background preloader

6 règles d'or pour que votre cerveau continue de fabriquer de nouveaux neurones - Sciencesetavenir.fr

6 règles d'or pour que votre cerveau continue de fabriquer de nouveaux neurones - Sciencesetavenir.fr
La production de nouveaux neurones ne s'arrête jamais. Des chercheurs ont observé que dans une région du cerveau impliquée dans la formation des souvenirs et la gestion des émotions - l'hippocampe -, les anciens neurones étaient remplacés par d'autres, fraîchement produits à partir de cellules souches. Et chacun de nous aurait ce potentiel, quel que soit notre âge. Rassurant. Sauf que, d'après le Pr Pierre-Marie Lledo, lors de la deuxième édition du colloque S3 Odéon, les expériences chez les souris ont montré que cette capacité pouvait diminuer, voire même disparaître (en cas de stress) selon l'environnement. Au contraire, dans un environnement adapté, la neurogenèse chez les rongeurs a été multipliée par trois en quelques semaines. 1. Le cerveau se nourrit du changement. Pierre-Marie Lledo "Le cerveau se détruit de la routine" #S3Odeon — Institut Pasteur (@institutpasteur) 3 septembre 2016 2. Le cerveau est malléable et l'information invite directement les circuits à se régénérer. 3.

https://www.sciencesetavenir.fr/sante/cerveau-et-psy/6-regles-d-or-pour-que-votre-cerveau-continue-de-fabriquer-de-nouveaux-neurones_104884

Related:  a lire et classercerveau et cognitionSciences cognitives et apprentissageApprentissage et Neurosciences

Pourquoi parlons-nous avec les mains ? Pourquoi certaintes personnes ne peuvent-elles s’empêcher de remuer les mains en parlant ? C'est que, dans le cerveau humain, les zones du langage et celles des mouvements semblent liées. Par exemple, lorsque nous disons le mot « jeter », « prendre » ou « pousser », notre main est automatiquement impliquée de façon involontaire : la partie du cerveau qui pilote ses gestes est « préallumée » et commence à s’activer, que nous le voulions ou non. Ainsi, la plupart des verbes d’action entraînent, dans notre cerveau, une préparation de l’action de nos mains. Le neuroscientifique Nikola Vukovic de l’université d’Aarhus aux Pays-Bas a fait une expérience pour le montrer : en bloquant l’activité de la zone cérébrale commandant le mouvement des mains à l’aide d’ondes magnétiques qui brouillent le fonctionnement des neurones, ils ont ralenti la compréhension de mots désignant des verbes d’action.

Prendre des photos avec nos smartphones change notre façon de se souvenir Temps de lecture: 2 min — Repéré sur Vox Une étude réalisée par Jason Chan, professeur en psychologie à l’université d'État de l’Iowa, montre que nos souvenirs sont comme des documents Word: nous pouvons les éditer, les réécrire ou même les supprimer. Mais aujourd’hui, l'utilisation de nos smartphones pour documenter nos vies ne serait pas sans conséquences sur notre mémoire. Comment s’exercer à apprendre Isabelle Le Brun est docteur en neurosciences et maître de conférence à l'Université Joseph Fourier de Grenoble. Elle a conçu et enseigne une UV portant sur les méthodes d'apprentissage, dans le cadre de laquelle elle s'appuie sur les dernières recherches validées dans son champ de recherche (mise en pratique de la diffusion et du développement des savoirs). Avec son collègue Pascal Lafourcade, ils ont eu l'idée d'écrire un livre pour partager ce qu'ils expérimentent avec leurs étudiants.

Le cerveau attentif : la dynamique de l’attention I Cortex Mag Qu’est-ce que l’attention ? Du matin au soir, nous sommes bombardés d’informations. Qu’est-ce que l’attention, sinon la capacité à filtrer ce qui, dans ce flux incessant, nous parait important de ce qui ne l’est pas. L’attention traduit ainsi, à chaque instant, l’importance relative que chacun de nous accorde aux êtres et aux choses, éventuellement sous forme de pensées. Ainsi formulée, la définition paraît assez limpide. C’est oublier un peu vite que « je » n’est pas une instance univoque, mais le produit d’une interaction entre plusieurs grands réseaux dans « mon » cerveau.

Formation : comment maximiser l’attention des apprenants ? - Transformons Dans notre dernier article, nous expliquions le rôle de l’attention dans l’apprentissage. Dans ce billet, nous allons essayer de voir comment être agile avec notre faculté d’attention, notamment en formation. Neurosciences et formation liées ! Le rôle de l’état de « Flow » dans l’apprentissage Etapes de l'apprentissage et la PNL Jean Luc Monsempès La programmation neuro-linguistique ou PNL est née de la modélisation de quelques communicateurs d’exception comme Virginia Satir, Miton Erickson et Fritz Perls. Virginie Satir, rapporte dans le premier livre sur la PNL « Structure de la magie » quelle n’était pas consciente des éléments spécifiques qui, au niveau de ses transactions rendaient les changements possibles. Milton Erickson disait également qu’en lisant « Structure de la magie », il apprenait de nombreuses choses sur ce qu’il faisait de façon inconsciente. Fritz Perls parlait de sa « géniale intuition » pour expliquer son talent de thérapeute.

Les cristaux temporels, pas si réels L’expression « cristal temporel » évoque immédiatement un mystérieux artefact tout droit sorti d’un film de science fiction, qui permettrait de voyager dans le temps ou de voir le futur... Il n’en est rien, mais les cristaux temporels n’en sont pas moins un objet d'étude fascinant. Proposée en 2012 par le prix Nobel de physique Frank Wilczek, l’idée a d’abord été accueillie avec intérêt, puis scepticisme, car elle était fondée sur une erreur de raisonnement. Mais une redéfinition plus solide du concept de cristal temporel a ouvert la voie à sa réalisation expérimentale. Après seulement cinq ans, deux équipes viennent de produire expérimentalement des cristaux temporels.

Quelques éléments de psychologie cognitive pour aider les professionnels à concevoir des situations d'apprentissages Cette captation vidéo a été réalisée le 3 juin 2015 lors d'une journée de formation intitulée : Les dispositifs, la classe, l’établissement ; quels soutiens à l’engagement des élèves ? Cette journée a été l’occasion de réfléchir aux enjeux d’une aide apportée de manière cohérente et ajustée aux besoins des élèves, dans un contexte marqué par la controverse autour de l’insuffisante efficacité des dispositifs d’accompagnement des élèves. Quels pas de côté ces dispositifs font-ils faire aux enseignants, aux praticiens, afin de mieux comprendre la nature des difficultés des élèves ? La réflexion s'est appuyée notamment sur le travail d’une équipe de recherche qui a étudié durant deux années les formes de soutien proposées aux élèves en difficulté dans des configurations locales très différentes. Écouter les enregistrements de la journée

Les sciences cognitives, reines des sciences ? - Educpros Sur le site de « The Conversation France », Manuel Rebuschi, maître de conférences en philosophie à l’université de Lorraine, s’interroge sur l’avenir des sciences cognitives alors que le dispositif de réforme de #l’Éducation nationale les a placées sous le feu des projecteurs. Une place centrale et inédite dans l’éducationSous l’impulsion du ministre Jean-Michel Blanquer, les sciences cognitives occupent en effet une place centrale et inédite dans le dispositif de réforme de l’#Éducation nationale, au risque de paraître exclure d’autres disciplines.

Aide-toi ton cerveau t'aidera Dernière mise à jour 3 mars 2020 Avez-vous essayé d’apprendre quelque chose comme une langue étrangère, la danse ou apprendre à conduire ? Vous vous être rendu compte que les débuts sont souvent difficiles voire même parfois très difficiles. Qu’est-ce qui cloche ?

Pierre-Marie Lledo : Les Neurosciences Pour Un Meilleur Management Directeur du département neurosciences à l’Institut Pasteur, le Professeur Pierre-Marie Lledo, 51 ans est l’un des neuroscientifiques les plus brillants de sa génération. Egalement expert auprès des chefs d’entreprise, il travaille sur l’intelligence collective pour accroître les performances en entreprise et sur la mécanique du cerveau et le rôle de nos affects dans nos décisions. Quel est votre parcours ? J’ai démarré par des études en Neurosciences et Pharmacologie, puis j’ai pris la direction du laboratoire « Perception et Mémoire » à l’Institut Pasteur, et celui de « Gènes, synapses et Cognition » du CNRS. Depuis janvier 2002, je suis Directeur d’enseignement à l’Institut Pasteur, et membre de l’Académie Européenne des Sciences.

Le système limbique - Neuromedia dimanche, 15 décembre 2019 Le système limbique est une des plus anciennes parties du cerveau. Il est présent chez l’homme, mais aussi chez le reptile et le poisson. Terme introduit par Paul MacLean en 1952, le système limbique fut longtemps considéré comme le siège des émotions (agressivité, peur, plaisir, colère), représentant le dialogue entre le cerveau et le corps. Fonctions du système limbique

Compréhension et mémoires, ce qu'en disent les sciences cognitives - Colloque Pédagogie - Foyer de Cachan Les mécanismes de la compréhension s’appuient largement sur le fonctionnement des mémoires. Ils sont au cœur de l’objectif des enseignants-formateurs : comprendre pour traiter et développer des compétences. Examinons pourquoi il n’est pas envisageable de comprendre sans disposer d’acquis mémoriels antérieurs, donc de savoirs et de situations de référence. L’enjeu de « comprendre » est au cœur de toutes les activités scolaires Les activités scolaires sont structurées afin de permettre aux apprenants de traiter des situations de complexité croissante, au sein desquelles la compréhension joue un rôle premier.

Le neuromythe cerveau gauche-droit, toujours présent à l’école? – L'école de la neurodiversité Dénoncé par de nombreux neurologues, le mythe d’une tendance cérébrale (cerveau gauche ou cerveau droit) persiste comme croyance populaire, s’immisce dans les périodiques sous forme de révélation et résiste sur les bancs de l’Education Nationale. En 1861, Paul Broca, médecin et anthropologue, suivait un patient ayant perdu l’usage de la parole. L’examen de son cerveau après sa mort montrant que seul l’hémisphère gauche avait subi des lésions (en particulier une lésion de la troisième circonvolution frontale gauche), tandis que le cerveau droit demeurait intact, il en conclut que les fonctions langagières étaient situées dans cette partie du cerveau. Depuis, la théorie de l’asymétrie et de la latéralisation du cerveau a perduré. Interdépendance des hémisphères En 2013, l’université d’Utah met fin au mythe cerveau gauche-cerveau droit dans son étude « An Evaluation of the Left-Brain vs.

Related: