locales. Mais, en l’accompagnant d’une réduction draconienne des dépenses publiques, il le tue dans l’œuf. Alors que David Cameron est Premier ministre depuis neuf mois, ses coupes budgétaires, à hauteur de 81 milliards de livres [96 milliards d’euros], commencent à faire mal. Cette expérience budgétaire agressive – une réduction des dépenses d’une ampleur jamais vue dans une grande économie mondiale – a été saluée par les rigoristes du monde entier, du Fonds monétaire international (FMI) à l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). Pas de plan B

Rigolons un peu avec la sécurité des passeports RFiD - BUG BROTH Ce que j'aime bien, avec les hackers (bidouilleurs, en français) c'est leur rapport décomplexé à l'information, et leur façon d'exposer, par l'exemple, et l'humour, ce qu'ils veulent démontrer.Prenons l'exemple des passeports et autres titres d'identité, soi-disant sécurisés, parce que dotés d'étiquettes RFiD (pour identification par radio-fréquences), ces puces "sans contact" qui permettent d'identifier (à distance) un objet voire, par extension, le détenteur de cet objet. Lorsqu'on recherche des informations sur le "passeport RFiD", Google (en français) nous renvoie, en premier, vers des pages intitulées "Le scandale du passeport RFiD" (plusieurs chercheurs ont en effet démontré qu'on pouvait le pirater, le cloner, ou encore, et plus simplement, en lire les données soi-disant sécurisées), ou encore vers cette démonstration du fait qu'il était possible de reprogrammer un passeport RFiD "sécurisé" pour se faire passer pour... Elvis Presley.

La vie privée en contexte ou la vertu de la réciprocité Helen Nissenbaum est chercheuse à l’université de New York. Elle intervenait récemment dans un séminaire du programme des Technologies de libération de l’université de Stanford (blog, @Liberationtech) dans une petite salle à moitié vide, raconte Alexis Madrigal pour The Atlantic. Pourtant, Helen Nissenbaum n’est pas n’importe qui. Elle est l’auteur de La vie privée en contexte ainsi que d’autres articles sur le sujet comme “Une approche contextuelle à la vie privée en ligne (.pdf)“. Mais surtout, elle a joué un rôle essentiel dans la récente déclaration des droits pour protéger la vie privée des consommateurs en ligne récemment publiée par la Maison Blanche. Compte tenu de l’influence intellectuelle dont elle dispose, il est important de comprendre comment ce qu’elle dit sur la vie privée est différent de ce que disent d’autres théoriciens, estime avec raison Alexis Madrigal.

Une fausse petite amie pour rendre votre Facebook attractif? C’est bien connu un homme désiré est un homme désirable ! Pour les célibataires 2.0 les plus flemmards d’entre-vous, une nouvelle start-up américaine se propose de créer, moyennant finance, le profil de votre petite amie idéale. Elle retweetera vos tweets, likera vos posts et vous écrira des petits mots sur votre mur Facebook, augmentant ainsi vos chances avec une fille en chair et en os. C’est bien connu un homme désiré est un homme désirable !

Comprendre et enseigner l'identité numérique L’identité numérique est devenue, avec l’accélération de l’utilisation des réseaux sociaux par nos élèves et la prolifération des données personnelles sur le Web un thème de formation essentiel en information - documentation pour les aider à contrôler leur e-réputation, maîtriser leur image publique et la gestion des traces laissées sur le net.Plusieurs ressources, publiées depuis peu, proposent des pistes pédagogiques ou des dossiers plus généraux sur lesquels fonder la formation à l’identité numérique avec les élèves. Appréhender la notion d’identité numérique Quelle est notre identité sur le web ? Dossier de l’académie de Besançon mis à jour en septembre 2011. Identité numérique : Comment traiter ce sujet en classe Anne Delineau sur la rubrique Clemi des documentalistes de l’académie de Poitiers publie un dossier en décembre 2011.

Mode d’emploi pour démarrer une civilisation Et si l'esprit du libre qui est déjà en place dans la société de la connaissance et de la créativité pouvait se propager à l'univers du matériel, des outils du fermier, de l’ouvrier, de l’entrepreneur ou du producteur. Dans un récent billet intitulé Open Source Ecology ou la communauté Amish 2.0 nous nous faisions l’écho d’un projet assez extraordinaire consistant à placer sous licence libre les spécifications d’une cinquantaine de machines agricoles permettant théoriquement à un village d’accéder à l’autosuffisance. Un projet qui méritait bien les honneurs d’une conférence TED que nous avons choisi de vous reproduire ci-dessous. Soit dit en passant, les conférences Ted, au format court caractéristique et de plus en plus souvent sous-titrées en français, constituent avec le temps une véritable mine d’or pour tout internaute curieux de mieux comprendre et appréhender les enjeux d’aujourd’hui et de demain.

Related:  libertes numeriquesIC apprendre ensembleVie privée, visibilité, anonymat, pseudonymate-reputationDonnées personnelles et vie privéSujet EDMpullum42