background preloader

Démocratisation de la culture : suite et fin ?

Démocratisation de la culture : suite et fin ?
12 janvier 2010 - Depuis sa création, une des principales missions du ministère français de la culture est de promouvoir un meilleur accès à la culture. Selon Olivier Donnat, sociologue et auteur du rapport sur les pratiques culturelles des Français, cet objectif de démocratisation a été peu à peu oublié sans que celui-ci soit atteint. Article extrait de Culture et société : un lien à reconstruire, sous la direction de Jean-Pierre Saez, Editions de l’Attribut, 2008. Le ministère français des affaires culturelles, quand il fut créé en 1959, s’est vu confier comme principale mission de « rendre accessible au plus grand nombre les œuvres capitales de l’humanité et d’abord de la France », ce qui plaçait d’emblée la question du public au cœur de la politique culturelle. Je pense au contraire que la « question du public » reste pleinement d’actualité. Oublier ou refonder l’exigence démocratique ? Dès lors, l’alternative est claire. En finir « vraiment » avec la démocratisation

http://www.inegalites.fr/spip.php?article1144

Related:  numérique et médiation du/au spectacle vivant

Refonder l'alliance entre Culture et Numérique La Culture et le Numérique ne se sont pas rencontrées. Je ne parle certes pas des leaders mondiaux des industries de la création, que nous avons la chance d'avoir en France. Nos industries de cinéma, d'animation, du jeu vidéo, de la création publicitaire défendent une authentique création culturelle avec une réelle envergure mondiale, c'est acquis. Je n'oublie pas non plus que nous nous sommes frottés les uns aux autres à travers à travers quelques passes d'armes, Hadopi par exemple. L'éditeur d'Ogg Theora participera au projet WebM contre le H.26 Parmi les questions soulevées par l'annonce du projet WebM, se posait celle de l'avenir de l'Ogg Theora. Jusqu'à présent, il s'agissait du format vidéo libre de droits soutenu par la fondation Mozilla, qui avait même investi 100.000 dollars pour l'aider à concurrencer le H.264. La Fondation Xiph.org y travaillait depuis plus de 5 ans, sans véritable succès.

Les deux pôles de l’action culturelle publique Il me semble que l’action culturelle publique s’organise en deux pôles : aide à la création, prise en compte du public. Ses différents secteurs relèvent le plus souvent des deux, mais dans des proportions variables. Leur point commun : l’action publique rend possible ce que le seul jeu du marché ne permettrait pas, ou rendrait plus difficile. L’aide à la création, aux créateurs, remonte aux époques ou les artistes étaient les clients ou les protégés des puissants ou des institutions religieuses. La puissance publique, démocratique (État, collectivités locales…) ou non (dans les régimes dits communistes), a pris leur relais. Communication et diffusion culturelle à l’ère du numérique - Association Sorbonne Communication Romain BORT – Fabien CHARLON – Thibaud MARIJN 12 JUIN – La Cantine Date du Petit Déjeuner : 12 Juin (8h30) Lieu : La Cantine , 151 rue Montmartre, Passage des Panoramas 12 Galerie Montmartre, 75002 Paris Nouveau lieu de communication, d’échange, de partage, de création, internet implique une redéfinition de la création, diffusion et de la communication culturelle.

Jean Caune : La politique culturelle initiée par Malraux. Une certaine idée de l’art. Jean Caune a Festivals : se faire re-"marquer" ! Article mis à jour le mardi 18 octobre 2011 Article créé le mardi 4 octobre 2011 Version imprimable Interviews Vincent Carry, coordinateur général des Nuits sonores, Lyon Aurélie Filippetti annonce un projet de loi sur le patrimoine pour 2013 "J'ai demandé aux services du ministère de la Culture de préparer un projet de loi sur le patrimoine que je souhaite soumettre à la concertation interministérielle en 2013", a indiqué la ministre en marge de la visite d'une tour de la cathédrale de Metz, en évoquant "l'exigence d'une vision d'ensemble du droit du patrimoine". Au cours d'un discours de lancement des Journées européennes du patrimoine, la ministre a défendu "un secteur qui représente 100.000 emplois et 5 milliards d'euros de retombées économiques". Elle a toutefois déploré un "affaiblissement" de la protection juridique de notre patrimoine", et s'est dite préoccupée par l'absence de "véritable conséquence dans le droit" d'une inscription d'un site au patrimoine de l'Unesco.

Internet sonne l’heure de la re-création Internet, fossoyeur de la culture. Internet, Far West sans foi ni loi qui laisse des cadavres d’artistes pourrir au soleil et se faire dévorer par ces vautours de pirates. Internet, dictature implacable de la gratuité et du pillage chéri par d’irresponsables voleurs. Internet… Mais… Mais qu’est-ce donc que ce brouhaha ? Tiens, c’est une foule d’internautes qui grossit à vue d’œil. Et, comme c’est cocasse, ils brandissent leur carte de paiement.

Evaluation de l'application et de l'impact de la loi d'orientation du 29 juillet 1998 relative à la lutte contre les exclusions : Rapport de synth 1.1 LES EFFORTS DE L’EDUCATION NATIONALE POUR ROMPRE LES LIENS ENTRE L’EXCLUSION SOCIALE ET L’EXCLUSION SCOLAIRE N’OBTIENNENT PAS ENCORE DES RÉSULTATS SUFFISAMENT TANGIBLES 1.1.1 Les dispositions de la loi d’orientation de 1998, modestes pour le secteur de l’éducation, n’ont été que très partiellement appliquées 1.1.2 La contribution de l’Education nationale à la lutte contre l’exclusion ne se mesure pas cependant à l’aune de l’application de cette seule loi 1.1.2.1 Bien qu’appréciées par la communauté éducative, les politiques de discrimination de moyens atteignent des résultats très incertains 1.1.2.2 Diversifié dans ses objectifs et ses publics, l’accompagnement à la scolarité n’est pas assez centré sur le soutien aux apprentissages des savoirs de base pour les élèves défavorisés 1.1.2.3 Les conditions de vie des enfants pauvres pèsent sur le déroulement de leur scolarité malgré les aides financières développées

Du Tactile pour collaborer Tactile, tangible, multitouch, les interfaces homme machine sont en train de se modifier profondément pour devenir plus intuitives (sans parler de la reconnaissance vocale qui existe maintenant sur Android). La table ou le tableau graphique basés sur un grand écran multitouch en sont devenus les figures emblématiques. On le voit bien par exemple dans cette vidéo résumant le forum sur l’interaction tactile et gestuelle (FITG) de Lille en 2010.

Related: