background preloader

Michel Foucault - Surveiller et punir

Michel Foucault - Surveiller et punir

http://www.youtube.com/watch?v=FzIIgODvzHw

Related:  cours de françaisSociologie/économiephilosophieMichel Foucault

CRDP-LR : Le français dans tous ses états, n°40 Le sonnet de l’humoriste Georges Fourest intitulé "Le Cid" ne se rapporte pas à une scène précise de la tragédie de Corneille, malgré la citation placée en exergue. En revanche, il est possible de repérer des affinités certaines entre le sonnet de Tristan Corbière "Sonnet à sir Bob" et celui de Ronsard intitulé "Rossignol mon mignon", bien que Corbière n’y fasse aucune référence explicite. Enfin, bien que le film de Gérard Oury La Folie des grandeurs s’inspire évidemment du drame romantique Ruy Blas, il n’est pas très aisé d’y repérer des scènes exploitables. Méthode: Chaque parodie induit une dégradation qui débouche sur une remise en cause des valeurs propres du texte initial.

Us et abus de la notion de fait social total. Portant un intérêt privilégié aux pratiques ludiques et sportives et aux concepts qui permettent de les appréhender, ma réflexion trouve son origine dans le constat que des auteurs d’horizons très divers abondent dans l’affirmation que le sport serait un « fait social total » [1] Je mets ici à jour une réflexion débutée dans « Football... [1] . Passant du générique au particulier, la formule s’applique en priorité au plus populaire d’entre eux, le football. De Marc Augé à Philippe Lespine, président du club picard de Roye, du critique marxiste des sports Jean-Marie Brohm au phénoménologue Michel Bouet, tous s’accordent à reconnaître dans le football un fait social total. Augé a ainsi pu dire : « Le football constitue un fait social total parce qu’il concerne, à peu de chose près, tous les éléments de la société mais aussi parce qu’il se laisse envisager de différents points de vue » [1998 : 75]. En existe-t-il d’autres ?

Bachelard et l’obstacle épistémologique L'obstacle épistémologique est une expression du philosophe Gaston Bachelard exposée dans La formation de l'esprit scientifique en 1938. Dans ce livre, l'ambition de Bachelard est de réaliser une psychanalyse de la connaissance, c'est-à-dire de montrer quels soubassements inconscients conduisent l'esprit du chercheur à mal interpréter des faits et à commettre des erreurs dans le domaine des sciences. Des obstacles, étymologiquement : ce qui est posé devant, viennent se placer entre le désir de connaître du scientifique et l'objet étudié. Durant sa formation, l'esprit scientifique a dû lutter contre lui-même pour s'arracher à ses illusions et parvenir ainsi à la connaissance. Le qualificatif "épistémologique" signifie que l'obstacle est lié à l'esprit scientifique lui-même, il est interne à l'acte de connaître (episteme vient du grec et signifie la connaissance).

Michel Foucault, les mots et les causes oubliées Au seuil de votre introduction à « la Pléiade », vous écrivez que « Michel Foucault n’a pas inventé une nouvelle philosophie : il a inventé une nouvelle manière de faire de la philosophie ». Cette pratique vise-t-elle une reformulation du rapport à la vérité ? Frédéric Gros Reformulation du rapport à la vérité certainement, et dans un sens je crois un peu précis. Un jeu pour apprendre à « mettre le ton » J’ai joué à ce jeu autrefois, il était vraiment sympa ! Le principe : des cartes-phrases que l’on pioche et que l’on doit interpréter d’une certaine manière, comme indiqué sur le plateau (comme « en colère », « amoureux » ou encore « timide »). Bref, je ne me souviens pas de l’ensemble mais pour plus de clarté voir ici

La vie sexuelle des anthropologues : subjectivité érotique et travail ethnographique Malinowski n’était certainement pas le seul chercheur de terrain troublé par le problème du sexe.(Hsu, 1979, 518) Est ce que le sexe signifie toujours « sexe » ?(Goldstein, 1991, 205) Dans le domaine du sexe, comme je l’ai remarqué, c’est seulement aujourd’hui que l’investigation est devenue possible. Savez-vous repérer ces 10 erreurs de raisonnement? En dialectique (l’art de raisonner par le dialogue), il arrive souvent que l’un ou l’autre des deux interlocuteurs essaie de prendre le dessus en utilisant une illusion logique. Le raisonnement semble correct, mais il est faux. Par exemple : “Il est borgne, donc c’est un bandit”. Lorsque cette erreur de raisonnement est utilisée intentionnellement comme un stratagème pour prouver qu’on a raison, on appelle cela un sophisme. Mais on peut aussi le nommer paralogisme si c’est involontaire. Dans la liste qui suit, nous allons voir 10 erreurs de raisonnement parmi les plus courantes.

Sécurité, territoire, population et Naissance de la biopolitique de Michel Foucault Contrechamp L’actualité éditoriale nous fournit l’occasion d’un approfondissement salutaire de la réflexion, avec la publication des cours au Collège de France de Michel Foucault, de 1977-1978 et de 1978-1979, intitulés Sécurité, territoire, population et Naissance de la biopolitique. Ces textes développent la notion de bio-pouvoir, qui avait déjà commencé à être thématisée dans le cours de 1976 Il faut défendre la société. Il y a un bonheur de lecture qui tient à l’acuité et à la fulgurance du style propre à M. Foucault, auquel s’ajoute l’évidence que ces cours, pourtant prononcés il y a presque trente ans, restent d’une actualité brûlante.

Allégorie de la caverne Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'allégorie de la caverne est une allégorie exposée par Platon dans le Livre VII de La République. Elle met en scène des hommes enchaînés et immobilisés dans une demeure souterraine qui tournent le dos à l'entrée et ne voient que leurs ombres et celles projetées d'objets au loin derrière eux. Elle expose en termes imagés les conditions d'accession de l'homme à la connaissance de la réalité, ainsi que la non moins difficile transmission de cette connaissance. L'allégorie de la caverne[modifier | modifier le code]

Related: