background preloader

Pythagore

Pythagore
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pythagore (Πυθαγόρας) Philosophe présocratique Antiquité Buste de Pythagore - Musées du Capitole - Rome Pythagore (en grec ancien Πυθαγόρας / Pythagóras) est un réformateur religieux et philosophe présocratique qui serait né aux environs de 580 av. Le néopythagorisme est néanmoins empreint d'une mystique des nombres, déjà présente dans la pensée de Pythagore. D'après un écho marquant d’Héraclide du Pont, Pythagore serait le premier penseur grec à s’être qualifié lui-même de « philosophe[4] ». « Par la même raison, sans doute, tous ceux qui se sont attachés depuis aux sciences contemplatives, ont été tenus pour Sages, et ont été nommés tels, jusques au temps de Pythagore, qui mit le premier en vogue le nom de philosophes. — Cicéron, Tusculanes, V, 3, § 8 Biographie de Pythagore Beaucoup de documents, tardifs, ont été publiés sur la vie de Pythagore[5],[6],[7],[8]. Naissance — Jamblique, Vie de Pythagore, § 7[7]. Adolescence et maturité Instruction

Héraion de Samos L'Héraion de Samos est un grand sanctuaire ionien, au sud de l'île de Samos, à 6 km au sud-ouest de l'ancienne cité, sur un terrain marécageux, près de la mer. Le site du sanctuaire, avec son unique colonne debout, est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco, avec le Pythagoréion voisin, depuis 1992. Culte et mythologie[modifier | modifier le code] Naissance d'Héra[modifier | modifier le code] Le mythe fondateur du culte d'Héra à Samos est celui de sa naissance. Lors des grandes réunions samiennes annuelles, appelées Toneia (« les liens »), la statue de culte de la déesse était rituellement associée à des branches de lygos. Description du sanctuaire[modifier | modifier le code] Les premiers établissements[modifier | modifier le code] Les plus anciennes traces de construction du sanctuaire remontent au VIIIe siècle av. Le temple de Rhœcos[modifier | modifier le code] Le temple de Polycrate[modifier | modifier le code] L'autel d'Héra[modifier | modifier le code]

Heraion de Samos L'Héraion de Samos fut le premier des temples ioniques géants. Une des statues géantes (Kouros) du temple est conservée dans le Musée Archéologique. Une statue dite « Héra de Chéramyes » est exposée au Louvre. En 1992, il a été inscrit comme site du patrimoine mondial de l'UNESCO avec Pythagoreion situé à proximité. Il était situé à 6km au sud-ouest de l'ancienne cité de Samos . L'Heraion a traversé toute l'histoire artistique de la Grèce antique, avec d'importants remaniements et destructions. Celui-ci s'écroula près de dix ans après son édification, probablement à cause d'un tremblement de terre.

Pythagoreion et Heraion de Samos Pythagoreion and Heraion of Samos Many civilizations have inhabited this small Aegean island, near Asia Minor, since the 3rd millennium B.C. The remains of Pythagoreion, an ancient fortified port with Greek and Roman monuments and a spectacular tunnel-aqueduct, as well as the Heraion, temple of the Samian Hera, can still be seen. Pythagoreion et Heraion de Samos Dans cette petite île de la mer Égée proche de l'Asie Mineure, plusieurs civilisations se sont succédé depuis le IIIe millénaire avant l'ère chrétienne. بيتاغوريون وهيرايون دي ساموس تعاقبت حضارات كثيرة منذ الألف الثالث قبل الحقبة المسيحية في هذه الجزيرة الصغيرة من بحر إيجة، وبقيت بصورة خاصة آثار بيتاغوريون المدينة المرفئية القديمة المحصّنة بنصبها اليونانية والرومانية، وقناة النفق الرائعة ، وهيرايون معبد الإلهة هيرا من ساموس. source: UNESCO/ERI 萨莫斯岛的毕达哥利翁及赫拉神殿 公元前3000年,这个靠近小亚细亚的爱琴海小岛上就有了文明。 Пифагорея и храм Геры на острове Самос Pitagoreion y Hereo de Samos サモス島のピュタゴリオンとヘラ神殿 source: NFUAJ Pythagorion en Heraion van Samos Source : unesco.nl

Tunnel d'Eupalinos Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Entrée de l'aqueduc de Samos Intérieur du tunnel d'Eupalinos Écriteau à la fin de la partie ouverte au public Le tunnel d'Eupalinos ou aqueduc d'Eupalinos (en grec : Ευπαλίνιον όρυγμα / Efpalínion órygma) est un aqueduc souterrain du VIe siècle av. J. Selon les connaissances actuelles, c'est la deuxième tentative réussie de forage d'un tunnel par les deux extrémités (en grec, αμφίστομον / amfístomon signifiant « ayant deux ouvertures »), et la première à faire appel à des plans méthodiques[1]. Avec ses 1 036 m de long, l'aqueduc souterrain d'Eupalinos de Mégare apparaît aujourd'hui comme l'un des chefs-d'œuvre antiques du génie civil, au même titre que le tunnel d'Ézéchias à Jérusalem. Histoire[modifier | modifier le code] L'île de Samos était gouvernée, au VIe siècle av. Le texte d'Hérodote[modifier | modifier le code] L'aqueduc d'Eupalinos est cité par Hérodote (3, 60)[2] : On voit à Samos une montagne de cent cinquante orgyies de haut.

« La révolte de 1849-1850 dans la Principauté de Samos : Un aspect déviant du mouvement national grec », in M. Efthymiou (sous la direction de), La société grecque sous la domination ottomane. Economie, identité, structure sociale et conflits, Paris – Ath sujet historique — dans le cas qui nous occupe,le «peuple» ou la«communauté» de Samos—en groupes sociaux différents et analy-ser l’interaction entre ces groupes, au sein du système de pouvoirétabli, sont des conditions nécessaires pour la compréhension inter-prétative de la résultante de l’action sociale. Àcet égard, aprèsavoir brièvement présenté les événements, nous définirons lesacteurs principaux de l’insurrection, à savoir les différents groupessociaux de la société samienne de l’époque. Cette définition tiendracompte à la fois de critères objectifs et subjectifs — ou, plutôt,intersubjectifs. . NikolaosV. 2.Malheureusement, les actes de cette assemblée générale ont été égarés, ainsique ceux des assemblées de 1846 et de 1848. Sur Samos

Related: