background preloader

COMPETICE

COMPETICE
Une méthode pédagogique décrit le moyen pédagogique adopté par l’enseignant pour favoriser l’apprentissage et atteindre son objectif pédagogique. Tout comme les postures décrites ci-dessus, en règle général un établissement ou un enseignant valorise plus à un instant donné une méthode qu’une autre ; bien sûr la méthode unique imposée ou obligatoire serait une erreur, car elle appartient au libre choix de l’enseignant ou de l’étudiant et est souvent affaire de cisrconstances. Historiquement, il y a eu des effets de mode ou la croyance à certains moments en une méthode-miracle qui permettrait l’apprentissage de tous. Permettant la facilitation de l’apprentissage et la médiation du savoir, il est important de ne pas céder aux illusions pédagogiques et donc régulièrement de faire le point sur la méthode pédagogique qu’un acteur ou une institution valorise à un moment précis. Cette représentation forte influe de toutes façons sur le choix des TICE ou des ressources d’un projet. Related:  CAFFA

L’évaluation par les pairs, un processus défaillant dans la recherche Pour être publié, tout nouveau résultat doit être soumis à des experts du domaine. Une évaluation qui ne dit pas grand-chose sur la qualité des travaux. Premier volet de notre dossier « Publier ou périr », en collaboration avec « Le Temps ». LE MONDE SCIENCE ET TECHNO | • Mis à jour le | Par David Larousserie et Frédéric Schütz (« Le Temps ») C’est une étape incontournable pour tous les chercheurs : afin qu’un nouveau résultat soit accepté dans une revue scientifique, ils doivent le soumettre à des experts dans leur domaine. Brisons tout de suite le mythe : « Le fait qu’une étude ait été évaluée par les pairs ne dit pas grand-chose sur sa qualité », avertit Winship Herr, biologiste, professeur à l’université de Lausanne et ancien éditeur d’une revue scientifique. Si ce pourcentage reste bas, c’est entre autres parce que les relecteurs ne se basent que sur leur lecture de l’article et peuvent difficilement en vérifier les détails pratiques.

Classe inversée Le gaspillage alimentaire, un triple enjeu Mis à jour le 12/10/2020 Dans le monde, le tiers des aliments destinés à la consommation humaine est gaspillé. En France, on estime que près de 10 millions de tonnes de nourriture consommable sont jetées chaque année. Les causes du gaspillage alimentaire sont nombreuses et liées notamment à la perte de valeur monétaire et symbolique de l’alimentation par rapport aux autres dépenses et activités, à l’évolution de la société et de l’organisation familiale, aux nouvelles façons de s’alimenter, au changement de rythme de vie… Et les conséquences sont lourdes tant sur le plan environnemental, qu’économique ou social. L’objectif 2025 des pouvoirs publics est de réduire de 50 % le gaspillage sur l’ensemble de la chaîne alimentaire. Retrouvez plus d'informations pour les :

Épreuve de CSE : méthodologie - David Megret - Formation et recherche en éducation Comment aborder cette épreuve de CSE sans outillage méthodologique ? Le choix présenté ici n’est pas l’unique choix possible de traitement des sujets, mais il permet d’éviter un écueil important. Beaucoup de candidats pensent coller aux attendus de l’épreuve en répondant quelques questions quoi complètent le dossier qui leur est présenté. Cette solution, en dernière ressource permet de faire face en cas de problème de gestion du temps durant la préparation de l’exposé. Mais elle passe à coté de la mise en lumière d’une problématique souvent dissimulée dans ce dossier. C’est pourquoi nous proposons une approche méthodologique sous la forme d’un modèle de plan en deux parties permettant l’analyse du sujet puis la réponse à la problématique identifiée. Première partie : analyser le sujet selon 3 aspects Seconde partie : proposer des solutions De cette analyse, il s’agira de dégager une problématique à laquelle des réponses seront apportées dans cette seconde partie.

Éduquer pour lutter contre les préjugés et les stéréotypes « Anti-bias éducation » (en anglais), que l'on peut traduire par l'éducation anti-préjugés, est un courant éducatif relativement développé dans les pays anglo-saxons et donnant lieu à des programmes et à des publications variées. Sur les pratiques, telles que la prise en compte de l'expérience personnelle et le groupe de discussion, on reconnaît dans l'éducation anti-préjugés des éléments qui sont ceux des pédagogies critique et féministe. Public et visée de l'éducation anti-préjugés L'éducation anti-préjugés s'adresse à des élèves de tout âge, y compris des élèves très jeunes, mais également aux enseignants. Il s'agit de combattre la formation de préjugés de discrimination sociale chez les élèves, mais également leur reproduction par les enseignants. Ces préjugés peuvent porter sur des discriminations très diverses : genre, racisme, orientation sexuelle, handicap, religion, niveau socio-économiques, âge, etc. Voici les but de l'éducation anti-préjugés selon Derman-Sparks, L. (2004).

Éducation à l'alimentation - Une éducation à l'alimentation précoce et durable Pourquoi une éducation à l'alimentation et au goût à l'école ? L'alimentation fait pleinement partie de la culture française. À ce titre, l'école doit transmettre aux élèves ce patrimoine essentiel pour leur permettre de développer leur goût, leur connaissance de l'excellence gastronomique et de la richesse de l'agriculture française. Cela leur permet aussi d'apprendre à s'alimenter sainement dans le respect de l'environnement. De plus, l'alimentation joue un rôle socialisant déterminant. Tous les élèves, de la maternelle au lycée, sont concernés. Si un certain nombre de ressources éducatives visent le niveau primaire - car c'est un âge où ce type d'actions a le plus d'impact en matière d'évolution des habitudes alimentaires -, l'éducation à l'alimentation dans les écoles, collèges et lycées peut être appréhendée par un ensemble d'acteurs dans ses différentes dimensions : nutritionnelle ;sensorielle, puisque l'éducation au goût est complémentaire de l'approche nutritionnelle.

Le site pédagogique Paulo Freire, un pédagogue face à l'injustice sociale Publication : 27/05/2018 Écrit par : Irène Pereira Chercheuse en sociologie et en philosophie, habilitée à diriger des recherches, Irène Pereira enseigne la philosophie à l'ÉSPÉ de Créteil. Cofondatrice et coprésidente de l'IRESMO (Institut de recherche, d'étude et de formation sur le syndicalisme et les mouvements sociaux), elle travaille tout particulièrement sur les thèmes du féminisme, de la gauche radicale et des mouvements libertaires. Elle a écrit de nombreux ouvrages dont Les grammaires de la contestation (La Découverte, 2010). À lire également sur ce site sur le même thème : – Pistes pour une pédagogie critique et anti-discrimination - Des pratiques inspirées de Paulo Freire, Irène Pereira Paulo Freire a sans doute été le pédagogue le plus important de la seconde moitié du XXe siècle. Un pédagogue au service des opprimés Paulo Freire est né en 1921 au Brésil. En 1968, il écrit son livre majeur, publié en 1970, Pédagogie des opprimés. Une réception mondiale Pour en savoir plus

Les solutions pour lutter contre le gaspillage alimentaire On estime qu’à l’échelle de la planète, un tiers des aliments produits pour la consommation humaine est perdu ou gaspillé. Selon la FAO, ces pertes concernent environ 1,3 milliard de tonnes de denrées alimentaires par an. Nous pouvons tous lutter contre le gaspillage alimentaire. Crises alimentaires, dilapidation des ressources (en eau, énergie, travail...), réchauffement climatique, etc., les conséquences de ce gâchis sont innombrables. Qui gaspille le plus ? Ce ne sont pas forcément ceux que l’on croit ! la restauration commerciale : si la restauration rapide est peu concernée par le gaspillage alimentaire, les restaurants traditionnels et gastronomiques ont les plus grosses pertes, avec 230 grammes de denrées perdues ou gaspillées par personne et par repas. la restauration collective (167 grammes par repas et par personne) : les plus grosses pertes se situent chez les patients en court séjour à l’hôpital. Quelles solutions pour lutter contre le gaspillage alimentaire ?

Dix conseils pour bien gérer les relations parents-enseignants "L’école n’apparaît plus comme l’élément structurant d’un futur réussi quand ceux qui sont exclus précocement comme ceux qui ont mené leurs études jusqu’au bout se trouvent discriminés dans l’accès à l’emploi". Dans cette situation, comment recevoir les parents d'élèves ? Jean-Louis Auduc, ancien directeur d'IUFM, analyse toutes les situations et donne des conseils concrets. Une fiche à ne pas égarer alors que les premières réunions parents - enseignants s'annoncent... Des parents angoissés pour le futur Nous sommes aujourd’hui dans une situation où aucun parent n’est assuré que son enfant vivra dans le futur mieux que lui. Cette perspective était un élément fondateur d’un projet collectif, d’une confiance dans l’école. Les parents sont souvent plus désemparés que démissionnaires. Nous sommes passés : - d’une société fondée sur des PROMESSES matérielles dans lesquelles l’école jouait un rôle clé en délivrant des diplômes reconnus sur le marché du travail a) Qui a provoqué le rendez-vous ?

Cartographie des courants pédagogiques Dans le cadre de notre activité d’enseignant ou de formateur nous sommes amenés à développer des stratégies d’apprentissage et à les adapter en fonction de nos apprenants et objectifs de formation. Dans chacune de ces stratégies ou courants pédagogiques il est possible de puiser des idées pour ensuite améliorer notre pratique et diversifier la transmission du savoir. Je vous propose donc de revoir ces courants pédagogiques sous forme de carte mentale. Cette heuristique que j’ai réalisé synthétise les grands courants qui ont traversé notre société (le constructivisme, le cognitivisme, la transmission, le béhaviorisme, le Socio-constructivisme ). Les différentes branches de cette carte présentent : Les principesLes points forts et les faiblessesLes rôles de chacun, enseignants et apprenantsDes exemples et des références Lien vers la carte Cette carte est également disponible sur biggerplate.com au format Xmind.

J'évite le gaspillage alimentaire Les enjeux Chaque Français jette en moyenne 20 kg d'aliments par an à la poubelle : 7 kg d'aliments encore emballés, 13 kg de restes de repas, de fruits et légumes abîmés et non consommés… Le gaspillage alimentaire a de nombreuses conséquences : environnementales : toutes les étapes du cycle de vie des aliments consomment de l’eau et engendrent 20 % du total des émissions de gaz à effet de serre d’un Français. A titre indicatif, gaspiller un steak de boeuf équivaut à rouler en voiture pendant 4,89 km. En évitant le gaspillage alimentaire, on réduit ainsi les impacts environnementaux, économiques et sociaux.

Quelques repères sur la pédagogie de projet Qu'est-ce que la pédagogie de projet? Le mot "projet" est beaucoup utilisé en pédagogie, souvent avec des significations plus ou moins variables. Pour certains enseignants, travailler à partir d'un centre d'intérêt est un projet. Ce qui entendu dans ce module lorsqu'il est question de "pédagogie de projet" est le fait de viser avec un groupe d'élèves un produit final à créer dans un laps de temps donné. A quoi ça sert? Dans le but d'une meilleure "efficacité", l'école compartimente les matières et établit un programme qui définit ce qui doit être enseigné et dans quel ordre. De fait, le projet met en lien toute une série de savoirs, de problèmes: on est donc face à la complexité; ce qui permet de s'entraîner à tranférer certaines compétences acquises dans un contexte précis à quelque chose de plus général. De plus, la démarche de projet suppose de rendre l'élève actif et surtout acteur. Quelles sont les dérives auxquelles être attentifs? Ph. Quelques liens utiles Lien sur un texte de Ph.

Related: