background preloader

Iceman dit Otzi

Iceman dit Otzi
Related:  DOSSIER 1 PréhistoireHistoirePravěk

Une bactérie dans le ventre de l'homme des neiges « Ötzi » nous éclaire sur les migrations humaines Le visage d'Ötzi Photo : South Tyrol Museum of Archaeology L'homme des neiges préhistorique retrouvé momifié sous un glacier à la frontière entre l'Italie et l'Autriche en 1991 aurait été porteur d'une bactérie causant des ulcères gastro-duodénaux, selon une récente étude. Une recherche publiée dans la revue Science révèle que l'homme préhistorique Ötzi, que la datation du carbone 14 estime vieux de 5300 ans, portait une bactérie, appelée Helicobacter pylori (H. pylori), responsable de causer des infections gastro-intestinales. Cette bactérie, encore présente aujourd'hui, affecterait donc les hommes depuis des milliers d'années. « Ce qui est plus remarquable, c'est que les outils d'analyse génétique aient permis d'en retrouver la trace sur une momie aussi ancienne, au point même de déterminer la souche à laquelle elle appartenait », confie au Monde Francis Mégraud, un des auteurs de l'étude. Une bactérie pour tracer les migrations humaines

Préhistoire Préhistoire Une page pour visualiser d'un seul coup d'oeil les grands événements de la Préhistoire, son histoire, son étude, et aussi celle de l'Homme et de ses ancêtres : les hommes préhistoriques. Préhistoire, une histoire récente... Un peu d'histoire de la Préhistoire... Cela fait maintenant presque deux siècles que l'homme étudie cette période chronologique qui s'étend sur plusieurs millions d'années : la Préhistoire. La vérité vient de la géologie Les études géologiques commencent alors à faire reculer l'âge de la Terre. Histoire de la Terre Les théories de l'évolution Préhistoire - les grandes avancées Le schéma ci-dessous vous présente les avancées majeures de la préhistoire, ou du moins celles dont on a pu trouver et identifier les traces ! Schéma Copyright Neekoo Les premiers outils - 2,5 Millions d'années puis les premiers bifaces vers - 1,3 millions d'années L'une des premières preuves de l'activité humaine qui soit parvenue jusqu'à nous est l'industrie lithique. Yves Coppens

Darwin's theory - Charles Darwin The premise of Darwin's theory of evolution by natural selection is that all life, from mammals to single celled organisms, is related through descent with modification from common ancestral stock. The mechanism he proposed to explain descent with modification was natural selection. Natural selection: the engine of evolution Darwin unveiled his theory in 1859 in his book On the Origin of Species by Means of Natural Selection. He was certainly not the first to theorise that man was descended from animals - Greek philosophers such as Anaximander and Empedocles had advanced this view as early as the 6th century BC. Darwin's arrival on the Galapagos Islands Living proof It was during Darwin's journeys on the British survey ship HMS Beagle that he saw the variations in different species that led him to develop the idea of natural selection. What did finches teach Darwin about evolution? An evolving idea Like to know more?

1635 Ereignisse[Bearbeiten] Politik und Weltgeschehen[Bearbeiten] Der Krieg in Europa[Bearbeiten] Karibik / Amerika[Bearbeiten] Guadeloupe Japan[Bearbeiten] Durch den dritten Erlass zur Abschließung Japans wird es Japanern, die das Land verlassen, verboten zurückzukehren. Wissenschaft und Technik[Bearbeiten] 2. Kultur[Bearbeiten] Die Übergabe von Breda Katastrophen[Bearbeiten] Wattenscheid brennt völlig nieder.Im Zuge des Dreißigjährigen Krieges wütet in Deutschland die Pest. Historische Karten und Ansichten[Bearbeiten] Willem Blaeu: Nova totius terrarum orbis geographica ac hydrographica tabula, Amsterdam 1635Pommern 1635 (Willem & Joan Blaeu, 1662) Geboren[Bearbeiten] Geburtsdatum gesichert[Bearbeiten] Genaues Geburtsdatum unbekannt[Bearbeiten] Gestorben[Bearbeiten]

Découverte d'un dinosaure: voici Dreadnoughtus schrani, pesant près de 60 tonnes (VIDÉO/PHOTOS) SCIENCE - Il vivait il y a 77 millions d'années tout au sud de l'Amérique du Sud et pesait aussi lourd qu'une dizaine d'éléphants: une équipe de paléontologues décrit ce jeudi 4 septembre un dinosaure gigantesque, dont le squelette est "le plus complet" découvert jusqu'ici. Ce nouveau dinosaure, dont la description est publiée dans la revue Scientific Reports, appartient à la famille des titanosaures, des dinosaures herbivores géants, nombreux dans la région au Crétacé supérieur. Les scientifiques estiment que l'animal au très long cou mesurait environ 26 mètres de long, un peu plus qu'une piscine sportive (25 m), et pesait près de 60 tonnes, comme vous pouvez le constater dans la vidéo ci-dessous (en anglais): Qui plus est, son squelette montre qu'il n'avait pas tout à fait achevé sa croissance lorsqu'il est mort. "C'est de loin le meilleur exemple que nous ayons de toutes les créatures les plus gigantesques qui ont un jour marché sur notre planète", a estimé Kenneth Lacovara.

Bruniquel, la grotte qui bouleverse notre vision de Néandertal Depuis 2014, la grotte de Bruniquel, perdue dans les gorges de l’Aveyron, fait l’objet d’une nouvelle étude archéologique de la part d’une équipe pluridisciplinaire. L'objet de leur attention : une structure réalisée à base de stalagmites cassées et disposées en plusieurs cercles. Son étude est en train de révolutionner ce que l'on sait de Néandertal... Sophie Verheyden, Paléoclimatologue « Quand même, hein, on s’attendait pas à avoir des âges aussi anciens, hein ! Dominique Genty, Paléoclimatologue « On n’avait aucune… aucune idée de cet âge si ancien… absolument aucune ! Jacques Jaubert, Archéologue « Ouais, c’est énorme…! En 1990 des spéléologues de Caussade déblayent l’entrée d’une petite cavité obstruée par l’argile. Une dernière étroiture est franchie, et au-delà ils découvrent une vaste galerie qui s’enfonce sous le Causse calcaire. Michel : « Ah, tu vois, cette salle… avec son écho… oh ho!! Ils mettent en place un balisage pour préserver les sols argileux. Dominique : « Comme ça !

Přežití lidí v paleolitu? Možná zásluha "nejlepšího přítele" Jednou z klasických záhad paleoantropologie je, proč neandrtálci vyhynuli, zatímco moderní lidé ve stejném prostředí a stejné době přežili. (Výraz "moderní lidé" se v tomto kontextu vztahuje na lidi, kteří byli od nás anatomicky - pokud ne behaviorálně - neodlišitelní.) Areál rozšíření těchto dvou druhů se v Evropě a na Blízkém východě před 45 000 - 35 000 lety překrýval; a na konci tohoto období byli neandrtálci na strmém ústupu a moderním lidem se dařilo. Co se stalo? V časopise Science byla nedávno zveřejněna senzační studie Paula Mellarse a Jennifer Frenchové z Cambridge University, která toto rozhodující období objasňuje. Mellars a Frenchová srovnávali počty a rozsah archelogických nalezišť obývaných neandrtálci a moderními lidmi, stejně jako četnost výskytu nástrojů a hmotnost kořisti (reprezentovanou zkamenělinami) připadající na čtvereční metr... Netrpíme nedostatkem hypotéz. Psi mohli také bezprostředně přispět k úspěšnému lovu... Celý článek v angličtině: ZDE

Schwarzer Tod in Europa: 650 Jahre altes Erbgut enttarnt Pest-Erreger - SPIEGEL ONLINE - Nachrichten - Wissenschaft Hamburg - Die Krankheitswelle rollte mit einer Wucht über Europa, die heute schwer vorstellbar ist. 25 Millionen Menschen, so schätzt man, erlagen im Mittelalter dem Schwarzen Tod. Lange galt das Bakterium Yersinia pestis als Auslöser der Seuche, doch in den vergangenen Jahren kamen Zweifel auf. Heutige Pest-Fälle und die historischen Berichte würden sich zu stark unterscheiden, hieß es. Der Nachweis des Bakteriums bei mittelalterlichen Opfern missglückte. Das Milzbrand-Bakterium oder ein dem Ebola-Virus ähnlicher Erreger könnten den Schwarzen Tod verursacht haben, vermuteten Forscher. Doch diese Thesen scheinen nun widerlegt worden zu sein. Erbgut-Reste an Knochen und Zähnen Ein internationales Forscherteam hat nun in Knochen und Zähnen, die aus einem Massengrab in East Smithfield stammen, erneut nach Spuren des Pest-Bakteriums Yersinia pestis gesucht - und ist fündig geworden. "Wir können jetzt sagen: Yersinia pestis war für den 'Schwarzen Tod' im 14.

Neolithic figurine, over 7,000 years old, unearthed at Turkey’s Çatalhöyük Archaeologists at Turkey's neolithic site of Çatalhöyük in central Anatolia have unearthed a "unique" complete female figurine, The Ministry of Culture and Tourism said on Tuesday. The statuette, measuring 17 centimeters (6.7 inches) long and weighing one kilogram (2.2 pounds), is considered unique due to its intact form and fine craftsmanship; it dates back to about 5500-8000 BC, a statement said. The figurine, which is made of marmoreal stone and considered to be part of a ritual, was discovered by the international team of archaeologists working on site led by Professor Ian Hodder, anthropologist at Stanford University in the U.S. One of the world's first urban centers which dates back 9,000 years, Çatalhöyük is included in the 2012 UNESCO World Heritage List. "Çatalhöyük has been the subject of investigation for more than 50 years.

Related: