background preloader

Jack Goody et l'empire de la littératie (version intégrale) - Canal Socio

Jack Goody et l'empire de la littératie (version intégrale) - Canal Socio
Bibliographie indicative BARBIER, Frédéric, 2006, L’Europe de Gutenberg. Le livre et l’invention de la modernité occidentale, Paris, Belin. BARTHES, Roland, L’aventure sémiologique, Paris, Seuil, 1967. BOTTERO, Jean, Mésopotamie, l’écriture, la raison et les dieux, Gallimard 1987. CALVET, Louis-Jean, Histoire de l’écriture, Paris, Plon, 1996. CHARTIER, Roger, 1987, Les Usages de l’imprimé (XV°-XIX° siècle), sous la dir. de R. CHRISTIN, Anne-Marie, L’image écrite ou la déraison graphique, Paris, Champs/Flammarion, 2001. CHRISTIN, Anne-Marie, Histoire de l’écriture. DE CERTEAU, Michel, « Système de sens : l’écrit et l’oral », L’Ecriture de l’histoire, Paris, Gallimard, 1975, p. 245-248. DE CERTEAU, Michel, « Récits d’espace », L’Invention du quotidien. DE CERTEAU, Michel, « L’économie scripturaire », L’Invention du quotidien. DERRIDA, Jacques, De la grammatologie, Paris, Éditions de Minuit, 1967. FEBVRE, Lucien et Henri-Jean Martin, L’Apparition du livre, Paris, Albin Michel, 1958. GREIMAS, A.

http://www.canal-u.tv/video/canal_socio/jack_goody_et_l_empire_de_la_litteratie_version_integrale.11211

Related:  Littératie numérique et éducation aux médiasLITTERATIEeditorialisationculture numérique - document numérique

Littératie médiatique: quelles compétences par Pierre Fastrez , FNRS Research Associate sur Université catholique de Louvain on 3,126 vues Pour une littératie numérique qui traverse et éclaire les disciplines scolaires Longtemps j’ai pensé qu’il était urgent et nécessaire d’enseigner le numérique comme on enseigne les mathématiques ou le français. Non pour en faire une nouvelle discipline, mais pour mobiliser à ce sujet les collègues compétents et volontaires, quelle que soit leur discipline d’origine. Il devenait urgent, pensais-je alors, de prendre en charge, de manière formelle et inscrite dans les emplois du temps, à l’école, au collège et au lycée, une éducation au numérique augmentée justement de cette éducation aux médias et à l’information qui lui est, à mon sens, indissociable. Je vous l’avais dit il y a un moment déjà, j’ai changé d’avis à ce sujet, pour quatre bonnes raisons :

Cartes et schémas narratifs Sitôt que l’on écrit un récit pour un système de lecture / navigation précis, on se voit amené à rédiger selon schéma… Une explication pourquoi je lie facilement carte et récit dans mes réflexions. L’auteur peut offrir au lecteur différents points de vue : soit il peut décider d’offrir le maximum de clés au lecteur, de lui faire prendre un maximum de recul, et s’il réussit à regarder le texte du dessus, à ce qu’il comprenne les aspects globaux de son sujet. Ceci conviendrait peut- être mieux à des textes explicatifs, informatifs, ou pédagogiques qu’à des récits.

Le numérique est-il le conte de fées du XXIe siècle S’il avait vécu en 2015, le petit chaperon rouge n’aurait jamais mis les pieds, pour de vrai, dans une forêt pour visiter sa grand-mère alitée. Il se serait connecté via Skype ou Viber pour prendre de ses nouvelles. Quant à faire passer la galette et le petit pot de beurre, quelques électrodes dans la bouche de mère-grand auraient suffi, selon le principe de la sucette numérique, les ‘’Digital Lollilop’’ développées par l’université de Singapour. Pour autant, le trajet, fut-il virtuel, aurait-t-il été sans danger ? Non, car dans les sous-bois du numérique, de nombreux prédateurs guettent leurs proies. Prêts à leur faire avaler n’importe quoi, avant de les avaler eux-mêmes.

Littéracies (audiovisuelle, numérique, informationnelle, etc.) — EduTech Wiki La littératie numérique est un concept récent dans notre société. Traditionnellement, la littératie se définit par l’apprentissage d’aptitudes liées à la lecture, l’écriture, l’éloquence verbale, la pensée critique, l’écoute et la numératie dans le but de former des citoyens actifs, engagés socialement, informés et capables de réfléchir et critiquer. À l’ère numérique, les compétences de la littératie traditionnelle sont encore importantes, mais d’autres compétences et aptitudes sont maintenant essentielles. La place occupée par les technologies de l’information et de la communication (TIC) dans notre société explique l’arrivée de la littératie numérique dans l’objectif de former des citoyens qui pourront participer pleinement à la vie en société dans un monde numérique et développer des compétences qui leur permettront d'utiliser, de comprendre et de créer avec les TIC. 1.1.1 Étymologie Étymologiquement, le mot littératie vient du mot anglais « literacy » qui signifie alphabétisme.

[FADBEN] Classe de seconde La classe de seconde est une classe de détermination. Le cadre programmatique du curriculum en information-documentation a pour fonction : de conforter l’acquisition par chaque élève d’une culture de l’information nécessaire à la vie en société et à la compréhension du monde ; d’assurer et de consolider les bases de savoirs en information-documentation, nécessaires à la poursuites d’études au lycée ; de développer des notions complexes au sein de parcours de formation spécifiques. Afin de diversifier l’activité de l’élève, la recherche documentaire, selon des productions documentaires variées et complexifiées par rapport au collège, permet de conduire à la maîtrise individuelle et citoyenne des environnements informationnels et numériques, avec le souci d’une organisation personnelle, raisonnée, de l’accès à l’information. Comme en collège, une notion peut être l’objet d’une découverte, d’une initiation ou d’un approfondissement.

Le langage entre nature et culture À propos du cours L’objectif de ce MOOC est de vous faire découvrir quelques éléments-clés de ce que nous savons aujourd’hui du langage humain - cette formidable faculté de communication et d’élaboration de la pensée dont nous sommes dotés. Le langage est une énigme car il résulte à la fois de notre histoire biologique et de la transmission des traditions et représentations symboliques, lesquelles se rattachent à la culture plus qu’à la biologie. Ainsi, le langage est l’une des facultés qui illustrent particulièrement bien la position singulière dans laquelle nous nous trouvons : celle d’animal culturel.

Saison 6 des ateliers INA du dépôt légal du Web (with images, tweets) · lleyoudec Christine Vaufrey, CEO MOOC et CieLa mémoire des MOOCsPourquoi conserver ? Dans le cas des brouillons d'écrivains, ces documents nous renseignent sur l'écriture (exemple du manuscrit de Madame Bovary réimprimé pour la pédagogie), tandis que dans le cas de documents privés anonymes, ces documents servent de support à la mémoire.Avec les objets scolaire, on est sur des objets privés, ces objets ont été touchés par la notion de patrimoine : les lignes ont fait leur apparition quand les punitions corporelles ont disparu. Il y a aussi la valeur didactique (comprendre l’évolution de la pédagogie), sans ces traces on ne saurait pas.Aujourd’hui, on a des cours en ligne. Dans un même espace, on a les productions des enseignants et des apprenants. Tout ce qui est écrit est durable, ces objets se trouvent sur un espace « qui a de la mémoire » avec un accès public (différence entre l’e-learning et les MOOC) : les objets peuvent échapper à leurs auteurs.

Apprendre/désapprendre : sur la ligne de crête des apprentissages numériques A l’occasion de la parution de la 3e édition du Digital Society Forum consacrée aux nouvelles formes d’apprentissages (la première édition était consacrée aux nouvelles relations, la seconde à la famille connectée), en partenariat entre la Fing (et notamment son média, InternetActu.net), Psychologies Magazine et Orange, nous republions le texte introductif du sociologue d’Orange Labs, Dominique Cardon, qui revient sur les rapports entre éducation et technologies. Une bonne introduction aux deux principales problématiques de l’apprentissage : qu’est-ce qu’apprendre et qu’est-ce que change le fait d’apprendre avec le numérique… En elles-mêmes, les Technologies de l’Information et de la Communication pour l’Enseignement (TICE) ne sont causes de rien, ne rendent pas les enseignants plus pédagogues, les enseignés plus performants ou la société plus savante. Regarder ailleurs Qu’apprendre ? Alors, si le savoir est dans le réseau, toujours à portée de main, que faut-il apprendre ?

[FADBEN] A partir d’une visibilité sur la réalité du métier et du cadre de travail des professeurs documentalistes, nous pouvons alors réfléchir aux liens à concevoir, concrètement, entre les enjeux d’apprentissages en information-documentation pour les élèves et l’évolution de la profession. La réalité en 2014 : la diversité des possibles En termes de postes, la règle en cours est d’un poste en collège (93,5 % selon l’enquête de 2014), sans distinction selon le nombre d’élèves.

Écrire numérique : du texte littéraire entendu comme processus 1Il y a bien loin que l’écriture gravée dans la pierre soit la norme de la transmission de la culture, considérant la lourdeur de l’industrie actuelle du livre et le déploiement de cultures numériques fébriles et innovantes – encore que l’idée de la trace, de l’inscription demeure une modalité signifiante forte encore aujourd’hui, comme le montre avec sensibilité le bel ouvrage de Jean-Claude Mathieu (2010). On a bien aisément transposé le rôle de la technique dans le contexte de la culture, particulièrement depuis l’arrivée massive de procédés et de fonctionnalités dont l’environnement numérique favorise la mobilisation. La parenthèse Gutenberg, si l’on peut désigner ainsi les siècles de domination du livre imprimé, avait certes réussi à enfouir cette technicité dans l’arôme romantisé du cuir, de la colle et de l’encre, de sorte que l’appareil « livre » s’estompe au profit de la sueur et du génie littéraires.

[FADBEN] Entretien mené par Ivana Ballarini-Santonocito et Alexandre Serres Sur la culture informationnelle Questions : La culture informationnelle est une problématique qui nous tient à cœur et votre avis sur cette notion nous intéresse. Tout d’abord, (...) EDITO Les médias et les jeunes... vaste domaine d’interrogations pour un thème d’actualité qui ne cesse d’interpeller l’école depuis l’introduction, en 1976, de l’utilisation de la presse comme support pédagogique, en passant par l’éducation à l’image et (...) Congrès de la FADBEN à Paris 2012 Intervention de : Olivier Ertzscheid Maître de Conférences en Sciences de l’information et de la communication. IUT de la Roche sur Yon. Département Infocom.

L'Agence nationale des Usages des TICE - Les croyances et l’évaluation de l’information sur Internet par Tiffany Morisseau * Internet est devenu le moyen privilégié des élèves pour trouver des informations, en particulier dans le cadre d’un travail scolaire. Obtenir de l’information correspondant à un mot-clé à partir d’une requête sur un moteur de recherche est en effet relativement simple, et pourtant trouver des réponses pertinentes à une question donnée est une tâche qui reste difficile parce que les élèves (comme beaucoup d’adultes) sont confrontés à des biais de jugement au moment d’évaluer l’information (le concept d'évaluation de l'information peut être défini, selon Alexandre Serres de l'université de Rennes 2, comme l'analyse de quatre éléments : la fiabilité de la source, la qualité du contenu, la cohérence de l’organisation, la pertinence de la présentation ; qui font appel à différents domaines de connaissances et qui, comme le rappelle l'auteur, sont loin d'être partagés par tous).

l'insertion scolaire des compétences en littératie médiatique / E-dossier de l'audiovisuel : L'éducation aux cultures de l'information Né le 14 janvier 1951 à Bruxelles, Thierry De Smedt est professeur à l’École de communication (Comu) et au Centre de recherche en communication (Recom) de l’Université catholique de Louvain (Belgique). Ses recherches, développées au sein du Groupe de recherche en médiation des savoirs (GReMS), portent sur l’appropriation sociale des technologies de l’information et de la communication. Il a suivi de près l’évolution de l’éducation aux médias, depuis son apparition, avec une attention particulière à l’évaluation des effets éducatifs des différents dispositifs mis en œuvre par les praticiens.

Related: