background preloader

Pourquoi le travail en groupe ? Meirieu

http://www.meirieu.com/ARTICLES/pourqoiletdgde.pdf

Related:  Travail de groupezigueTRAVAILLER EN GROUPE - COLLABORATIONautonomieConstruire l'autonomie

Trouver la bonne organisation De nombreux pédagogues soulignent les bénéfices apportés par le travail de groupe au sein de la classe. Chacun d’eux en préconise une organisation précise. Or, certaines organisations testées en classe ne sont pas toujours satisfaisantes. Nous en proposons une nouvelle approche à partir d’une expérience menée en classe de seconde. Le travail en équipe (Mucchielli) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le travail en équipe est un ouvrage du psycho-sociologue et psychopédagogue français Roger Mucchielli traitant des avantages et des conditions de mise en œuvre du travail en groupe. Le travail en équipe ne va pas de soi. Il nécessite un effort personnel et une compétence qui s'acquiert peu à peu à partir d'une volonté de cohésion et d'organisation. Elle repose sur des règles précises qui doivent dans la réalité conduire à impulser une dynamique au groupe.

Recherches en Education - N°20 - Octobre 2014 Octobre 2014 L’autonomie de l’élève : émancipation ou normalisation ? sous la coordination de Pierre PÉRIER Lire le numéro Lire le sommaire Introduction L'essentiel à savoir pour réussir sans travailler plus mais mieux. "notre chance d’avenir repose sur ce qui fait notre risque présent : le retard de notre esprit par rapport à ses possibilités" Edgar Morin, dans La méthode, tome 3 : La connaissance de la connaissance Si la capacité à apprendre est innée, car dans la nature du cerveau, le "savoir apprendre", qui favorise la réussite et mène à une véritable autonomie, est une compétence complexe qui nécessite d'acquérir une méthodologie d'apprentissage, et d'accepter de modifier ses représentations sur l'apprentissage, et parfois même ses représentations de soi. Tout apprentissage est une transformation profonde, il faut changer pour apprendre et on change en apprenant. Insolite à l'université ?

«Ma petite géographie» ou la fabrique des représentations des lieux chez de jeunes élèves «Ma petite géographie» ou la fabrique des représentations des lieux chez de jeunes élèves Dossier la géographie scolaire. De l'école élémentaire aux filières universitaires professionnalisantes Mots clés: Didactique de la géographie • Représentation des lieux • Échelles • Géographie scolaire • École élémentaire

Site de Philippe Meirieu Il n'existe pas une forme unique de travail de groupe. Et, effectivement, l'injonction qui consiste à dire aux élèves : « Mettez-vous en groupes pour faire cet exercice, étudier ce texte ou faire une telle expérience ! » n'est, en rien, une consigne pédagogique. Tout au contraire, ce type de fonctionnement va entraîner la classe vers une division du travail : les élèves traditionnellement travailleurs et appliqués s'efforcent de contribuer à la tâche selon leur « spécialité » antérieure ; les autres, quand ils ne perturbent pas le fonctionnement du groupe, se contentent de chômer, car s'ils s'impliquaient, ils risqueraient de faire baisser le niveau et de rendre le résultat final plus médiocre. Il faut donc une véritable « gestion pédagogique » du travail de groupe.

Travailler en équipe Les caractéristiques positives d’une équipe Un but clair et partagé : Les buts et la mission de l’équipe de travail sont clairement formulés, compris et acceptés. L’engagement dans cette direction est valorisé et reçoit l’appui des membres de l’équipe. Le sentiment d’appartenance : Les membres sentent qu’il appartiennent à une équipe qui a du succès. Il y a de la loyauté envers l’équipe et un effort soutenu pour l’améliorer. Le groupe exprime les valeurs des membres. Bruno Devauchelle : Former les enseignants au numérique ? Faut-il former encore les enseignants ? L'exemple de près de quarante années de formation à l'informatique, aux TIC, TUIC et autre numérique, pédagogique ou non, peut laisser le formateur désespéré. Plan après plan, circulaire après circulaire, projet après projet, on peut se demander pourquoi tant d'argent est mis dans la formation pour des résultats aussi "modestes". Citons le questionnement de Peraya, Viens et Karsenty en 2002 : "il serait intéressant de chercher à mieux comprendre l’apport de divers facteurs individuels, organisationnels, institutionnels ou sociétaux dans l’intégration pédagogique des TIC à la pratique éducative des nouveaux enseignants." (1).

Related:  COLLABORATION