background preloader

Avec l'«empowerment», peut-on réparer les quartiers de l'intérieur?

Avec l'«empowerment», peut-on réparer les quartiers de l'intérieur?
Pas de plan Marshall pour cette fois. Après une concertation dans les quartiers et un comité interministériel de la ville (CIV), le ministre de la ville François Lamy a communiqué sobrement ses propositions en février. Au programme, un retour au droit commun, l’énumération de dispositifs publics à mieux cibler pour lutter contre la discrimination, des mesures pour favoriser l’emploi (30% des emplois d’avenir, expérimentation des emplois francs) et améliorer le quotidien dans les quartiers. Faire plus avec moins, voilà la nouvelle ligne social-réaliste privilégiée. Depuis le début des années 2000, la politique de la ville était un mélange d’action sur l’urbanisme des quartiers, avec le programme national de rénovation urbaine (PNRU) de Jean-Louis Borloo démarré en 2003, et une action plus axée sur la sécurité. Pourquoi la rénovation de l’habitat a ses limites Pourquoi? Changement de philosophie: du problème à la ressource «Les gens ordinaires sont les meilleurs experts pour eux-mêmes» Related:  ConstruireEmpowerment

Tomáš Sedláček: L'économie (hors?) du bien et du mal ÉCONOMIE - Aujourd'hui, l'économie paraît être une science technique, ignorant la morale, extérieure au bien et au mal. Mais elle est en réalité exactement le contraire. Elle est devenue pour nous une nouvelle religion, un agent éthique qui nous dit quoi faire, tandis que nous ne sommes pas censés lui dire quoi faire (alors nous devrions "laisser faire, laisser passer" les marchés, ils nous indiqueraient, eux, ce que nous devrons faire et passer). Derrière le voile des chiffres (souvent inutiles), on trouve un corps de croyances, une religion contemporaine qui dicte ce qu'il faut faire pour que cela fonctionne. On trouve une solide croyance en un Orchestrateur inorchestré, en une main invisible du marché qui nous corrige et nous dirige vers un avenir qu'il ne nous appartient pas d'orchestrer. Ce n'est pas que l'économie soit dépourvue d'éthique: elle en est pleine. L'Économie du bien et du mal cherche à savoir comment nous en sommes arrivés là. Pardonnez-nous nos dettes Corps sans âme

Mobiliser les quartiers populaires Le community organizing suscite un réel engouement en France depuis quelques années chez tous ceux qui s’intéressent aux quartiers populaires. Des colloques ont été organisés, des rapports lui ont été consacrés, et il fait l’objet d’un intérêt croissant dans les milieux du travail social et de la politique de la ville en quête de renouveau. Les travaux en langue française sur la question sont pourtant rares, à l’exception de la référence à Saul Alinsky, père fondateur de cette mouvance, qui a fait l’objet de plusieurs ouvrages récents. Cet engouement français fait suite au retour en grâce de la pratique aux États-Unis, l’élection de Barack Obama en 2008 ayant contribué à redonner de l’attrait à une pratique jusqu’alors peu visible, voire jugée désuète. Distinguer le community organizing du développement communautaire : un rapport conflictuel aux institutions Conditions de la mobilisation et représentation symbolique des quartiers marginalisés Une importation française ? J. M. H. T. S. M.

Rénovation thermique : le gouvernement propose une stratégie Le gouvernement a présenté un plan d'investissement pour le logement qui fixe les grand axes de la politique qui doit permettre la rénovation thermique de 500.000 logements par an en 2017. Des ordonnances apporteront la plupart des éléments concrets. Jeudi 21 mars, François Hollande, président de la République, Cécile Duflot, ministre du Logement, Delphine Batho, ministre de l'Écologie, et Sylvia Pinel, ministre de l'Artisanat, ont dévoilé les 20 mesures du plan d'investissement pour le logement. Un plan dont l'objectif est de "répondre immédiatement à l'urgence en favorisant la création d'emplois et l'émergence des nouvelles technologies de construction et de rénovation énergétique pour répondre au défi écologique", explique le ministère du Logement. Guichet unique et nouvelle prime pour les ménages modestes Pour cela, le plan annonce que le crédit d'impôt développement durable (CIDD) et l'éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) "seront optimisés pour favoriser les rénovations lourdes".

Quand les machines remplaceront les hommes, Chroniques Jacques Donzelot : quel « pouvoir d’agir » dans les banlieues ? Le 11-03-2013 Par Erwan Ruty Jacques Donzelot, chercheur spécialiste des questions sociales et d’urbanisme, qui a indirectement influencé le gouvernement en matière de participation des habitants, et contribué à faire émerger le concept d’empowerment (pouvoir d’agir) en France, revient sur le récent Conseil interministériel à la ville. Que pensez-vous de l’esprit des mesures annoncées par Jean-Marc Ayrault, lors du conseil interministériel à la ville ? On assiste à un retour d’une vision de gauche de la politique de la ville, disant que les quartiers doivent revenir à un niveau « républicain » normal. Pourtant, la politique de rénovation urbaine lancée par Jean-Louis Borloo reste dominante… Oui, infléchir ce programme est difficile. renforcer le pouvoir d’agir, ça ne veut pas dire inciter les gens à aller aux réunions du maire ! Est-ce que l’intérêt porté à la participation par le ministre de la Ville pourrait aider à s’intéresser plus aux gens ? Comment sortir de ce système ?

Avec 42, Xavier Niel veut révolutionner le système éducatif En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies... Accueil Inscrivez-vous gratuitement à laNewsletter Actualités Xavier Niel lance une école de codeurs qui ouvrira ses portes en novembre. Infatigable ! Pour y accéder, les candidats doivent avoir entre 18 et 30 ans. Le 42 sera installé dans un immeuble du 17e arrondissement de Paris dont les locaux (4200 mètres carrés) sont en cours d’aménagement. Pour Xavier Niel, les ministres parlent, et lui agit Pour Xavier Niel, ce projet n’est pas un nouveau business, bien au contraire. « Ce modèle où l’on crée des écoles pour s’enrichir est obsolète. Une pédagogie participative pour libérer la créativité A lire aussi : Play Video Play Mute Chapters

Un million d'alternatives: un autre monde existe déjà! «There is no alternative». Si Margareth Thatcher touchait des royalties à chaque fois que ces quatre mots étaient prononcés, elle serait probablement multimilliardaire. En effet, depuis plus de trente ans, les têtes de gondoles de l'intelligentsia libérale n'ont eu de cesse de nous expliquer qu'il n'y avait point de salut en dehors du marché, de la concurrence mondialisée, de la baisse du «coût du travail» et des dépenses de l’État. «There is no alternative». Cette «arme rhétorique redoutable» a servi à légitimer les coupes qu'ont subi l’État providence et le droit du travail depuis la contre révolution libérale des années 70/80. publicité Avec son livre Un million de révolutions tranquilles, la journaliste Bénédicte Mannier déconstruit ce dogme et envoie dans les cordes la Dame de fer et ses disciples. Coopératives, autarcie énergétique: un autre monde existe déjà L'auteure met un point d'honneur à souligner le caractère viable des projets qu'elle rapporte. Utopies concrètes

Les 10 leçons sur l’empowerment de Marie-Hélène Bacqué Le 20-03-2013 Par Erwan Ruty Sociologue spécialiste des quartiers, la nouvelle coresponsable de la mission sur la participation des habitants confiée par le ministre de la Ville François Lamy, publie avec Carole Biewener un opuscule dédié à ce nouveau fétiche venu d’outre-atlantique, l’empowerment. Un concept américain Comme tout ce qui brille, qui fait de la mousse et qui fait courir les médias, l'empowerment est une invention américaine, remontant aux années 1970. Un concept qui fut radical L'empowerment est un processus par lequel des individus vont se responsabiliser et se doter d'une conscience sociale, qui peut devenir collective, leur permettant de s'émanciper et de développer des capacités d'action pour se prendre en charge eux-mêmes, et changer leur environnement. L’empowerment à usage des féministes et des minorités Noires C'est d'abord dans le milieu féministe que ce concept est né (lutte contre les violences sexuelles et sexistes). Internationalisation de l’empowerment

Pour que reviennent des « Jours Heureux » ! Par les Club penser la France (CPF), le Mouvement politique d’émancipation populaire (M’PEP) et le Pôle de renaissance communiste en France (PRCF). Pour riposter à l’entreprise de liquidation des conquêtes sociales et de la France républicaine, en prenant appui sur les résistances sociales, civiques et patriotiques, pour une République sociale, souveraine et fraternelle, Par la faute des gouvernements successifs qui, depuis plusieurs décennies, ont engagé la France dans la funeste « construction » européenne, notre pays vit une situation potentiellement mortelle à moyen, voire à court terme : - démantèlement de la République une, laïque, sociale et indivisible issue de la Révolution française et de la Libération par la mise en place insidieuse d’une « Europe des régions » et des « métropoles » qui porte en germes l’éclatement du territoire national, l’inégalité des citoyens devant la loi et la montée des revendications sécessionnistes ; Une politique décidée par les classes possédantes

L'"empowerment", nouvel horizon de la politique de la ville Le ministre François Lamy s'est emparé de ce concept venu des Etats-Unis qui vise à redonner aux habitants des cités populaires une capacité à agir. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Sylvia Zappi C'est le nouveau mot à la mode dans les cercles de la politique de la ville. Empowerment. Depuis quelques mois, travailleurs sociaux, associatifs, professionnels de la politique de la ville, élus, ne jurent plus que par ce terme venu d'outre-Atlantique. Conscient que sa concertation sur la réforme de la géographie prioritaire ou l'installation de nouveaux contrats de ville ne suffiraient pas à redonner du souffle à une politique de la ville en bout de course, le ministre a décidé d'intégrer ce nouvel outil et ainsi d'afficher une politique de gauche qui ne coûte pas très cher. L'empowerment semble devenu le nouvel horizon de la politique dans les quartiers. L' empowerment n'a pas de traduction adéquate - sinon le néologisme québécois "capacitation".

Serres : "Ce n'est pas une crise, c'est un changement de monde" Michel Serres est une vigie plantée en haut du mât de notre époque. Du haut de son gréement, de ses 82 ans, de sa culture encyclopédique, de son temps partagé entre les cultures française et américaine qu'il enseigne, ce philosophe académicien nous décrit les changements qu'il observe sur l'équipage humanité que nous sommes. En curieux de tout qu'il est, il guette avec impatience et gourmandise les évolutions qui nous arrivent, comme un des matelots de Colomb aurait scruté l'horizon dans l'espoir de nouvelles terres. La crise est-elle bientôt finie? Par exemple… Nous étions 50% d'agriculteurs à la fin de la guerre et ils ne sont plus que 1%. Pourquoi? «Il y a eu trois secousses dans les années 1960 qui ont précédé le tremblement de terre des années 1980.» Quand situez-vous cette bascule? Celle que vous appelez "Petite Poucette", parce qu'elle a toujours en main le clavier de son téléphone, est née à ce moment-là… Comment la définissez-vous? C'est-à-dire "dans" l'ordinateur? Lire aussi :

Related: