background preloader

Pour une éducation critique aux médias

Pour une éducation critique aux médias
À l’école, critique ou contemplation des médias ? L’Éducation nationale ne manque pas d’ambition quand il s’agit d’éducation aux médias. « Il s’agit de faire accéder les élèves à une compréhension des médias, des réseaux et des phénomènes informationnels dans toutes leurs dimensions : économique, sociétale, technique, éthique », apprend-on dans le Bulletin officiel du 26 novembre 2015 présentant les nouveaux programmes du collège. Heureusement, les enseignant·e·s ne sont pas livré·e·s à eux/elles-mêmes pour remplir cette lourde tâche, et peuvent compter sur le Centre de liaison de l’éducation aux médias et à l’information (CLEMI), principal pôle de ressources et de formation du ministère pour tout ce qui touche aux médias. Or une étude approfondie de son site internet montre que l’éducation aux médias version CLEMI affiche des priorités moins ambitieuses qu’annoncées dans les programmes. Rien à redire sur le JT Prenons l’exemple du journal télévisé. Autres ressources : 1. 2. 3.

http://www.acrimed.org/Pour-une-education-critique-aux-medias

Related:  Pratiques numériques et informationnelles des jeunesAttentats : Ressources pour les enseignants et les parentsEMI (éducation médias information)ENFANTArticles

[ETUDE] Réseaux sociaux, désormais portes d’entrée de l’info Par Barbara Chazelle, France Télévisions, MediaLab de l'Information Plus des deux tiers des Américains (67%) s’informent désormais via les plateformes sociales, dont 20% fréquemment, selon le nouveau rapport du Pew Research Center* sur l’usage des réseaux sociaux dans l’accès à l’information. Et près de la moitié le font sur le seul Facebook. Facebook, Youtube, Twitter sont désormais les plateformes privilégiées pour s'informer, et Snapchat montre une progression importante sur l’année. Progrès sur les plus de 50 ans, les moins éduqués et les minorités Deux tiers des américains interrogés déclarent donc s’informer du moins en partie via les médias sociaux en août 2017, un chiffre en légère augmentation par rapport à 2016 (62% vs 67%).

Guide de survie numérique : comment détecter et éviter de propager des rumeurs ? Comment ne pas se laisser piéger par une intox sur le web ? RSLN vous propose trois étapes indispensables pour éviter de participer à la propagation d’une rumeur. Les tragiques événements de novembre l’ont montré une fois de plus : il en faut peu pour que les rumeurs, même les plus insensées, se propagent en temps réel sur le web. Si ce n’est la question de la temporalité, la diffusion d’une rumeur n’a rien de bien nouveau en soi. Pour autant, ni les Etats, ni les médias, ni bien sûr des millions d’internautes n’échappent au phénomène. Face à cela, des bonnes pratiques existent.

Facebook : comment paramétrer son compte pour protéger au mieux ses données Il est quasiment impossible d’échapper à Facebook, mais quelques mesures peuvent être prises pour limiter les infos fournies au réseau social. Depuis le début de l’affaire Cambridge Analytica, de nombreux utilisateurs de Facebook s’inquiètent : les données de plusieurs millions d’entre eux ont été collectées à leur insu, et les équipes de Donald Trump sont soupçonnées de les avoir utilisées pendant la campagne électorale. Lire : Comment une entreprise proche de Trump a siphonné les données de millions d’utilisateurs de Facebook Pour protéger leurs données, certains ont appelé au boycott du réseau social, en utilisant le mot-clé #DeleteFacebook (« supprimez Facebook »). Un mouvement encore très marginal, d’autant plus que la place importante prise par Facebook dans la vie numérique de ses utilisateurs fait de sa suppression un pas difficile à franchir. Gérer les informations de son profil

[Etude] Enfants et internet : ça surfe à gogo Si vous êtes vous-même parent d’un enfant ayant atteint ou dépassé l’âge de la petite section il est fort probable que les résultats de cette étude Médiamétrie ne vous surprendront pas, tant vous en observez forcément les caractéristiques dans le petit échantillon de votre famille. Pour les autres, parcourons les résultats de cette étude Médiamétrie réalisée en novembre 2015 auprès d’enfants de 4 à 14 ans (et/ou de leurs parents) : Impossible de lutter, ils en sont entourés… dès leur plus jeune âge, les enfants évoluent dans un environnement ultra connecté : 62% des 4-14 ans vivent dans un foyer muni de 4 écrans connectés (téléviseur, ordinateur, smartphone et tablette). Merveilleux babysitters et monnaie de paix, les écrans offrent aux bambins toute une palette de distractions : en moyenne, les enfants pratiquent 12 activités connectées différentes par mois. Moins centrés sur l’ordinateur que leurs parents, ils ont facilement adopté les écrans mobiles.

Questions fréquentes - Aide YouTube Si vous trouvez votre vidéo YouTube sur un autre site Web qui ne dispose pas de votre autorisation, vous devez suivre sa procédure pour demander la suppression de la vidéo en question. Sachez que nous ne sommes pas en mesure de le faire à votre place. La plupart des sites qui permettent aux utilisateurs de mettre en ligne des vidéos invoquent le "Safe Harbor" de la loi Digital Millennium Copyright Act (DMCA). En conséquence, lorsqu'ils reçoivent une notification de retrait pour atteinte aux droits d'auteur valide et complète d'un propriétaire de contenu, ils doivent respecter cette loi et supprimer le contenu en question. Sachez qu'il existe quelques exceptions. Toutefois, si vous êtes certain que l'utilisation de la copie de votre production n'est pas autorisée par la loi, vous pouvez demander la suppression de cette copie.

Aux Etats-Unis, les ados se passionnent pour une application anonyme et bienveillante Aux Etats-Unis, les ados se passionnent pour une application anonyme et bienveillante▻ TBH, contrairement aux précédentes applications anonymes, ne permet pas de rédiger de messages, mais seulement de répondre à des questions qui se veulent « positives ». Lancée le 3 août, TBH s’est hissée au rang d’application la plus téléchargée de l’App Store et revendique pas moins de 2 millions d’utilisateurs quotidiens. Et ce, dans la quinzaine d’Etats américains seulement où elle est disponible. Ressources - Commémoration des attentats de 2015 "Un automne à Paris" : un poème mis en musique en hommage aux victimes des attentats de 2015 En 2016, le ministère de l'éducation nationale a souhaité la création d'une œuvre symbolique et artistique à destination de tous les élèves, le trompettiste Ibrahim Maalouf a composé la musique de la chanson « Un automne à Paris » sur un poème de l'écrivain et académicien Amin Maalouf ; oeuvre interprétée par l'artiste-interprète Louane. Les fichiers sont exclusivement destinés aux enseignants et leur sont proposés en téléchargement. Découvrir la biographie d'Amin MaaloufDécouvrir la biographie d'Ibrahim Maalouf Un Automne à Paris - poème d'Amin Maalouf, composition et musique : Ibrahim Maalouf, voix : Louane, enregistrement : Maîtrise de Radio France Un automne à Paris, poème d' Amin Maalouf, écrivain franco-libanais :

Que veut vraiment dire « éduquer aux médias » ? Quelle forme donner, concrètement, à l’éducation aux médias dans les classes ? « Dans certains pays, l’éducation aux médias est une discipline autonome, obligatoire, inscrite au programme, explique Marlène Loicq. Dans d'autres pays, comme la France, l’approche est transversale, elle n'a donc pas de place identifiée comme telle». Si l’éducation aux médias est effectivement entrée dans les programmes, sous le nom « d’éducation aux médias et à l’information », son évocation en cours dépend des projets des professeurs, du temps qu’ils veulent ou peuvent y consacrer et surtout de leur formation. « Du jour au lendemain, on leur dit qu’il faut faire de l’éducation aux médias, alors qu’ils n’ont parfois pas abordé ça auparavant. Forcément les projets ne naissent pas. C’est une avancée que l’éducation aux médias soit dans les programmes, mais il faut maintenant expliquer ce que l’on en attend et donner les moyens de le faire ».

Related:  Education médias information