background preloader

Véronique Mesguich: On ne naît pas numérique, on le devient!

Véronique Mesguich: On ne naît pas numérique, on le devient!
"Affronter les incertitudes : s'attendre à l'inattendu, à l'improbable, sources de progrès": tel était l'un sept savoirs nécessaires à l'éducation du futur, énoncés en 1999 par Edgar Morin. Les jeunes sont-ils aujourd'hui réellement préparés par l'école et la société à affronter ce monde d'incertitude qui est le nôtre depuis désormais plusieurs années ? Les nouvelles technologies de l'information pourraient-elles accompagner cette période de forte mutation ? À cet égard a été consacrée une génération, dite génération Y qui, du haut de ses 20 ans, serait supposée détenir une intelligence intuitive des dites nouvelles technologies. Pour travailler depuis ces nombreuses années avec les jeunes générations, nous pouvons au contraire affirmer que celles-ci sont en effet si bien habituées à l'environnement des NTIC qu'elles sont bien plus curieuses de picorer dans les usages que d'en comprendre les défis. Le secteur de l'Education, exemple de structure traditionnelle inquiète : Related:  Web / Generation Y.caisson test

Quand la génération Y prendra le pouvoir Selon les uns, les chefs d’entreprises, les directeurs de ressources humaines, et les managers ne sauraient pas à quel saint se vouer, car les natifs nés dans les années 80 feraient preuve d’un détachement par rapport au travail et à l’autorité ; selon les autres "la génération Google" n’inspirerait aux chefs d’entreprise rien d’autre que de la méfiance et de l’incompréhension. Les sociologues se partagent quant à eux en deux camps : ceux qui considèrent que la génération Y n’existerait tout simplement pas; il faudrait selon les tenants de cette thèse parler plutôt de phénomène social et non pas générationnel. Et ceux qui affirment que la génération Y serait un mythe, rien moins que cela. Qu'en est-il exactement ? Que nous disent d’eux-mêmes les représentants de la génération Y ? La génération Y n’a pas d’état d’âme s’agissant de l’égalité homme femme, car celle-ci leur paraît autant évidente, naturelle, qu’inéluctable, elle va dans le sens de l’Histoire.

Appel à tous aux enseignants : des indicateurs pour évaluer l’impact d’activités pédagogiques TIC sur la réussite des étudiants Et c’est tant mieux, car l’introduction des TIC dans la classe semble améliorer la réussite des étudiants si on tient compte de certaines conditions! C’est ce qui se dégage des travaux de notre collègue Christian Barrette, ex-enseignant au Collège Ahuntsic maintenant chargé de projets pour le compte de l’Association pour la recherche au collégial (ARC). Les recherches de Christian ont permis de générer une grille qui permet de faire un « diagnostic » d’une activité pédagogique qu’on a mise sur pied à partir des conditions qu’il a énoncées dans ses travaux. La grille est accessible dans une page Web interactive : après l’avoir remplie, on obtient un diagnostic qui, d’une part, renseigne sur les points forts de l’activité et, d’autre part, fournit des indices sur les ajustements éventuels à apporter à celle-ci. On peut également télécharger la grille dans une version tableur électronique (Excel) qui a les mêmes fonctions que la grille Web. Des énergies importantes à « rentabiliser »

Pour une médiation numérique DES SAVOIRS - J'ai écrit ce blog entre 2005 et 2018, de nombreux billets peuvent vous intéresser. Désormais je m'occupe de Design des politiques publiques. Retrouvez-moi sur mon nouveau blog ! Symbioses Citoyennes Il y a quelques années j’ai proposé une définition de la médiation numérique : La médiation numérique est une démarche visant à mettre en œuvre des dispositifs de flux, des dispositifs passerelles et des dispositifs ponctuels pour favoriser l’accès organisé ou fortuit, l’appropriation et la dissémination de contenus à des fins de diffusion des savoirs et des savoir-faire. Pour moi il s’agissait de définir un « concept opérationnel » permettant d’introduire le numérique dans les établissement en se gardant de tout solutionnisme technique. Ce concept a rencontré beaucoup d’intérêt de la part des bibliothécaires au fil des années. On le voit, on parle ici de culture numérique. Est-ce la même approche que la mienne ? Comment distinguer les deux approches? 3 images pour résumer :

GÉNÉRATION Y • La génération du mieux-travailler Un bon job, du temps libre, mais aussi un engagement éthique : les revendications des 20-30 ans pourraient changer nos vies professionnelles, affirme ce grand hebdomadaire allemand. En bien. Pour beaucoup, Fifi Brindacier, la gamine indépendante inventée par la Suédoise Astrid Lindgren, est l’héroïne d’enfance par excellence. On en énumère tous les prénoms et on peut relater sans fin ses bêtises. On pourrait parfaitement qualifier la génération des trentenaires qui explorent actuellement avec assurance le marché du travail allemand de “génération Fifi”. Prenez Ingo Kucz, 32 ans. Ne pas sacrifier sa vie à son boulot Le samedi, il construit des jeux en plein air. Ce jeune père de famille fait partie d’une nouvelle génération d’actifs, une génération qui veut autre chose : travailler autrement, vivre autrement, être autrement. Pour le chercheur berlinois Klaus Hurrelmann, il s’agit de la troisième génération depuis 1945 qui fait changer l’Allemagne. Il est possible qu’ils l’obtiennent.

[Infographie] BYOD : chiffres et tendances pour 2013 Le BYOD (Bring Your Own Device) continue son essor, comme l’illustre cette infographie éditée par Cognizant. (Cognizant est une entreprise de conseils IT, qui vends des solutions aux entreprises cherchant à augmenter leur productivité, en passant par la virtualisation des tâches). Cette infographie reprend différentes études sur plusieurs années faites par différents acteurs du monde du BYOD. Quatre employés sur cinq utilisent déjà un appareil personnel dans le cadre de leur travail, et cette tendance ne fait que s’accentuer. Pour l’année 2013, 94% des entreprises interrogées envisagent de passer à des solutions de type BYOD, alors qu’actuellement seules 34% les utilisaient en 2012. Le BYOD est d’ailleurs de plus en plus l’affaire des entreprises que des employés. Cet essor rejoint ce que nous disions l’année dernière dans notre e-books Comprendre l’IT Consumerization : toute la filière du logiciel et de l’IT est impactée par cette nouvelle tendance.

Numérique : Promesses technologiques et contexte des usages Par Monique Royer La deuxième session du colloque Ecole numérique organisé par l’Institut Eduter réunissait le 16 février des intervenants côté technologies et côté usages. La confrontation entre les deux regards a donné toute la mesure pour aller des outils à leur utilisation. Le livre numérique à l’orée de ses promesses Côté technologies, Thomas Ribreau, Directeur du développement de la société Aquafadas et Philippe Stern, directeur projet des services éditoriaux, de Jouve ont présenté toutes les promesses du livre numérique. Pour les éditeurs, la question du support est d’importance. Le livre numérique a émergé des années 90, propulsé par la qualité de l’encre numérique et l’apparition des tablettes. Le livre numérique englobe différents types de supports caractérisés par leur interactivité du format PDF au format enrichi. Le numérique, une promesse pédagogique ? Clarifier la politique numérique Les usages du numérique s’appuient souvent sur une approche constructiviste. Monique Royer

Comment les jeunes vivent-ils et apprennent-ils avec les nouveau Par Hubert Guillaud le 01/12/08 | 25 commentaires | 24,649 lectures | Impression La Fondation Mac Arthur vient de livrer les résultats d’une imposante étude qualitative sur la pratique des nouveaux médias par les jeunes. Ce projet de recherche sur la jeunesse numérique a rassemblé sur 3 ans plus de 28 chercheurs et s’est intéressé aux pratiques de plus de 800 jeunes. Selon les conclusions de l’étude Vivre et apprendre avec les nouveaux médias, le temps que les adolescents et les jeunes adultes passent en ligne, sur MySpace ou sur leur messagerie instantanée, n’est pas une perte de temps, mais leur permet de grandir, de mûrir. “En passant du temps en ligne, les jeunes acquièrent des savoir-faire sociaux et techniques qui leur sont nécessaires pour participer à la société contemporaine”, explique au New York Times la sociologue Mizuko Ito qui a dirigé l’étude (blog). Typologie des pratiques des jeunes Les jeunes sont-ils vraiment des “digital natives” ?

La génération Y sait manifestement délimiter vie privée et vie professionnelle Si les membres de la génération Y ne peuvent pas se passer de se connecter aux réseaux sociaux, ils sont pour autant conscients de la limite que ceux-ci entrainent quant à leur notion de vie privée dans l'entreprise. Bien que l'usage des technologies lui semble presque innée, la génération Y serait plus à même qu'on ne le pense à savoir différencier sa vie professionnelle de sa vie privée. André Perret, auteur de Travailler avec les générations Y et Z,a expliqué à L'Atelier qu'à la différence de ce que l'on peut penser " il n'existe pas une seule génération Y mais plusieurs générations Y. D'ailleurs, leur relation aux outils informatiques dépend fortement de leur niveau d'éducation ", continue-t-il. Le paradoxe d'une vie privée et professionnelle entremêlées l'une avec l'autre La connectivité, le maître mot de la génération Y

Hadopi: "Il faut combattre le piratage par le gratuit" Dans un rapport de suivi de l'un des engagements pris par la filière de la musique en ligne il y a un an, sur la transparence des données du secteur, des experts missionnés par l'Hadopi dressent un état des lieux des modèles économiques et de la consommation de musique numérique en France. Patrick Waelbroeck, professeur d'économie industrielle et d'économétrie à Telecom ParisTech, et Christophe Waignier, consultant et ancien directeur général de Sony Music et BMG, ont co-écrit le rapport avec le journaliste Philippe Astor. Interview exclusive. Quelles difficultés avez-vous rencontré dans le cadre de la rédaction de ce rapport? Patric Walbroeck: C'était la première fois que les acteurs communiquaient une partie de leurs données. Nous avons mené 40 auditions, malheureusement certains signataires de l'accord sur la musique en ligne de 2011 n'ont pas participé. Aujourd'hui le streaming est le segment le plus dynamique. Comment les labels indépendants ont-ils tiré partie du numérique?

Points : les panneaux de signalisation de la ville du futur s’appuieront sur les réseaux sociaux Quand les panneaux de rue deviennent intelligents et sociaux, ils rendent des services non seulement aux passagers urbains mais également aux marques commerciales. Des panneaux de rue dans des grandes villes n’indiquent que les directions ou les emplacements actuels. A l’ère où des objets du monde physique s’interconnectent de plus en plus, et où le milieu urbain est en pleine mutation pour s’adapter aux besoins protéiformes des citadins, quels nouveaux usages les panneaux de signalisation urbains devraient-ils proposer ? Une problématique intéressante d’urbanisme commerciale sur laquelle la société Breakfast s’est penchée, en lançant le projet baptisé « Points ». Un panneau informationnel personnalisable et connecté aux réseaux sociaux Mesurant 2.7m de haut, le nouveau panneau d’indication de Breakfast est équipé de trois bras rotatifs de 0.9m au sommet et d’un menu tactile près de sa base. Multifonctionnel dans de différentes situations

Génération X, Y et C (ou Z) : 3 visions différentes ! Tout le monde ne sait pas à quoi correspondent ces lettres. Je vais donc vous expliquer rapidement ce qu’on appelle génération X, Y et C. La génération X regroupe les personnes qui sont nés entre 1959 et 1981. La Génération X était, à l’origine, connue sous le nom génération Baby Bust, en raison du faible taux de natalité par comparaison à la période précédente du Baby-boom. La génération Y est celle des personnes nées entre 1981 et 1996. C’est la génération des « digital natives » qui ont grandi au même rythme que s’est développé internet et l’accès aux ordinateurs. Enfin, on trouve la génération C (Communication, Collaboration, Connexion et Création), plus communément appelé Z, afin de respecter l’ordre précédemment établi. D’un point de vue démographique, historique et sociologique, de nombreuses choses opposent ces générations. Comprenons tout d’abord la génération X : Cette génération n’était pas ou peu connectée. En effet, monter sa boite n’était pas chose aisée. La Génération Y .

Will We Need Teachers Or Algorithms? Editor’s note: This is Part III of a guest post written by legendary Silicon Valley investor Vinod Khosla, the founder of Khosla Ventures. In Part I, he laid the groundwork by describing how artificial intelligence is a combination of human and computer capabilities In Part II, he discussed how software and mobile technologies can augment and even replace doctors. Now, in Part III, he talks about how technology will sweep through education. In my last post, I argued that software will take over many of the tasks doctors do today. And what of education? I want to comment on what I consider a far greater misuse of talent and training: that of our children/students, mostly here talking about high school education. Identifying Emerging Trends In Education There are new key trends that I see emerging in education enabled by advancing technology: namely decentralization and gamification. This decentralization does not have to benefit only the students, though. Envisioning Future Education

Millennials: Confident. Connected. Open to Change. - Pew Social & Demographic Trends Executive Summary Generations, like people, have personalities, and Millennials — the American teens and twenty-somethings who are making the passage into adulthood at the start of a new millennium — have begun to forge theirs: confident, self-expressive, liberal, upbeat and open to change. They are more ethnically and racially diverse than older adults. They’re less religious, less likely to have served in the military, and are on track to become the most educated generation in American history. Their entry into careers and first jobs has been badly set back by the Great Recession, but they are more upbeat than their elders about their own economic futures as well as about the overall state of the nation.(See chapter 4 in the full report) They embrace multiple modes of self-expression. Nearly one-in-four have a piercing in some place other than an earlobe — about six times the share of older adults who’ve done this. They get along well with their parents. They respect their elders.

Related: