background preloader

Comment favoriser les progrès des élèves ?

Comment favoriser les progrès des élèves ?
Quelles sont les caractéristiques d’une bonne classe ? Quelles sont les pratiques et les attitudes qui font le mieux réussir les élèves ? En étudiant l’effet-classe et l’effet-maître, les chercheurs apportent quelques jalons sur une question toujours débattue. La bonne classe, le bon maître, le bon professeur… À entendre les propos des élèves et des parents, qui pourrait nier qu’il existe des différences entre les enseignants, propres à plus ou moins bien faire réussir les élèves ? Il est bien normal alors que les spécialistes se soient penchés sur cette question. Un grand nombre de travaux ont porté sur l’efficacité de l’enseignement, révélant des variations importantes d’acquisitions selon la classe fréquentée. Classes efficaces, classes équitables Chacun connaît le lien qui existe entre l’origine sociale des élèves et la réussite scolaire. Des démarches qui font la différence… Une exigence forte amène un niveau plus élevé Pascal Bressoux

http://www.scienceshumaines.com/comment-favoriser-les-progres-des-eleves_fr_22079.html

Related:  Enseigner aujourd'huiressources 2

Pour une pédagogie ordinaire Parmi les sujets qui n’ont pas été abordés lors de la refondation de l’école, il y en a un qui mériterait particulièrement d’être investi tant, il occasionne des « crampes mentales » : la pédagogie. La lutte, toujours explosive, entre les « républicains » anti-pédagogues et les « pédagogues » n’en finit pas de corrompre tous les débats. Wittgenstein nous offre la possibilité d’ouvrir une nouvelle voie... ...supprimant ces vieux clivages absurdes. Le double objectif de ce texte est de faire une archéologie de la querelle scolaire et de jeter les bases d’une pédagogie ordinaire.

Etes-vous un bon prof ? Série 1 : l'enseignant et ses cadres Nous vous parlions la semaine dernière du lancement d’une série d’auto tests pour vous aider à évaluer votre pratique. Nous vous laissons découvrir avec François Muller la première des cinq facettes : l’enseignant et ses cadres. « Etes-vous un bon prof ? » : cette question, vous vous l’êtes posée plusieurs fois, comme l’a fait n’importe quel professionnel, pour s’ajuster au contexte changeant, à de nouveaux publics d’élèves, pour réguler l’intensité de son propre travail, pour tenir la comparaison avec d’autres collègues, ou pour postuler à un nouveau poste. Qu'est-ce qu'un bon prof ? C’est au début du mois de juillet 2010, qu’une journaliste (du Pèlerin magazine) me contacte pour réaliser une interview. Sans jouer les blasés, c’est quelque chose d’assez fréquent et auquel je me plie bien volontiers bien que, à chaque fois, j’ai l’impression de ne pas avoir grand chose d’original à dire. Le sujet ? “Qu’est-ce qu’un bon prof ?”. Même si, comme tous les enseignants, j’ai été amené déjà à réfléchir à cette question (depuis 30 ans…) et que mes fonctions de formateur m’ont fait approfondir le sujet, cette question là n’est pas facile. Car, finalement, elle vous oblige à vous dévoiler et à parler beaucoup de soi et des raisons pour lesquelles on est devenu prof.

Comment retrouver le plaisir d'enseigner grâce aux mauvais élèves  Les 6 principes à connaitre: 1) Sortir des explications simplistes sur les causes de la difficulté à apprendre pour donner sa place à l'empêchement de penser Cessons de vouloir toujours expliquer l'échec scolaire par un manque de bases ou par un comportement inadapté. La résistance à l'apprentissage est d'abord la conséquence d'un fonctionnement intellectuel singulier aménagé sur des stratégies d'évitement des contraintes de l'apprentissage. Les enfants qui n'ont pas construit au cours de leurs premières expériences éducatives les compétences psychiques indispensables pour affronter le manque, l'attente, la règle et la solitude, sont très vite déstabilisés par des peurs infantiles. Dès qu'ils sont confrontés au doute, ils vont les camoufler derrière des idées d'auto-dévalorisation ou de persécution.

Processus en 7 étapes clairement définies « La vérité n’est pas le contraire du mensonge, trahir n’est pas le contraire de servir, haïr n’est pas le contraire d’aimer, confiance n’est pas le contraire de méfiance, ni droiture de fausseté » JOHN NASH Que nous le voulions ou non, nous sommes tous des négociateurs. Accompagner des changements de pratiques de formation Le modèle SAMR, élaboré par Ruben Puentedura, est une référence théorique très importante pour les éducateurs qui souhaitent réfléchir à l’intégration efficace et réellement pédagogique des technologies en classe. Il offre une méthode permettant de mieux saisir comment la technologie peut avoir un réel impact sur l’enseignement et l’apprentissage. Le tableau proposé ci-dessous est une réflexion pour accompagner le changement de paradigme d’une formation en présentielle à une formation en distancielle. Il essaie de croiser les objectifs de Bloom, le modèle SAMR et des analyses des outils numériques utilisés dans des formations en présentiel et en distanciel. Notice Le choix est volontaire de na pas donner les noms des outils mais d’évoquer leurs fonctionnalités.

Enseignement-Éducation - Les décrocheurs du système éducatif : de qui parle-t-on ? Agathe Dardier, Nadine Laïb, Isabelle Robert-Bobée Un quart des jeunes entrés en 6e en 1995 n'ont pas terminé avec succès leur formation dans l'enseignement secondaire. Ils sont « décrocheurs ». Parmi eux, huit sur dix n'ont pas de diplôme de l'enseignement secondaire et deux sur dix ont un BEP ou un CAP, mais ont échoué dans la formation qu'ils ont poursuivie ensuite. Les jeunes décrocheurs ont souvent eu des difficultés scolaires et sont souvent d'origine sociale modeste, mais pas tous. On distingue trois grands profils de décrocheurs : des jeunes au faible niveau d'études qui ont massivement redoublé au collège (près de la moitié des décrocheurs) ; des jeunes avec un bon niveau d'études à l'entrée au collège, mais qui échouent au CAP, au BEP ou au Baccalauréat (un tiers des décrocheurs) ; et des jeunes qui sont passés par des enseignements spécialisés au collège (section d'enseignement générale et professionnel adapté - SEGPA - notamment) (un cinquième des décrocheurs) .

Islam et civilisation arabo-musulmane En partenariat avec L'IMA , fruit d'un partenariat entre la France et vingt-deux pays arabes, développe, en France, la connaissance et la compréhension du monde arabe, de sa langue, de sa civilisation. Il propose un grand nombre d'activités, dont des actions éducatives, et propose un espace dédié à la présentation de l'ensemble du monde arabe. Prévisions d'effectifs d'élèves du second degré : forte augmentation en lycée général et technologique aux rentrées 2015 et 2016 Auteur : Nicolas Miconnet, DEPP B1 L’infographie Évolution des effectifs du second degré, secteurs public et privé Les effectifs du second degré devraient continuer à croître dans les deux années à venir à un rythme légèrement plus soutenu que celui observé à la rentrée précédente. Ainsi, après l’augmentation constatée de 24 500 élèves à la rentrée 2014, les effectifs devraient augmenter de 27 000 en 2015 et de 29 000 en 2016, prolongeant une période de croissance quasi constante des effectifs depuis la rentrée 2009. L’essentiel

Formations TNI » Promethean Posté le 4 novembre 2008 par Christophe Hilairet A la demande d’une de mes collègues d’Histoire-Géographie, je vais expliquer ici la démarche permettant de comparer deux cartes (à la même échelle) avec le logiciel Activstudio (Promethean) : Méthode 1 : Aller télécharger deux cartes illustrant le même phénomène à deux dates différentes. Qu'est ce qu'un bon prof ? La question des méthodes pédagogiques a toujours soulevé des discours passionnés. Au Québec comme en France, le débat fait rage autour des réformes de l’enseignement. De plus en plus de travaux soulignent l’impact d’un « effet-prof » sur les performances des élèves. À partir de travaux anglo-saxons, le chercheur québécois Clermont Gauthier propose des clés pour un « enseignement efficace », s’appuyant sur une pédagogie explicite. Au passage, il renvoie dos à dos la pédagogie traditionnelle, centrée sur la transmission de savoirs, et les pédagogies « centrées sur l’élève ». Existe-t-il des pratiques pédagogiques plus efficaces que d’autres ?

Tesla Edison, le courant ne passe pas Paris 1882. N.Tesla, jeune ingénieur d’origine Austro hongroise travaille pour la Continental Edison company. Brillant, il met déjà au point son premier moteur à induction lors d’un passage à Strasbourg.

Related: