background preloader

Véronique Mesguich: On ne naît pas numérique, on le devient!

Véronique Mesguich: On ne naît pas numérique, on le devient!
"Affronter les incertitudes : s'attendre à l'inattendu, à l'improbable, sources de progrès": tel était l'un sept savoirs nécessaires à l'éducation du futur, énoncés en 1999 par Edgar Morin. Les jeunes sont-ils aujourd'hui réellement préparés par l'école et la société à affronter ce monde d'incertitude qui est le nôtre depuis désormais plusieurs années ? Les nouvelles technologies de l'information pourraient-elles accompagner cette période de forte mutation ? À cet égard a été consacrée une génération, dite génération Y qui, du haut de ses 20 ans, serait supposée détenir une intelligence intuitive des dites nouvelles technologies. Pour travailler depuis ces nombreuses années avec les jeunes générations, nous pouvons au contraire affirmer que celles-ci sont en effet si bien habituées à l'environnement des NTIC qu'elles sont bien plus curieuses de picorer dans les usages que d'en comprendre les défis. Le secteur de l'Education, exemple de structure traditionnelle inquiète : Related:  Web / Generation Y

Quand la génération Y prendra le pouvoir Selon les uns, les chefs d’entreprises, les directeurs de ressources humaines, et les managers ne sauraient pas à quel saint se vouer, car les natifs nés dans les années 80 feraient preuve d’un détachement par rapport au travail et à l’autorité ; selon les autres "la génération Google" n’inspirerait aux chefs d’entreprise rien d’autre que de la méfiance et de l’incompréhension. Les sociologues se partagent quant à eux en deux camps : ceux qui considèrent que la génération Y n’existerait tout simplement pas; il faudrait selon les tenants de cette thèse parler plutôt de phénomène social et non pas générationnel. Et ceux qui affirment que la génération Y serait un mythe, rien moins que cela. Qu'en est-il exactement ? Que nous disent d’eux-mêmes les représentants de la génération Y ? La génération Y n’a pas d’état d’âme s’agissant de l’égalité homme femme, car celle-ci leur paraît autant évidente, naturelle, qu’inéluctable, elle va dans le sens de l’Histoire.

Les lundis TICE » Blog Archive » Expérimentation et intuition Jean-Louis Dautin est le directeur du centre de recherche « CLARTE » à Laval (association loi 1901). Son organisation a été retenue par le ministère de l’éducation nationale pour son projet de réalité virtuelle à destination des lycées techniques. Retour sur un projet totalement numérique qui préfigure – peut-être – une méthodologie simple de déploiement des TICE. Quel est la nature précise du projet ? Le ministère a lancé un appel à projet intitulé « e-education 2». L’approche inversé, est-ce le principe même de l’innovation numérique ? L’apprentissage par l’expérience : c’est cette approche que souhaite mettre en place le ministère notamment dans les disciplines techniques. Le numérique est-il indispensable ? Le numérique est complémentaire pour les enseignants et pour les élèves. Vous bénéficiez d’un soutien financier relativement important (1,3 M€ payés par la CDC). Permettez-moi de distinguer deux choses : le coût de développement en R&D et le déploiement dans les établissements.

Appel à tous aux enseignants : des indicateurs pour évaluer l’impact d’activités pédagogiques TIC sur la réussite des étudiants Et c’est tant mieux, car l’introduction des TIC dans la classe semble améliorer la réussite des étudiants si on tient compte de certaines conditions! C’est ce qui se dégage des travaux de notre collègue Christian Barrette, ex-enseignant au Collège Ahuntsic maintenant chargé de projets pour le compte de l’Association pour la recherche au collégial (ARC). Les recherches de Christian ont permis de générer une grille qui permet de faire un « diagnostic » d’une activité pédagogique qu’on a mise sur pied à partir des conditions qu’il a énoncées dans ses travaux. La grille est accessible dans une page Web interactive : après l’avoir remplie, on obtient un diagnostic qui, d’une part, renseigne sur les points forts de l’activité et, d’autre part, fournit des indices sur les ajustements éventuels à apporter à celle-ci. On peut également télécharger la grille dans une version tableur électronique (Excel) qui a les mêmes fonctions que la grille Web. Des énergies importantes à « rentabiliser »

Pour une médiation numérique DES SAVOIRS - J'ai écrit ce blog entre 2005 et 2018, de nombreux billets peuvent vous intéresser. Désormais je m'occupe de Design des politiques publiques. Retrouvez-moi sur mon nouveau blog ! Symbioses Citoyennes Il y a quelques années j’ai proposé une définition de la médiation numérique : La médiation numérique est une démarche visant à mettre en œuvre des dispositifs de flux, des dispositifs passerelles et des dispositifs ponctuels pour favoriser l’accès organisé ou fortuit, l’appropriation et la dissémination de contenus à des fins de diffusion des savoirs et des savoir-faire. Pour moi il s’agissait de définir un « concept opérationnel » permettant d’introduire le numérique dans les établissement en se gardant de tout solutionnisme technique. Ce concept a rencontré beaucoup d’intérêt de la part des bibliothécaires au fil des années. On le voit, on parle ici de culture numérique. Est-ce la même approche que la mienne ? Comment distinguer les deux approches? 3 images pour résumer :

Construction d’une identité professionnelle face à l’altérité des usagers : le cas de la documentation scolaire en France - Vincent Liquète - Revue Communication, Organisation, Société du Savoir et Information Vincent Liquète Résumé : Depuis le début des années 1990, les documentalistes scolaires français ont progressivement assis leur profession, en obtenant dans un premier temps le CAPES de documentation, puis en entrant progressivement dans les projets et les dispositifs pédagogiques. Une part significative de cette construction de l’identité professionnelle s’est bâtie en écho à la personne de l’Autre, l’Autre en tant qu’enseignant de discipline, ou l’Autre en tant qu’usager. Mots clés : identité professionnelle, professeur documentaliste, usages, usagers, centre de documentation et d’information (C.D.I.), altérité des usagers. L'identité des professionnels de la documentation scolaire a été abordée ces dernières années, depuis le début des années 1990, sous des angles extrêmement riches et variés. Le contexte étudié de la documentation scolaire française La place de l’empirisme et de l’Autre pour construire son identité professionnelle Pour une approche orientée usagers repensée Auteur

[Infographie] BYOD : chiffres et tendances pour 2013 Le BYOD (Bring Your Own Device) continue son essor, comme l’illustre cette infographie éditée par Cognizant. (Cognizant est une entreprise de conseils IT, qui vends des solutions aux entreprises cherchant à augmenter leur productivité, en passant par la virtualisation des tâches). Cette infographie reprend différentes études sur plusieurs années faites par différents acteurs du monde du BYOD. Quatre employés sur cinq utilisent déjà un appareil personnel dans le cadre de leur travail, et cette tendance ne fait que s’accentuer. Pour l’année 2013, 94% des entreprises interrogées envisagent de passer à des solutions de type BYOD, alors qu’actuellement seules 34% les utilisaient en 2012. Le BYOD est d’ailleurs de plus en plus l’affaire des entreprises que des employés. Cet essor rejoint ce que nous disions l’année dernière dans notre e-books Comprendre l’IT Consumerization : toute la filière du logiciel et de l’IT est impactée par cette nouvelle tendance.

En Inde, Whodunit cherche à comprendre le potentiel collaboratif des individus par le jeu De nombreuses études ont essayé d'analyser la manière dont les individus échangent et collaborent grâce aux outils technologiques. Qu'en est-il des pays où ses outils sont peu développés ? Quel est la puissance des réseaux sociaux dans les pays, comme l'Inde, où seul un dixième de la population a accès à internet ? C'est ce qu'essaye de déterminer une équipe de chercheurs de Microsoft Research India, basée à Bangalore, par le biais d'un concours lancé depuis le 1er février dernier intitulé Whodunit (nom donné au roman d'énigme dans les pays anglophones). Utilisation du mobile à des fins non commerciales Pour cela, le principe est simple : chaque individu souhaitant participer au concours doit appeler un numéro en laissant sonner une fois, puis raccrocher. Organisation des efforts appliquée à la recherche D'ailleurs, d'un point de vue statistiques, Rajan Vaish estime à 500 le nombre d'appels nécessaires à la résolution du mystère.

Numérique : Promesses technologiques et contexte des usages Par Monique Royer La deuxième session du colloque Ecole numérique organisé par l’Institut Eduter réunissait le 16 février des intervenants côté technologies et côté usages. La confrontation entre les deux regards a donné toute la mesure pour aller des outils à leur utilisation. Le livre numérique à l’orée de ses promesses Côté technologies, Thomas Ribreau, Directeur du développement de la société Aquafadas et Philippe Stern, directeur projet des services éditoriaux, de Jouve ont présenté toutes les promesses du livre numérique. Pour les éditeurs, la question du support est d’importance. Le livre numérique a émergé des années 90, propulsé par la qualité de l’encre numérique et l’apparition des tablettes. Le livre numérique englobe différents types de supports caractérisés par leur interactivité du format PDF au format enrichi. Le numérique, une promesse pédagogique ? Clarifier la politique numérique Les usages du numérique s’appuient souvent sur une approche constructiviste. Monique Royer

Léon Antoine, Roche Pierre, Histoire de l’enseignement... La génération Y sait manifestement délimiter vie privée et vie professionnelle Si les membres de la génération Y ne peuvent pas se passer de se connecter aux réseaux sociaux, ils sont pour autant conscients de la limite que ceux-ci entrainent quant à leur notion de vie privée dans l'entreprise. Bien que l'usage des technologies lui semble presque innée, la génération Y serait plus à même qu'on ne le pense à savoir différencier sa vie professionnelle de sa vie privée. André Perret, auteur de Travailler avec les générations Y et Z,a expliqué à L'Atelier qu'à la différence de ce que l'on peut penser " il n'existe pas une seule génération Y mais plusieurs générations Y. D'ailleurs, leur relation aux outils informatiques dépend fortement de leur niveau d'éducation ", continue-t-il. Le paradoxe d'une vie privée et professionnelle entremêlées l'une avec l'autre La connectivité, le maître mot de la génération Y

Communauté d'apprentissage Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L’objectif d’une communauté d’apprentissage est d'augmenter le savoir collectif par l'implication de chaque participant au développement de son savoir individuel[1] Types de communauté[modifier | modifier le code] Selon leurs caractéristiques et l’orientation de leurs activités, on distingue en éducation quatre types de communautés : communauté d’apprentissage (CoA), communauté de pratique (CoP), communautés d’élaboration de connaissances (CoÉco) et communautés de recherche. Communauté d'apprentissage[modifier | modifier le code] Une communauté d’apprentissage est constituée d’un groupe d’individus qui œuvrent ensemble dans un temps déterminé pour réussir une tâche ainsi que comprendre un nouveau phénomène ou compléter une tâche collaborative[2]. Communauté de pratique[modifier | modifier le code] Communauté d'intérêt[modifier | modifier le code] Communauté d'élaboration de connaissances[modifier | modifier le code] Portail de l’éducation

Hadopi: "Il faut combattre le piratage par le gratuit" Dans un rapport de suivi de l'un des engagements pris par la filière de la musique en ligne il y a un an, sur la transparence des données du secteur, des experts missionnés par l'Hadopi dressent un état des lieux des modèles économiques et de la consommation de musique numérique en France. Patrick Waelbroeck, professeur d'économie industrielle et d'économétrie à Telecom ParisTech, et Christophe Waignier, consultant et ancien directeur général de Sony Music et BMG, ont co-écrit le rapport avec le journaliste Philippe Astor. Interview exclusive. Quelles difficultés avez-vous rencontré dans le cadre de la rédaction de ce rapport? Patric Walbroeck: C'était la première fois que les acteurs communiquaient une partie de leurs données. Nous avons mené 40 auditions, malheureusement certains signataires de l'accord sur la musique en ligne de 2011 n'ont pas participé. Aujourd'hui le streaming est le segment le plus dynamique. Comment les labels indépendants ont-ils tiré partie du numérique?

Houle Sébastien, « ‪Fanny Serain et al., dirs, La Médiation...

Related:  anaca