background preloader

Préhistoire

Préhistoire

Un squelette qui pourrait être contemporain d'Ötzi ... Il y a quelques semaines, lors de travaux d'agrandissement dans une école maternelle, des travailleurs italiens ont déterré un squelette de femme bien conservé. Elle pourrait être relativement contemporaine d'Ötzi, la célèbre momie (l'homme de glace) découverte il y a 20 ans dans un glacier du sud du Tyrol. La "Dame d'Introd" ou "petite amie Ötzi" a été trouvée dans le petit village alpin d'Introd, dans le Val d'Aoste. D'après les archéologues et anthropologues, la femme a été déposée sur le côté droit, avec sa tête face à l'ouest, depuis environ 5.000 ans. La datation au troisième millénaire avant JC a été basée sur la position d'inhumation du squelette et de la stratigraphie, a expliqué Vittorio Anglesio, Maire d'Introd. Transférés dans un laboratoire, les restes du squelette sont actuellement analysés afin d'évaluer le régime alimentaire, l'âge au moment du décès, les maladies possibles et les causes de décès. Discovery News: "Iceman's 'Girlfriend' Found"Derniers articles sur Ötzi:

Lézard préhistorique... par Blandine, Elodie & Pauline L'homo sapiens sapiens fut le premier homme à peindre. Il peignait des animaux sculptés préhistoriques (le cheval , le rhinocéros , le bison, etc… ). Il sculptait des têtes de dame et des dames (Vénus, la dame de Brassempouy, le faon etc…). Dame de Brassempouy Rochers, parois d'abris et de grottes accueillent les premières peintures figuratives connues. Le bison de la grotte de Font de Gaume L'artiste, c'est l'homme de Cro-magnon, notre ancêtre direct. En Europe, il apparaît entre 40 000 et 30 000 av. Il aime surtout mettre en scène les animaux qu'il chasse et au milieu desquels il vit : mammouths, chevaux, etc… Il dessine souvent avec un bout de charbon de bois. Pour peindre, il possède des techniques simples : un pinceau ou un tampon, ou encore un os ou un roseau creux à travers lequel il souffle un colorant. Outre la peinture, l'homme découvre la sculpture, l'art du relief. Cheval, Origine : Les Espélugues cave, Hautes-Pyrénées © photo RMN - Loïc Hamon

Le génome des Dénisoviens, un cousin des humains, entièrement reconstitué Le séquençage et l'analyse du matériel génétique extrait des restes de Néandertaliens, récupérés par exemple dans la grotte Vindija en Croatie, ont montré que des Hommes modernes non-africains (les Chinois Han, les Français, les habitants de la Papouasie-Nouvelle-Guinée) ont hérité de 1 à 4 % de leurs gènes de l’Homme de Neandertal, probablement en raison de métissages qui se sont produits dans la population ancestrale de tous les non-Africains issus des régions du Levant et de l’Afrique du Nord. Aujourd'hui, les scientifiques ont également découvert que les Dénisoviens ont légué de 4 à 6 % de leur matériel génétique aux Mélanésiens. Sur ce schéma, les flèches (notées f) indiquent les transferts successifs de gènes entre Néandertaliens (Neandertal), Denisoviens (Denisova) et Mélanésiens (Melanesian). Le génome des Dénisoviens, un cousin des humains, entièrement reconstitué - 2 Photos Rappelons quelques chiffres pour comprendre l’exploit réalisé. A voir aussi sur Internet

histoire pour les enfants : la préhistoire Tu veux tout savoir sur Cro-Magnon, Lucy et les premiers hommes, alors voici pour toi notre dossier Préhistoire. On te propose de découvrir l'évolution de l'homme depuis l'homme de ToumaÏ, il y a 7 millions d'années, jusqu'à l'Homo Sapiens (comme nous), en compagnie du Kidado : Tout d'abord, une petite chronologie pour découvrir l'échelle du temps et la place de l'homme dans l'histoire de l'univers et une deuxième pour découvrir celle, plus courte, de l'histoire de l'homme. Maintenant que l'on a découvert la chronologie, allons observer de plus près ces premiers hommes : - tout d'abord l'Australopithèque, un nom bien barbare pour notre ancêtre végétarien - et si on apprenait pourquoi on appelle l'Homo Habilis : "l'Homme Habile" ? - Homo Erectus, son successeur, et son invention : le feu ! - l'homme de Néanderthal, le plus connu des anciens hommes ! - et enfin l'homme de Cro-magnon : les traces les plus célèbres de l'Homo Sapiens Tu as encore des questions ?

Le site de l'Histoire Des armes pour survivre !!! par Charles, Julien et Mathieu Les Armes Au Paléolithique L'homme du Paléolithique chasse des animaux avec desgalets aménagés (énormes pierres). Vers 400 000 ans avant Jésus-Christ, la découverte du feu permet à l'homme de se protéger des animaux dangereux. Les bifaces, grâce à une taille sur les deux faces du galet, sont des outils plus maniables et plus précis, aux bords minces et tranchanys qui permettent de couper et de râcler. Le silex est utilisé pour fabriquer des pointes de flèches. A partir de 35 000 ans avant Jésus-Christ, les armes se diversifient : les os et les bois du gibier abattu sont transformés en harpons ou en propulseurs (lances). Au printemps, les Magdaléniens(homme de la Préhistoire) , très sport, pêchaient le saumon avec ces harpons en bois de renne ou en os. Le bâton percé a longtemps été pris pour une sorte de bâton de chef. Aujourd'hui, on pense qu'il était utilisé pour redresser le bois de renne. Le bâton percé Au Néolithique Les Outils Le hauts fourneaux

Mésolithique Reconstitution d'une hutte de chasseurs-cueilleurs mésolithiques en Irlande. Le Mésolithique (du grec μέσος / mesos, « moyen » et λίθος / lithos, « pierre », littéralement « âge moyen de la pierre ») est la période chronologiquement et culturellement intermédiaire entre le Paléolithique qui le précède et le Néolithique qui lui succède. Les groupes humains de cette période perpétuent un mode de subsistance basé sur la chasse, la pêche et la cueillette, sous un climat tempéré proche du climat actuel, tout en commençant à se sédentariser, ou à réduire leurs déplacements saisonniers[1]. Les limites chronologiques du Mésolithique sont variables d'un continent à l'autre et d'une région à l'autre, ainsi que selon les auteurs. Le Mésolithique démarre au Proche-Orient et s'étend progressivement aux régions avoisinantes. Il s'achève avec l'adoption de l'agriculture et de l'élevage comme source alimentaire principale et le recours à la chasse et à la cueillette à titre seulement complémentaire. M.

Grande-Bretagne : découverte des plus anciennes traces humaines d'Europe du Nord Grande-Bretagne - Une étude sur des découvertes archéologiques britanniques a permis de découvrir que l'homme a occupé la Grande-Bretagne il y a plus de 800.000 ans, soit 100.000 ans plus tôt que ce que les scientifiques pensaient jusqu'alors. 78 outils et éclats de silex découverts près de Happisburgh, dans le comté de Norfolk, à l’Est du pays, ont révélé un présence humaine en Europe du Nord plus ancienne que ce qui était jusque là jugé possible. Le site est alors devenu la plus ancienne implantation connue dans le nord de l'Europe, précise cette étude réalisée par une équipe de scientifiques et d'archéologues et financée par le British Museum. Suivez-nous sur Facebook Avant de partir, suivez-nous sur Facebook Vous êtes déjà abonné ? Partager sur Facebook Jusqu’à présent, les historiens du peuplement estimaient qu'à cette période du Pléistocène (il y a 1,8 million d'années à 780.000 ans), la température d'Europe du Nord avait fait barrière aux migrations des premiers hommes.

Ötzi : l'ADN de la momie préhistorique a parlé La momie d'Ötzi, aussi appelé l'Homme de glace tyrolien, est conservée dans une chambre réfrigérée spéciale au musée de Bozen-Bolzano en Italie. © Keller et al. 2012, Nature Communication Ötzi : l'ADN de la momie préhistorique a parlé - 2 Photos Le cadavre d’un homme préhistorique momifié depuis 5.300 ans a été découvert dans les Alpes (à 3.200 mètres d’altitude) en 1991. Que savons-nous de lui ? Des analyses génétiques ont pu être menées sur cet homme, dont l’ADN mitochondrial a été totalement séquencé en 2008. Cette pointe de flèche en silex a été retirée du corps d'Ötzi. Les analyses ont été effectuées sur de l’ADN prélevé dans un fragment de l’os pelvien. Les analyses ont révélé un autre problème médical : les échantillons présentaient des brins d’ADN appartenant à la bactérie Borrelia burgdorferi. Les origines d’Ötzi s’éclaircissent. A voir aussi sur Internet Sur le même sujet

Related: