background preloader

Chasseur de la Préhistoire. L'Homme de Tautavel il y a 450 000 ans.

Chasseur de la Préhistoire. L'Homme de Tautavel il y a 450 000 ans.

http://www.culture.gouv.fr/culture/arcnat/tautavel/fr/index.html

Related:  animaux de la préhistoireArticles non classésHistoire-ArchéologieFAUNEPréhistoire

hutte « Les animaux préhistoriques 23 avril 2012 animauxprehistoriques Mammouth campement, chasse, crâne, homme, hutte, mammouth, néandertal, ocre, prédation, préhistoire, relations, Ukraine Les rapports entre les mammouths et les hommes éveillent de nombreux fantasmes car ils sont mystérieux et mal connus. Grande-Bretagne : découverte des plus anciennes traces humaines d'Europe du Nord Grande-Bretagne - Une étude sur des découvertes archéologiques britanniques a permis de découvrir que l'homme a occupé la Grande-Bretagne il y a plus de 800.000 ans, soit 100.000 ans plus tôt que ce que les scientifiques pensaient jusqu'alors. 78 outils et éclats de silex découverts près de Happisburgh, dans le comté de Norfolk, à l’Est du pays, ont révélé un présence humaine en Europe du Nord plus ancienne que ce qui était jusque là jugé possible. Le site est alors devenu la plus ancienne implantation connue dans le nord de l'Europe, précise cette étude réalisée par une équipe de scientifiques et d'archéologues et financée par le British Museum. Suivez-nous sur Facebook Avant de partir, suivez-nous sur Facebook Vous êtes déjà abonné ?

L'Egypte antique La construction des pyramides Savoir comment les pyramides ont été construites est une question qui a toujours intriguée et qui revient sans cesse faute de réponse définitive à ce jour. Cette question est d'autant plus prenante que l'on se demande comment des hommes, à l'âge du cuivre, ne connaissant ni la roue ni les machines ont pu construire des monuments aussi gigantesques. Certains prétendent même, qu'on serait incapable de construire aujourd'hui la pyramide de Chéops avec nos moyens de levage moderne. Dans la mesure où les constructeurs ne nous ont laissé aucun élément tangible des techniques de construction toutes les hypothèses, même les plus fantaisistes, ont été avancées. Sciences : Des empreintes d'éléphants de 7 millions d'années Les pachydermes vivent depuis très longtemps en petits groupes dans la péninsule arabique. Le site de Mleisa est connu depuis longtemps par les Bédouins qui traversent le désert d'Abou Dhabi. Des dizaines d'empreintes fossilisées de très gros animaux sont visibles au sol. Des traces de dinosaures, pensaient les nomades.

Un portrait robot inattendu de nos ancêtres d’il y a 7000 ans Mis au jour en 2006 dans la grotte de La Braña-Arintero (péninsule ibérique), les squelettes de deux chasseurs-cueilleurs âgés de 35 à 40 ans avaient été retrouvés dans un état de conservation remarquable. En parvenant à extraire et analyser l’ADN de l’un des deux squelettes, l’Institut de Biologie Évolutive de Barcelone a réussi à mettre au point un portrait-robot de nos ancêtres d’il y a 7000 ans. Publiés dans la revue Nature, les résultats de leur étude montre que l’individu dont le génome a été analysé avait la peau mâte (ou noire), les cheveux bruns et les yeux bleus, comme ses ancêtres du Rift africain. « La plus grande surprise a été de découvrir que cet individu possédait des versions africaines dans les gènes qui déterminent la pigmentation des Européens actuels, ce qui indique qu’il avait la peau sombre, même si nous ne pouvons pas savoir quelle était la teinte exacte.

Les chevaux de la préhistoire Par un étrange concours de circonstances, en 1879, le cartographe Nicolaï Przewalski en mission dans l’Altaï mongol découvre une espèce inconnue de cheval sauvage alors que le préhistorien Marcelino Sanz de Sautuola met à jour par hasard les premières peintures rupestres dans la grotte d’Altamira. La ressemblance entre les représentations de chevaux et le petit équidé mongol conduit la communauté scientifique de l’époque à le considérer comme un survivant de la préhistoire. Devenu mythe, l’animal est ramené dans les cours d’Europe ce qui paradoxalement, accélère sa disparition en Mongolie, mais le sauve de l’extinction. Ancêtre éteint de l'homme - L'Homo erectus cuisait déjà ses aliments WASHINGTON - L'Homo erectus, ancêtre éteint de l'homme moderne ayant vécu il y a 1,9 million d'années, cuisait déjà ses aliments, révèle une recherche publiée lundi. Unique parmi les animaux, l'homme consomme beaucoup d'aliments cuits et ses ancêtres ont, grâce ce régime alimentaire, absorbé davantage de calories, lui donnant plus de forces et une espérance de vie plus longue, selon des travaux parus dans les Annales de l'académie nationale américaine des sciences (PNAS) datées du 22 au 26 août. Mais le moment à partir duquel la cuisson des aliments a commencé à faire une différence biologique notable sur les ancêtres de l'Homo sapiens restait incertain jusqu'à présent, observent les chercheurs de cette étude.

Les mensonges de l'Histoire Les premiers articles traitant des mensonges de l'Histoire ont fait leur apparition sur le site dès 2006. Ce thème est intéressant à plus d'un titre, nombreux étant les internautes curieux d'en savoir plus leur passé, mais aussi sur les "zones d'ombres" de l'Histoire. Ces dernières étant camouflées par plusieurs générations d'a priori, hérités de la Renaissance, du siècle des Lumières, ou du XIX° siècle. Les 80 premiers articles présents sur cette page furent améliorés, relus et corrigés, puis rassemblés dans mon premier ouvrage, intitulé "Les mensonges de l'Histoire", publié aux éditions l'Harmattan en décembre 2012. Ce dernier fut suivi par "Les mensonges de l'Histoire, tome 2", publié aux éditions l'Harmattan en novembre 2014, regroupant 60 nouveaux articles totalement inédits.

Related: