background preloader

Qu’est-ce que le design thinking ?

Qu’est-ce que le design thinking ?
Dans mon billet précédent, je soulignais l’importance de l’innovation en bibliothèque. Mais comment s’y prendre pour innover ? Doit-on se fier uniquement à l’intuition ou bien y a t-il des outils sur lesquels s’appuyer ? Dans ce billet, je vais parler du design thinking, une méthode née dans les ateliers des designers mais qui s’étend désormais à toutes les sphères où l’on cherche à innover : industrie, technologie, services… et même la culture. Si vous avez vu le tag « Management » au bas de cet article vous vous apprêtez peut-être à aller voir ailleurs en imaginant un article super barbant. Je suis mal placé pour dire le contraire mais je peux peut-être attiser votre curiosité en vous disant que dans les deux billets que je vais consacrer à ce sujet, il va également être question d’une petite fille et d’un ouvre-boite, d’un ornithorynque, et d’un hall d’accueil en lego… Une méthode pour la conduite de projets innovants Trois éléments importants de la méthode Itération et prototypes

http://lrf-blog.com/2015/03/18/design-thinking-1/

Related:  Design thinking, biblio remix, CDI remixCo-design, design thinkingDesign thinkingCDI remixDesign thinking

LE DESIGN THINKING EN BIBLIOTHÈQUE Un kit pratique pour la conception de projets centrés sur les usagers Le design thinking permet de résoudre de façon créative les défis quotidiens que l’on rencontre en bibliothèque. IDEO emploie depuis de nombreuses années cette méthode qui accorde une place centrale aux usagers pour imaginer des services, des espaces et des produits innovants. Cette approche a fait ses preuves dans de nombreux domaines, comme l’éducation, le commerce, l’économie solidaire ou la santé. Nous avons conçu ce kit spécifiquement pour les bibliothécaires et nous sommes impatients de découvrir ce que vous allez en faire ! Le Design thinking en bibliothèque vous est proposé par :

Mindmapping et Design Thinking Dans un billet daté de juillet 2013, Philippe Boukobza souligne les corrélations entre design thinking et mindmapping : « Dans la Pensée Design, la pensée visuelle a un rôle essentiel. Au coeur de la méthode de conception, dans le brainstorming, le dessin est un outil de dialogue, d'échange et de partage de la créativité. Il est également un moyen de cartographier la vision globale, par exemple avec la carte heuristique ». Cette comparaison est également reprise par Marco Bertolini qui évoque la présence d'éléments communs, à savoir « l'impact de l'esthétique, la réduction de la taille, le masquage de la complexité et le non-dit verbal, compensé par le visuel ». Pour mieux saisir la place de la cartographie mentale dans le processus de Design Thinking, revenons quelques instants sur ce que recouvre précisément ce concept : Une certaine complexité définitoire

Mindmapping et Design Thinking Dans un billet daté de juillet 2013, Philippe Boukobza souligne les corrélations entre design thinking et mindmapping : « Dans la Pensée Design, la pensée visuelle a un rôle essentiel. Au coeur de la méthode de conception, dans le brainstorming, le dessin est un outil de dialogue, d'échange et de partage de la créativité. Il est également un moyen de cartographier la vision globale, par exemple avec la carte heuristique ». Cette comparaison est également reprise par Marco Bertolini qui évoque la présence d'éléments communs, à savoir « l'impact de l'esthétique, la réduction de la taille, le masquage de la complexité et le non-dit verbal, compensé par le visuel ».

Comment introduire le design thinking en bibliothèque ? Si vous avez lu mon billet sur le design thinking, vous vous sentez peut-être l’âme d’un designer ? Vous avez peut-être envie de créer des expériences utilisateur inédites ou de prototyper des services innovants ? En bref, vous avez envie d’avoir un ornithorynque dans votre établissement (je parle de la structure dédiée à l’innovation chez Mattel, pas de l’animal !) Numérique et design pédagogique. Pour une professionnalisation des enseignants. Représenter visuellement la conception de l'apprentissage Pour rendre le design explicite et partageable Pour le déroulement de la semaine n°5 du MOOC autour des ressources libres et la pédagogie, j'ai présenté les travaux de Grainne Conole, chercheuse qui travaille dans le domaine de l'intégration du numérique en pédagogie. S'il nous faut intégrer des ressources dans la médiation de son enseignement dans sa pratique quotidienne, il est primordial de poser le focus autour de conception de l'apprentissage intégrant les ressources numériques, matières de base pour la scénarisation des situations d'apprentissage. Comme le précise Conole et comme je l'ai présenté dans le module 5 du MOOC, il est crucial de représenter visuellement la conception de l'apprentissage, pour rendre le design explicite et partageable dans une communauté d'enseignants. L'enseignant « designer » ou concepteur, face aux ressources numériques

« Bibliothèque et numérique : vers des espaces de création et de participation » Après un premier rassemblement autour d'un café, la journée a commencé de façon dynamique, puisque les participants étaient invités directement à participer à un atelier ou à visiter les stands sur le forum. La main à la pâte : des ateliers pour démystifier la « technique » L'atelier « grainothèque » a fait prendre conscience aux sceptiques de l'intérêt pour les bibliothèques de s'emparer de la problématique des semences, qui n'est qu'un des aspects de la lutte pour le partage et la réappropriation par les citoyens de ce qu'on appelle les « biens communs ». L'atelier MakeyMakey s'est déroulé en deux temps : d'abord, la présentation du kit qui contient une carte de commandes simples (clic gauche de souris, touches simples du clavier) et des câbles de différentes couleurs que l'on peut relier à des objets de son choix (citrons, bananes, pâte à modeler...)

Le design thinking dans l'éducation — Enseigner avec le numérique Comme le rappelle Thot Cursus, le design thinking, défini par ailleurs par Nicolas Beudon comme « une méthode d’innovation centrée sur la créativité », peut se concrétiser en plusieurs approches. Il se décompose à l'origine en 7 étapes : Définir (identification du problème), Rechercher (historique des problèmes, collecte des exemples d'échecs, rencontre avec le client), Idéater (identification des besoins et des motivations des clients finaux, remue-méninges), Prototyper (croisement et affinement des idées, créations de maquettes), Sélectionner (révision des objectifs, choix de l'idée), Implémenter (mise en place, plan d’action) et Apprendre (retour du client final, adéquation entre la solution validée et l'objectif initial, solutions d'amélioration). Ces différents stades sont ramenés à 5 éléments (Définir, Idéater, Synthétiser, Prototyper, Tester et Lancer), voire seulement à 4 ou même 3 mouvements fondamentaux pour Tim Brown (Inspiration, Idéation, Implémentation).

Rencontre avec Marie-Laure Habérard – l’innovation à la BM de Bordeaux Dans nos profils de poste, on voit de plus en plus apparaitre des missions liées à l’innovation. Il s’agit d’un phénomène assez facile à expliquer : les usagers sont de plus en plus demandeurs de nouveaux services et le numérique crée sans cesse de nouvelles opportunités. Par ailleurs, les métiers des bibliothèques sont traditionnellement axés sur le temps long des collections et sur les tâches répétitives qu’elles impliquent (catalogage, équipement, prêt-retour). La conjonction de ces deux facteurs (un climat propice à la nouveauté + un métier qui l’est moins) explique pourquoi l’innovation devient une fonction à part entière dans certains organigrammes.

Biblioremix Paris 2015 Menu Biblioremix Paris 2015 Les 16 et 17 avril 2015 les #bib2paris biblioremixent ! Rejoignez le mouvement et suivez les projets sur Twitter (@BiblioRemix et #biblioremix), et biblioremix.wordpress.com ! Biblio Remix : l’esprit Lab en bibliothèque « Un Lab est un espace de co-construction – physique, virtuel ou relationnel, temporaire ou permanent, ponctuel ou récurrent – permettant l’émulation par l’expérimentation d’une communauté hétéroclite autour de projets innovants, et participant d'un écosystème décloisonné et évolutif. »[1] Éric Pichard, directeur-adjoint des bibliothèques de Rennes a bien voulu revenir pour enssibLab sur son expérience de logique participative avec les usagers, à l’occasion de la préfiguration des services d’une nouvelle bibliothèque, dont l’ouverture est prévue en 2018.Il a également partagé plus largement ses questionnements et les jalons de sa démarche méthodologique concernant l’évolution du réseau des bibliothèques de quartier. Le projet originel est celui de l’Antipode, une structure qui intègre actuellement dans le même bâtiment une bibliothèque, une MJC et une SMAC (musiques actuelles). Comment définir des services autour de la musique dans une bibliothèque en 2018 ?

Le design thinking appliqué à l’éducation pourrait révolutionner l’école de demain Lorsqu’on parle d’éducation et d’organisation des écoles, le sujet soulève rapidement un tas de questions et de revendications. Les avis divergent du côté des 3 partis concernés, les professeurs, les parents et les élèves. Ce manque de positionnement retarde l’objectif principal de l’éducation qui est de préparer les jeunes à s’introduire dans la société actuelle. Les étapes Du Design Thinking Dès que l’on parle de créativité, il ne faut pas s’attendre à trouver un process précis et scientifiquement validé qui permette à chaque fois de trouver l’idée géniale à laquelle personne n’avait pensé. Pourtant, il existe un processus de réflexion/action suffisamment précis pour indiquer des points de passage obligés tout en restant suffisamment large pour s’adapter à divers champs d’applications. Passer de l’idée au produit, de la stratégie à la création de marque, du marketing au modèle économique, de la prospective à l’usage etc. Ce processus appelé en anglais “Design Thinking” (traduit trop littéralement en français par “Esprit Design”) a été développé à Stanford dans les années 80 par Rolf Faste sur la base des travaux de Robert McKim. Contrairement à la pensée analytique, le “Design Thinking” est un ensemble d’espaces qui s’entrecroisent plutôt qu’un process linéaire avec un début et une fin.

Biblio Remix : Comment repenser, remixer la bibliothèque avec les habitants, des bidouilleurs, des designers… ? Biblio Remix est un dispositif d’expérimentation, d’invention et de création participatives, autour des services en bibliothèque. L’idée est de réunir des participants aux compétences diverses (bibliothécaires, lecteurs, bidouilleurs, designers, architectes, usagers ou non des bibliothèques…), et de leur proposer d’esquisser leur vision de la bibliothèque idéale, à travers des questions, des problèmes concrets et des projets à réaliser. L’objectif

Le prototypage un nouvel art pédagogique Avec l’expansion du co-design, la conception de formation devient de plus en plus fréquemment un acte partagé et collaboratif qui se joue autour du prototypage. Rappelons que la co-conception associe une variété d’acteurs (concepteur, utilisateur, financeur, manager, décideur, artistes, créatifs, designers, graphistes etc.) et passe par des étapes bien identifiées : Empathie, imprégnation, immersion avec les usagersEnquête sur les pratiques, les irritantsIdéation, expression des possiblesPrototypage rapideCritique et enrichissement (box-design)Test en grandeur réelle

Related: