background preloader

MCLCM -

MCLCM -

http://mclcm.free.fr/

Related:  EVALUATIONPrévenir la dégradation des relations scolaires

La Conférence sur l'évaluation écarte la question des notes "La question du système de notation est un faux problème". Etienne Klein, président du "jury" constitué pour la Conférence nationale sur l'évaluation, a annoncé que l'idée de supprimer les notes ne ferait pas partie des recommandations du jury. La seconde journée de la Conférence, le 12 décembre, a alterne réalisations d'établissements et interventions d'experts. Une seule question a été sérieusement traitée : celle de la docimologie. Le recommandation du jury pourrait s'arrêter là. La seconde journée de la Conférence nationale sur l'évaluation, le 12 décembre, a vu défiler des représentants d'établissements scolaires de l'école jusqu'au lycée : un collège de Loos-en-Gohelle, une école de Toulouse, l'école Molière d'Arras, le collège de Sancerre, des lycées professionnels de l'académie de Strasbourg.

Boîte à outils: 3. Ethnocentrisme de classe sociale et relativement à l’origine migratoire Est-ce que j’ai conscience que le redoublement touche plus massivement les élèves de milieux sociaux populaires et/ou immigrés ? Est-ce que j’ai conscience que les filières au bac (professionnelle, technologique et générale) reproduisent des différences de classe sociale, d’origine migratoire et de sexe ? Est-ce que je m’interroge lorsque j’oriente un ou une élève vers une filière spécialisée (par exemple : SEGPA) ou professionnelle sur le fait que ce sont majoritairement des élèves de milieux populaires et/ou immigrés qui sont orientés vers ces filières ? Est-ce que j’ai conscience qu’ils y sont surorientés à notes égales ? Est-ce que j’ai conscience que toutes les familles ne maîtrisent pas les « codes » et les « attentes » de l’école ?

Constante macabre Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. André Antibi considère que la constante macabre est à l'origine de nombreux échecs scolaires. La constante macabre est un phénomène qui serait observé lors de la notation d'examens, par lequel la proportion de mauvaises notes serait similaire quel que soit le sujet de l'examen et quel que soit le correcteur, indépendamment de la qualité véritable des réponses données par ceux qui passent l’examen.

L’évaluation positive et bienveillante est consubstantielle de la pédagogie L’évaluation est au cœur des objectifs de l’Education Nationale Florence ROBINE, rectrice de l’académie de Créteil, a été nommée directrice générale de l’enseignement scolaire (DGESCO) au ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche, lors du Conseil des ministres le mercredi 7 mai. C’est la première fois qu’une femme est nommée à ce poste.

Des méthodes alternatives pour motiver les élèves La proportion préoccupante d'élèves qui sortent du système éducatif formel sans diplôme ou, même s'ils arrivent à décrocher le précieux sésame, ne travaillent que pour l'obtenir sans aucun intérêt pour les contenus d'apprentissage, incite à adopter de nouvelles approches pédagogiques, alternatives à l'apprentissage livresque orienté vers les savoirs plutôt que vers les savoir-faire. S'agit-il d'ailleurs de "nouvelles" approches ? Il existe déjà bon nombre d'approches alternatives qui ne sont pas nécessairement complexes à mettre en place. Dans un grand dossier sur la motivation publié par le CEP (Center on Education Policy) aux Etats-Unis, le dernier article de la série porte justement sur l'utilisation de méthodes pédagogiques différentes pour accroître la motivation des élèves. Il fournit quelques exemples de classes ou d'écoles ayant voulu essayer autre chose. Apprendre par l'enquête ou dans la communauté

euronews, learning world Informer chaque élève de ses progrès est une bonne chose. Dans de nombreux pays, cela passe par l’attribution de notes. Mais s’agit-il de la meilleure méthode ? D’autres approches sont-elles préférables ? Nous faisons le point en Uruguay et au Danemark avant de recueillir le point de vue de deux spécialistes de l‘éducation. Uruguay : quand les notes poussent à travailler Inégalités sociales et migratoires : comment l’école les amplifie ? Le Cnesco a mobilisé 22 équipes de chercheurs français et étrangers (sociologues, économistes, didacticiens, psychologues). Ce travail collectif, jamais accompli en France, permet de mesurer et de comprendre l’ampleur et les formes réelles des inégalités sociales et migratoires et comment l’école française fabrique de l’injustice scolaire. Le rapport du Cnesco tend à montrer que les inégalités sociales à l’école empruntent des formes multiples : inégalités de traitement dans les ressources d’apprentissage dont les élèves disposent réellement à l’école, inégalités dans leurs résultats scolaires, inégalités sociales dans les orientations, dans les diplômes et même dans le rendement des diplômes sur le marché du travail. L’école hérite d’inégalités familiales mais produit, en son sein, à chaque étape de la scolarité des inégalités sociales de natures différentes qui se cumulent et se renforcent.

Effet Pygmalion Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. En pédagogie, l'effet Pygmalion (parfois nommé effet Rosenthal & Jacobson) est une prophétie autoréalisatrice qui désigne l'influence d'hypothèses sur l'évolution scolaire d'un élève et sur les aptitudes de celui-ci. Le problème est d'importance, car si les enfants des milieux défavorisés réussissent moins bien à l'école que les enfants des milieux favorisés, la cause pourrait ne pas être uniquement liée aux carences de ces enfants et de leurs milieux.

JP Antibi : de la "constante macabre" à "l'évaluation par contrat de confiance" André Antibi poursuit ses efforts pour dénoncer les injustices persistantes des évaluations scolaires qui restent avant tout sélectives. Le correspondant du CRAP-Cahiers pédagogiques en Belgique nous propose un écho de son intervention lors d’un colloque sur la réussite scolaire à Bruxelles. Le 21 janvier 2010, nous avons eu le plaisir d’entendre André Antibi, professeur à l’université Paul Sabatier de Toulouse et auteur du livre La constante macabre (éd.

Boîte à outils: II. Ressources en ligne sur les inégalités sociales et les discriminations dans l'école française Skip to main content II. Ressources en ligne sur les inégalités sociales et les discriminations dans l'école française Discriminations et inégalités (général) Hannah Arendt Hannah Arendt en 1975 signature Hannah Arendt, née Johanna Arendt[1] à Hanovre le 14 octobre 1906 et morte le 4 décembre 1975 à New York, est une politologue, philosophe et journaliste allemande naturalisée américaine, connue pour ses travaux sur l’activité politique, le totalitarisme, la modernité et la philosophie de l'histoire. Elle soulignait toutefois que sa vocation n'était pas la philosophie mais la théorie politique (« Mein Beruf ist politische Theorie »)[2]. Le prétexte est un jardin Dans son école rurale, au cœur d’un village de Normandie, Catherine Muller cultive avec ses élèves un jardin. L’image semble bucolique, photo sépia d’un temps paisible. Et pourtant, cette initiative est pleine de modernité. Rencontre avec une enseignante qui fait jaillir de la terre moults apprentissages.

Related: