background preloader

La perception des émotions est culturelle

La perception des émotions est culturelle
Vous voulez savoir comment ce que ressent un Japonais ? Portez une attention particulière au ton de sa voix, et non pas à son visage. C’est ce que feraient les autres Japonais. Une étude a examiné comment les Hollandais et les Japonais évaluaient les émotions des autres, et a découvert que les Hollandais faisaient plus attention aux expressions du visage que les Japonais [1]. "Comme les êtres humains sont des animaux sociaux, il est important pour eux de comprendre l’état émotionnel des autres personnes afin de conserver de bonnes relations" explique Akihiro Tanaka de l’Institut Waseda pour l’Avancement de la Science au Japon. "Quand un homme sourit, il est probablement heureux, et quand il pleure, il est certainement triste." Pour cette étude, Tanaka et ses collègues ont fait une vidéo d’acteurs disant une phrase de façon neutre – "C’est comme ça ?" Ceci a un sens si vous regardez les différences entre la façon dont les Hollandais et les Japonais communiquent, spécule Tanaka.

http://www.insoliscience.fr/?La-perception-des-emotions-est

Related:  Personnalité, comportement, attitude, perception, ...Comment un individu devient-il acteur dans une organisation ?

Le marketing des émotions #2 : Perception et réaction « Charlotte's Web Mag Paul Fraisse, professeur émérite à la Sorbonne et membre de la National Academy of Sciences des Etats-Unis, affirme que « toute perception s’accompagne d’un affect et éveille une motivation d’approche ou d’évitement. Sentiments et motivations sont présents dans tous nos comportements, qu’il s’agisse de la manifestation de besoins biologiques ou de conduites très socialisées. Dans l’émotion, il y a une forte motivation, mais toute forte motivation n’engendre pas de processus émotifs. Attitude et comportement dans le rapport cause-effet : quand l’attitude détermine l’acte et quand l’acte détermine l’attitude 1Cet article propose de traiter de la relation cause-effet entre les attitudes et les comportements à travers deux champs théoriques classiques de la psychologie sociale expérimentale : la persuasion et la dissonance cognitive. La relation entre attitude et comportement occupe une place centrale dans la psychologie sociale. Cette discipline, majoritairement expérimentale aujourd’hui, étudie les comportements, les états mentaux et processus mentaux chez l’Homme en société. Conformément à la méthodologie expérimentale, seules quelques variables manipulées font l’objet d’une modification. Quand toutes choses égales par ailleurs, ces seules variables sont responsables d’une modification de l’état initial, il est possible de parler d’une relation de cause à effet.

La communication interpersonnelle Nous nous intéresserons ici à la Pragmatique (au Comment) de la communication interpersonnelle telle qu'elle a été étudiée et modélisée par l'école nord-américaine de Palo Alto sous l'impulsion du Professeur Paul Watzlawick. Nous montrerons en quoi cette façon de considérer le comportement de deux individus qui communiquent relève d'une approche complexe, où la circularité et la rétroactivité des échanges fait place à une causalité linéaire. Nous partirons du postulat que lorsqu'une communication entre deux personnes est établie, il n'y a plus ni commencement ni fin, mais un modèle circulaire d'échanges, dont ni l'un ni l'autre des interlocuteurs n'a la prééminence. La communication sera considérée alors comme système d'interactions en marche, et, à l'extrême, certains ont pu dire que : "On ne communique pas, mais on prend part à une communication." I - Les cinq axiomes de la communication

Après le QI, l’intelligence émotionnelle ? Les P'tits déjeuners de la science, un rendez-vous axé ce jeudi 16 décembre sur l'intelligence émotionnelle. © DR Après le QI, l’intelligence émotionnelle ? - 2 Photos L’IE, pour « intelligence émotionnelle », remplacera-t-elle le QI, ce coefficient intellectuel censé mesurer l’intelligence comme un thermomètre indique la température ? Peut-être. En tout cas, le concept d’intelligence émotionnelle fait son chemin au sein des entreprises et des cabinets de recrutement. Trouble du traitement de l’information sensorielle (SPD) Définition générale Le traitement de l’information sensorielle, parfois nommé intégration sensorielle, réfère au processus par lequel le cerveau reçoit un message par le biais des sens et le transforme en réponse comportementale adaptée (SPD Foundation, 2010a). Pour Ayres (1979), principale instigatrice de la théorie d’intégration sensorielle et de l’approche thérapeutique qui en découle, l’intégration sensorielle est définie comme étant l’organisation des inputs sensoriels dans le but de les utiliser de manière appropriée. Sa théorie d’intégration sensorielle permet de comprendre le traitement de l’information sensorielle et sa relation à l’engagement dans l’occupation (Anzalone & Lane, 2011). Deux principaux mécanismes sont impliqués dans le traitement : la modulation et la discrimination (Anzalone & Lane, 2011). Les stimuli sensoriels sont multiples et variés.

Les croyances les plus répandues que nous avons sur autrui Il y a quelques semaines, je vous proposais un classement (purement informel) sur les dix croyances limitantes les plus répandues sur soi-même. Étant donné que les rapports humains c’est aussi avec les autres, je vous propose cette semaine un top dix des croyances sur l’Autre. A l’instar du billet sur les croyances sur soi, ce classement n’a rien de hiérarchique. Il est établit suivant un ordre purement subjectif issu de ma seule boite à penser. Les émotions Les émotions sont travaillées à partir du corps, du visage figé et du visage mobile. L’usage du ralenti ou d’arrêt sur image permet de faire observer des détails précis et de les voir se mouvoir et s’enchaîner. Il peut être intéressant de travailler avec les expressions faciales figées lorsque l’on met l’accent sur la prosodie. Lorsque l’on travaille sur les visages mobiles l’accent se porte sur les expressions faciales véhiculées par les visages en cumulant des informations visuelles et auditives. Il est possible de privilégier les informations visuelles en coupant le son.

APPROCHE DE L'INTRICATION DE L'AFFECTIF ET DU COGNITIF Pour préciser la notion d'invariant opératoire il est nécessaire de considérer des classes de situations dont le traitement se réalise avec l'aide d'opérations de pensée qui: "reposent toujours sur la reconnaissance d'invariants, soit qu'il s'agisse d'extraire une propriété, une relation ou un ensemble de relations (c'est à dire de modéliser une situation) soit qu'il s'agisse de lui appliquer un théorème vrai, non nécessairement explicite" (1). Par conséquent c'est dans l'observation de la conduite du sujet en situation qu'il est possible de considérer l'acquisition d'un invariant. Cela conduit Vergnaud à parler de "théorème en acte" pour caractériser les invariants relationnels sous-jacents à l'activité de traitement mise en oeuvre par le sujet. Dans la fonction de la représentation les invariants opératoires occupent une place importante. La science constituée se construit principalement autour d'invariants associés à des signifiants reconnus et élaborés pour la communication.

Dates et chiffres clés Ouverture de la 31ème campagne d’hiver Début de la 31ème campagne d’hiver des Restos le lundi 30 novembre 2015. Concert des Enfoirés 2016 Du mercredi 20 au lundi 25 janvier 2016 au AccorHotels Arena de Paris (75). + D’infos sur www.enfoires.fr Collecte Nationale – Mars 2016

Related: