background preloader

Pollué, labouré, oublié : le sol français est en train de disparaître

Pollué, labouré, oublié : le sol français est en train de disparaître
Sous les pavés et le bitume, la terre est bien mal en point. Dans de nombreux champs, c’est encore pire. Les sols de France sont en danger, et on commence à peine à s’en rendre compte. « On a longtemps considéré les sols comme un simple support de l’agriculture, et on pensait qu’on savait très bien les gérer. Les scientifiques ont commencé à réaliser dans les années 1990 que ce n’était pas le cas, mais il a fallu attendre 2012 pour qu’il y ait une prise de conscience internationale du phénomène » , alerte Dominique Arrouays, président de l’Association française pour l’étude des sols (Afes) et organisateur d’un colloque dans le cadre de la journée mondiale des sols, la semaine passée, le 5 décembre. Difficile à concevoir, mais le sol qui nous entoure est bien une ressource très limitée. La couche de 30 cm de terre qui recouvre une bonne partie des terres non immergées (et non bétonnées) de la planète est le subtil résultat de la très lente dégradation des roches. Touche pas à mon sol

http://www.terraeco.net/Pollue-laboure-oublie-le-sol,52318.html

Related:  CulturesPanser la Terreelisachar

Par où commencer à appliquer la permaculture dans sa vie? Lorsque j’ai découvert la permaculture, j’étais très enthousiaste, et très impatient de commencer à oeuvrer dans ce sens. Je suis donc directement passé à l’action, dans le « faire »… Mais j’ai un peu oublié une chose très importante avant de me lancer et prendre soin de l’ »extérieur à moi« …c’était tout simplement apprendre à prendre soin de moi d’abord… Et c’est certainement par là qu’il faut commencer à appliquer la permaculture dans sa vie… Apprendre à s’observer, et à écouter ses propres besoins d’abord!

Le chef d'Etat bolivien: « Pour sauver le climat, c’est le capitalisme qu’il faut Evo Morales ancien berger devenu président de la Bolivie, a réitéré ses attaques contre le capitalisme coupable selon lui « de détruire la planète ». Le chef d’Etat est arrivé vêtu d’un seyant costume sombre brodé de rose et de motifs incas. Il y a six ans, en 2009 à Copenhague, il avait fait le show avec son compère vénézuélien Hugo Chavez en pourfendant « l’impérialisme et les éconocrates ». Cette fois, le chef d’Etat, Evo Morales était orphelin de son acolyte, mais le verbe, lui, était toujours là. Radical et sans concessions : « Vous, le Nord, ne pouvez continuer à saccager la planète sans vergogne ni raison ! Risques environnementaux Dérives Une récente étude scientifique, publiée dans EHP (1), montre que les pesticides agricoles utilisés dans un rayon de 1250 mètres autour d’habitations finissent par contaminer l’intérieur de ces maisons. L’étude de Lu (2) a mis en évidence l’influence d’un verger situé à proximité de l’habitation, à la fois dans les concentrations en organophosphates des poussières de la maison et les concentrations urinaires en métabolites.

Ingénieur reconverti en paysan, il fait le pari de l’agroécologie Dans sa microferme près de Tours, cet entrepreneur de 35 ans, veut prouver que l’agroécologie est plus rentable que l’agriculture conventionnelle. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Séverin Graveleau Maxime de Rostolan préfère prévenir : il est hors de question de le prendre en photo dans un champ une bêche à la main. Avec la loi Biodiversité, les sols sont enfin protégés Le 21 juin 2016, les députés ont reconnu les sols comme patrimoine commun de la nation dans le cadre de la loi biodiversité. Désormais, la préservation des sols sera inscrite dans le Code de l’Environnement. Une nécessité pour un patrimoine menacé, bien qu’il soit l’un des fondements de la biodiversité.

Silice de corne (501) - Biodynamie Services C'est une préparation essentielle pour l'agriculture biodynamique, elle est complémentaire et agit en polarité avec la bouse de corne (500). Elle ne s’adresse pas au sol mais à la partie aérienne des plantes durant leur période végétative. On peut dire qu'elle est une sorte de « pulvérisation de lumière », pouvant favoriser selon les cas la vigueur végétative, ou au contraire atténuer la trop grande luxuriance. Tempête à l’INRA autour d’un rapport sur l’agriculture biologique Ils sont agronomes, géographes, économistes, sociologues, généticiens ou encore chercheurs en cancérologie. Ils travaillent dans des écoles d’agronomie, des universités ou des instituts reconnus de la recherche française, tels que le CNRS (Centre national de la recherche scientifique), l’INRA (Institut national de la recherche agronomique) et l’INSERM (Institut national de la santé et de la recherche médicale). Ce matin, ils sont cent seize chercheurs à avoir signé en leur nom propre une longue lettre adressée au PDG de l’INRA.

L'érosion du sol – Causes et effets Que la cause de l'érosion soit l'eau, le vent ou le travail du sol, dans tous les cas, le sol : se détache, se déplace, puis se dépose. La couche arable, fertile, vivante et riche en matière organique, est emportée ailleurs sur le terrain, où elle s'accumule avec le temps, ou hors du terrain, dans les réseaux de drainage. L'érosion du sol abaisse la productivité de la terre et contribue à la pollution des cours d'eau, des terres humides et des lacs adjacents. Le phénomène peut être lent et passer relativement inaperçu.

Jardiner autrement avec les plantes Il existe pourtant des solutions naturelles alternatives à ces usages dans nos jardins et sur nos balcons. L’ortie : un fortifiant La consoude : un engrais La prêle : un fongicide naturel La fougère : un insecticide L’ortie, la potion magique du jardinier L’insoupçonnable intelligence des plantes – Partie 1 Mouvements, mémoire, langage, ruses, esprit de famille…vous pensez que je parle d’animaux ? Que nenni ! La recherche ne cesse de faire d’incroyables découvertes sur le monde végétal.

Les sols sont en danger, alerte le PNUE Nairobi, le 13 février 2012 - Faire progresser rapidement les techniques de gestion de nos précieux sols sera la clé de la sécurité alimentaire, de la gestion des ressources en eau et du climat au 21e siècle. Selon l’Annuaire du Programme des Nations Unies pour l’environnement 2012, au cours du siècle dernier, 24% de la surface terrestre mondiale a déjà été touchée par les conséquences de la gestion non durables des sols : parmi lesquelles une baisse de la santé et de la productivité des sols. L’Annuaire du PNUE 2012 met en avant une série d’évaluations qui indiquent que certaines formes d’agriculture conventionnelle et intensive déclenchent un phénomène d’érosion des sols près de 100 fois supérieurs au taux à laquelle la nature façonne les sols en premier lieu. La détérioration des sols pourrait également avoir des implications profondes dans le mécanisme des changements climatiques.

Related: