background preloader

Immigration: trois films d'animation contre les idées reçues

Immigration: trois films d'animation contre les idées reçues

https://www.mediapart.fr/content/immigration-trois-films-danimation-contre-les-idees-recues

Related:  Enseigner la géographieATELIERThème 3 - Mobilités humainesImmigration ? (faux problème !)Egalité, discriminations

Carte à la une : la carte mentale par le jeu pour comprendre l’espace vécu par des adolescents Jeu de reconstruction spatiale de Tania Cette carte mentale réalisée grâce à l’aide du jeu de reconstruction spatiale (JRS) représente l’espace fréquenté régulièrement par Tania [1], une adolescente placée dans un foyer du département du Rhône dans le cadre d’une enquête réalisée auprès de 45 adolescents [2]. Une méthode adaptée à l’analyse du rapport à l’espace d’adolescents en situation de placement Les Maisons d’Enfants à Caractère Social (MECS) appelés aussi « foyers » sont habilités par la Protection Judiciaire de la Jeunesse et/ou l’Aide Sociale à l’Enfance pour accueillir et accompagner des mineurs et jeunes majeurs dans le cadre d’une mesure de placement.

Un audit de la politique d’immigration pour sortir de l’opacité et de l’instrumentalisation La politique migratoire souffre d’opacité et de manque de transparence. Le débat est souvent tronqué par la manipulation constante des objectifs. Parlementaires et citoyens ne sauraient se satisfaire des orientations, des objectifs et donc des réalisations présentés par le gouvernement. Dans cette politique, il convient d’interroger les objectifs eux-mêmes, d’évaluer et d’examiner de manière transparente, tous les termes et tous les fondements de la politique menée.

A Calais, des migrants plus nombreux, toujours déterminés à passer en Angleterre "Je suis arrivé il y a deux semaines. Tous les jours, j'essaye et à chaque fois je me fais arrêter par la police. Je n'ai vraiment pas de chance", soupire Shams, Afghan de 25 ans, en Europe depuis 2007. "En Angleterre, on m'a dit qu'on pouvait trouver du travail au noir. On a soumis les idées reçues sur l’immigration à celui qui a mouché le FN A Menton, près de la frontière italienne, en 2011, sur l’affiche Front national d’un manifestant : « Régularisation des clandestins = immigration sans fin » (Antonio Calanni/AP/SIPA) On l’a découvert sur un plateau télé, assis pas loin d’un vainqueur de « La Nouvelle Star » et d’un journaliste à moustache, en face d’un dirigeant du Front national et d’une animatrice tendance. Dans « Salut les Terriens », l’émission mélange des genres de Canal+, son discours a visé juste. En opposant à Florian Philippot, vice-président du FN, des chiffres et des affirmations pro-immigration, François Gemenne l’a rendu silencieux. « Salut les terriens » : voir à partir de 6 min 44

Discriminations à l'école Sommaire comment dépasser la difficulté pour les professionnels portant cette question de trouver un espace légitime de travail pour sortir de l’« éducation à » ? comment faire en sorte que lorsqu’un espace légitime existe, il permette la régulation des phénomènes de racismes/sexismes, d’ethnicisation/sexisation, de discrimination, en interrogeant les systèmes normatifs de l’institution ? comment s’emparer de la question de la discrimination institutionnelle dans le champ scolaire pour construire et partager une réflexion systémique sur le fonctionnement de l’école en lien avec son environnement social ? LGV : Des Jeux sérieux pour la géographie, la SVT et l'éco-gestion Les travaux publics peuvent-ils avoir une influence bénéfique sur l’Ecole ? Avec le jeu sérieux LGV, réalisé par une de ces entreprises en partenariat avec l’Education nationale, la réponse est positive. Découvert au Salon Educatice, le jeux sérieux LGV a le grand avantage de convoquer plusieurs disciplines et de réunir des univers inattendus autour de vraies problématiques.

Immigration, naturalisation, aides, ... : les confusions et les mensonges de l'UMP - Laurent GRANDGUILLAUME, Député de la Côte d'Or, Conseiller municipal de Dijon Monsieur Copé veut une « nouvelle politique de l’immigration » avec redéfinition du droit du sol, mais il ne connait même pas l’actuel ! Comme à son habitude l’UMP instrumentalise le débat sur l’immigration pour tenter de se refaire une santé. Mais pour réformer la politique d’immigration encore faut-il connaitre l’actuelle et ne pas intoxiquer le débat avec de fausses vérités.

L'immigration aide l'emploi L'extrême droite européenne n'a évidemment pas changé : c'est, aujourd'hui comme hier, la haine de l'autre qui nourrit la peur de l'étranger. Mais elle se pare du masque, plus présentable, d'un « raisonnement » économique et social qui, alors que l'Europe traverse une crise d'une rare violence, trouve des oreilles attentives. Ce raisonnement (si l'on ose dire) est simple : s'il travaille, l'immigré nous prive d'un emploi ; s'il ne travaille pas, il profite d'une générosité que l'état de nos finances publiques ne nous permet plus. Dans tous les cas, un immigré de plus, c'est un chômeur supplémentaire. Il suffit d'inverser l'argument pour alimenter la folie nationaliste : refoulez les immigrés, et le chômage disparaîtra… Ce fantasme a été balayé par une étude récente (« What Happens to the Careers of European Workers when Immigrants Take their Jobs ?

Comment clouer le bec aux racistes : cette infographie vous apprendra à combattre les préjugés On a malheureusement tous rencontré un jour dans notre vie une personne peu ouverte d’esprit qui pense que tous les malheurs du monde reposent sur l’immigration. Que ce soit un proche, un voisin ou une connaissance, cette infographie contredira point par point les arguments que l’on entend le plus souvent quand il s’agit de justifier des idées racistes. Les données de cette infographie reposent sur un échange dans l’émission de Thierry Ardisson « Salut les terriens » entre Florian Philippiot (vice-président du Front National), Edwy Plenel (Mediapart) et François Gemenne, spécialiste des flux migratoires, chercheur à l’Institut du développement durable et des relations internationales (Iddri) et à l’université de Liège (FNRS/Cedem), professeur à Sciences-Po Grenoble et Bruxelles. Vous avez maintenant tous les arguments pour clouer le bec à un raciste !

Les violences faites aux femmes en trois graphiques Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Anne-Aël Durand Une femme meurt tous les trois jours sous les coups de son conjoint. Une réalité terrible, rappelée en ce 25 novembre, Journée internationale pour l’élimination des violences faites aux femmes. Selon le ministère de l’intérieur, près d’un homicide sur cinq, parmi les meurtres non crapuleux (liés à un objectif financier), est la conséquence de violences conjugales, qui touchent en grande majorité les femmes. La proportion de femmes victimes est encore plus importante lorsqu’il s’agit de violences conjugales « ordinaires » n’ayant pas entraîné la mort.

Apprendre à apprendre avec le numérique ? Oui, mais … Quand j’annonce à mes deux classes de 4ème l’échéance du contrôle après avoir terminé un gros chapitre de Géographie (Les espaces majeurs de production et d’échanges et Les échanges de marchandises), c’est la traditionnelle désolation : « madame, je ne sais jamais comment apprendre « , « j’apprends par cœur et après je me souviens de rien » etc etc. Ce coup-ci, je sors ma carte jocker : le prochain cours sera consacré aux révisions … et nous mettrons en ligne leur travail sur le blog et sur l’ENT Edmodo… Les élèves sortent de la classe quelque peu soulagés… Et je les retrouve le lendemain. Cinq ateliers sont proposés, les élèves s’y inscrivent librement, et peuvent faire deux ateliers dans l’heure. Ils peuvent travailler seuls ou en binôme.

CE que les médias ne vous diront jamais sur l’immigration… Le débat sur l’immigration est un débat sensible dans ce pays. Très sensible. De ce que j’ai pu observer, certains partisans comme les opposants (militants, citoyens comme hommes politiques) font parfois preuve d’ignorance sur le sujet. il est concevable qu’on puisse être opposé à l’immigration pour des raisons idéologiques, mais point n’est besoin de fantasmer ou d’user de contre-vérités sur le sujet.

Related: