background preloader

Bibliothèque troisième lieu : quelles caractéristiques ?

Bibliothèque troisième lieu : quelles caractéristiques ?
Ray Oldenburg a établi une typologie présentant les caractéristiques du troisième lieu dans son livre The Great, Good Place : 1- Un espace neutre et vivant : propice à un échange informe entre tous les membres de la communauté. Ces espaces agissent comme niveleur social où les individus se positionnent sur un même pied d’égalité. 2- Un lieu d’habitués : le troisième lieu agit comme un facilitateur social et permet de rompre la solitude ou de contrer l’ennui. 3- Comme à la maison : véritable home away from home. 4- L’œcuménisme social : l’individu en retire de multiples bénéfices personnels. 5- Un cadre propice au débat : le troisième lieu revêt une fonction politique. Oldenburg ne répertorie pas la bibliothèque au nombre des troisièmes lieux dans ses ouvrages. Caractéristiques de la bibliothèque troisième lieu : 1- Un ancrage physique fort : la bibliothèque troisième lieu engage un réel pari physique. 3- La bibliothèque troisième lieu refuse d’être un lieu de prescription du savoir. Related:  Bibliothèque

Session 4 – Faut il encore des bibliothèques ? Exemples d’ailleurs CR rédigé par Sabine Noël Modératrice Annick Guinery, directrice des bibliothèques de Choisy-le-Roi Intervenants : Suzanne Payette, directrice bibliothèque de Brossard Georgette-Lepage au Québec ; Maud Stephan, bibliothécaire professeur à l’Université libanaise ; Tony Durcan, directeur de la culture et des bibliothèques au Conseil municipal de Newcastle ; Chantal Stanescu, directrice adjointe de la bibliothèque centrale de la région Bruxelles-Capitale. Quatre points de vue étrangers sur la question de la nécessité des bibliothèques. Tony Durcan expose la situation des bibliothèques publiques en Angleterre qui vivent des moments difficiles mais ne sont pas à terre. La priorité politique actuelle est de réduire les dépenses publiques et les réductions budgétaires que subissent les bibliothèques sont importantes. Tony Durcan détaille dans sa présentation ces réductions et indique que de plus en plus de bénévoles sont associés au fonctionnement des bibliothèques. Like this: J'aime chargement…

Tiers-lieu : 3 articles pour aider à définir ce type de lieu partagé Dans le champ pléthorique des définitions des lieux partagés, les mots se côtoient et les besoins de définitions s’affirment à mesure que les projets se structurent. Ainsi, on évoque souvent le terme polysémique de tiers-lieu (cf. l’article Third Place sur Wikipédia anglophone) autrement dit avec comme acceptation générale « un espace de travail réunissant des ressources matérielles et immatérielles propres à générer des synergies collectives, créatives, solidaires et économiques »mais sans connaître forcément avec précision ce que ce mot composé recouvre. Marie D. Martel, bibliothécaire (Ville de Montréal) et docteure en Philosophie a eu la bonne idée en avril 2012 de publier sur son blog Bibliomancienne une série de 3 articles qui aident à la compréhension de ce concept de tiers-lieu sur un point de vue historique, de lieu tiers (lié à la sphère du travail) et de ses déclinaisons possibles dans le secteur des bibliothèques. Licence : Creative Commons by-nc-saGéographie : International

Construire des pratiques participatives en bibliothèque En premier lieu, Raphaëlle Bats (chargée de mission relations internationales, Enssib) revient sur les trois points suivants : Pourquoi mettre en place des pratiques participatives en bibliothèque? J. Dewey et J. Pour J. En France, le seul espace où l'on peut se poser, discuter de façon gratuite et ouvert à tous n'est autre que la bibliothèque. La légitimité institutionnelle vient des mairies qui se sont saisies de cette idée de démocratie directe-participative ( ex: élaboration de projet de construction...), dont la bibliothèque peut être un acteur. En 2015, les attentats contre Charlie Hebdo et l'hyper Cacher, ont également marqué les esprits et ébranlé les concepts de pluralisme et de neutralité. La participation : échelle et typologie Il existe des échelles afin de mesurer la participation. Il est aussi nécessaire de définir le type de participants. Les limites et les enjeux Il est impératif de diversifier les publics pour ne pas avoir toujours les mêmes participants.

Prêt de liseuses en bibliothèque - Expérimentations - Numérique L’action engagée aujourd’hui avec le Département de Seine-Saint-Denis fait ainsi écho à celle menée avec la Bibliothèque départementale des Yvelines l’an dernier. La librairie le Divan (Paris XV°) a participé à cette opération en tant que conseiller et prestataire technique. Cette opération est cofinancée à parité entre le MOTif et le Département de Seine Saint-Denis. Expérimenter les nouveaux supports de lecture 60 liseuses tactiles Bookeen Odyssey sont prêtées dans les mêmes conditions qu’un livre papier et téléchargées en amont de livres numériques. Les bibliothécaires, pour qui ces supports représentent également de nouvelles compétences à acquérir et du temps à consacrer à l’information des lecteurs, seront amenés à organiser démos et animations autour de ce prêt expérimental. ... dans 4 établissements de lecture publique Etudier les usages

Prêt de liseuses en bibliothèque Bonjour, notre médiathèque propose actuellement le prêt de liseuses. Elles contiennent des livres tombés dans le domaine public (et donc gratuit). Nous aurions toutefois souhaité pouvoir proposer des livres plus récents et mettre en avant nos liseuses. Réponse: Vous souhaitez actualiser l'offre de contenu des liseuses de votre médiathèque. Le prêt de liseuses diffère en effet du prêt de livres électroniques. PNB, qui n'est pas à proprement dit un fournisseur, propose un modèle de prêt d'e-books qui suppose que le lecteur télécharge lui-même le livre électronique sur sa liseuse depuis chez lui. Il est cependant tout a fait possible d'aménager ce dispositif à vos pratiques en téléchargeant l'e-book à la bibliothèque au moment du prêt de la liseuse. Le manuel Le livre numérique en bibliothèque aborde le prêt de liseuses chargées page 65 : "La bibliothèque achète des liseuses préchargées ou sur lesquelles elle charge elle-même des livres numériques (gratuits (...) et payants).

L'histoire des bibliothèques en France La publication, entre 1988 et 1992, d’une Histoire des bibliothèques françaises en quatre volumes a fait sortir du néant, ou peu s’en faut, un domaine presque totalement méconnu jusqu’alors, et abandonné à une poignée de spécialistes, bibliothécaires pour beaucoup. Cette publication a certes permis de faire le point sur les connaissances, elle a également pointé l’étendue de nos ignorances, stimulant en cela de nouvelles investigations. Au seuil du XXIe siècle, une quinzaine d’années après cet événement éditorial, il est légitime de s’interroger sur l’état présent de ce domaine de recherche dans notre pays. C’est ce que je tenterai de faire dans les pages qui suivent, sans prétention à l’exhaustivité mais en reprenant, développant et actualisant un propos présenté à l’occasion du bicentenaire de la Bibliothèque du Congrès (55). Une certaine visibilité… brouillée Pourtant les choses évoluent quelque peu. La bibliothèque privée La bibliothèque comme institution Questions transversales

Histoire des bibliothèques L’histoire des bibliothèques est un domaine depuis longtemps étudié et enseigné à l’Enssib. Des points forts, des axes privilégiés apparaissent au fil du temps : la reconstitution de bibliothèques privées dispersées, les bibliothèques lyonnaises, le métier de bibliothécaire (et l’histoire de la formation professionnelle)…Le pôle « histoire des bibliothèques » se veut un lieu ressource en ce domaine. Il comporte une veille sur l'actualité, un recensement de matériaux utiles pour l'histoire des bibliothèques, une présentation de dossiers thématiques. Provenances des livres anciens La description des livres anciens a tardé à intégrer l’histoire des exemplaires. E-collections et collectionneurs /BiPram Lancé en 2008, ce projet a pour ambition d’aider à la reconstitution de bibliothèques dispersées ou mêlées aujourd’hui à des collections plus importantes, par le biais de l’outil informatique.

Bibliothèque Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Histoire[modifier | modifier le code] Antiquité[modifier | modifier le code] Les bibliothèques apparaissent avec le besoin d'organiser la conservation et le travail des textes. Ces lieux dépendent des pouvoirs religieux et politiques, en proportion variable selon les civilisations. La plus célèbre bibliothèque antique est celle d'Alexandrie, en Égypte, créée au IIIe siècle av. À Rome, certaines maisons privées pouvaient avoir une bibliothèque à côté du triclinium. En Chine, la diffusion des textes prend de l'importance durant les Royaumes combattants (IVe ‑ IIIe siècle av. Moyen Âge[modifier | modifier le code] La tradition de la Rome antique n'a pas totalement disparu au Haut Moyen Âge. Dès leur création au XIIe siècle, les universités prennent le relais et complètent l'action des monastères. Renaissance et époque moderne[modifier | modifier le code] Page de garde d'un catalogue. Époque contemporaine[modifier | modifier le code]

Les bibliothèques troisième lieu Concept encore peu répandu en France, la bibliothèque troisième lieu 1 incarne un modèle phare aux États-Unis, où l’appellation « third place library » fleurit sur la biblioblogosphère et dans la littérature bibliothéconomique. Elle y fait figure de voie d’avenir et semble se matérialiser également dans plusieurs établissements européens, notamment au Royaume-Uni, aux Pays-Bas et en Europe du Nord, où la filiation directe à ce modèle est parfois ouvertement revendiquée, à l’exemple du « Fil rouge », bibliothèque centrale de la ville de Hjoerring, au Danemark, présentée au dernier congrès de l’Ifla 2 (International Federation of Library Associations and Institutions). Si le concept est abondamment utilisé, il reste toutefois peu documenté, peu explicité, et son usage peut connaître des acceptions divergentes. Il paraît donc opportun de se pencher sur ses caractéristiques afin d’en restituer l’essence et de mieux saisir le succès qu’il remporte 3. Qu’est-ce que le troisième lieu ?

Cet article est intéressant pour découvrir les fondements du concept de “bibliothèque troisième lieu”. Il présente ses caractéristiques, établies par le sociologue Ray Oldenburg dans son livre The Great, Good Place. Ray Oldenburg est celui qui a défini la typologie des troisièmes lieux, qui sera reprise par le sociologue Robert Putnam pour l’appliquer aux bibliothèques. Cet article est complété par des références bibliographiques pour approfondir le sujet. by sathura713 Dec 9

Related: