background preloader

2016-4 : Les métiers du livre face au numérique : Sommaire

2016-4 : Les métiers du livre face au numérique : Sommaire
Related:  Evolution du métierBibliothèque

L’animation de communauté, nouvelle frontière de la bibliothèque ? Les réseaux sociaux sont devenus depuis une demi-douzaine d’années des plateformes de sociabilité planétaires. Certains sont spécifiques à des aires géographiques, d’autres concernent des fonctionnalités particulières (blogging, partage de photos, de vidéos…). En France, Facebook est utilisé de manière active par 30 millions de personnes, Twitter par 6 millions. YouTube accueille 23 millions d’utilisateurs actifs en France et 1 milliard dans le monde. Instagram, plateforme de partage de photos et de vidéos rassemble, elle, 5 millions et demi d’utilisateurs en France 1. L’inscription active se caractérise par un usage régulier des réseaux sociaux, avec des actions d’interactions, contrairement à l’inscription simple où l’on ne fait que consulter son compte. Le support utilisé a également son importance, souvent peu anticipée par les bibliothèques. Le développement du web 2.0 et des réseaux sociaux a accéléré des phénomènes sociologiques qui émergeaient par ailleurs.

Dématérialisation des supports, quel avenir pour les bibliothèques? - rts.ch - Culture À l’entrée de la bibliothèque municipale d’Aarhus au Danemark, baptisée Dokk1, lorsque l’on emprunte la large rampe menant au deuxième étage, une cloche de sept mètres cinquante de haut accroche le regard. L’œuvre de l’artiste danoise Kirstine Roepstorff s’intitule "Gong": à chaque fois qu’un enfant naît dans la ville, il suffit à ses parents d’appuyer sur un bouton placé à côté du lit dans la salle d’accouchement, pour qu’un gong puissant retentisse dans la bibliothèque et annonce ainsi l’arrivée dans la ville d’un nouveau citoyen du monde! Qui prendra lui aussi très vraisemblablement un jour le chemin de la bibliothèque Dokk1 de la ville danoise d’Aarhus. Fauteuils confortables, vue sur le port – et un gong gigantesque: la bibliothèque municipale d’Aarhus est un lieu très fréquenté par les habitants de la ville. Qui a encore besoin de bibliothèques? On pense à l’avenir. L’association professionnelle allemande déplore "la mort des bibliothèques". Réinventer une institution classique

Former les bibliothécaires à l’éducation aux médias Si la question de la désinformation est loin d’être nouvelle 1, elle est sans conteste résolument actuelle. Les exemples de rumeurs, fake news, théories du complot ou autres détournements de l’information sont nombreux et l’arrivée des réseaux sociaux, notamment de Facebook au milieu des années 2000, a profondément modifié le paysage à la fois des médias et des pratiques informationnelles. Les flux et volumes d’information ont augmenté de manière exponentielle et le contrôle des données est devenu un enjeu de plus en plus complexe. Auparavant réservée à une poignée d’acteurs, la production d’information est désormais possible par tous, sans aucune vérification ou contrôle, contribuant ainsi à bouleverser notre rapport à l’information et à la vérité. L’actualité plus ou moins récente a vu croître, en parallèle de l’émergence du concept de post-vérité, les fausses informations, souvent diffusées, voire amplifiées par les réseaux sociaux. Des compétences informationnelles à développer

Le Guichet du Savoir - Page d’index Diversifier les profils, croiser les compétences Les médiathèques de lecture publique doivent accueillir tous les publics, sans distinction de sexe, d’origine, d’appartenance politique ou religieuse. Cela signifie, et encore plus dans les grands espaces urbains 1, que les médiathèques de lecture publique doivent accueillir le monde dans toute sa diversité. « Accueillir le monde » voilà qui est passionnant. Mais comment faire ? Comment répondre seul et de manière adaptée à ces multiples besoins ? Comment trouver le bon mot ou avoir la bonne attitude face à une personne pour réussir à capter son attention, lui présenter le service, susciter chez elle l’envie de faire usage ? Comment prendre en compte les usagers qui viennent juste pour voir du monde, discuter quelques instants, lutter contre leur solitude, sans jamais faire usage des collections et des services proposés ? Des équipes aux profils diversifiés Peut-être en ayant envers les équipes les mêmes exigences qu’envers nos publics. Ouvrir les recrutements à l’extérieur

Bibliothèques en mouvement : ces établissements qui innovent Sommaire du dossier : Tiraillées entre les demandes d’extension de leurs horaires et la question du prêt numérique, les bibliothèques se bougent pour faire évoluer autant leurs murs que la manière de les aménager et de les outiller. Dans les villes et sur les campus, elles restent des équipements phares dont la modernité s’exprime de différentes façons. Cela fait vingt ans que les bornes de prêt ont fait leur apparition dans les bibliothèques publiques françaises. Depuis, ces bornes se sont multipliées et ont gagné en ergonomie. Vingt ans plus tard, les usagers se les approprient avec plus ou moins de bonheur. Des bibliothèques travaillent déjà sur des applications qui pourraient bien remplacer les automates tels que nous les connaissons aujourd'hui. Une bibliothèque née avec la génération Y L'avenir technologique des bibliothèques se joue-t-il à Singapour ? La bibliothèque nationale, quant à elle, n'a été fondée qu'en 1995. Réalité augmentée et fab lab + repères

Formation Biblioquest : la médiation numérique au coeur du projet d'établissement Voilà déjà 3 ans déjà que nous avons conçu une formation au modeste nom de code BiblioQuest, la trilogie du changement. A l’initiative du CNFPT, INSET de Nancy, nous avons 12 formateurs répartis en deux équipes de 6 qui forment tous les ans une bonne quarantaine de cadres des bibliothèques sur les impacts du numérique sur les bibliothèques pendant 3 fois 3 jours ! J’anime avec Lionel Dujol l’épisode 2 plus spécifique à la médiation numérique de chaque saison de notre série préférée. L’équipe qui assure le même épisode sur la médiation numérique pour chaque saison est constituée de Renaud Aiöutz et Anne-Gaëlle Gaudion. A partir d’une trame commune élaborée collectivement, ils viennent de publier les supports de formation ! Les voici donc, je suis très heureux de voir ces supports qui réinterprètent et enrichissent l’approche que nous avions proposée avec Lionel Dujol. Sur le même thème Formation biblioquest : la médiation numérique au coeur du projet d'établissement 22 novembre 2012

« Loi symbolique » ou mesures concrètes ? Aux origines de la lecture publique La revendication d’une loi sur la lecture publique est régulièrement évoquée depuis désormais plus d’un siècle. L’esprit et la loi qui découlent du mouvement de décentralisation ont rendu très improbable toute obligation faite aux collectivités locales, l’on ne parle plus guère que de « loi symbolique », et les gouvernements successifs s’attachent désormais à développer des propositions de réforme des dispositifs existants. Pour mieux apprécier l’éventuelle portée de ces dernières et les conditions de leur succès, nous reviendrons d’abord sur le rappel des considérants sur lesquels se fonde et se définit la lecture publique, puis sur les motifs très divers qui amènent à souhaiter une intervention de l’État. C’est ensuite sur cette base que nous envisagerons quelles pourraient être les modalités « bibliothéconomiques » des propositions politiques de la dernière décennie. De la Révolution française au modèle américain L’inégalité des territoires 1. 2. 3.

Les bibliothèques troisième lieu Concept encore peu répandu en France, la bibliothèque troisième lieu 1 incarne un modèle phare aux États-Unis, où l’appellation « third place library » fleurit sur la biblioblogosphère et dans la littérature bibliothéconomique. Elle y fait figure de voie d’avenir et semble se matérialiser également dans plusieurs établissements européens, notamment au Royaume-Uni, aux Pays-Bas et en Europe du Nord, où la filiation directe à ce modèle est parfois ouvertement revendiquée, à l’exemple du « Fil rouge », bibliothèque centrale de la ville de Hjoerring, au Danemark, présentée au dernier congrès de l’Ifla 2 (International Federation of Library Associations and Institutions). Si le concept est abondamment utilisé, il reste toutefois peu documenté, peu explicité, et son usage peut connaître des acceptions divergentes. Il paraît donc opportun de se pencher sur ses caractéristiques afin d’en restituer l’essence et de mieux saisir le succès qu’il remporte 3. Qu’est-ce que le troisième lieu ?

Related: