background preloader

L'évaluation par compétences : Une solution pour lutter contre les inégalités sociales à  l'école ?

L'évaluation par compétences : Une solution pour lutter contre les inégalités sociales à  l'école ?
"On livre des pistes intéressantes. Je suis convaincu qu'il faut sortir du système de notation dont on connait les biais". Pour Pascal Huguet, directeur de recherches au CNRS - Sciences cognitives), qui a livré de premiers résultats d'une enquête menée dans l'académie d'Orléans Tours, il n'y a pas de doute : l'évaluation par compétences doit s'imposer pour faire reculer les inégalités sociales à l'école. Interrogé par le Café pédagogique, il partage les conclusions de ses travaux qui continuent à poser des questions. Difficile de parler d'une étude qui n'est ni publiée ni même rédigée. Pour en savoir plus force est de se tourner vers son directeur, Pascal Huguet, directeur de recherche au Laboratoire de Psychologie Cognitive (LPC) à l'Université de Provence. Le protocole L'enquête a touché 2600 élèves de l'académie d'Orléans - Tours , 1500 suivant une évaluation par compétences et 1100 constituant un groupe témoin ayant les mêmes caractéristiques sociales, selon P Huguet. Les résultats

http://www.cafepedagogique.net/LEXPRESSO/Pages/2016/03/09032016Article635931027011308054.aspx

Related:  EVALUATIONEvaluationÉvaluation positiveL'évaluationInnovations pédagogiques

Décret n° 2015-1929 du 31 décembre 2015 relatif à l'évaluation des acquis scolaires des élèves et au livret scolaire, à l'école et au collège L'article D. 111-3 du code de l'éducation est remplacé par les dispositions suivantes : « Art. D. 111-3.-Les parents sont tenus régulièrement informés de l'évolution des acquis scolaires de leurs enfants et du respect par ceux-ci de leurs obligations scolaires définies à l'article L. 511-1. « Cette information se fait notamment par l'intermédiaire du carnet de suivi des apprentissages à l'école maternelle, du livret scolaire à l'école élémentaire et au collège, ainsi que du bulletin et du livret scolaires dans les lycées. « Cette information est transmise plusieurs fois par an, selon une périodicité définie par le conseil des maîtres pour l'école maternelle et élémentaire et par le conseil d'administration, en prenant en compte le nombre de réunions du conseil de classe, pour les établissements du second degré. « L'école ou l'établissement scolaire prend toute mesure adaptée pour que les parents ou le responsable légal de l'élève prennent connaissance de ces documents. » « Art.

Mise en place des ceintures de compétences « Quel boulot! » C’est souvent la première réflexion que j’entends quand on parle des ceintures. Elles ne doivent cependant pas vous effrayer, et c’est la raison pour laquelle j’ai préparé cet article en lien avec les autres de mon site. Pour les lire, il suffit de cliquer sur les liens! Vous avez envie de commencer mais vous ne savez pas par quoi? Supprimer les notes réduirait l’écart entre élèves de différentes classes sociales, Société Faut-il ou non continuer à évaluer les élèves avec des notes ? Trouver une réponse claire à ce débat équivaudrait à solver l’un des plus vifs sujets de discussion en France. Pourtant, une étude menée par le CNRS en partenariat avec l’académie d’Orléans-Tours sur l’année 2014-2015 se risque à apporter une nouvelle pierre pour répondre à la question, quitte à rouvrir la discussion. Pour les auteurs de cette étude, les choses sont claires : la suppression partielle des notes permet de réduire de moitié l’écart des performances entre élèves de différentes classes sociales, a ainsi affirmé le rectorat d’Orléans qui en présentait les résultats ce vendredi. L’expérimentation, supervisée par Pascal Huguet, directeur de recherches au CNRS, avec la participation de chercheurs des universités de Clermont-Ferrand et Aix-Marseille, a spécifiquement porté sur les mathématiques en classe de troisième. Ascenseur social

« La note est un système totalement archaïque » Comme il l’annonce dans le titre de son ouvrage "Libérons l’école des notes" (Éd. Belin Le Pommier), Anthony Van de Kerkhove propose la généralisation d’une évaluation par compétences. Cet agrégé d’éducation physique nous présente ses arguments. Anthony Van de Kerkhove Une étude du CNRS préconise de renoncer aux notes à l'école Selon les conclusions du centre de recherches, l'évaluation par compétences permettrait notamment aux élèves de familles défavorisées d'augmenter leurs performances. L'évaluation par compétences pour diminuer les inégalités entre élèves? C'est ce que recommande le CNRS dans une étude, dont les résultats ont été présentés le 4 mars.

Le socle commun - Le livret scolaire Le contenu du livret scolaire En cours de scolarité à l'école et au collège, le livret scolaire d'un élève regroupe : les bilans de fin des cycles précédentsen première année d'un cycle, les bilans périodiques du cycle précédent ;les bilans périodiques du cycle en cours ;les attestations déjà obtenues : PSC1, ASSR 1 et 2, AER, attestation scolaire "savoir-nager" (ASSN). Bilans périodiques des acquis et des progrès de l'élève Comment mieux évaluer le travail des élèves Des chercheurs testent actuellement, dans 70 collèges et lycées, une alternative au traditionnel système de notation : l’évaluation par compétences. Si les premiers résultats sont prometteurs, l’expérience est bien loin d’être finie. Décryptage. La nouvelle a fait les gros titres de la presse française il y a quelques semaines : une étude scientifique préconiserait l’abandon des notes à l’école. Dans un pays attaché de longue date à la notation de 0 à 20, l’annonce a aussitôt fait l’objet de débats aussi intenses que… prématurés. En effet, les résultats dont les commentateurs se sont emparés ne sont que les tout premiers d’une expérience en cours, menée depuis la rentrée 2014 dans 70 collèges et lycées de l’académie d’Orléans-Tours.

Supprimer les notes réduirait l'écart entre élèves de différentes classes sociales Une étude, menée en partenariat avec l'académie d'Orléans-Tours, démontre pour la première fois que la suppression partielle des notes permet de réduire de moitié l'écart des performances entre élèves de différentes classes sociales. L'expérimentation a été conduite auprès de 84 établissements de l'académie sur l'année 2014/2015. Supervisée par Pascal Huguet, directeur de recherches au CNRS, avec la participation de chercheurs des universités de Clermont-Ferrand et Aix-Marseille, elle a spécifiquement porté sur les mathématiques en classe de troisième. Dans les classes participantes, les enseignants ont privilégié l'évaluation par compétences et fortement limité le rôle des notes dans l'appréciation des élèves.

Related: