background preloader

Le smartphone au service de la réussite des élèves

Le smartphone au service de la réussite des élèves
Le projet est né d’un double constat : le smartphone est une possibilité pour suppléer les carences en équipement, tant des salles de classe d’un établissement qu’au domicile de l’élève ; le smartphone, pourtant interdit par le règlement du collège, est souvent utilisé de manière intempestive par les élèves dans de nombreux cours. L’idée qui découle de ce constat est de définir une place pédagogique pour cet outil à l’école et de permettre aux élèves d’en explorer ses possibilités, dans le cadre de leurs apprentissages, et d’en tirer le meilleur parti pour leur réussite. Le cadre de l’expérimentation Une classe de 3ème à option DP 3, effectif 23 élèves, profil hétérogène, niveau plutôt moyen voire faible. La majorité de la classe dispose d’un smartphone : 17 élèves sur 23. Sous iOS : 10 Sous Android : 4 Sous Windows Phone : 3 Nombre d’élèves disposant d’un accès 3G ou 4G : 13 élèves. Un protocole et des règles d’utilisation en classe Quels usages du smartphone en classe ? 1. 2. L’entrainement

https://www.ac-paris.fr/portail/jcms/p1_1133574/le-smartphone-au-service-de-la-reussite-des-eleves

Related:  BYOD - Définition + Pourquoi utiliser le BYODTICEExemplesBYOD | AVECpour se lancer

10 raisons d'utiliser les téléphones mobiles en classe - École branchée Alors que certaines écoles se félicitent de l’interdire, le téléphone cellulaire en classe fait ses preuves dans d’autres! Appuyé par une bonne stratégie d’intégration, il peut s’avérer un outil d’apprentissage et d’organisation indispensable. Autoriser ou non l’utilisation du téléphone cellulaire en classe : voilà un sujet délicat! Un rapide sondage dans tout établissement secondaire permet de constater qu’une bonne partie des jeunes possède un téléphone cellulaire, et qu’il est souvent sur eux. On peut par ailleurs s’attendre à ce que la baisse des prix et les forfaits familiaux poussent de plus en plus de parents à fournir un téléphone intelligent avec Internet à leurs enfants. Il y a peu de temps, à l’occasion d’une conférence, Martin Lessard, chroniqueur à l’émission La Sphère de Radio-Canada, expliquait que les cellulaires actuels sont aussi puissants que le module lunaire des missions Apollo, à la seule différence que cette puissance est maintenant dans nos poches.

FEI 2016 : Vive le BYOD au collège ? L'élève qui travaille avec son smartphone personnel modifie-t-il son rapport aux savoirs, aux apprentissages, à l’établissement scolaire ? Comment concrètement mettre en place au collège un dispositif de BYOD (« Bring Your Own Device » : « apporte ton propre matériel ») ou PAP (« Prenez vos Appareils Personnels ») ? Comment même modifier l’espace-classe pour que l’élève y soit plus actif et plus autonome ? Autant de questions essentielles auxquelles se confrontent Brice Sicart et David Cohen, professeurs d’arts plastiques dans l’académie de Nice.

Pourquoi utiliser les « BYOD » dans une classe 8 Shares Share Tweet Email L’idée est intéressante, mais est-ce aussi facile qu’on le dit ? Le BYOD représente-t-il une ouverture technologique de l’école ou plutôt une complexification pédagogique? BYODQuebec Archives Comment mettre en place le BYOD dans une classe ? Enseigner et apprendre dans un environnement BYOD demande des adaptations. Il est nécessaire de poser des règles et de prendre des moyens afin de permettre une utilisation optimale de cette approche. Le but est de permettre aux apprenants de développer des compétences disciplinaires et transversales, mais aussi de construire leur culture numérique, et ce, en […] Comment intégrer le BYOD dans un établissement scolaire ? Intégrer le BYOD suppose des modifications dans le rôle de l’enseignant, mais également au niveau de l’institution elle-même.

Interviews élèves et utilisation smartphones en classe - Weintair Après plusieurs expérimentations qui ont pu avoir lieu ces derniers mois nous mettons ici en avant une initiative de deux enseignants, Bernard Leconte, et Sandrine Lecas, dans la filière Eco-Gestion de l’académie d’Aix- Marseille. Au fil des semaines nous sommes allés de bonnes surprises en interrogations. Bonne surprise n°1: franchir le mur du BYOD Bernard et Sandrine ont démarré leurs travaux en sondant leurs élèves sur le matériel dont ils disposent avec eux dans la classe. A 3 exceptions tous les élèves étaient dotés d’un smartphone compatible. Delphine Roux-Bellicaud : Qui a peur du méchant smartphone ? « Dans les écoles maternelles, les écoles élémentaires et les collèges, stipule le Code de l’Education, l'utilisation durant toute activité d'enseignement et dans les lieux prévus par le règlement intérieur, par un élève, d'un téléphone mobile est interdite. » Communication, recherche web, écriture, appareil photo, enregistrement audio ou vidéo … : pourquoi se priver du potentiel du « téléphone intelligent » ? objectent de plus en plus d’enseignants et d’élèves. Dans l’académie de Poitiers, selon un cadre bien négocié, les élèves de Delphine Roux-Bellicaud ont par exemple utilisé leur propre matériel connecté, et les réseaux sociaux, pour réaliser collectivement un webmagazine : une réécriture moderne du Petit Chaperon Rouge de Perrault. La démarche, pleinement éducative, invite le système à surmonter ses peurs et aide les élèves à construire une citoyenneté numérique. Dans quel cadre avez-vous mis en place cette expérience de « BYOD » ?

Veuillez “BYOD” à l’école BYOD (Bring your own device), soit “prenez vos appareils personnels”, à l’école, comment ça se passe ? Toutes les problématiques de ce système, d’abord mis en place dans le monde professionnel, se retrouvent dans le monde éducatif. Avec quelques différences. Le BYOD, qu’est-ce que c’est ? Apparu vers 2005, le concept du BYOD, aussi appelé en français PAP (Prenez vos Appareils Personnels) ou encore AVEC (Apportez Votre Équipement Personnel de Communication), consiste à utiliser son propre matériel numérique dans un cadre professionnel. Petite fiche-projet à l’attention des proviseurs des lycées pour mettre à jour les règlements intérieurs Mesdames et messieurs les proviseurs des lycées, La lecture attentive de la fiche concernant les règlements intérieurs des lycées, sur le site officiel service-public.fr, fait apparaître qu’elle a été mise à jour le 25 février dernier. Concernant les pratiques numériques des lycéens avec l’ensemble des appareils numériques dont ils disposent, cette fiche propose maintenant une rédaction ouverte qui n’apparaît pas d’emblée comme répressive, notamment pour ce qui concerne les téléphones portables, appelés aussi smartphones ou ordiphones, dont vos élèves sont presque tous pourvus. La question de l’interdiction générale, portée par la loi dans le code de l’éducation, ne se pose pas dans les lycées et ne concerne que les écoles et collèges. Vous êtes donc libres chez vous de demander à votre Conseil d’administration de mettre enfin vos règlements intérieurs en conformité avec les nouvelles pratiques de la société numérique et les nouveaux besoins de la pédagogie. Règles de vie commune

Le BYOD : entre perspectives et réalités pédagogiques Par Aurélien Fiévez, en collaboration avec Gabriel Dumouchel Un dossier conjoint de L’École branchée et de Carrefour éducation. Illustration par Mélanie Leroux Ces dernières années, nous voyons apparaître une nouvelle forme d’intégration des technologies en salle de classe : le « Bring Your Own Device (BYOD) » ou « Bring Your Own Technology » (BYOT) ou encore « Apportez Votre Appareil Numérique (AVAN) en français. Ce nouveau type de configuration est de plus en plus présent dans les salles de classe, car il répond à des besoins financiers, mais également éducatifs, dans une société où l’enseignement est de plus en plus personnalisé et intégré aux besoins de consommation. En pratique, des enseignants utilisent cette configuration en salle de classe lorsqu’ils permettent à leurs élèves d’amener leur(s) outil(s) technologique(s) personnel(s) afin de réaliser des tâches spécifiques.

Travaux pratiques en mode "live TP" avec ENTBox Fait ce matin avec mes élèves : Voici un exemple d'une séance de travaux pratiques en classe de 1ère S sur les dissolutions de solides ioniques et dilution de solutions en interaction complète avec ENTBox Après avoir proposé un protocole expérimental validé par le professeur, les élèves commencent la mise en oeuvre expérimentale. A l'aide de tablettes ou smartphones, dans la partie BLOG d'ENTBox, les élèves peuvent trouver 3 vidéos pour rappeler les conditions de sécurité et l'utilisation de certaines verreries. Ils se connectent ensuite sur la partie réseau social avec les comptes de groupes group1, group2, etc... et effectuent un live TP comme on pourrait faire un "live tweet", ceci sans connexion Internet et dans un environnement complètement maîtrisé par le professeur. Les élèves vont sur le profil du compte et documentent ce qu'ils sont en train de faire, en prenant des photos et en expliquant leur démarche dans leur statut. Voici quelques exemples des travaux des élèves :

Le journal de l'animation : Dossier action « Réaliser un film avec un téléphone portable : de la créativité à la citoyenneté » Animer un atelier de réalisation avec téléphone portable. Le Journal de l’animation, outil de référence mensuel pour les animateurs du champ socio-culturel, m’a invité en 2010 à rédiger un « dossier action » pour transmettre les enjeux, l’intérêt et des méthodes d’animation d’ateliers de réalisation de films avec téléphone portable. Introduction du dossier Le téléphone portable est dans toutes les poches.

Projet « AVEC, AVAN ou BYOD » « AVEC, AVAN ou BYOD »?!? « apportez votre équipement personnel de communication » « apportez votre appareil numérique »« bring your own device » Inscriptions Contexte Ce projet se veut un appel à contribution entre les participants pour partager, en vidéo, l’utilisation que les élèves font de leur appareil mobile en classe.

« L’école numérique, c’est se livrer aux géants de l’informatique » (Karine Mauvilly) Prof en collège, Karine Mauvilly a démissionné face au "plan numérique pour l'éducation". Pour elle, il s'agit d'une intrusion du monde marchand à l'école. “Le désastre de l’école numérique” (Seuil) Sors ton smartphone de ta poche ! « Monsieur, on fait un Socrative demain ? » Cette petite phrase, je l’entends de plus en plus souvent en fin de cours en ce moment. Alors que le PowerPoint de calcul mental, personne ne le réclamait avant !

Related: