background preloader

Faire le vide en soi pour se recentrer

Faire le vide en soi pour se recentrer
Pour certaines personnes, se retrouver seul représente une véritable source d’angoisse. Le psychanalyste Moussa Nabati vient de sortir « Comme un vide en soi – habiter son présent ». L’occasion d’expliquer les raisons de cette angoisse, et de trouver quelques clés pour apprendre à se réapproprier ce vide et le transformer en source d’énergie. © Min-inspiration L'hyperactivité et l'angoisse du vide que manifestent beaucoup de nos contemporains sont-elles selon vous uniquement liées au contexte sociétal ?Non, je ne crois pas. Il y aurait donc de l'infantile dans l'incapacité à se recentrer ? La psychanalyse seule peut-elle libérer la personne d'un tel trouble ? Par exemple ? Et la pratique de la méditation dans un tel but, qu'en pensez-vous ? Lire l'article sur LeFigaro.fr D'autres ont aimé... Sur le même thème...

http://www.inrees.com/articles/Faire-le-vide-en-soi-pour-se-recentrer/

Related:  mariecastagnePleine Conscience / MéditationSe Développerpsychologie positive

«Un fort désir de replonger dans sa vie intérieure» LE FIGARO. - Le recours à des pratiques spirituelles anciennes vous étonne-t-il? Jacques ARÈNES. - Non, car il vient combler un manque contemporain. Une amie religieuse en Suède me racontait le boom dans son pays des demandes de retraites de type ignacien, qui mêlent de longs temps de méditation aux temps d'accompagnement avec un référent. Il y a un grand désir, même dans ce pays où explorer ses sentiments et les confier est tabou, de replonger dans sa vie intérieure et de la partager. En Occident, de manière générale, nous traversons une époque expressive… du point de vue technologique.

« Il faut apprendre à respecter le vide » LE FIGARO. - L'hyperactivité et l'angoisse du vide que manifestent beaucoup de nos contemporains sont-elles selon vous uniquement liées au contexte sociétal? Moussa NABATI. - Non, je ne crois pas. N'étant pas rétrograde, je considère d'ailleurs qu'il y a beaucoup de positif dans ce que nous propose la société actuelle: les libertés, les nouvelles technologies, les médicaments qui permettent de se soigner… Tout cela améliore nos vies. La méthode Ho’oponopono Crédit photo : Laure Zanella Voilà un nouvel outil précieux que je voudrais partager avec vous : La méthode Ho’oponopono. Pour faire simple, c’est une méthode de guérison hawaïenne qui part du principe que nous sommes 100% responsables de tout ce qui se déroule dans notre vie, comme si nous créions totalement le monde dans lequel nous évoluons à partir de nos schémas intérieurs. Il ne s’agit pas seulement de ce qui se passe directement pour nous, mais aussi de tout ce que ceux qui évoluent autour de nous font ou vivent. On part ici de l’idée que tous les êtres de cette planète, ainsi que tout ce qui existe (végétaux, animaux, etc.) représentent une seule et même entité, comme si nous étions tous les mêmes morceaux d’un tout, et chaque partie est donc responsable de ce qui se passe pour l’ensemble des autres parties et d’elle-même. Le processus de nettoyage est très simple.

Nos rêves : une fenêtre sur la mort Dans certaines traditions, le rêve est une pratique spirituelle. Pour le bouddhisme tibétain, qui comporte une pratique de yoga du rêve, apprendre à rêver, c’est apprendre à mourir. Lors de l’enquête sur les frontières de la mort que j’ai menée suite au décès accidentel de mon frère (1), je me suis intéressé au Livre des morts tibétain, le Bardo-Thodöl (2). En le lisant, puis en interrogeant des maitres tibétains à son sujet, j’ai été frappé par le rappel régulier qui est fait dans le bouddhisme de la similitude entre les états que l’on traverse dans les rêves et ce que l’on serait susceptible de au moment de la mort.

La respiration holotropique : Une infinité d’expériences Le registre d’expériences au cours d’une séance de travail est infini. En effet, selon Stan Grof, le « mode de conscience holotropique » permettrait d’accéder à tous les aspects de l’existence : à notre histoire biologique, psychologique, sociale et culturelle ; à l’ensemble des réalités du monde matériel ; et à tous les niveaux mystiques qui sont décrits dans les grandes traditions spirituelles. Mais tout dépend de la personne et de son problème. Certaines auront des visions claires et précises ; d’autres n’éprouveront que des sensations physiques. Méditation : la bonne habitude à prendre au petit-déjeuner MÉDITATION - Si vous avez de bonnes habitudes et que vous prenez chaque matin consciencieusement un petit déjeuner équilibré vous êtes déjà bien parti pour être en forme le reste de la journée. Pourtant, comme le constate nos confrères du HuffPost US, vous pourriez rajouter un autre élément bienfaisant à votre rituel matinal: de la méditation. Méditer le matin permettrait à la fois de ne pas omettre ce rituel dans une vie mouvementée, mais aussi de fixer dès les premières heures le rythme que prendra votre journée. Résultat: une journée où vous seriez à la fois plus concentré, plus efficace et plus calme. C'est en tout cas ce que prouvent les dernières études sur le sujet.

Pratiquer la conscience du coeur Qui n’a jamais rêvé de développer un fonctionnement intuitif au quotidien ? La cohérence cardiaque est une pratique personnelle basée sur une respiration rythmée, facile à mettre en œuvre. Les bienfaits : diminution du stress, retour à la clarté mentale et au calme, amélioration de la conscience de soi et meilleures perceptions... 6 étapes à suivre. © Amja Enft intérieur: lui dire pardon Un moyen de gagner sa confiance consiste à lui demander pardon de l’avoir négligé depuis tant d’années. Vous pouvez lui parler ou lui écrire une lettre. Expliquez-lui pourquoi vous n’avez plus donné de nouvelles, racontez-lui votre vie depuis que vous avez commencé à grandir, vos bonheurs, vos malheurs, sans mentir ni travestir la réalité.

Ouvrir un espace dans son esprit « L’espace n’est pas dépendant des seules circonstances extérieures » : dans son nouveau livre « Frappe le ciel, écoute le bruit », Fabrice Midal partage l’une des leçons essentielles que lui a appris la méditation : que l’on peut ouvrir son esprit vers un plus grand espace où pensées se bousculent moins. © François DO9 (Flickr) L’énigme de l’espace Dans l’appartement du couple d’Américains, chaque semaine, la personne qui présentait la méditation parlait du lien entre méditation et espace comme d’une évidence.

La méditation pleine conscience pour lutter contre la dépression - Association SabrinaTCA92 BIEN-ÊTRE – La méditation n’a pas toujours bonne presse. Cette pratique assimilée au bouddhisme, convoque souvent une image, toujours la même: celle du méditant assis en tailleur, le dos droit, les yeux fermés. On s’imagine qu’il doit « faire le vide » avant de dire « Ôm »… Encore des clichés. Loin d’être la pratique new age réservée aux babas cool dont elle a pu avoir l’image, la méditation s’est peu à peu imposée comme un outil au sein du milieu médical. Et c’est particulièrement vrai pour la méditation « en pleine conscience ». S’il s’agit bien à l’origine d’une technique inspirée du bouddhisme, celle-ci a très largement été laïcisée par des psychologues américains à partir des années 1970 et 1980.

Plaidoyer pour l'?me de la mer L'océan est un mot magique qui fait rêver, or il s'agit d'un monde que nous connaissons encore très peu. Les dauphins et les requins ont beaucoup à nous apprendre si on ose les approcher et les observer. Rencontre avec Frédérique Pichard et Pierre Frolla, deux aventuriers de la mer. © Underwater Project Alors que les océans représentent quasiment les trois quarts du globe terrestre, et que nous avons tendance à exploiter ses ressources, que savons-nous réellement des espèces qui les peuplent ?

Related: