background preloader

Makers (1/2) : Faire société

Makers (1/2) : Faire société
“We are all makers” (Nous sommes tous des artisans). Le credo de Dale Dougherty, fondateur de Make Magazine et de Maker Faire, le plus grand événement dédié au mouvement “makers”, est en passe de devenir le nom de référence d’une communauté extrêmement diverse et dynamique, en pleine expansion. Derrière ce sigle rassembleur, inventé par Make Magazine il y a plus de 10 ans au sein même d’O’Reilly Media, géant de l’édition orientée techno fondée par Tim O’Reilly l’un des gourous de l’internet à l’origine du concept de Web 2.0, on trouve une idée clé : il faut encourager la créativité individuelle car elle est porteuse de plus de conscience et responsabilité sociale, comme l’exprimait Dale Dougherty sur la scène de TED. Profitant de la vague du DIY (Do it yourself, pour “Fais le toi-même !”) Qui sont les makers ? La place particulière de San Francisco dans ce monde des makers est peut être à trouver dans le fait que les gens, ici, ont eu le talent d’initier le réseau. Image : Noisebridge.

http://www.internetactu.net/2011/05/25/makers-12-faire-societe/

Related:  IdéesBidouille, Makers, DIY & fablabsFAB LABFABLAB

Do-It-YourSciences Bienvenue sur la plateforme de partage de briolages scientifiques Do-it-Yoursciences. Cette plateforme a été développée par la fondation Juvene en collaboration avec l'Espace des inventions. Do-it-yoursciences est un projet collaboratif qui vous permet de consulter et télécharger des modes d'emploi de bricolages à caractère scientifique, les commenter et publier vos propres propositions. Les bricolages proposés ne sont pas de simples expériences, mais permettent de créer des objets fonctionnels.

faire émerger et connecter des FabLabs en France L’innovation ouverte en France a besoin qu’émergent des "Fab Labs". En coopération avec d’autres acteurs de l’innovation, de la création, de l’éducation et de la recherche et des technologies, la Fing s’engage pour les aider à émerger et se connecter. Qu’est-ce qu’un Fab Lab ? Un Fab Lab (abréviation de Fabrication laboratory) est une plate-forme ouverte de création et de prototypage d’objets physiques, "intelligents" ou non. Il s’adresse aux entrepreneurs qui veulent passer plus vite du concept au prototype ; aux designers et aux artistes ; aux étudiants désireux d’expérimenter et d’enrichir leurs connaissances pratiques en électronique, en CFAO, en design ; aux bricoleurs du XXIe siècle… Son origine

Haut-Montreuil : un espace de coworking à l’Ecodesign Fab Lab, sur le toit de Mozinor Dans les hauts de Montreuil, Mozinor est une « zone industrielle verticale » accueillant une cinquantaine d’entreprises. Sur le toit de Mozinor, il y a un « laboratoire de fabrication », l’Ecodesign Fab Lab, qui a ouvert, il y a un an, un espace de coworking. Cet espace de coworking a été ouvert afin de permettre aux professionnels du Haut-Montreuil de disposer d’un lieu professionnel de proximité, adossé à un Fab Lab. Le lieu accueille des designers, architectes, artistes, et autres métiers proches des arts, de la création ou de l’aménagement. Makers (2/2) : Refabriquer la société Le mouvement makers est en plein essor, comme le montre la multiplication des lieux qui leurs sont dédiés (voir la première partie de ce dossier). L’éclosion des TechShops, des foires, des ateliers, qui sont pour beaucoup dans une logique de développement et d’essaimage du modèle y participe pleinement. A certains endroits, à San Francisco, le TechShop est au cœur de la réhabilitation d’un quartier (comme c’est le cas à South Market). Mais surtout, ces lieux s’implantent au coeur d’un écosystème qui favorise leur développement : écoles, musées, start-ups et grands acteurs de l’internet qui souhaitent redéployer leur activité en centre-ville…

Pourquoi le tirage au sort du Président serait plus démocratique Tirer au sort – plutôt qu’élire – le prochain président de la République ne serait pas une régression démocratique, au contraire. Sélectionner le Président – ainsi que les parlementaires et l’ensemble de nos représentants – par le sort plutôt que par l’élection entraînerait une véritable démocratisation de l’accès aux postes de gouvernants. Le tirage au sort, couplé à une rotation permanente des charges et à une décentralisation des lieux de décision, permettrait même à tous les citoyens d’accéder, au moins une fois dans leur vie, à un poste de gouvernant. Le parlementaire, homme, blanc, riche et âgé

Les makers seront-ils les prochains maîtres du monde ? Après la Longue traîne (2006) et Free ! Entrez dans l’économie du gratuit (2009), Chris Anderson revient nous narrer les tendances du futur dans Makers, La nouvelle révolution industrielle. Si ces précédents ouvrages restaient cantonnés au domaine des écrans, celui-ci explore le vaste champ du numérique et des objets « autofabriqués­​ ». L’ex-rédacteur en chef du magazine culte Wired est-il convaincant dans son nouveau rôle d’évangéliste des machines de fabrication automatisées ?

Les Fab Labs, ou le néo-artisanat Fabriquer soi-même ce dont on a besoin, réparer, au lieu de consommer des objets que l'on jette au moindre dysfonctionnement : tel est le programme des FabLabs, nés au début des années 2000 au MIT grâce au physicien Neil Gershenfeld. Dans Tintin et le lac aux requins, le professeur Tournesol invente un engin révolutionnaire : le photocopieur en trois dimensions. On met un objet d’un côté, un peu de pâte de l’autre et en un tournemain l’original est reproduit à l’identique.

Le tiers-lieu, moteur de la créativité ! (Source : Jonathan Scanzi©) Le concept de tiers-lieu s’inscrit dans la problématique des lieux créatifs et de l’alchimie de la proximité et de l’échange. C’est un lieu hybride et fluide où convergent des dynamiques de développement économique, social et culturel. A ce titre, le tiers-lieu peut apparaître comme la particule élémentaire du lieu créatif. L’avenir de la programmation (1/6) : programmer, une activité culturelle ? « InternetActu.net-Mozilla Firefox L’ordinateur est partout. Pourtant, tout est fait pour nous éviter d’en comprendre les mécanismes. Ce qui fait de nous un peuple d’analphabètes, trop occupé à jouer avec d’anciens médias (texte, vidéo, radio) pour réellement s’interroger sur l’architecture qui sous-tend le système. “Programmer ou être programmé” clame Douglas Rushkoff dans son dernier livre. Pour lui, pas de doute, le software est devenu le média d’aujourd’hui.

La démocratie par tirage au sort Campagne présidentielle ou non, le couple démocratie-élections s'impose aujourd'hui comme une évidence. D'autres systèmes de sélection sont pourtant possibles, notamment le tirage au sort, comme le rappelle Jean-Paul Jouary, chroniqueur iconoclaste. Le suffrage par le sort est de la nature de la démocratie ; le suffrage par choix est de celle de l’aristocratie. – Montesquieu. Il peut paraître choquant aujourd’hui de se demander si suffrage universel et la démocratie sont identiques, tant le droit de vote a été difficile à acquérir, et tant il est évident que les peuples qui en sont privés sont pour cela même privés de démocratie. De fait, il n’est pas de démocratie sans que le peuple opère ses choix par le suffrage universel. Cela signifie-t-il pour autant que tout suffrage universel soit démocratique ?

Fête de la science : l'open hardware, pour construire soi-même ses appareils RepRap est une imprimante 3D libre qu'il est possible de construire à la maison. © RepRap Fête de la science : l'open hardware, pour construire soi-même ses appareils - 2 Photos L’open source est connu, mais sa déclinaison pour le matériel l'est moins. Avec les “Fab Labs”, deviendrons-nous tous designers ? Les “Fab Labs” ? Des coopératives futuristes intégrant ordinateurs, marteaux, tournevis, perceuses et imprimantes 3D dans un joyeux foutoir participatif. Une nouvelle révolution industrielle portant la “bricolabilité” au pinacle ? Nous sommes en 2022.

Focus : fablab, living lab, tiers lieu, espace de coworking… : l’hégémonie des lieux créatifs photo modifiée, original by enlatado.net on Flickr Un nombre significatif d’articles traitent très régulièrement des tiers lieux, des living labs, des fablabs, des espaces de coworking ou encore des EPN (espace public numérique). Ainsi, en l’espace de six mois, nous avons pu mettre en avant une cinquantaine d’articles sur les deux topics que nous mettons en œuvre sur Scoop.It! (1). Et le rythme ne faiblit pas. Quels sont les enjeux et les lignes de forces qui se cristallisent autour de ce thème ?

Related:  Do It YourselfRéflexionsFabLabFABLAB