background preloader

Bibliothèque troisième lieu : quelles caractéristiques ?

Bibliothèque troisième lieu : quelles caractéristiques ?
Ray Oldenburg a établi une typologie présentant les caractéristiques du troisième lieu dans son livre The Great, Good Place : 1- Un espace neutre et vivant : propice à un échange informe entre tous les membres de la communauté. Ces espaces agissent comme niveleur social où les individus se positionnent sur un même pied d’égalité. 2- Un lieu d’habitués : le troisième lieu agit comme un facilitateur social et permet de rompre la solitude ou de contrer l’ennui. 3- Comme à la maison : véritable home away from home. 4- L’œcuménisme social : l’individu en retire de multiples bénéfices personnels. 5- Un cadre propice au débat : le troisième lieu revêt une fonction politique. Oldenburg ne répertorie pas la bibliothèque au nombre des troisièmes lieux dans ses ouvrages. Caractéristiques de la bibliothèque troisième lieu : 1- Un ancrage physique fort : la bibliothèque troisième lieu engage un réel pari physique. 3- La bibliothèque troisième lieu refuse d’être un lieu de prescription du savoir. Related:  Learning Centers et Biblioth.qs -3eme Lieux, fablabs, ...La bibliothèque comme lieuvduhour

Les bibliothèques troisième lieu | socioarchi " Face à la montée d’Internet et à la diversification des usages, les bibliothèques traversent une crise identitaire et tentent de redéfinir leurs missions. Le modèle de la bibliothèque troisième lieu semble caractériser nombre de nouveaux établissements. Véritables lieux de vie, centres culturels communautaires, ils fédèrent leurs usagers autour de projets culturels et sociaux. Ils proposent une offre élargie et des services novateurs. Mathilde Servet, Les bibliothèques troisième lieu, mémoire, ENSSIB, 2009 A l’ère du numérique, la dématérialisation des supports sème un vent de panique dans le monde des bibliothèques qui s’interroge sur leur raison d’être. Le débat anglais qui a eu lieu au sujet des bibliothèques témoigne plus que tout autre du malaise et de la nécessité de remettre en question l’institution. Ce débat illustre l’émotion que peut susciter un renouvellement du modèle de la bibliothèque chez aussi bien chez les professionnels que sur la scène publique. Like this:

Patrick Bazin: la "Bibliothèque troisième lieu" et les contenus | Le Blog de Mondo-In En marge du Congrès des Milieux Documentaires 2012 et de sa conférence “La bibliothèque au 21ème siècle – savoir et technologies”, Patrick Bazin, directeur de la Bibliothèque publique d’information (BPI) (Paris, France), nous a accordé une interview afin d’aborder divers aspects caractérisant les mutations qui affectent à ce jour les bibliothèques. Dans le contexte actuel, comment les souhaits des usagers affectent-ils les bibliothèques publiques? Je ne suis pas certain qu’il faille, à l’heure qu’il est, se baser sur les attentes des utilisateurs pour faire évoluer les bibliothèques publiques. Et ceci parce que ces souhaits s’avèrent relativement basiques, ils ne vont pas forcément dans le sens d’une évolution novatrice de ce type d’établissement. Quelle est votre opinion à l’égard de cette « bibliothèque troisième lieu »? Selon moi, c’est un concept très intéressant et ce même s’il ne faut pas réduire l’avenir des bibliothèques à celui-ci.

Tiers-lieu : 3 articles pour aider à définir ce type de lieu partagé Dans le champ pléthorique des définitions des lieux partagés, les mots se côtoient et les besoins de définitions s’affirment à mesure que les projets se structurent. Ainsi, on évoque souvent le terme polysémique de tiers-lieu (cf. l’article Third Place sur Wikipédia anglophone) autrement dit avec comme acceptation générale « un espace de travail réunissant des ressources matérielles et immatérielles propres à générer des synergies collectives, créatives, solidaires et économiques »mais sans connaître forcément avec précision ce que ce mot composé recouvre. Marie D. Martel, bibliothécaire (Ville de Montréal) et docteure en Philosophie a eu la bonne idée en avril 2012 de publier sur son blog Bibliomancienne une série de 3 articles qui aident à la compréhension de ce concept de tiers-lieu sur un point de vue historique, de lieu tiers (lié à la sphère du travail) et de ses déclinaisons possibles dans le secteur des bibliothèques. Licence : Creative Commons by-nc-saGéographie : International

Library as Place October 3, 2006 at 3:56 pm Peter Bromberg Posted by Peter Bromberg Note: This piece originally appeared in slightly different form in the NJLA Fall (2006) Newsletter. We are currently experiencing a unique convergence of three societal trends, and that convergence is creating an unprecedented opportunity for libraries. The first trend is that people are increasingly using the internet in the privacy of their home for activities that were previously conducted in public spaces. The second trend, pointed out by Robert Putnam in his insightful book, Bowling Alone, is that Americans are experiencing a marked decrease in social interaction as we become increasingly disconnected from our family, from our friends, and from each other. The third trend is more subtle and presents a threat as well as an opportunity: Businesses are increasingly embracing the value of being a “destination of choice” and modifying their environments and their services accordingly. 1. 2. 3. 4. 5. 6. Rockwood, P.

Les jeux sérieux, un support pour les professeurs documentalistes Les jeux sérieux sont un support pédagogique précieux pour les professeurs documentalistes. Témoignages de deux enseignants qui utilisent, ou conçoivent, des serious games destinés au CDI. 2025 Ex Machina / Tralalere Les jeux sérieux sont utiles dans de nombreuses disciplines, de la maternelle au lycée. Sophie Bon est professeure documentaliste au lycée Hugues Libergier, à Reims. Ce serious game comporte 4 épisodes, accompagnés de fiches d’information sur les enjeux et risques traités, à destination des parents, et aussi des professeurs, dans le cas où ces derniers souhaitent sensibiliser leurs élèves collégiens et lycéens. “J’utilise Ex Machina dans le cadre d’un projet d’établissement pour toutes nos classes de seconde. Aborder l’Internet responsable d’une façon « plus légère » Ex Machina raconte une histoire. Mission pour le jeune joueur : découvrir comment la photo en question s’est retrouvée accessible à tous. Au lycée Libergier, les sessions sont collectives, par demi-classes.

Faut-il fermer les bibliothèques ? Les réflexions sur la « nouvelle bibliothèque » conduisent à la définition du troisième lieu, modèle phare aux Etats-Unis. Elle semble se matérialiser également dans plusieurs établissements européens, notamment au Royaume-Uni, aux Pays-Bas et en Europe du Nord. Le Fil rouge, bibliothèque de Hjoerring au Danemark Le troisième lieu, notion forgée au début des années 1980 par Ray Oldenburg, professeur émérite de sociologie urbaine, se distingue du premier lieu, sphère du foyer, et du deuxième lieu, domaine du travail. Il se veut un espace neutre, propice à un échange, à la conversation et au partage de moments agréables avec les autres. Si Oldenburg ne répertorie pas la bibliothèque au nombre des troisièmes lieux dans ses ouvrages, un autre sociologue, Robert Putnam montre l’exemple avec une des bibliothèques de Chicago. Des zones silencieuses côtoient des espaces de travail informel, des salles dédiées à la réunion ou des cafés. Projet de Troisième Lieu à Thionville

La bibliothèque concept de Delft Le weekend dernier, j’ai passé quelques heures dans une bibliothèque troisième lieu qui est considérée comme une icône: la DOK de Delft au Pays-Bas. Le concept de bibliothèque troisième lieu a été exploré de manière remarquable par Mathilde Servet dans une thèse qui mériterait certainement d’être publiée ainsi que dans un article récent. Celle-ci a introduit dans le contexte francophone, en l’approfondissant, une littérature en ébullition depuis quelques années du côté anglo-saxon et qui étend les travaux du sociologue et urbaniste Ray Oldenburg sur "The Third Place" au domaine des bibliothèques. On peut googler "Third Place Library" pour le constater. " Oldenburg suggests that beer gardens, main streets, pubs, cafes, coffeehouses, post offices, and other third places are the heart of a community’s social vitality and the foundation of a functioning democracy. Sur le site Project for Public Spaces qui répertorie les troisièmes lieux, quelques bibliothèques sont désormais recensées.

Penser la bibliothèque en concurrence Concurrence ! Qu’ont donc à faire les bibliothèques avec ce concept cardinal de la société marchande, elles qui sont précisément hors marché ? J’ai, sur ce sujet, trouvé mon chemin de Damas, grâce à l’Observatoire de lecture publique qui m’invita à intervenir, le 24 juin 2004, lors d’une mémorable journée d’étude organisée à la Bibliothèque nationale de France sur le thème : « Publics, quelles attentes ? Ce n’est pas pour rien que cette journée associait les notions de public et de concurrence. Car le public, nous le savons tous, ne serait-ce que parce que nous en faisons partie, utilise la bibliothèque comme une source d’approvisionnement parmi d’autres, et ne la choisit à titre principal ou occasionnel que pour autant qu’il y a vu son intérêt. Qui sont les concurrents de la bibliothèque ? Éléments de concurrence Le coût Et la gratuité totale ? L’exhaustivité La qualité La rapidité Combien de temps vais-je mettre pour me rendre à la bibliothèque puis y trouver ce que je cherche ? Mai 2012

La bibliothèque comme lieu de vie et non d’interdits Avant d’aborder la façon dont notre structure a conçu et fait évoluer son règlement, il est nécessaire de revenir à la genèse du projet. En 2001, l’idée de construire un lieu social et culturel, une médiathèque centre social, est née dans l’esprit des élus locaux qui souhaitaient dynamiser leur territoire : ils désiraient un endroit de rencontre pour tous qui serait au centre de la vie du village de Signy-l’Abbaye 1. Pour cela, ils consultèrent les habitants et les associations qui répondirent présents. À ce moment précis, les règles de la future bibliothèque ne pouvaient être que différentes des modèles existants puisque nombre d’idées émergèrent de cette consultation : création d’une cafétéria, lieu de jeux pour les enfants et pour les adultes, salle pour les jeunes, ouverture souple, accompagnement à la scolarité, baby-foot, etc. En bibliothèque, quelles règles ? Une structure double : bibliothèque et centre social Le principe de bibliothèque « troisième lieu » Juin 2013

Cet article est intéressant pour découvrir les fondements du concept de “bibliothèque troisième lieu”. Il présente ses caractéristiques, établies par le sociologue Ray Oldenburg dans son livre The Great, Good Place. Ray Oldenburg est celui qui a défini la typologie des troisièmes lieux, qui sera reprise par le sociologue Robert Putnam pour l’appliquer aux bibliothèques. Cet article est complété par des références bibliographiques pour approfondir le sujet. by sathura713 Dec 9

Related: