background preloader

Enfants et écrans : psychologie et cognition

Enfants et écrans : psychologie et cognition
L’Académie des sciences vient de publier un rapport (.pdf) sur la relation des enfants aux écrans (disponible également sous la forme de livre aux éditions Le Pommier), un rapport qui tord le cou à nombre d’idées reçues sur le sujet et fait le point sur les connaissances scientifiques, éducatives et neurobiologiques. Comme le précisait Jean-François Bach, secrétaire perpétuel de l’Académie des Sciences lors de la présentation publique du rapport, l’Académie a souhaité éclaircir les bases scientifiques de nos usages excessifs des écrans (voir les vidéos des présentations). Un rapport qui a voulu insister pas seulement sur les effets délétères des écrans – des effets qui existent, qui influent par exemple sur le temps de sommeil, l’attention, mais de manière plus rare qu’on a tendance à le penser – mais surtout sur les effets positifs de notre exposition aux écrans et notamment de l’exposition des plus jeunes aux écrans. A l’inverse, chaque culture apporte également son lot d’avantages.

http://internetactu.blog.lemonde.fr/2013/02/01/enfants-et-ecrans-psychologie-et-cognition/

Related:  politique et économie numériqueécrans, processus cognitifs et apprentissage

Le numérique nous fait-il perdre la mémoire Nous confions de plus en plus le soin à des appareils d’enregistrer les informations à notre place. Le fait de se reposer sur les technologies numériques pourrait permettre à notre cerveau de se consacrer à d’autres tâches. Mais cela ne risque-t-il pas, à terme, d’affaiblir notre mémoire ? Enquête auprès de spécialistes du sujet. Extraordinairement inventive, notre mémoire est aussi terriblement fragile. Serge Tisseron Les écrans sont d’extraordinaires supports de divertissement et d’éducation… mais à condition de les découvrir au bon moment et dans de bonnes conditions. C’est pourquoi j’ai proposé en 2008 la règle « 3-6-9-12 »pour guider les parents sur ce chemin. Or depuis 2011, cette règle est relayée par l’AFPA qui la diffuse largement. Mais qu’est ce que l’AFPA ?

Identité numérique : être ou ne pas être sur le Web? Andrée Beaudin-Lecours, chargée de projet (La Vitrine Technologie-Éducation) Depuis l’avènement de ce qu’il est convenu d’appeler l’«École 2.0» (School 2.01), dans la foulée du Web 2.0, les acteurs du milieu éducatif utilisent Internet plus que jamais. Sur cette Toile qui se veut «centrée sur l’utilisateur» (user centric), enseignants et étudiants tendent à devenir maîtres du jeu. Ils se transforment en véritables producteurs de contenu, que ce soit par leurs interventions sur un blogue, leurs collaborations à un wiki, la diffusion de leurs vidéos, leurs photos, etc.

Bruno Devauchelle : Le numérique et le cerveau Au vu de la multiplicité des travaux menés sur le cerveau et l'apprentissage, et plus globalement le cerveau et le développement, on peut penser que les connaissances acquises sont suffisantes pour que les enseignants s'en emparent et les utilisent dans leurs classes. Il semble que ce ne soit pas vraiment le cas au vu des publications récentes sur les neurosciences et autres neuropédagogies, ou encore sur des sujets voisins. Entre l'inné et l'acquis, vieux débat scientifique cher à Jean Rostand, le développement du cerveau est aussi interrogé par les changements de l'environnement. L'un des plus récents et non des moindres est le numérique. Pour le dire différemment, l'usage et l'omniprésence du numérique n'est-il pas en train de transformer les fonctionnements psychiques (le relationnel par exemple), cognitifs (le chemin vers la connaissance, sur le plan physique (fonctionnement neuronal et inter neuronal) ? La difficulté est de faire face à la complexité du problème.

Psychologie et numérique, le blog de Guillaume Gillet Psychanalyse et Numérique ? Psychanalyse du Numérique ? ou Psychanalyse numérique ? Internet : la fracture numérique s’aggrave selon l’UFC-Que choisir Selon l’association de consommateurs, 11,1 % des internautes français sont « inéligibles à un internet de qualité ». UFC-Que choisir dénonce dans une étude publiée mardi 26 septembre une fracture numérique grandissante en France, où le déploiement de l’Internet très haut débit laisse de côté une part croissante du territoire. Selon l’association de consommateurs, 11,1% des internautes français sont « inéligibles à un internet de qualité », soit un débit supérieur à 3 mégabits par seconde (Mbit/s) et ils sont « majoritairement dans les petites communes ». L’UFC-Que choisir relève que les modalités de déploiement du très haut débit renforcent cette fracture numérique, puisqu’il s’est concentré en premier lieu dans les zones très denses. « Du haut débit à tous dès 2020 »

Les écrans ont-ils un effet causal sur le développement cognitif des enfants? par Ava Guez et Franck Ramus. Extrait d'un article paru dans la Revue suisse de pédagogie spécialisée, vol. 4, pp 14-21. Télévision, ordinateurs, tablettes, smartphones, jeux vidéo : difficile désormais d’échapper aux écrans. Aspects psychologiques — Enseigner avec le numérique Dépendance aux jeux vidéo : les signes à surveiller « Les nouvelles addictions : tel était le thème de la séance hebdomadaire de l'Académie de médecine qui s'est tenue mardi avec, notamment, la question de l'addiction des jeunes aux jeux vidéo. Or sur ce thème, Marie-France le Heuzey, pédopsychiatre à l'hôpital Robert-Debré à Paris, se veut à la fois vigilante et rassurante. Vigilante, car il existe effectivement des cas de jeunes qui se font happer par le jeu [...]«Il faut bien sûr regarder le nombre d'heures que l'enfant passe à jouer, mais il est difficile de déterminer un seuil exact», poursuit le médecin. Ce sont plutôt les conséquences qu'il faut regarder: «Lorsque l'enfant décroche de la vie familiale ou scolaire, qu'il ne veut plus se lever le matin, qu'il abandonne ses activités sportives… Ce sont autant de signes d'alerte», explique le médecin. »

Droit de prêt numérique en bibliothèque : et si on arrêtait avec les mythologies Cette semaine, nous avons « fêté » le premier anniversaire de la décision Openbare de la Cour de Justice de l’Union européenne rendue le 10 novembre 2016, qui a reconnu l’existence d’un droit de prêt numérique en bibliothèque. J’ai déjà consacré plusieurs billets à l’analyse de ce jugement important dans la mesure où il affirme que la mise à disposition des livres numériques en bibliothèque devrait être garantie par la loi et ne pas dépendre uniquement de licences contractuelles octroyées par les éditeurs. C’est ce qu’expriment très clairement les conclusions de l’avocat général chargé de cette affaire, qui ont emporté la conviction de la Cour :

SANKORÉ Session Inserm : Les nouveaux médias et le développement cognitif de l'enfant - CERIMES SANKORÉ Session Inserm : Les nouveaux médias et le développement cognitif de l'enfant Conférence-Débat : INSERM / SANKORE : ZOOM SUR LES NEUROSCIENCESQue disent les neurosciences sur l’Education numérique ? Les nouveaux médias viennent concurrencer les outils traditionnels de la transmission des savoirs et du développement des capacités cognitives.Dans un domaine où l'innovation est constante, la recherche devient rapidement obsolète. Cependant, une recherche abondante est déjà à notre disposition.Nous essaierons d'en dégager quelques grandes lignes et de proposer des axes sur lesquels les outils à venir pourront être évalués pour mettre en évidence leur valeur ajoutée du point de vue du développement de l'enfant.

Bonjour, Très intéressant cet article sur l'opposition/complémentarité entre la culture du livre et celle du numérique. Concernant les enfants, il en ressort que le problème n'est pas les écrans en tant que tels mais plutôt le fait de les laisser seuls devant. Merci pour cette perle. Bonne journée, Aline. by dupre_groupe4_psy Mar 16

Cet article posté le 01.02.2013 par Hubert Guillaud sur le blog du Monde, et qui s’appuie sur le rapport de l’académie des sciences, explique en quoi la culture du livre et celle du numérique sont complémentaires, notamment en expliquant les impacts de ces deux activités au point de vue cognitif. Hubert Guillaud est un journaliste français surtout connu pour son travail au sein de la Fondation internet nouvelle génération (FING) by mathilde_groupe2_psy Apr 4

Related: