background preloader

Néolithique

Néolithique
Certaines informations figurant dans cet article ou cette section devraient être mieux reliées aux sources mentionnées dans les sections « Bibliographie », « Sources » ou « Liens externes »(janvier 2021). Améliorez sa vérifiabilité en les associant par des références à l'aide d'appels de notes. Le Néolithique (autrement appelé « âge de la pierre polie »), qui succède au Mésolithique, est une période marquée par de profondes mutations techniques et sociales, liées à l’adoption par les groupes humains d’un modèle de subsistance fondé sur l’agriculture et l’élevage, et impliquant le plus souvent une sédentarisation. Les principales innovations techniques sont la généralisation de l'outillage en pierre polie, la poterie, le tissage, ainsi que le développement de l'architecture. Selon les aires géographiques considérées, ces importantes mutations sont relativement rapides et certains auteurs ont pu parler de « révolution néolithique ». La « révolution néolithique »[modifier | modifier le code]

https://fr.wikipedia.org/wiki/N%C3%A9olithique

Related:  prehistoireHISTOIRE de la Construction Bois

Europe néolithique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'Europe vers 5500 av. J.-C. L'Europe vers 5000 av. Les maisons arbre Korowai En Papouasie du sud, les Korowai vivent dans des habitations uniques à la cime des arbres. Connue surtout pour être l’une des dernières tribu active de cannibales, les Korowai de Papouasie, en Indonésie, ont vécu dans un isolement total jusqu’au premier contact avec les missionnaires hollandais dans les années 1970. Mis à part le penchant pour le cannibalisme tribal, les Korowai ont un autre trait culturel fascinant : ils sont les architectes fantastiques d’imposantes maisons dans les arbres à plus de 35 mètres de hauteur. Cette architecture unique protège les familles des moustiques, ainsi que des voisins gênants et des mauvais esprits. Les maisons arbre Korowai sont construites dans les clairières avec de grands banians ou Wanbom sélectionnés comme poteau principal. Des petits poteaux sont ensuite ajoutés dans les coins de la maison pour un soutien supplémentaire.

Le Néolithique Le Néolithique peut être considéré comme l'apothéose dans l'évolutions des sociétés préhistoriques après ces 2 à 3 millions d'années où le genre Homo a dû acquérir le bipédie et la technologie de la pierre, la parole et le feu. En chemin, il a découvert la conscience et l'angoisse de la mort, créé ses premiers mythes et ses premières religions. Le Néolithique assiste à l'accélération de tous ces processus conduisant au progrès. Partie d'une société de prédation, l'Humanité évolue vers la sécurité de la production pour aboutir aujourd'hui à l'impasse de la surconsommation. (Malika HACHID) La période du Néolithique en Afrique est connue surtout par la source documentaire incomparable qu'est l'art rupestre.

Bruniquel, la grotte qui bouleverse notre vision de Néandertal Depuis 2014, la grotte de Bruniquel, perdue dans les gorges de l’Aveyron, fait l’objet d’une nouvelle étude archéologique de la part d’une équipe pluridisciplinaire. L'objet de leur attention : une structure réalisée à base de stalagmites cassées et disposées en plusieurs cercles. Son étude est en train de révolutionner ce que l'on sait de Néandertal... Sophie Verheyden, Paléoclimatologue « Quand même, hein, on s’attendait pas à avoir des âges aussi anciens, hein ! » Les maisons sur pilotis de Papouasie Nouvelle Guinée La Papouasie-Nouvelle-Guinée est un pays de hautes montagnes, de forêts, de plaines, de marécages et bien sûr de plages de corail, d’îles et d’océans. La partie montagneuse du pays est appelée les Highlands et la partie basse de la terre qui rencontre la mer est appelée la région côtière. La Papouasie-Nouvelle-Guinée se compose de beaucoup de personnes différentes qui vivent dans des styles de vie totalement différents. La vie le long de la zone côtière méridionale, en particulier parmi le groupe de personnes connues comme les Motuans, est un peu semblable pour tous. Par exemple, la langue qu’ils parlent est le Motu.

Programme détaillé du colloque La révolution néolithique The Neolithic « revolution » in a global perspective To origins of human control over nature International Conference Auditorium of the Cité des sciences et de l'industrie October 2, 3, 4, 2008​ Émergence du Néolithique / Rise of the Neolithic Comment le Néolithique apparaît-il dans les principales régions du monde, et plus particulièrement au Proche-Orient, ainsi qu'en Afrique, en Chine, aux Amériques, en Océanie ? Comment le Japon, a contrario, préserve-t-il des sociétés de chasseurs-cueilleurs sédentaires ? Séance présidée par / Chairman / Jean Guilaine, Collège de France Architecture néolithique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'architecture néolithique désigne un ensemble de structures étalés sur une période allant d'environ 10000 av. J.

Une étude réécrit le scénario du peuplement de l'Europe Crédits : Natalia Shishlina Deux études menées indépendamment jettent une nouvelle lumière sur le scénario du peuplement de l'Europe. Ces deux travaux, publiés dans Nature, s'appuient sur l'analyse de fragments d'ADN ancien. ARCHITECTURE TRADITIONNELLE L'Architecture traditionnelle (Nihon kenchiku) : A une histoire aussi ancienne que n'importe quel autre aspect de la culture japonaise et que le Japon lui-même. Fortement influencée par l'architecture chinoise, elle se distingue cependant par certains aspects et différences importantes qui sont typiquement japonaises. La plupart des bâtiments qui subsistent aujourd'hui de l'architecture pré-moderne japonaise sont majoritairement des châteaux , des temples Bouddhistes et des anctuaires Shinto. Comme c'est souvent le cas avec les architectes contemporains et l'architecture mondiale actuelle, l'architecture japonaise d'aujourd'hui reflète une approche globale et moderne des anciens modèles, ayant souvent que peu de rapports avec les constructions japonaises traditionnelles.

Introduction Néolithique - Inrap Les changements fondamentaux qui caractérisent le Néolithique (-6000 à -2100) sont l'invention de l'agriculture (production de blé et d'orge à l'origine) et la domestication des animaux (la chèvre et le mouton, puis le boeuf et le porc). L'origine de ces transformations se situe au Proche-Orient. L'expansion démographique qui s'en est suivie a amené ces nouveaux agriculteurs-éleveurs à coloniser progressivement le Moyen-Orient puis l'Europe. Deux courants de colonisation indépendants affectent l'Europe : le courant danubien qui concerne l'Europe centrale et arrive en Alsace vers 5500 avant notre ère, et le courant méditerranéen qui arrive dans le sud de la France entre 5900 et 5600 avant notre ère. Ces installations pionnières restent cependant très limitées et mal définies.

Un métissage tardif entre sapiens et néandertal en Europe La mandibule de la grotte roumaine Pestera cu Oase, qui a livré le génome de OASE 1. L'auteur Francois Savatier est journaliste à Pour la Science. Du même auteur À lire aussi Période Jōmon Lames d'obsidienne (microlithes). Site : Shirohebiyama-Iwakage à Imari, Saga. 13 000- 12 000 BP, Proto-Jōmon. La période Jōmon ou l'ère Jōmon (縄文時代, Jōmon jidai?) est l'une des quatorze subdivisions traditionnelles de l'histoire du Japon. Elle couvre la période qui va, approximativement, de 15 000-10 000 ans jusqu'en 300 avant notre ère. Le Japon est alors peuplé par des chasseurs-cueilleurs.

Le peuplement sahélien en Afrique de l’Ouest à la fin du Néolithique 1Le Néolithique final, durant les IIIe et IIe millénaires avant notre ère, est une période charnière pour le peuplement du Sahara et du Sahel en Afrique de l’Ouest. C’est en effet à cette époque que se produisent l’investissement de la zone sahélienne par les populations néolithiques, la mise en place des conditions climatiques actuelles et l’apparition de nouvelles pratiques économiques. L’étude des traditions céramiques a été abondamment employée pour définir les identités des groupes archéologiques de cette époque et reconstituer les relations sociales dans l’espace saharo-sahélien.

Hominini Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Systématique[modifier | modifier le code] Les chimpanzés et les bonobos, génétiquement très proches des Homo sapiens, bien que sensiblement différents par leur morphologie, font partie de cette tribu. Phylogénie des genres actuels d'hominidés d'après Shoshani et al., (1996)[2] et Springer et al., 2012[3]: La tribu Hominini s'est différenciée de celle des gorilles il y a plus de 10 Ma, et les Hominines des Panines il y a plus de 7 Ma. Liste des espèces[modifier | modifier le code]

Related: